Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

A lire sur les sites de LYon en France...

Shy'm "signe" à Vénissieux !  -  Commerce : A Ecully et Vénissieux, Carrefour Planet lance l’hypershopping ! - Prospective, la planète hyper du futur ? - Pour les clients , c'est "une expérience surprenante"  - Tribune : "emplois fictifs et Mairie de Paris = indécence !" 







D’une beauté incontestable, Shy’m incarne une image jeune, chic et glamour. Avec un capital sympathie énorme, elle est l’icône de toute une génération...

- la suite sur LYFtv-Librairie -

Le directeur du groupe Carrefour, le suédois Lars Oloffson, a fait le déplacement à Ecully et Vénissieux pour le lancement du nouveau concept. "Dans la distribution comme dans l’entreprise, sans audace, sans...

- la suite sur LYFtv-Economie -


Le groupe Carrefour vit un vrai big bang depuis que son directeur suédois, Lars Olofsson, a dévoilé le projet secret d’hyper-shopping qu’il met en test sur deux sites pilotes en France : Ecully et Vénissieux. Bienvenue à Carrefour Planet... Surprise...

- la suite sur LYFtv-Lyon -

Le nouveau concept Carrefour Planet (voir nos articles dans LYon-Actualites.fr et LYon-Economie.fr ) séduira-t’il le public au point d’enrayer le recul des hypers ? Le temps le dira… Mais à l’évidence, il surprend...

- la suite sur LYon-Boutique.fr -

Nous avons reçu cette tribune de Gérard GAUTIER, Ancien conseiller régional de Bretagne et auteur du livre "Vote blanc, la longue démarche ". Il réagit face aux "arrangements" négociés entre l'UMP et la mairie de Paris qui devraient permettre à l'ancien Président de la République Jacques Chirac, d'échapper à une condamnation. "On est bien loin de Lyon, mais les contribuables sont les mêmes", nous écrit-t-il...

- la suite sur LYFtv-Politique -

Lire la suite - A lire sur les sites de LYon en France...

L'almanach gourmand de Rhône-Alpes ou le nouveau Rouèche illustré !

Cette nouvelle édition de l'almanach gourmand de Rhône Alpes est selon Michel Godet "un ouvrage moderne et très illustré qui fait la synthèse de tous les produits de saison labellisés A.O.C. et autres spécialités gourmandes des huit départements de la région Rhône-Alpes"; 

Lire la suite  sur LYon-Saveurs.fr -

"L'almanach gourmand de Rhône-Alpes" est en pré-commande sur LYFtv-Librairie (livraison par Amazon) 


Lire la suite - L'almanach gourmand de Rhône-Alpes ou le nouveau Rouèche illustré !

A lire sur les sites de LYon en France


- "La ferme célébrités" dans le Parc de Lacroix Laval - "Tous en jeux", une rentrée en douceur sur les berges du Rhône - Anniversaire du Prado : pour La Croix, Gérard Collomb visite l'héritage du Père Chevrier - Jean jack Queyranne fait sa rentrée... des classes ! - Biennale de la danse, les rêvorateurs de Vaulx en Velin défilent en rose... -

Les gones de Lyon n'auront décidément pas une rentrée trop difficile : après deux jours de classes et avant la première grève du 7 septembre, ils sont attendus sur les berges du Rhône pour participer à l'éclat final du "festival" d'animations de l'été, Tout'l'monde dehors ! Le Dimanche 5 septembre  en effet, dix sept associations et clubs de jeux de Lyon et de ses environs s'installeront dès 10h...


- la suite sur LYFtv-Loisirs -


Pour La Croix, Gérard Collomb visite l'héritage du Père Chevrier
Le Prado fêtera le 10 décembre prochain le 150ème anniversaire de sa  fondation. A cette occasion, le magazine La Croix édite un numéro particulièrement complet sur la vie et l'oeuvre de son fondateur.  Antoine Chevrier, auteur d'écrits spirituels...

- la suite sur LYon-Actualites -
Jean jack Queyranne fait sa rentrée... des classes !
Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, participera à la rentrée des élèves au Lycée professionnel Sermenaz, à Rilleux-la-Pape, avant de se rendre avec le recteur de l'académie de Lyon Roland Debbasch au Lycée Professionnel Chaplin-Becquerel, à Décines. Les lycées, une compétence régionale Les 250 000 lycéens rhônalpins ne le savent pas toujours : c'est la région, qui avec un...

- La suite sur ALYonZenfants -

Biennale, les rêvorateurs de Vaulx en Velin défilent en rose...
Le Grand défilé de la biennale de la danse est prévu à Lyon le 12 septembre 2010. En "prélude", les habitants de Vaulx en Velin auront droit à "leur" défilé, sur le thème de  "la vie en rose", le samedi 4 septembre. Plus de 250 personnes, vaudais et fidésiens, réunis  autour de la chorégraphe Winship Coly et de l'équipe de Mediactif, ont choisi de créer "Envol'émoi", image symbolique de la...

-La suite sur LYFtv-Loisirs
Lire la suite - A lire sur les sites de LYon en France

Roms : une tribune de Sylvie Guillaume, député européenne et adjointe au Maire de Lyon

Dans l'affaire de la reconduite à la frontière de ressortissants roumains des minorités Rroms (on écrit Roms ou Rroms - ndlr), on a noté un décalage dans le temps de réaction des élus locaux et régionaux. Interrogé sur ce sujet, le Maire de Lyon nous a indiqué qu'il s'agissait de ne pas tomber dans un piège, "un chiffon rouge agité par Nicolas Sarkozy dans son discours de Grenoble". 


"Le problème de l'arrivée massive de Rroms, nous le traitons depuis longtemps dans le Grand Lyon,  en nous appuyant sur les compétences de l'un de nos vice-présidents, Olivier Brachet, qui suivait auparavant ce dossier dans un cadre professionnel", nous a indiqué Gérard Collomb, avant d'ajouter qu'"il n'y a pas de solution simple à ce dossier complexe..". 
"il n'y a surtout pas une solution purement locale... Nous nous inscrivons, avec nos moyens, dans une politique d'accueil définie nationalement et au niveau de l'Europe... les Rroms qui sont reçus officiellement ont des terrains et le Grand Lyon sera en conformité avec la réglementation sur les gens du voyage fin 2011 avec la mise en place des trois  sites manquants, à Oullins, Givors et Lyon".
La député européenne, secrétaire nationale du Parti Socialiste et adjointe au Maire de Lyon Sylvie Guillaume vient, elle aussi de réagir sur ce dossier des Rroms et nous a fait parvenir une tribune intitulée "Au delà du populisme, bâtir de véritables politiques d'insertion" (lire ci-dessous)


Gilles Roman












"La manière détestable dont le gouvernement a déclenché le débat sur la présence des Rroms sur le territoire français présente un seul et unique intérêt : celui de mettre en lumière les difficultés sociales de ces populations et celles de leurs conditions d’accueil. De nombreuses voix se sont exprimées pour dire, chacune à leur manière, leur désapprobation tant sur l’analyse de la situation que sur les actes d’expulsion. J’en partage la majorité.
L’échange étant lancé, il convient de faire des propositions applicables par les pouvoirs publics et acceptables pour l’opinion publique. Ces propositions s’inscrivent sur le long terme. Elles imposent de combiner des mesures dans les pays d’accueil et dans les pays d’origine. Elles doivent se traduire par des actions à la fois spécifiques et globales. Mais une chose est sûre : c’est à l’échelle européenne que les problèmes doivent être traités, sans dédouaner toutefois les Etats membres de leurs responsabilités.

L’action de l’Europe : changer d’approche
 Malgré de nombreux instruments et financements, l’action déployée au plan de l’Union européenne donne le sentiment d’avoir peu de résultats tangibles, de générer une forme de lassitude et de résignation devant l’ampleur des difficultés. D’aucuns s’interrogent même sur la bonne utilisation des fonds structurels consacrés à l’inclusion des Rroms. La stratégie générale apparait donc comme peu lisible et des écueils notables persistent.

La Commission européenne ne fixe pas des objectifs clairs
Parmi eux, il convient de pointer la posture trop frileuse et défensive de la Commission européenne, consistant à axer exclusivement le discours sur la lutte contre les discriminations et sur la bonne utilisation des fonds disponibles. Ces préconisations sont bien entendu fondamentales mais pas suffisantes. Elles conduisent à faire reposer sur les épaules des seuls Etats membres la responsabilité de la situation. Autrement dit, la Commission européenne s’exonère de fixer des objectifs clairs, de coordonner les efforts de chacun et d’adopter des mesures contraignantes.

Il est donc urgent d’«européaniser » les politiques en direction des Rroms en impulsant une démarche volontariste et globale autour de trois axes :

- Tout d’abord, asseoir une démarche partagée vis-à-vis de l’intégration des Rroms (mainstreaming) dans toutes les politiques publiques de l’Union européenne et des Etats membres (emploi, santé, logement, lutte contre la pauvreté, éducation…). Il s’agit d’améliorer la stratégie d’inclusion dans la société ordinaire de cette population parmi les plus vulnérables.

- Ensuite, déterminer un programme de coordination et d’intensification des efforts de toutes les parties prenantes (Union Européenne, Etats membres, ONG, communauté Rrom) afin que les responsabilités soient partagées, avec des objectifs, des mécanismes et des engagements mutuels clairs.

- Ceci impose de disposer d’un meilleur monitoring des actions menées et des fonds utilisés pour en apprécier les effets sur les processus d’inclusion des Rroms. Pour garantir une plus grande implication, responsabilisation et soutien des autorités nationales et locales à ce dispositif, nous pourrions imaginer la nomination d’un responsable de la coordination des politiques à l’égard de cette communauté.
Cette responsabilité partagée doit mettre en exergue le respect intangible par les Etats membres des lois contre la ségrégation et la fin des violences sociales à l’encontre des minorités.

En France : prendre ses responsabilités
Les pays d’accueil –parmi eux, le nôtre- doivent prendre leur part de responsabilité vis-à-vis de l’insertion de populations Rroms. Le problème doit être pris à bras le corps afin de stopper la spirale « installation désordres-évacuation-réinstallation ». Pour cela, je propose que soient créées des sites d’accueil dans un nombre important de villes –un peu à l’instar de ce qui se fait, trop lentement certes, pour les Gens du Voyage et c’est là le seul amalgame possible entre les deux populations-. Les initiatives comme celle menée en Loire Atlantique sont trop isolées et concentrent un trop grand nombre de personnes. Ces sites d’accueil correctement répartis sur le territoire, avec une harmonisation des standards (installation de bungalows, raccordement aux fluides, accès aux aides, accompagnement social, au logement et à la gestion budgétaire,…) permettraient d’éviter des surpopulations localisées. 
En contrpartie, au travers d’un contrat d’accueil, plusieurs obligations s’imposeraient à la communauté Rrom tels que le respect des règles de droit, la scolarisation des enfants, l’apprentissage de la langue,…

Et à l’avenir ?
Comme il est de coutume malheureusement depuis quelques années dans notre pays, le débat politique, social, voire économique, cette fois-ci alimenté par la situation des Rroms, est en réalité dévoyé et instrumentalisé. Il faut bien comprendre que les récentes déclarations gouvernementales ont surtout pour vocation de jeter en pâture une population déjà dépréciée de manière à occulter les autres problèmes de notre pays.
Sauf à vouloir continuer d’utiliser des boucs-émissaires bien pratiques car peu organisés et représentés, il faut aider les Rroms à se projeter dans le siècle qui s’est ouvert. Pour cela, l’émergence et la valorisation d’une société civile Rrom organisée et responsable est indispensable. Il est en effet incontournable que la scolarisation, l’accès à l’éducation et à l’emploi sont les vecteurs principaux pour faire évoluer les mentalités. 
D’ores et déjà, des organisations y  travaillent, en accompagnant financièrement la construction des projets d’inclusion tout en renforçant les capacités des acteurs locaux. Les efforts doivent continuer en ce sens en associant à toutes les étapes les représentants des communautés Rroms.
L’équilibre est compliqué. Mais il constitue un beau challenge à relever dès 2010, Année Européenne de Lutte contre la Pauvreté."

Sylvie GUILLAUME
Députée Européenne,
Adjointe au Maire de Lyon 

http://www.wikio.fr Partager sur facebook












BlogBang
Lire la suite - Roms : une tribune de Sylvie Guillaume, député européenne et adjointe au Maire de Lyon

A lire sur les sites de LYon en France...



  • L'adresse lyonnaise des gâteaux du Maroc -





  • Football : le programme de la 4ème journée de L1 2010/2011 ! -




  • Aéroports: la concurrence Lyon Genève relancée par le Rhônexpress -





  • A Vaulx en Velin, les Rêvoracteurs défilent en rose... 





  • Jean Jack Queyranne fait sa rentrée... scolaire -


  • L'adresse lyonnaise des gâteaux marocains !
    Comme nous vous l’avons annoncé dernièrement, la place Djebraïl Bahadourian accueille chaque jour le marché du Ramadan, de 10h00 à 16h00 en semaine et de 10h00 à 17h00 le week-end.

    - la suite sur LYon-Saveurs.fr -
    Football : le programme de la 4ème journée de L1 2010/2011 !
    Ca y est, Lyon, Bordeaux et Marseille ont enfin mis la machine en route ! Tout trois, vainqueurs respectivement de Brest (1-0), Paris (2-1) et Lorient (2-0), se sont rassurés. Toulouse confirme sa...

    Jean Jack Queyranne fait sa rentrée des classes
    Le Président de la région Rhône-Alpes sera présent lors de la rentrée des classes des lycées professionnels de Rillieux et  Décines où il accompagnera le recteur de l'académie du Rhône Roland Debbasch...

    Aéroports: la concurrence Lyon Genève relancée par le Rhônexpress?
     L'augmentation très sensible du tarif de la liaison Lyon Part Dieu / aéroport St-Exupéry (lire ici) a remis au goût du jour la vieille rivalité entre les aéroports de Lyon et de Genève Cointrin.Chez certains voyagistes, la...

    Le Grand défilé de la biennale de la danse est prévu le 12 septembre à Lyon, mais les habitants de Vaulx en Velin pourront assister à un "prélude" de ce défilé, au Carré de Soie le samedi 4 septembre...
    Lire la suite - A lire sur les sites de LYon en France...

    Abonnements : nos formules "Premium", "Silver" et "Gold"

    LyonenFrance.com est un portail de sites d'actualités.  Nous proposons plusieurs formules d'abonnements de soutien gérées directement par le système sécurisé Paypal : un abonnement à 7€ par mois (cliquer ici) et désormais des formules de réduction (premium, silver et gold). Pour souscrire, inscrivez votre adresse Email et laissez vous guider :






    Premium (20€/ trimestre)




    Silver (30€/6mois)



    Gold (50€/an)


    Vous trouverez dans la rubrique "Qui sommes nous?" une présentation de nos activités.
    Lire la suite - Abonnements : nos formules "Premium", "Silver" et "Gold"

    A lire sur les sites de LYon en France

    A Marrakech, la vie de Palace pour le chef Thomas Lemaire !
    Le jeune et talentueux chef Thomas Lemaire conserve une pointe d’amertume dans la voix lorsqu’il annonce en exclusivité à Lyon Saveurs qu’il quitte l’Institut Paul Bocuse. Une amertume qui se réchauffe vite lorsqu’il nous dit que sa prochaine actualité professionnelle aura pour cadre la ville rouge de Marrakech, au cœur de la Palmeraie.
    Lire la suite sur LYon-Saveurs.fr -


    C'est l'un des chefs d'oeuvre les plus célèbres du cinéma, "Chantons sous la pluie" (1952) qui fera l'ouverture de la seconde édition du festival du cinéma du Grand Lyon, Lumière 2010...

    La suite sur LYon-Panoramas -

    Lire la suite - A lire sur les sites de LYon en France

    A lire sur les sites de LYon en France...


    • Estelle Denis invite Michel Godet sur M6 -
    • Téléchargement gratuit : Métro Lyon, une application pratique pour I phone -
    • Enseignants : un appel à l'insoumission au Président Sarkozy ! -
    • Canal plus passe au tout numérique en Rhône-Alpes ! -





    Estelle Denis, présentatrice de l’émission 100% MAG (saison 4), invite demain mardi 24 août à partir de 18h45 Michel Godet pour parler des produits du terroir, dans son émission quotidienne: Produits du terroir : que valent-ils vraiment ? / Copyright Ligne de Front Production – 2010 Votre serviteur, rédacteur en chef du magazine virtuel Lyon-Saveurs, décryptera [...]

    -La suite sur LYon-Saveurs.fr -


    La première version  de l'application "Lyon Métro", développée par le lyonnais François Charlot,  est disponible dès aujourd'hui sur Appstore. Très pratique, l'application intègre les horaires de toutes les lignes sur 2 semaines avec une carte «...

    - la suite sur LYon-Actualites.fr -


    Un "Réseau des enseignants du primaire en résistance" vient de lancer en même temps un site internet, Résistance pédagogique, et un Appel à l'insoumission à la politique du Président de la...

    - La suite sur LYonenFrance.fr -


    Les Guignols de l'info passent au numérique !  Première étape du passage au tout numérique en Rhône-Alpes, la chaîne cryptée devient tout numérique le 22 septembre 2010. Pour voir les programmes en clair de Canal plus, il faudra donc désormais être équipé.


    La suite sur LYon-Boutique.fr -



    http://www.wikio.fr
    Partager sur facebook


    BlogBang
    Lire la suite - A lire sur les sites de LYon en France...

    CharlElie Couture invité de Septembre de la photographie à Lyon


    CharlElie Couture a publié en 2009  New York By Charlelie. Ce beau livre a donné lieu à une exposition qui sera présentée à l'Adel Gallery de Lyon dans le cadre du festival  "Septembre de la photographie".




    CharlElie est un artiste contemporain pluridisciplinaire. Installé à New York, ville excitante, ouverte à l’Art et à la création, il a quelque peu délaissé la chanson pour se consacrer à d'autres formes d'art.

    De ses études aux Beaux-arts, il a gardé un sens aigü de la composition et un goût marqué pour la mise en scène, il juxtapose et ré-interprète des éléments choisis au hasard de ses déambulations dans Manhattan et ses alentours. Il utilise les instruments numériques pour re-construire ses photographies, telles des visions quotidiennes dans un kaléidoscope.


    "J’ai toujours fait de la photo, depuis ma première "boîte" Kodak reçue pour mes sept ans, jusqu’à mon dernier Leica numérique. Quel que soit le pays, quelle que soit l’heure, où que j’aille, quand je quitte l’endroit que j’habite, avant de refermer la porte, je vérifie mes essentiels: clefs, cell-phone, carnet, stylo et… mon appareil photo. J’ai besoin de lui. Cette "boîte à mémoire", c’est mon arme contre l’oubli. Il est dans la poche, cet objet fait partie de moi. ", écrit CharlElie Couture.


    "La réalité est un prétexte. Elle sert de support à l’interprétation de sa propre existence" .
    New York est vue ici sous l’angle de la ville de tous les possibles où chaque chose est en évolution permanente et où chaque individu peut passer sa vie à se construire et se reconstruire.

    Vous pouvez commander ici New York By Charlelie  - 315 x 245 mm - (livraison par Amazon.fr)
    192 pages 150 illustrations / Relié sous jaquette.


    Gilles Roman
    (article déjà publié par LYFtv-Librairie)

    Lire la suite - CharlElie Couture invité de Septembre de la photographie à Lyon

    Cette semaine sur les sites de LYon en France



  • Voyages : culture et tradition en extrême orient asiatique -




  • David Smetanine, roi du sprint aux Championnats du Monde de natation -




  • Football : le programme de la 3ème journée de L1 2010/2011! -




  • Bollywood, Indien vaut mieux que deux tu l'auras !-

  • Voyages : culture et tradition en extrême orient asiatique
    Singapour, Hong Kong, pékin, Shanghaï... visitez les villes les plus palpitantes de l'Extrême-Orient, mélanges de style, de culture traditionnelle orientale et de shopping... 
    - La suite sur LYon-Panoramas -
    David Smetanine, roi du sprint aux Championnats du Monde de natation Handisport : lors des Championnats du Monde de Natation Handisport à Eindhoven (15-21 août), David SMETANINE s'est brillamment illustré en montant 5 fois sur le podium pour trois titres en nage libre...
    - la suite sur LYon-Sports.fr
    Football : le programme de la 3ème journée de L1 2010/2011!
    L'OL, l'OM et Bordeaux qui se plantent, Toulouse, Caen et Paris qui étonnent, Monaco qui fait du sur-place, Lille et Rennes en équipes prometteuses… C'est un début de saison plein de surprises !...
    - la suite sur LYon-Sports.fr -

    Lyon-Bollywood en direct: Indien vaut mieux que deux tu l’auras !
    La culture indienne, si riche en couleurs et en saveurs, investit Lyon du 12 au 18 septembre prochains pour la première édition du Festival Indien, à l’initiative de l’association Namasté Lyon. Placées sous le signe de la culture de multiples opportunités, de la gastronomie (pour casser la Dal* !) au cinéma, raviront vos papilles et...
    - la suite sur LYon-Saveurs.fr -
    Lire la suite - Cette semaine sur les sites de LYon en France

    Les infos de LYon en France




  • A Lyon, la mort programmée des cinémas "art et essai"...




  • Sur YouTube, une "Université de l'engagement" ouvre à Lyon




  • Tziganes : la politique française inquiète le gouvernement roumain




  • Cecifoot St-Priest lance son site internet




  • Prix des femmes pour le développement durable : date limite 31 août




  • Renault Trucks remporte un appel d'offre du gouvernement japonais




  • les Verts placent Rhônexpress au niveau du Musée des Confluences !




  • Dans "Dé-paysements", Aziliz Gouez questionne les européens sur leur identité
  • A Lyon du 19 au 21 août, cinéma d´Afrique en plein air...(Tout l´monde dehors !)
    Dans le cadre du festival cour&docs, une sélection de films consacrés à l'Afrique est proposée aux lyonnais. Les projections sont gratuites, en plein air et commencent à la tombée de la nuit (21h30) dans les lieux suivants : Jeudi 19 août : Place Edgar Quinet (6ème arrondissement), Vendredi 20 août : Place Raspail (7ème arrondissement), Samedi 21 août : Parc Bazin (3ème arrondissement). 
    A Lyon, la mort programmée des cinémas "art et essai"...
    A quelques semaines de l´ouverture de la seconde édition du Grand Lyon Film Festival, nous avons voulu faire le point sur la situation du cinéma d´art et d´essai à Lyon. Un an bientôt après la fermeture du CNP Odéon,l´association "Enjeux sur...
    Sur YouTube, une "Université de l'engagement" ouvre à Lyon
    Pour la 7ème année consécutive, l'Afev, association d'éducation populaire, organise son université d'été (Université Européenne de l'Engagement) les 24,25 et 26 août.  L'édition 2010, qui compte déjà près de 400 inscrits, nous invite à réfléchir autour de la thématique : " Quelles solidarités pour la société de demain?" Tous les ans, avant la rentrée, les équipes de l'Afev proposent à 
    Tziganes : la politique française inquiète le gouvernement roumain
    C'est un peu le retour du berger à la bergère : alors qu'avant la chute du mur de Berlin l'une des principales critiques faites aux pays de l'Est était leur traitement des minorités, c'est aujourd'hui au tour de la Roumanie d'exprimer sa préoccupation sur le sort des Roms en France. Dans sa livraison quotidienne, Europe Midi indique que Teodor Baconschi, ministre roumain des Affaires étrangères,
    Cecifoot St-Priest lance son site internet
    Le cecifoot est une discipline handisport qui permet aux non-voyants et malvoyants de pratiquer le football dans les conditions adaptées à leur handicap. Dans un souci d'équité, les joueurs B1 (mal...
    Prix des femmes pour le développement durable : date limite 31 août
    Le groupe de presse Mondadori, qui édite principalement des magazines féminins, vient de créer le premier Prix des Femmes pour le Développement Durable.Huit magazines du groupe participent à ce prix destiné à récompenser et financer une action concrète développée en France, par une femme, au travers d'une association ou d'une entreprise. Trois domaines d'actions sont évalués : l'engagement social
    Renault Trucks remporte un appel d'offre du gouvernement japonais
    Dans le cadre de son aide aux pays en voie de développement, une agence du gouvernement japonais a lancé un appel d'offres pour la fourniture de 16 véhicules au Sénégal.  C'est finalement l'entreprise Renault Trucks, dont le siège se situe à...
    les Verts placent Rhônexpress au niveau du Musée des Confluences !
    Comme nous l'avons déjà souligné, la mise en service du tram/train privé entre les gares SNCF de Lyon Part Dieu et de l'aéroport St-Exupéry ne fait pas que des heureux à Lyon.Au delà du prix du...
    Dans "Dé-paysements", Aziliz Gouez questionne les européens sur leur identité
    Temps privilégié de réflexion et de lectures, les vacances permettent de quitter l'environnement familier. La revue en ligne Notre Europe propose de revenir sur un thème qui a pris dernièrement un tour crispé et polémique dans nombre de pays européens : celui de l'identité.  Montée en puissance de la Lega Nord en Italie, du Jobbik en Hongrie, du PVV aux Pays-Bas, de la N-VA en Flandres
    Lire la suite - Les infos de LYon en France

    Les Verts placent Rhônexpress au niveau du Musée des Confluences !

    Comme nous l'avons déjà souligné, la mise en service du tram/train privé entre les gares SNCF de Lyon Part Dieu et de l'aéroport St-Exupéry ne fait pas que des heureux à Lyon.
    Au delà du prix du service (les comparatifs avec les autres liaisons aéroport d'Europe fleurissent sur internet -lire ici- ), les lyonnais se plaignent du manque d'option concurrente et regrettent le Satobus. Un argument que Luc Borgna, le directeur de la société Rhônexpress et par ailleurs président de la société d'exploitation du Boulevard Périphérique Nord de Lyon OpenLy,  balaye dans cette interview sur YouTube en indiquant que plusieurs possibilités subsistent pour se rendre à l'aéroport, dont "le covoiturage". Pour ce qui est du parking longue durée de l'aéroport, des lecteurs nous font savoir que les tarifs ont augmenté en même temps que la mise en service du tram/train.

    Une réaction des Verts du Rhône
    Nous indiquions dans un précédent article (voir plus bas) que les élus écologistes, qui ne sont pas représentés dans l'institution du Conseil Général du Rhône, présidée par Michel Mercier (photo), n'avaient pour l'instant pas pris part au débat. Ils viennent enfin de réagir, par la voix de Yves Durieux qui nous écrit : 

    "Nous ne pouvons nous réjouir des conditions de ce nouveau moyen de transport en commun. En effet le tarif pour rejoindre l'aéroport devient prohibitif, et double par rapport au moyen précédent par bus.
    Avec 13 € les 22 km nous sommes loin du ticket à 2 € mise en place par le département. Nous sommes encore plus loin de la demande des Verts du Rhône d'un ticket unique de transport à 1 €, ticket commun pour les RER, le Sytral et le département...

    Pas d'élargissement de l'offre ferroviaire
    Il est vrai que l'utilisation du transport aérien n'est pas à recommander et la fausse démocratisation de l'avion est une impasse écologique pour les générations futures. Mais alors pourquoi le Conseil Général favorise ce mode de transport en finançant Rhônexpress ?
    Surtout que ce nouveau mode n'apporte aucune solution pour desservir le nord de l'Isère et les territoires sur le trajet. Au contraire les conditions d'exploitation concédée ne vont pas permettre l'élargissement de la desserte par le ferroviaire. Un bien mauvais choix pour le long terme.

    Le choix de Véolia
    Alors que Rhônexpress a démarré son exploitation, pour la liaison Lyon – Aéroport St Exupéry, nous pouvons constater que certains groupes industriels sont très présents dans les collectivités locales du département.
    En effet si Véolia a été choisi comme concessionnaire en 2007 par le Conseil Général, le chantier de construction a été réalisé par le groupe Vinci, par l'intermédiaire de 5 entreprises sur les 6 du groupement économique (Vinci Concession - Campenon Bernard – Jean Lefevre – Roiret – Cegelec) !

    Une aberration financière et technique
    C'est aussi le groupe Vinci qui a été choisi par le Conseil Général pour essayer de sauver le bâtiment du musée des Confluences, une aberration financière et technique qui va peser lourds sur les finances du département du Rhône dans les années futures.
    Rappelons aussi que le groupe Vinci est présent sur les chantiers des autoroutes, via sa filiale ASF qui est en lien avec le département pour la construction de l'A89 et son raccordement à l'A6 au nord de l'agglomération".


    Gilles Roman


    Lire la suite - Les Verts placent Rhônexpress au niveau du Musée des Confluences !

    Recevez les titres de LYonenFrance.com par Email

    Nous vous proposons de recevoir chaque matin les titres des sites d'actualités du portail LYon en France par courriel.

    Ce service, proposé par FeedBurner, vous permet d'être facilement informé des mises à jour de vos contenus favoris avec My Yahoo!, Newsgator, Bloglines, et d'autres aggrégateurs RSS

    Si vous désirez vous inscrire pour recevoir gratuitement par courriel les nouvelles des sites d'actualités de LYonenFrance.com, il vous suffit de remplir le champ "E-mail".

    N'oubliez pas que vous pouvez aider à développer nos sites en réservant vos achats à nos partenaires : la librairie en ligne accessible sur LYon-Librairie.com et la E-Boutique sur LYon-Boutique.fr.







    Pour vous inscrire, il suffit d'entrer sur le fil RSS http://feeds.feedburner.com/Lyonenfrance et de choisir votre "aggrégateur" favori ou l'option Email .

    http://www.wikio.fr
    Partager sur facebook

    BlogBang
    Lire la suite - Recevez les titres de LYonenFrance.com par Email

    "Sociologie de Lyon", un livre qui "fait bobo" aux stéréotypes

    Le court ouvrage "Sociologie de Lyon" est publié par Jean-Yves Authier, Yves Grafmeyer. Isabelle Mallon et Marie Vogel, tous sociologues au Groupe de recherche du CNRS, université Lumière Lyon 2, ENS de Lyon). Il propose une vision actualisée de l'évolution de la ville.
    Nous avions déjà eu l'occasion dans ces colonnes de nous élever contre les simplifications et stéréotypes véhiculés par les journalistes parisiens sur une fantasmée "boboïsation" de la ville de Lyon (lire ici "Le Monde fantasme sur les bobos"). Cet ouvrage, réalisé par des scientifiques, donne enfin les chiffres qui manquaient et restitue la complexité de l'évolution d'une ville.

    Lyon n'est pas uniquement "secrète", "gourmande"et "bourgeoise".
    Chaque année dans les kiosques fleurissent les numéros spéciaux des magazines nationaux. Réalisés rapidement, en général dans le cadre d'une opération commerciale, ils recyclent les vieux thèmes du "mystère" et des "secrets", de la "ville bourgeoise et froide, jalouse de Paris" ; "de la cité de la soie, des canuts et de Guignol". Le numéro spécial "Lyon, capitale de la gastronomie" ne manque évidemment pas à cette série de marronniers.  

    Mais si chacune de ces visions de Lyon tient bien sûr sa part de vérité, "ces images ... sont loin de résumer les réalités sociologiques d'une ville profondément ambivalente, partagée entre repli et ouverture, conservatisme et innovation sociale", notent les auteurs de "Sociologie de Lyon".

    Une ville mondiale en formation
    Sur le concept de Boboïsation de certains quartiers, en particulier la Croix rousse, le cinquième (Vieux Lyon) et le septième arrondissement (Guillotière), les auteurs "tordent le cou" aux idées reçues. Ils identifient au moins trois groupes bien différents de nouveaux habitants, auxquels il faut ajouter les populations très diverses qui y habitent depuis longtemps et aussi celles venues de l'extérieur qui, durant la journée et la nuit, contribuent à leur donner leur identité.

    Les sociologues notent en effet une différence entre le quartier fantasmé par ses habitants et la réalité qu'ils vivent eux-mêmes (certains hauts revenus s'identifient à la Croix Rousse mais n'y passent que peu de temps, ceux qui s'impliquent dans la vie associative foisonnante ne sont pas les mêmes qui achètent dans les galeries d'art !, etc.)

    Ce petit livre propose donc "de restituer les dynamiques sociales et spatiales qui, aujourd'hui, bousculent, décomposent et redéfinissent les tensions qui  traversent la ville". Au-delà des stéréotypes, cet ouvrage essaie de mettre au jour ces réalités et ces dynamiques, en examinant les dimensions matérielles, économiques, sociales, culturelles et politiques de cette "ville mondiale en formation ". II se propose aussi de comparer Lyon (et son agglomération) à d'autres villes, françaises ou étrangères, pour en montrer la singularité relative, au regard de traits communs aux grandes villes contemporaines et à leurs évolutions.

    Gilles Roman

    Lire la suite - "Sociologie de Lyon", un livre qui "fait bobo" aux stéréotypes

    Ramadan, la grande mosquée de Lyon lance GML TV


    Alors que les musulmans ont entamé ce mardi 10 août le jeûne du Ramadan, le responsable de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a donné le coup d'envoi à un nouveau média, une Web TV des musulmans de France.
     Les programmes diffusés sur le site internet de la Grande Mosquée de Lyon, sont essentiellement religieux. 
    Fiers de disposer désormais "d’un moyen moderne de communication",les responsables musulmans lyonnais annoncent que cette télévision aura pour nom GML TV. 
    A terme, les programmes de cette WebTV devraient dépasser l'aspect essentiellement religieux (indication en direct des horaires de début et de fin du jeûne) pour proposer des émissions plus culturelles dans un objectif "de diffusion de la connaissance, d’échange et de partage".

    Al-Kanz.org met en ligne le calendrier du Ramadan

    Comme l'an dernier, le site internet spécialisé Al-Kanz met en ligne le calendrier du ramadan et donne un grand nombre de conseils, recettes de cuisines et informations pratiques pour les musulmans. Malgré la chaleur, ce 1431ème ramadan s'annonce particulièrement suivi, en particulier par les jeunes chez qui on note depuis quelques années un "retour" à la pratique religieuse.

    Sur le site d'Al-Kanz, il est écrit : "Pensons à nos voisins qui n'ont pas forcément à manger, aux personnes seules, aux étudiants, aux célibataires et à ceux qui ailleurs vivront ce ramadan dans l'adversité, la souffrance et le désespoir".


    -- > Voir aussi le reportage photos de LYon-Saveurs : "Bahadourian, centre névralgique du Ramadan à Lyon"
    Gilles Roman
    Lire la suite - Ramadan, la grande mosquée de Lyon lance GML TV

    Vidéo : pour son directeur, Rhônexpress est ce qu'il y a de mieux

    Beaucoup de réactions suite à l'article de LYFtv-Lyon consacré au nouveau tram-train Lyon Part Dieu - Aéroport St Exupéry, "Rhônexpress, la colère gronde". 
    Malgré l'excellente campagne de communication, "quelques voix discordantes commencent à se faire entendre", note par exemple "Lyon en lignes", dans un article intitulé "T3, T4, Rhônexpress, que le dernier ferme la porte !". Au delà des récriminations sur les tarifs, ces spécialistes des transports attirent l'attention sur le grand nombre de passages à niveaux installés pour laisser passer "des norias de tramways" qui partageront à terme la même ligne. "Des intersections barriérées fermées pendant de longues minutes... c'est techniquement possible, mais la même chose dans les carrefours à feux classiques, c'est totalement improbable voire inenvisageable", écrit Lyon en lignes avant d'attaquer : "mais tout le monde semble penser que çà marchera parce que le Sytral et Jean Michel Aulas l'ont décrété". 
    Du côté des opposants au Grand Stade, on "boit du petit lait" ! L'association Carton Rouge écrit par exemple : " Depuis longtemps, malgré les assurances hypocrites du triumvirat Collomb-Rivalta-Aulas, nous prévoyons une cohabitation hasardeuse de T3 avec RhôneExpress,  fatalement aggravée par des navettes-stade".


    Luc Borgna, directeur de Rhônexpress


    Les réponses de Rhônexpress
    Quant à nos lecteurs, c'est surtout sur l'augmentation des tarifs et l'abandon de la solution alternative du Satobus qu'ils réagissent. Des critiques balayées par le directeur de Rhônexpress, Luc Borgna, que nous avons rencontré lors de l'inauguration ce lundi 9 août : pour lui, on ne peut pas comparer les tarifs de ce tramway privé avec des liaisons villes/aéroports subventionnées, comme Montréal (gratuit), Barcelone (4€), Rome ou Madrid  : "Avec Rhônexpress, seul l'usager paye", assure-t-il et "la société, concessionnaire pour 30 ans, ne demandera pas de subvention... de fonctionnement". IL faut dire qu'elle a déjà reçu plus de 2,5 Millions d'Euros des collectivités publiques, mais c'était pour l'investissement ! 

    Sur le partage de la ligne avec de nouveaux tramways (T4, Grand stade...), il indique que Rhônexpress a négocié des fuseaux prioritaires. "Le sytral peut faire ce qu'il veut sur son temps d'utilisation de la ligne"... Mais tout changement dans la répartition des fuseaux serait considéré comme une remise en cause du contrat de concession... "On n'en est pas là, on a de la marge pour augmenter les cadences, sur notre temps d'utilisation et sur celui du Sytral, il suffit que la loi nous y autorise", indique Luc Borgna. 

    Gilles Roman


    Astuces à connaître : 
    --> Les billets pris à l'avance sur les bornes Rhônexpress ne sont valables qu'une heure ! Pour réserver un passage, il faut passer par le site internet de la société et imprimer le code barre (bientôt téléchargeable sur Iphone). 
    --> Rhônexpress propose un tarif groupé avec le réseau TCL, mais le ticket TCL à prix réduit (1,10€) ne peut être acheté que pour les arrivants à Lyon, pendant le voyage Aéroport/Part Dieu.
    --> Le tram effectue un arrêt à Meyzieu, mais le parking relais situé à côté de la station est réservé aux clients du Sytral (pas plus de 24 heures de stationnement).
    --> Rhônexpress a l'obligation contractuelle de garantir une durée de voyage de 30 minutes. La société remboursera la moitié du voyage (tramway) pour dix minutes de retard et la totalité à partir de 20 minutes. 
    --> Les employés de l'aéroport ont vu leur tarif augmenter fortement, mais alors qu'avec le Satobus ils achetaient des carnets de passages non remboursables, la nouvelle formule proposée par Rhônexpress leur permet d'obtenir l'aide transport de l'employeur. 
    Lire la suite - Vidéo : pour son directeur, Rhônexpress est ce qu'il y a de mieux

    Lyon, porte du soleil... et de la montagne !

    Les professionnels du tourisme en montagne ont mis "les petits plats dans les grands" cet été.
    Organisés dans l'association nationale de promotion des montagnes françaises, France Montagnes, ils proposent de découvrir en famille d’immenses espaces naturels, à parcourir au gré des envies de chacun.
    La montagne, c'est aussi l'été !
    Les montagnes invitent à la libre itinérance et aux joies du plein air : routes, chemins, sentiers… permettent aux vacanciers de se balader en toute liberté pour faire le plein d’oxygène !
    Mais si la haute montagne a gardé une image de pureté et de nature, elle est encore trop souvent associée, dans l'esprit des français, aux notions d'efforts, d'endurance, de risque... Une image liée à la communication autour des sports de haut niveau comme l'escalade ou la randonnée en altitude qui n'est pas forcément adaptée au tourisme familial . Les professionnels tentent donc de la relativiser. 
    En montagne, on "prend son pied"!
    Consciente de cette "distorsion" du message, l'association France Montagne a par exemple beaucoup communiqué cette année sur le côté ludique du tourisme estival en montagne. Dans notre région Rhône-Alpes, les deux Savoies, l'Isère, la Drôme et même certaines parties de la haute Ardèche et de la Loire ne manquent pas d'atouts à faire découvrir pour les "parcourir au rythme de chacun".
    Montagnes des villes et montagnes des champs...
    Les sites de montagne offrent une richesse de faune et de flore très diversifiés que les photographes, amateurs ou professionnels, savent apprécier. Ils proposent aussi tout un panel d'activités de loisirs et de nombreuses animations "de villes" (festivals d'été, concerts, spectacles, foires, marchés, restaurants...)
    Qu’ils soient adeptes du camping-car, des balades en vélo, des randonnées à pied ou du tourisme "patrimonial", tous les "explorateurs" peuvent donc découvrir des choses intéressantes en été, par exemple les grandes étendues naturelles, mais aussi les plaisirs du farniente, de la sieste loin des foules et de la chaleur de la côte d'Azur, et pourquoi pas, des animations proposées par les "villes d'eau" comme Evian, Aix les bains, Thonon et bien sûr, aujourd'hui, la célèbre fête du lac d'Annecy... 


    Annecy, à moins d'une heure de Lyon, est accessible par train et par bus


    Les structures touristiques d'hiver reprennent du service en été !
    Forts de structures existantes pour le tourisme d'hiver (hébergement, restauration, lieux d'accueil pour les enfants, réseaux de guides spécialistes et expérimentés pour les sorties accompagnées…), les  professionnels du tourisme ont décidé d'ouvrir aussi l'été les portes de leurs espaces préservés. 
    Pour faciliter l’accès aux sommets, beaucoup de remontées mécaniques sont ouvertes. Elles permettent à tous les publics, des plus jeunes aux plus âgés, de monter et/ou redescendre des crêtes et profiter de petites balades en pleine nature sans se fatiguer !
    En montagne, l'eau est toujours proche !
    Les amateurs de loisirs aquatiques trouvent toujours en montagne une proximité inattendue avec l’eau ! Les lacs sont en effet nombreux et beaucoup sont équipés de plages et de campings… On trouve aussi l'eau dans les ruisseaux, torrents, cascades, glaciers, neiges éternelles... et également dans les thermes, les piscines, les spas et les hammams !
    Quelques exemples d'activités, sportives ou non, offertes dans les montagnes de Rhône-Alpes cet été :  parapente (à pratiquer ou à regarder !), hélico,  ULM, montgolfière,… Les vacanciers préférant garder un ancrage avec les reliefs pratiqueront le VTT, la via ferrata, le golf, le ski sur herbe, le transat…
    Les plus aventuriers profiteront ainsi de leur séjour pour s’essayer au canyonning, rafting, canoë, kayak, hydro speed ou encore ski sur glaciers... Les plus paisibles préféreront pêcher, se baigner, faire du patinage… Sans oublier tous ceux qui se laisseront tenter par la possibilité de faire du catamaran, de la planche à voile ou de… bronzer, tout simplement !
    G.R.
    (redaction@LYonenFrance.com)
    Lire la suite - Lyon, porte du soleil... et de la montagne !

    L’Olympique Lyonnais débute la saison face à Monaco.

    L’OL, deuxième du dernier championnat, reçoit Monaco, huitième, pour son premier match de la saison 2010/2011 à Gerland. 
    Les rhodaniens restent sur deux saisons blanches et espèrent de tout cœur endiguer cette mauvaise passe. En 2009, ils ont été dépassés par un Bordeaux meilleur qu’eux, mais en 2010 c’est la régularité de Marseille qui a empêché l’OL de décrocher la Ligue 1. 
    Malgré un très modeste recrutement (seul Jimmy Briand est arrivé), le club de Jean-Michel Aulas croit en ses chances et vise au minimum à reconquérir la Ligue 1. 
    Monaco a réussit une bonne saison sous la direction de Guy Lacombe. L’ancien entraîneur sochalien a imposé sa patte sur la formation du Rocher et a réussi à atteindre la finale de la Coupe de France, finale perdue toutefois face au PSG. Après des années difficiles, Monaco est en passe de revenir au premier plan. Reste pour cela à gagner des titres.

    Les absents :
    - LYON : Lisandro Lopez, César Delgado, Alexandre Lacazette (blessés), Anthony Réveillère (suspendu)
    - MONACO : Eduardo Costa, Haruna (blessés), Alonso (suspendu)

    La phrase :
    Guy Lacombe, qui se rend à Lyon dès la reprise : « Lyon, c’est le Tourmalet dès la première étape ! ». (Le Tourmalet est le plus haut col routier des Pyrénées, situé à 2115 m).

    L’info stat :
    Monaco n’a plus gagné à Gerland depuis la saison 2002-2003.

    La saison dernière :
    34ème journée (reportée), match joué le 12 mai 2010.
    Lyon - Monaco : 3-0 (Pjanic, Gomis, Lisandro Lopez)

    Composition d’équipe :
     Lloris - Réveillère, Cris, Toulalan, Cissokho - Makoun, Pjanic, Källström - Bastos, Gomis, Lisandro Lopez

    Samedi 7 août 2010 - 21h
    A : LYON, Stade de Gerland
    Arbitre : M. Jaffredo
    Diffusion : Foot +
    Mikhaël Defoly


    Lire la suite - L’Olympique Lyonnais débute la saison face à Monaco.

    Histoire : "La nuit du 4 août" et l'abolition des privilèges

    Dans la mémoire collective des français, la nuit du 4 août 1789 est l'une des dates les plus symboliques de la Révolution. Ce jour là, les députés de l'Assemblée nationale constituante, dans un bel élan d'unanimité, proclamaient l'abolition des droits féodaux.

    Arrivant de Bâle, Necker est rentré à Versailles le 23 juillet et réinstalle son ministère. Il reprend le Contrôle des finances. Ses amis Montmorin et Saint-Priest, écartés avec lui, reviennent aux Affaires étrangères et à la Maison du roi. Le ministère de la Guerre est donné à La Tour du Pin-Paulin, qui manque totalement d’énergie. D´après Fabienne Manière, de la revue d´histoire Hérodote, "la prise de la Bastille et la crainte d'une réaction nobiliaire ont provoqué dans les campagnes une Grande Peur". En de nombreux endroits, les paysans s'arment sur la foi de fausses rumeurs qui font état d'attaques de brigands ou de gens d'armes à la solde des «aristocrates». Le tocsin sonne aux églises des villages, propageant la panique.

    Les paysans attaquent les châteaux
    Chauffés à blanc, les paysans en viennent à se jeter sur les châteaux des seigneurs honnis... tout en proclamant leur fidélité à la personne du roi. Ils brûlent les archives, en particulier les «terriers» qui fixent les droits et les propriétés seigneuriales. Parfois ils maltraitent, violent et tuent les hobereaux et leur famille. Ces soulèvements inquiètent les privilégiés, au premier rang desquels les députés qui siègent à Versailles.

    La bourgeoisie "ne perd point trop la tête" et organise la répression...
    Dans ce cataclysme, selon la revue mondiale de psychanalyse megapsy, qui donne dans son site internet une très bonne chronique de la révolution, "la bourgeoisie ne perd point trop la tête. Le souci de ses intérêts lui prête un courage qu’autrement elle n’aurait pas. Elle crée partout des municipalités et des gardes volontaires qui s’arment dans les arsenaux, exécutent des rondes, suppléent à la faiblesse de la police. Chaque ville ainsi devient une petite république qui s’administre et veille à sa sûreté. A Lyon, la garde bourgeoise nettoie la campagne de ses hordes de paysans incendiaires et pillards..."


    Ainsi, dans ces derniers jours de juillet, la nation semble se disperser "aux vents du ciel". A Versailles, le roi s’effare, Necker se désole, impuissants tous deux. L’Assemblée, occupée à discuter les articles de la Constitution, réprouve les attentats aux personnes et aux propriétés ; elle n’ose pourtant en ordonner la répression, par crainte que l’ouragan n’oblique vers elle. En fait les privilèges féodaux ont vécu. Quelques nobles « patriotes » jugent que le meilleur moyen de faire régner l’union en France serait de les abolir en droit. On ne pense qu’à céder aux masses.


    Les nobles préfèrent l´apaisement
    Contre les bourgeois qui en appellent à la répression, les nobles, plus au courant de la situation, préfèrent l'apaisement. «Le peuple cherche à secouer enfin un joug qui depuis tant de siècles pèse sur sa tête», s'exclame le richissime duc d'Aiguillon, «l'insurrection trouve son excuse dans les vexations dont il est la victime».
    En une nuit, les nobles de l'Assemblée s'empressent d'abolir les restes de la féodalité pour «faire tomber les armes des mains des paysans» selon le mot de l'historien Albert Mathiez. Les droits féodaux et les privilèges de toutes sortes sont abolis sans indemnité d'aucune sorte, ce que regrette l'ex-abbé Sieyès. «Ils veulent être libres et ne savent pas être justes», dit-il avec amertume à propos de ses collègues députés.

    Place des Terreaux à Lyon


    L´abolition des privilèges
    Certains archaïsmes comme la corvée obligatoire disparaissent à jamais, de même que des injustices criantes, telle que la dîme ecclésiastique, uniquement payée par les pauvres. Toutefois, certaines autres taxes, comme "les cens et les champarts", doivent être rachetées par les paysans. A cette seule réserve, les paysans deviennent propriétaires de plein droit de leurs terres. À la faveur de cette grande séance parlementaire, tous les citoyens deviennent égaux devant la loi. Les députés tireront les conséquences de leur vote en préparant une solennelle Déclaration des droits.

    Une victoire de l´égalité qui met à part "l´esclavage des nègres" !
    A posteriori, la nuit du 4 août n'apparaît pas seulement comme une splendide victoire de l'égalité. C'est aussi une nouvelle avancée du centralisme administratif sur les us et coutumes locaux : en-dehors de la norme reconnue à Paris, il n'y a plus de légitimité.
    À noter toutefois une exception en ce qui concerne «l'abolition de l'esclavage des Nègres» dans les colonies, proposée en vain par le duc François de la Rochefoucaud-Liancourt, un aristocrate éclairé, adepte du progrès technique et de la philosophie des «Lumières».


    Gilles Roman
    (reproduction d'un article déjà publié sur LYon-Actualités)


    Pour une chronologie de la Révolution française, voir le site "les guillotinés" qui vous premettra de savoir par ailleurs si vous avez un ancêtre décapité !
    http://www.wikio.fr
    Partager sur facebook
    Lire la suite - Histoire : "La nuit du 4 août" et l'abolition des privilèges

    Bruno Bonnell publie "Robolution" et annonce un salon à Lyon

    Le fondateur et ex-dirigeant d'Infogrames Bruno Bonnell est resté, après son départ de l'enteprise lyonnaise, un passionné des innovations technologiques.
    Aujourd'hui à la tête d'une société baptisée Robopolis, il revient sur le devant de la scène en publiant un livre, "Viva la Robolution".

    "Evangéliser" les français sur les bienfaits de la robotique.
    Convaincu, entre autres lors de ses voyages au Japon, que les robots constituent un axe de développement aussi important que celui de l'informatique ou l'automobile au XXe siècle, il peste contre le retard pris par les français et prophétise, dans un entretien avec Claire Pourprix, du Journal des entreprises :  "On va être surpris de l'accélération, et on va se réveiller et se dire, ah mais les Chinois, les Coréens, les Japonais fabriquent déjà tous les robots !"  

    Un salon international du robot à Lyon dès 2011
    Bruno Bonnell indique qu'il a l'espoir, avec le syndicat professionnel Syrobo, qui regroupe une trentaine d'acteurs de ce métier, "de continuer une évangélisation et d'avancer"... "Nous organiserons notamment le premier salon de la robotique en mars 2011, à Lyon", ajoute-t-il.

    Son  livre, publié par JC Lattès, nous ouvre les portes des laboratoires internationaux qui préparent les robots de demain. Ces objets sont semble-t-il destinés à envahir nos foyers, nos écoles, nos rues, notre environnement professionnel dans les vingt prochaines années. Et cela a déjà commencé avec les robots aspirateurs, tondeuses et les robots de sécurité…

    Des robots de compagnie, présentés récemment dans l'émission "Faut pas rêver" au Japon, qui seront destinés à remplacer les aides à domicile auprès d'une population vieillissante aux robots d’assistance à la personne, en passant par les robots domestiques et l'automatisation des transports, la "robolution" est en marche, suscitant évidemment autant d'espérances que de craintes .

    En 2058, la vie des humains ne sera plus la même...
    A travers ses expériences personnelles et ses rencontres, Bruno Bonnell invite à prendre conscience de cette nouvelle ère de l’humanité. Il donne de  multiples exemples précis et évoque dans une brève nouvelle, ce que sera notre vie en 2058…
    "L'intégration de l'informatique dans les entreprises a mis à peu près dix ans. L'internet a mis cinq ans. Il ne faudra peut-être que deux ans à la robotique", s'enthousiasme l'entrepreneur .

    Ne reproduisons pas l'erreur du minitel !
    Et il conjure les français de ne pas rater le train en marche : "Ce n'est pas qu'on n'a rien fait avec internet, mais on a raté la constitution d'un écosystème qui nous aurait permis par exemple d'exporter des connaissances qu'on avait accumulées avec le minitel, de développer une alternative européenne à des Google et autres outils... On a raté la constitution d'une des industries du futur, et là on en a une qui a un potentiel encore bien plus important que celui de l'internet".
    En attendant, les pays d'Asie ont pris beaucoup d'avance : Bruno Bonnell estime que la robotique est un marché à croissance à trois chiffres. "En 2008 il était d'environ 1Md$, en 2015 il est estimé à 18Md$. En Corée il y a 8.000 personnes qui travaillent dans la robotique aujourd'hui, en France nous sommes à peu près 2.000, et ils estiment qu'ils seront 80.000 en 2015! Parce qu'ils ont désigné la robotique comme étant un secteur majeur dans lequel ils veulent être leader dans les prochaines années."

    Gilles Roman

    Commander le livre Robopolis (livraison dans toute la France par Amazon.fr)
    Lire l'entretien avec Claire Pourprix  du Journal des entreprises -
    Lire la suite - Bruno Bonnell publie "Robolution" et annonce un salon à Lyon