Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Le chômage baisse un peu dans le Rhône


             
Alors que la courbe nationale continue d'être orientée à la hausse (+0,8% en octobre pour les chômeurs de catégorie A), les services de la Préfecture de region annoncent pour Rhône-Alpes une "Stabilisation concernant la plupart des populations, les hommes comme les femmes et toutes les tranches d’âge". 
Cette stabilité régionale recèle des évolutions différentes selon les départements. Le nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A est en recul dans le Rhône et en Savoie (- 0,1 %), en Isère (- 0,6 %) et en Haute-Savoie (- 1,1 %). Le chômage continue de progresser en Ardèche (+ 1,7 %) et, dans une moindre mesure, dans l’Ain (+ 0,8 %), la Loire (+ 0,6 %) et la Drôme (+ 0,3 %).

En incluant le nombre de demandeurs d’emploi cumulant chômage et emploi (162 336 personnes inscrites en catégories BC : + 0,6 % en un mois), le nombre total des chômeurs de catégories ABC s’établit fin octobre 2014 à 478 303 (+ 0,2 % par rapport à septembre).
Le nombre des demandeurs d’emploi de longue durée inscrits en catégories ABC (187 899 soit 39,3 % du total des inscrits) a augmenté, comme en septembre, de 0,4 % sur le mois. Sur un an, le nombre des personnes inscrites en catégorie A en en progression de 5,9 %.
La majorité des motifs d’inscriptions est en baisse : les licenciements économiques (- 0,9 %), les démissions (- 3,9 %), les premières entrées (- 2,9 %), les reprises d’activité (- 4,9 %) et les autres cas (- 6, 9 %). Les trois autres motifs sont en augmentation : les fins de contrats à durée déterminée (+ 0,8 %), les fins de mission d’intérim (+ 1,2 %) et les autres licenciements (+ 1,7 %). La baisse des sorties concerne les entrées en stage (- 16,9 %), les radiations administratives (- 6 %) et les autres cas (- 7,9 %). Les autres motifs de sortie sont en augmentation, notamment les reprises d’emploi déclarées (+ 0,9 %), après plusieurs mois de baisse modérée, mais aussi les arrêts de recherche d’emploi et les cessations d’inscriptions pour défaut d’actualisation (respectivement + 7,4 % et + 4,1 %).

Plus d'offres d'emploi, en particulier dans la catégorie "emplois aidés" 
Tandis que les reprises d’emploi déclarées se redressent légèrement, le nombre des offres d’embauche collectées par Pôle Emploi au cours des trois derniers mois (août, septembre et octobre) augmente de 3,1 % par rapport aux trois mois précédents. Par ailleurs, le nombre d’emplois d’avenir signés entre le 1er janvier et le 24 novembre 2014 s’établit à 7 129 et le nombre de contrats uniques d’insertion à 26 172. A cette même date et depuis le lancement de la mesure, en mars 2013, le nombre de contrats de génération s’élève à 4 537. 

A découvrir :

La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

 -----------------------
logo+lyftv+librairie
logo+lyftv+Alatélécesoir
Lire la suite - Le chômage baisse un peu dans le Rhône

Dans les coulisses de la Fête des Lumières 2014


photos+fête+des+lumières+Lyon
Retrouvez ici les vidéos
LYFtv de la Fête des Lumières
A quelques jours du lancement de la Fête des Lumières 2014, les installations prennent forme et les artistes réalisent leurs premiers essais ou répétitions.

 -- > Jardin d'hiver - Christophe Martine - Parc de la Tête d'Or 
Lorsque la nuit assombrira le parc, les visiteurs pénètreront dans un univers féérique : des végétaux aux courbes délicates et des fleurs scintillantes déploieront leurs bourgeons et corolles dans des serres cristallines, tandis qu'à fleur d'eau, des oeufs s'illumineront sur le lac endormi. La magie se prolongera également dans le ciel où des libellules et capes, dans une parade nuptiale, veilleront sur ce monde fantastique.
Installation à partir du 29 novembre au Parc de la Tête d'Or

--> Lumi'lierre - Erik Barray - Du pont Churchill au pont Morand 
Au bord du fleuve, des gemmes incandescentes, serties sur des lianes végétales, brilleront dans la pénombre. Enroulées dans les arbres, telles des glycines, ces fleurs éphémères accompagneront le visiteur dans son parcours, participant à créer une atmosphère apaisée et sereine.
Installation sur les Berges du Rhône à partir du lundi 1er décembre 

--> Magical Mystery Mirrors - Groupe Azimut, en partenariat avec les élèves du lycée Jacques Flesselles - Jardin des Chartreux 
Les visiteurs pénètreront dans un labyrinthe sensoriel parsemé d'objets lumineux et sonores, à la recherche du miroir que recèle chacun d'entre eux. Que reflètent ces objets lorsqu'on les contemple ?

--> Rêves de nuit - Damien Fontaine - Place Bellecour 
A l'occasion des 70 ans de la disparition d'Antoine de Saint-Exupéry, la place Bellecour et sa grande roue deviendront le théâtre éphémère d'une évocation inspirée de la vie et de l'oeuvre de l'écrivain lyonnais. Deux répliques d'avion de Saint-Exupéry seront visibles sur la place et prendront part au spectacle.
Mise en place des avions sur la place Bellecour le 1er décembre 

--> Les Pockets - TILT - Place Maréchal Lyautay
Qui n'a pas un jour utilisé une lampe de poche pour se repérer dans le noir ? Cet objet du quotidien sort du tiroir et réapparaît dans un format géant. Surplombant la place Maréchal Lyautay, une dizaine de lampes de poche à l'aspect vintage éclaireront les différents points de l'espace de teintes chaudes.
 Installation les 2 et 3 décembre 

--> Incandescence - Séverine Fontaine - Terrasses de la Guillotière 
De gigantesques ampoules à incandescence envelopperont, dès la nuit tombée, les Berges du Rhône d'une lueur chaleureuse. Clin d'oeil aux éclairages d'hier, leurs formes et leurs filaments multiples déclineront les intensités et tons de la lumière dans toute leur diversité. Les visiteurs découvriront notamment la reproduction de l'ampoule universelle "A culot E 27", haute de 10 mètres.
Installation à partir du 3 décembre sur les Terrasses de la Guillotière 

A découvrir :

La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

 -----------------------
Lire la suite - Dans les coulisses de la Fête des Lumières 2014

Fitness : Sébastien Chabal présente un programme national


             
congrès+maires+de+France+Chabal+programme+Fitness
Sébastien Chabal n'aura pas profité bien longtemps de sa retraite du Lou Rugby ! Sous le haut patronage et en la présence de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, il vient de lancer le programme national de fitness en France. 
Le contexte de ce lancement officiel - le 19e salon des maires et des collectivités locales -souligne un enjeu majeur de ce programme : accompagner les élus dans la mise en oeuvre de leurs politiques visant à encourager la pratique d’un sport auprès de tous les publics. Comme un écho sportif à la campagne « 5 fruits et légumes par jour », le programme national de fitness repose sur un principe quotidien tout aussi simple : 7 mouvements en 7 minutes.
Le concept : une plateforme de 100 m2 équipée de sept stations permettant chacune d’exécuter plusieurs combinaisons en fonction de son niveau de pratique. Installée en plein air, la plateforme est accessible gratuitement et s’adresse à tous les publics, de tous âges et de toute condition physique : ados cherchant une activité ludique, adultes voulant se maintenir en forme,sportifs ayant besoin d’un entrainement efficace… C’est aussi une vraie solution 3.0 : connectée à une application, elle accompagne chaque utilisateur comme un coach individuel enregistrant ses progrès et axes d’amélioration, et sera également le support d’une communauté connectée qui pourra s’affronter lors de challenges. 
 Un programme éthique et attractif 
 Le programme national de fitness va se déployer en France en débutant par 25 sites pilotes en 2015. Il repose sur un modèle économique original : un partenariat public privé, avec le concours d’entreprises qui permettront notamment de développer le volet numérique. Créé aux Etats-Unis en 1979 sous l’appellation NFC (national fitness campaign) par le charismatique Mitch Menaged, le programme a eu une histoire couronnée de succès : plus de 10 000 plateformes ont été installées dans plus de 4 000 villes. 
Au-delà d’un enjeu de santé publique, le concept porte des valeurs sociales fortes : c’est sur cette communauté de valeurs que se fonde le partenariat noué entre NFC et Sébastien Chabal pour faire de la France le modèle européen d’un programme éthique et attractif. « Je suis fier d’unir mes forces avec Mitch Menaged, commente Sébastien Chabal, pour promouvoir en France un projet novateur, très simple à mettre en oeuvre, et qui peut s’inscrire dans la politique Sport & Santé des collectivités comme dans leur calendrier d’animations événementielles. » « Nous avons été encouragés par la réussite et les résultats de NFC aux Etats-Unis » souligne de son côté Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. « Notre objectif est de favoriser la pratique sportive pour une vie plus saine en France. Cette campagne doit ensuite grandir dans toute l’Europe comme elle s’est répandue à travers les Etats-Unis. » 
 Une logique de croissance vertueuse 
NFC France travaille en partenariat avec le gouvernement, les villes et les écoles, pour construire un réseau de plateformes de fitness dans les espaces publics. Les villes et les écoles sont invitées à rejoindre le programme dès sa première année, et seront sélectionnées selon des critères précis afin de favoriser la réussite des sites pilotes. Le développement du projet repose sur une logique vertueuse : la croissance du nombre de plateformes entraînera celle de la communauté d’utilisateurs et celle de la participation des partenaires privés via les programmes mobiles et web, les événements, les challenges… 
Des films, événements, promotions et des outils numériques accompagneront la campagne en France, avec la présence de Sébastien Chabal à chaque inauguration. Le site internet NFC va proposer quant à lui un contenu en constante évolution, avec des circuits et challenges sur la base des « 7 mouvements en 7 minutes » par jour. Top départ : début 2015, avec l’annonce des villes sélectionnées et des partenaires privés soutenant NFC.


Lire la suite - Fitness : Sébastien Chabal présente un programme national

Lyon et Grenoble reçoivent le label French Tech !



Web+lyon
Une labellisation attenduepar la communauté
 des entreprises du numérique lyonnais -
@LYFtv-Photos
"C'est un bon début pour Rhône-Alpes", s'est réjoui le Président de la région Jean Jack Queyranne suite à l’annonce, le 12 novembre 2014, des labellisations French Tech pour les villes de Lyon et de Grenoble. Les deux projets font partie d'un "paquet" de neuf retenus par Axelle LEMAIRE, Secrétaire d’Etat au Numérique.
  "Cette première annonce conforte le leadership de Rhône-Alpes sur le numérique et constitue un bon début pour l’ensemble du territoire rhônalpin" explique Jean-Jack QUEYRANNE. "Elle justifie le soutien de la Région aux quatre candidatures régionales, dont celles de Saint-Etienne et d’Annecy, dans une dynamique de coopération entre les territoires" précise le vice-président chargé du numérique, Jean-Louis GAGNAIRE. "Ainsi, il est nécessaire que les deux projets labellisés jouent désormais un rôle d’entraînement sur l’ensemble du tissu régional dans une vision ouverte de la French Tech, sans attendre la deuxième vague de labellisation". 
Compte tenu des engagements pris lors d’une réunion avec les différentes collectivités concernées, la Région Rhône-Alpes rappelle qu'elle s’engagera dans le cadre de la mise en oeuvre de la Stratégie régionale d’innovation et de spécialisation intelligente (SRI-SI), feuille de route stratégique sur l’innovation pour l’ensemble des acteurs économiques en Rhône-Alpes. 

A découvrir :

La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

 -----------------------
logo+lyftv+librairie
logo+lyftv+Alatélécesoir
Lire la suite - Lyon et Grenoble reçoivent le label French Tech !

Assurance : de plus en plus de français se couvrent avec la "protection juridique"




photo+voiture+brûlée
Litiges avec un fournisseur d’accès internet, différend avec un voisin, licenciement abusif, retard de livraison ou succession délicate sont les tracas quotidiens des Français.
45 % des ménages français ont une assurance protection juridique en 2014 - La France est le deuxième pays européen derrière l’Allemagne en primes d’assurance relatives à la protection juridique. Elle représente 11% du marché en Europe. 
 Près de 13 millions de contrats de protection juridique existent en France en 2014 
 Les litiges ne sont pas toujours évidents à régler. Dans ce cas, il est possible de bénéficier d’une aide grâce à l’assurance protection juridique. Cette dernière permet de bénéficier d’une assistance  et également de moyens financiers pour résoudre un litige. 
 Pourquoi souscrire une assurance protection juridique ? 
 Une assurance protection juridique intervient en cas de litige avec un tiers. Elle s’applique dans de nombreux domaines : professionnel, familiale, financier, immobilier etc. Elle permet d’avoir accès à un service de conseil et d’information juridique au sein duquel des juristes seront à même de répondre aux questions que peut se poser un assuré. Elle permet surtout de bénéficier d’une prise en charge des frais de procédure (dans la limite d’un plafond visé aux conditions générales ou particulières). 
 Qui est couvert par la garantie ? 
 La plupart des garanties de protection juridique assurent l’ensemble des membres de la famille (conjoint, enfants et, le plus souvent, toute personne vivant habituellement au sein de la famille). Quelles sont les garanties de l’assurance protection juridique ? 
 L’assurance protection juridique comprend trois garanties principales : 
 - l’information juridique 
 - la défense de l’assuré 
 - la prise en charge des frais de procédures 

 Les différents types de contrats 
- La garantie défense pénale et recours après un accident qui concerne directement les assurances multirisques habitation et automobile et qui ne couvre que les litiges liés aux événements garantis dans le contrat - La protection juridique couvrant un domaine d’intervention qui se rapporte à un domaine précis et dénommé (santé, accidents corporels, habitation, automobile, consommation…) - La protection juridique générale qui est la plus large proposée par l’assureur et qui va définir son étendue soit en indiquant la liste des domaines couverts soit en indiquant la liste des exclusions 

 Le marché de l'assurance protection juridique affiche une forte croissance (en moyenne 5 % depuis 2012). Le marché pèse désormais près d'un milliard d'euros. Plus de 80 % des Français estiment ne pas connaître leurs droits et 90 % se disent découragés avant même d’avoir entrepris la moindre démarche. Un contexte donc porteur au développement de la protection juridique. Pour autant, le potentiel de souscription est important. En effet, seuls 40% des particuliers et 20% des entreprises ont aujourd'hui souscrit à une assurance protection juridique. 
 Le montant moyen de l’assurance protection juridique :
√ Pour les particuliers, de 50 € à 70 € par an pour un contrat de protection juridique autonome 
√ Pour les professionnels, jusqu’à 300 € par an pour un contrat de protection juridique autonome 
 √ 20 € à 60 €, c’est ce que vous coûte par an la garantie protection juridique incluse dans un contrat multirisque habitation par exemple 

 Les 4 bons conseils de MisterAssur 
Avant de souscrire à une assurance protection juridique, estimez les risques auxquels vous pourriez être exposé et les éventuels litiges associés. Il se peut que vous soyez déjà couvert par la garantie juridique d’un autre contrat. Cela vous évitera les contrats doublons. 
Pour évaluer la performance d’un contrat de protection juridique, mieux vaut dresser la liste des exclusions que celle des situations couvertes 
N’oubliez pas qu’il existe un délai de carence entre la souscription du contrat et son entrée en vigueur. Pendant cette période, vos litiges ne seront pas ouverts. Bien entendu, les litiges survenus avant la souscription ne pourront être pris en compte. 
A noter que les actes pénalement répréhensibles ne sauraient être couverts par une protection juridique 
 Dossier réalisé avec MisterAssur, comparateur multi-assurances créé en 2008. MisterAssur travaille avec 44 assureurs et courtiers spécialisés. Historiquement positionné sur des services de comparaison de niches, il élargit aujourd’hui sa gamme de services pour devenir un comparateur complet et multi-produits spécialisés tels les assurances chien, chat ou perroquet, l'assurance scooter, l'assurance obsèques, l'assurance voiture sans permis et bien d'autres encore.


Lire la suite - Assurance : de plus en plus de français se couvrent avec la "protection juridique"