Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

La Grande Mosquée de Lyon , la Mosquée Othmane de Villeurbanne, le Préfet du Rhône et le Conseil régional du culte musulman (CRCM) communiquent

"Michel DELPUECH Préfet de la région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône a rencontré, ce samedi 28 novembre 2015, les représentants de la communauté musulmane pour échanger sur les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence et en particulier sur la situation des mosquées. 
Messieurs Laïd BENDIDI, Président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), Bénaïssa CHANA,Vice-président, Kamel KABTANE, Recteur de la Grande Mosquée de Lyon, et Azzedine GACI, Recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne, ont participé à cette rencontre. 

1 - Le représentant de l’État et les responsables du culte musulman ont partagé le même constat que l’islam a toute sa place dans notre pays, islam respectueux de la République et de ses lois, islam respectueux de notre vivre ensemble inscrit dans la modernité. Inversement, on constate, notamment dans certains lieux de culte, des dérives qui ne peuvent pas être acceptées. Ces dérives portent tort d’abord aux musulmans et à l’islam de France. Ces dérives qui se manifestent aussi sur les sites internet et les réseaux sociaux, touchent essentiellement les jeunes, proies faciles pour les manipulateurs de conscience. Ces dérives peuvent s’accompagner de discours d’incitation à la haine pouvant porter atteinte à la sécurité publique. 

2 - Le préfet a manifesté aux responsables musulmans du Rhône son inquiétude quant à la situation d’un certain nombre de salles de prière et de mosquées. Le préfet et les responsables musulmans ont passé en revue la situation de ces salles de prières et mosquées qui nécessitent une vigilance commune, chacun devant agir dans le cadre de ses responsabilités. Les responsables du culte ont fait part de leur volonté et de leur engagement pour conforter les acteurs (présidents d’associations, imams) qui doivent l’être, restructurer les associations qui ont pu être débordées, les aider à s’entourer de personnalités responsables et de s’engager dans la voie de leur formation.

 Le préfet a rappelé que, de son côté, l’État poursuivrait les actions qu’il conduit pour mettre fin à toutes les formes de dérive, ainsi que cela a été fait à l’Arbresle."

Lire la suite - La Grande Mosquée de Lyon , la Mosquée Othmane de Villeurbanne, le Préfet du Rhône et le Conseil régional du culte musulman (CRCM) communiquent

Chômage en Rhône-Alpes : rechute en octobre

Fin octobre 2015, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi de catégorie A s'établit à 335 580 en région Rhône-Alpes. Ce nombre augmente de 1,4 % par rapport à la fin septembre 2015 (soit + 4 598). Sur un an, il est en hausse de 5,8 %. 
En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A augmente de 1,2 % par rapport à la fin septembre 2015 (+ 3,7 % sur un an). En région Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C s'établit à 513 540 fin octobre 2015. 
Ce nombre diminue de 0,2 % (soit - 863) . Sur un an, il augmente de 7,1%. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, B, C augmente de 0,2 % par rapport à fin septembre 2015 (+ 5,5 % en un an).

Lire la suite - Chômage en Rhône-Alpes : rechute en octobre

Intoxication au monoxyde de carbone à l'école St Joseph Lyon 7ème


             
lyon
Le lundi 23 novembre vers 11h30, les services de secours (SDMIS) sont intervenus pour prendre en charge des élèves et enseignants de l'école St Joseph à Lyon 7ème qui présentaient des signes d'intoxication au monoxyde de carbone.
Cet établissement compte 7 classes de primaire, soit 240 élèves. Le préfet du Rhône a déclenché le Plan ORSEC Nombreuses Victimes (ORSEC NoVi) et mis en place un Centre opérationnel départemental. 180 personnes ont été évacuées et prises en charge sur place par les services de secours et le SAMU. 
 Le bilan définitif est le suivant : 
 54 enfants ont été hospitalisés : 
 - 26 présentaient des symptômes (maux de tête, vomissements) et ont été placés sous oxygène pendant une durée de 6 heures. 
 - 28 autres ne présentant pas de symptômes ont également été placés par précaution sous oxygène. 
-  6 adultes, professeurs des écoles, ont été également hospitalisés et placés sous oxygène pour une durée de 6 heures. 
 Les émanations de dioxyde de carbone étaient dues à un tuyau de chauffage défectueux dans les faux plafonds de l'établissement.


Lire la suite - Intoxication au monoxyde de carbone à l'école St Joseph Lyon 7ème

Vénissieux : la fermeture d'un lieu de culte musulman dans le quartier des Minguettes


             
lyftv+actualités
"Depuis plusieurs années, l’association Bilal organise la pratique du culte musulman dans un local technique municipal situé avenue Vladimir-Komarov à Vénissieux. En 2011, la Ville de Vénissieux, le Conseil régional du culte musulman et l’association Bilal ont entamé un travail commun afin de répondre à des questions récurrentes qui se posaient en termes de sécurité, mais aussi de dignité pour les utilisateurs. Il s’agissait à la fois de sécuriser la situation tant pour les usagers qui fréquentaient ce lieu de prière que pour les riverains, et en finalité de trouver un lieu adapté à cette activité cultuelle. Si la réflexion menée depuis plusieurs années a conduit en 2012 à formaliser les engagements de chacun par convention temporaire et rediscutée annuellement en novembre, cela a toujours été l’occasion de réaffirmer les réserves de la Ville de Vénissieux quant à une utilisation inadaptée de ce lieu. A ce jour, l’association Bilal n’a pas abouti dans sa recherche. En juillet 2015, la sous-commission départementale de sécurité civile, présidée par le Préfet de la région Rhône-Alpes et du Rhône, a conclu à une impossibilité de continuer à exploiter le local de l’avenue Vladimir-Komarov, non conforme aux règles de sécurité imposées par la réglementation relative aux ERP. De plus, l’occupation maximum évaluée à 91 personnes était à de nombreuses reprises dépassée avec la présence de plus de 500 personnes installées à l’extérieur. Une situation constituant un risque majeur à la sécurité en cas d’évacuation du bâtiment. La décision de la sous-commission a rendu impossible la signature d’une nouvelle convention et donc la poursuite de l’exploitation. Cet avis défavorable a conduit l’autorité municipale, en accord complet avec le Préfet de la région Rhône-Alpes et du Rhône, à procéder à la fermeture administrative de ce local, faisant cesser nécessairement toutes les activités pratiquées sur place. Il sera muré et détruit prochainement. Ces éléments étaient à l’ordre du jour d’une rencontre formalisée le jeudi 12 novembre et tenue le mercredi 18 novembre. Les partenaires impliqués sur le dossier, la Ville de Vénissieux, le Conseil régional du culte musulman et l’association Bilal, ont convenu que ce local ne se prêtait plus à l’activité de l’association. Il appartient au CRCM et à l’association de trouver un lieu adapté et réglementaire".
Communiqué du pôle relations publiques
de la Ville de Vénissieux

Lire la suite - Vénissieux : la fermeture d'un lieu de culte musulman dans le quartier des Minguettes

Etat d'Urgence : les mesures prises dans le Grand Lyon

bateau vigipirate lyon
 - Plan Vigipirate
Police fluviale sur la Saône -

Suite aux attentats survenus à Paris le 13 novembre et aux 3 journées de deuil national décrétées par le Président de la République, la Ville de Lyon a décidé, en signe de recueillement et d’hommage aux victimes, l’annulation de toutes les manifestations culturelles à compter de ce soir et jusqu’à mardi inclus. 
 De ce fait, les musées resteront fermés (Beaux-arts, Gadagne, MAC…), les événements culturels en cours et les spectacles prévus sont annulés (concert à l’Opéra, à l’ONL, au Transbordeur prévus ce soir…), de même que les rencontres sportives. 
 De la même façon, la Métropole de Lyon a décidé la fermeture des établissements culturels (Biennale d’Art Contemporain, musée des Confluences, musée Gallo-Romain). 
 Le lundi 16 novembre à 12h, le Maire de Lyon rassemblera dans la cour de l’Hôtel de ville l’ensemble des conseillers municipaux pour observer une minute de silence. Tous les services de la Ville s’y associeront. La sécurité est renforcée dans les lieux ouverts au public (parcs, centres commerciaux, gares). Les drapeaux sont en berne pendant la durée du deuil national.
Lire la suite - Etat d'Urgence : les mesures prises dans le Grand Lyon

L'Ucly déménage et publie un beau livre...


             
université catholique de Lyon
Entre passé et avenir :  cet ouvrage, richement illustré, nous restitue l’histoire de cet établissement, profondément enraciné dans le monde universitaire lyonnais. 
Alors que l’Université catholique de Lyon commémore son cent quarantième anniversaire, elle vit une transition importante : elle quitte son site historique en bordure de la place Bellecour, lieu central de la vie lyonnaise, pour investir un autre lieu symbolique, l’ancienne prison Saint-Paul, à côté de la gare de Perrache. Le lieu d’enfermement est transmué en un lieu de savoir et de culture ; les murs de pierre, qui ont retrouvé leurs couleurs chaudes des origines, sont entourés, prolongés et surmontés par des parois de verre, laissant couler à flot la lumière.
 Désormais assise sur ses deux campus, Carnot et Saint-Paul, de part et d’autre des voies et des «voûtes», elle accueille dans ses facultés et ses écoles près de 10 000 étudiants. Au fil du temps, son action se révèle comme une adaptation constante à l’évolution de la culture dans ses différents domaines (théologie, philosophie, sciences, lettres, sciences humaines, droit et sciences économiques), au service d’un projet humaniste, destiné à faire grandir tout homme et tout l’homme.

L'auteur, Daniel Moulinet, est professeur à l’Université catholique de Lyon (faculté de théologie), et auteur d’une vingtaine d’ouvrages d’histoire contemporaine. II est membre du LARHRA (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, UMR 5190). Benjamin de Capèle est rédacteur indépendant et a travaillé avec le Centre national d’études spatiales, Airbus ou l’Etablissement français du sang. II collabore régulièrement au magazine Objectif News. Il est l’auteur aux Editions Privat de Colomiers, une histoire urbaine et solidaire (2012) et La Société hydroélectrique du Midi, l’énergie grandeur nature (2015). Photographe professionnel spécialisé dans le paysage, le terroir, l’architecture et la gastronomie, Arnaud Späni a publié plus d’une trentaine d’ouvrages en France et à l’étranger, avec entre autres, aux Editions Privat, Toulouse, le patrimoine révélé (2013) et Le Parc naturel régional du Morvan, une montagne de talents (2015).
Ce livre des éditions Privat est disponible dans les pages librairie de LYFtv (code ISBN 9782708917835 dans le moteur de recherche)-

Lire la suite - L'Ucly déménage et publie un beau livre...

La baisse du chômage à Lyon et dans la région Rhône-Alpes


             
Fin septembre 2015, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi de catégorie A s'établit à 330982 en région Rhône-Alpes. Ce nombre diminue de 1,1% par rapport à la fin août 2015 (soit -3820). Sur un an, il est en hausse de 4,7 %. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A diminue de 0,7% par rapport à la fin août 2015 (+ 3,1 % sur un an).
S'agissant de la catégorie A, selon le département, le nombre de demandeurs d'emploi varie en septembre 2015 par rapport à la fin août 2015 entre -2,5% et +0,1% : Ain (-1,8%), Ardèche (-0,6%), Drôme (-1,7%), Isère (- 2,1%), Loire (- 0,7%), Rhône (- 0,7%), Savoie (- 2,5%), Haute-Savoie (+ 0,1%).
En région Rhône Alpes, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A,B,C s'établit à 514403 fin septembre 2015. Ce nombre augmente de 0,1% (soit+715). Sur un an, il augmente de 7,7%. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A,B,C reste stable par rapport à fin août 2015 (+ 5,8 % en un an).
S'agissant des catégories A,B,C, selon le département, le nombre de demandeurs d'emploi varie en septembre 2015 par rapport à la fin août 2015 entre-1,3% et +0,6% : Ain (+0,3%), Ardèche (+0,6%), Drôme (- 0,2%), Isère (- 0,5%), Loire (+ 0,5%), Rhône (+ 0,5%), Savoie (- 1,3%), Haute-Savoie (+ 0,5%).

Lire la suite - La baisse du chômage à Lyon et dans la région Rhône-Alpes

La discothèque One set (ex "Diamant") fermée par décision administrative


             
Le Préfet du Rhône vient de décider en urgence la fermeture de trois mois d’un établissement nocturne à Saint Pierre de Chandieu, près de Lyon.   Dans la nuit du samedi au dimanche 11 octobre, à 05h30 du matin, une altercation entre un groupe de personnes et un individu a éclaté au sein de l’établissement nocturne « Le One Set » situé sur la commune de Saint Pierre de Chandieu. Suite à cette altercation, l’individu est sorti de l’établissement, a délibérément percuté le groupe de personnes avec son véhicule, et a pris la fuite. 
Six personnes ont été blessées et prises en charge immédiatement par les pompiers dépêchés sur place. L’une d’entre elles voit son pronostic vital engagé, une autre est pour l’instant paralysée au niveau des membres inférieurs. Une enquête pour tentative d’homicide volontaire a été ouverte par la Gendarmerie Nationale.
Michel DELPUECH, Préfet de la région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, a immédiatement condamné avec la plus grande fermeté "ce comportement délinquant et irresponsable". Il a décidé de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter un nouveau drame au sein de cet établissement, "qui depuis 2010, fait l’objet de nombreuses procédures administratives et judiciaires liées aux questions de sécurité qui s’y posent"
En conséquence, ce 11 octobre 2015, le Préfet du Rhône a pris d’urgence un arrêté de fermeture de trois mois de l’établissement concerné.

Lire la suite - La discothèque One set (ex "Diamant") fermée par décision administrative

Trafic de cuivre : neuf arrestations après une opération spectaculaire à Villeurbanne


             
Plus d'une centaine de gendarmes, un hélicoptère, un chien spécialisé dans la détection de billets… : c'est un important dispositif qui a été déployé le 6 octobre à Villeurbanne, dans le Rhône. 
Les enquêteurs de la région de gendarmerie de Bourgogne, appuyés par des unités de la Région de gendarmerie de Rhône-Alpes, ont mis fin aux agissements d'une bande organisée qui se livrait à une forme particulière de vols de métaux : l'arrachage de câbles dans des candélabres d'éclairage public. Depuis plusieurs mois en effet, des communes de l'Est de la France ont été victimes du vol en série des câbles électriques alimentant des poteaux d'éclairage public. Forçant la trappe de visite, les malfaiteurs sectionnaient les câbles reliés au dérivateur et les arrachaient, pour les revendre ensuite au poids du cuivre. 
Des quartiers ou des axes routiers se trouvaient ainsi plongés dans l'obscurité, avec à la clef un préjudice de plusieurs milliers d'euros pour chaque commune touchée. 
Apparu au nord de la région lyonnaise, le phénomène a touché la Saône et Loire à partir du mois de mars 2015 pour remonter le long de l'A6 jusqu'en Côte d'Or avec une pointe jusque dans le Doubs. Une enquête est rapidement ouverte par la brigade de recherches de Mâcon, qui reçoit bientôt l'appui de la section de recherches de Dijon dans le cadre d'une information judiciaire ouverte au tribunal de Grande Instance de Chalon sur Saône pour « vol en bande organisée »
L'enquête permet en effet de démontrer l'implication d'une équipe d'individus d'origine roumaine, habitant des campements de fortune à Villeurbanne. Très mobiles et bien organisés, les malfaiteurs n'hésitaient pas à faire plusieurs centaines de kilomètres dans la nuit pour perpétrer leurs méfaits avant de revenir se dissimuler dans leurs campements. 
Trente-huit faits sont directement imputés à cette équipe en Bourgogne, en Rhône-Alpes et en France-Comté. 
Le préjudice pour les communes touchées se monte à près de 400 000 €, car la remise en état des installations coûte fort cher alors même que la valeur du cuivre à la revente au poids chez un ferrailleur est d'un rapport bien inférieur.
Au terme de plusieurs mois d'enquête, l'une des têtes du réseau a été interpellée la semaine dernière à St Laurent de Mure, dans le Rhône. 4 autres comparses, interpellés ces dernières semaines pour des faits de cambriolages, viennent d'être à nouveau placés en garde à vue dans le cadre de cette enquête. Enfin, l'opération de Villeurbanne a permis l'arrestation de 4 personnes recherchées. 
"Déclenchée à 7 heures ce matin, l'opération a nécessité un déploiement de forces important avant tout pour des questions de sécurité ; le camp de la Feyssine se situant le long d'un axe routier à grande circulation, il était essentiel que le dispositif soit parfaitement étanche pour éviter que des personnes ne se mettent en danger en tentant de fuir, explique le colonel Kim, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne. Sur le deuxième site, un squat dans une friche industrielle, la configuration des lieux a nécessité là encore des moyens conséquents pour permettre une fouille exhaustive en toute sécurité". Placés en garde à vue pour une durée pouvant aller jusqu'à 96 heures, les individus interpellés devraient être présentés au magistrat dans les prochains jours. Ils encourent jusqu'à 15 ans de réclusion criminelle. « Le travail d'enquête minutieux a payé, se réjouit le colonel Kim. Ces vols spectaculaires ont été un choc pour les élus des collectivités qui en ont été victimes ; nous avons mobilisé les moyens nécessaires pour donner un coup d'arrêt à ce phénomène aussi rapidement que la complexité des investigations à mener le permettait. C'est un beau succès, qui montre une nouvelle fois la capacité de la gendarmerie à prendre en compte des phénomènes criminels sur une zone étendue, dépassant les limites administratives, et à traiter une délinquance itinérante à long rayon d'action, à l'origine d'infractions en série qui entretiennent un sentiment d'insécurité contre lequel je suis décidé à lutter avec tous nos moyens. » 
http://www.monamicanin.com
Lire la suite - Trafic de cuivre : neuf arrestations après une opération spectaculaire à Villeurbanne

Accueil des réfugiés : la préfecture proposera dix postes de service civique


             

Le président de la République a annoncé le 7 septembre que la France, au titre de la solidarité internationale, s’engageait à accueillir 24 000 réfugiés syriens. Dans ce contexte, Le Préfet de la région Rhône-Alpes, Michel Delpuech, a nommé Xavier INGLEBERT, Préfet délégué à l’Égalité des Chances, coordonnateur départemental de l'accueil des migrants afin de faciliter et de veiller à la mise en œuvre du dispositif d’accueil. Le recensement de l’offre de logements et d’hébergements qui pourraient être mobilisés et des possibilités d’accompagnement pour les questions relatives à l’intégration, l’éducation, la santé ou l’accès aux droits est en cours dans le Rhône. Ainsi, le site internet de la préfecture ouvre une page destinée à recueillir toutes les propositions de logements et d’hébergement de migrants et de réfugiés ainsi que toutes les initiatives contribuant à leur accueil (aide à la constitution de dossiers administratifs, cours de français langue étrangère etc.), qu’elles viennent de collectivités territoriales, d’associations ou de particuliers. 
 Dix postes de Service civique
Par ailleurs, le préfet a décidé la mise en place de 10 missions de "service civique migrant" ayant vocation à soutenir, sur le terrain, l'action de l’État, des collectivités territoriales, des associations et des particuliers en matière d'accueil. Ces mesures contribueront à préparer l'accueil et l'accompagnement des migrants et des réfugiés dans le Rhône. Elles s'inscrivent, selon Michel Delpuech, dans l'effort national de solidarité, qui témoigne de l’attachement de la France au droit d’asile et à ses valeurs républicaines. 

Lire la suite - Accueil des réfugiés : la préfecture proposera dix postes de service civique

Tony Parker, Président de l'ASVEL, multiplie les projets dans la Métropole lyonnaise


               

Tony Parker -
@LYFtvPhotos
L’ASVEL Basket, par la voix de son Président, Tony PARKER, a officiellement annoncé le 22 septembre, la création de  la TONY PARKER ACADEMY à Lyon-Gerland. 
Lors d’une conférence de presse réunissant Gérard COLLOMB, Président de la Métropole de Lyon, Jean-Paul BRET, Maire de Villeurbanne, Gaëtan MULLER, Président Délégué de l’ASVEL,  Jean-Pierre SIUTAT, Président de la Fédération Française de Basket-Ball et Alain BERAL, Président de la Ligue Nationale de Basket, le leader de l'équipe de France a également réaffirmé la volonté du club de construire à Villeurbanne sa future ARENA, enceinte multifonction de 10 000 places, envisagé comme un équipement complémentaire de la TP ACACDEMY. Deux lieux sont actuellement pressentis pour accueillir cette salle.
Pour Tony PARKER, la concrétisation de ce double projet est « un moment fort pour le sport français, le basket français, la Métropole de Lyon, la ville de Villeurbanne et l’ASVEL, mais aussi la LNB et la Fédération. C’est un projet inédit en France et je suis heureux qu’il se concrétise au cœur de la Métropole de Lyon, un an à peine après mon arrivée. Je ne peux donc que saluer le travail d’équipe réalisé avec tous nos partenaires qui nous permet aujourd’hui de présenter ce projet métropolitain d’envergure internationale. »
Gaétan MULLER a ensuite souligné combien le projet de TONY PARKER ACADEMY est « un projet ambitieux et complet qui associe à l’ambition sportive une véritable ambition sociale, en phase avec l’économie actuelle du sport et du basket en particulier. »
Cette TP ACADEMY associera en effet au centre d’entrainement de l’équipe professionnelle et au centre de formation à destination de jeunes joueurs, une académie inédite en Europe, véritable campus urbain nouvelle génération.
Le projet est né d’un constat, partagé par l’ensemble des partenaires, qu’il est nécessaire d’ancrer le parcours des sportifs confirmés et en formation, dans la réalité économique, professionnelle et sociale actuelle. Les questions de formation, de reconversion, de parcours professionnels à construire sont ainsi au cœur du dispositif de la TP ACADEMY.
En effet, il est par exemple essentiel d’offrir aux jeunes joueurs qui rêvent de se professionnaliser, (alors même que seuls 5% qui choisiront cette voie y parviendront), une porte de sortie : la formation offerte par cette nouvelle académie offrira donc aux jeunes académiciens une formation diplômante en lien avec les universités et Ecole de la Métropole comme l’EM Lyon ou l’Université Claude Bernard.
Pour Alain BERAL : « La TONY PARKER ACADEMY est fondamentale, on se doit de donner accès à la société et à l’emploi aux jeunes. C’est un projet, complet, exemplaire, tout ce qui est essentiel a été pensé, il va devenir un projet de référence ! »
Un projet de référence qui prend place au cœur de la Métropole de Lyon ; et Gérard COLLOMB de rappeler : « A l’Est comme au Sud de la Métropole, les projets d’Arena et de TP ACADEMY illustrent bien l’attractivité de la Métropole lyonnaise. A Villeurbanne, la future salle ARENA donnera à l’ASVEL une salle à la hauteur de son statut de grand club européen, et l’arrivée de la TP ACADEMY au cœur de Gerland, s’inscrit clairement dans la dynamique d’innovation du Biodistrict. »
Jean-Paul BRET, Maire de Villeurbanne s’est félicité quant à lui de la complémentarité des fonctions entre Lyon et Villeurbanne : « L’Académie Tony Parker à Lyon, l’aréna à Villeurbanne participent à une métropole de la diversité. Elles contribuent aux équilibres qui ont pu être trouvés à l’échelle de l’agglomération.  Aujourd’hui, la ville de Villeurbanne continue d’accompagner l’ASVEL dans sa dynamique autour de la formation et dans son projet d’aréna. Parmi deux sites identifiés pour l’aréna, nous avons une préférence pour celui en proximité immédiate de l’Astroballe car il a beaucoup d’atouts : situation urbaine privilégiée, desserte transports en commun, grands axes de circulation, canal de Jonage. Des crédits sont déjà inscrits au budget de la métropole pour aménager ses abords et en faire un grand pôle basket. »

Enfin Jean-Pierre SIUTAT précisa que : « La Fédération soutient évidemment ce projet. Aujourd’hui, le sport dépasse les frontières et nos clubs doivent devenir de vrais vecteurs de rayonnement. La TONY PARKER ACADEMY entre parfaitement dans cette stratégie. Ce projet va rayonner, c’est l’avenir de notre sport ! »

Lire la suite - Tony Parker, Président de l'ASVEL, multiplie les projets dans la Métropole lyonnaise

Après les arbres arrachés par des vents violents, Lyon s'attend à de fortes pluies


             
Un épisode de vent de sud très fort avec des rafales de 120 km/h s'est produit ce mercredi après-midi sur tout le département du Rhône. Mercredi soir, les vents ont un peu diminué atteignant tout de même les 90km/h. Cette nuit, des orages sont annoncés dès minuit et seront suivis de pluies intenses entre 4h et 8h du matin. Dès le début de l'après-midi, Michel DELPUECH, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône a activé le COD (le centre opérationnel départemental) pour suivre au mieux l'évolution de la situation.
Le bilan provisoire fait état d'une personne décédée et de 5 blessés :
  • La chute d'un arbre sur véhicule a entraîne le décès d'un jeune homme de 25 ans à Limonest.
  • Un passager a été blessé lors de la chute d'un arbre sur son véhicule à Rilleux-la-Pape.
  • A Villeurbanne, un homme et une femme ont été légèrement blessés à la suite de l'écroulement d'un mur.
  • Un ouvrier a été blessé (bras cassé) dans une entreprise de Saint-Fons,
  • Sur le chantier du Grand Stade, un ouvrier a été victime d'un malaise lors d'une opération sur le toit du stade.
    Par ailleurs, toujours à Décines la rocade est a été réouverte à la circulation dès 18h30 suite à l'intervention d'une unité spécialisée des pompiers (le GRIMP) sur trois bâches de la toiture du Grand Stade.
Le trafic SNCF a été perturbé, notamment sur les lignes Lyon-St Etienne et Lyon-Roanne mais aussi vers Grenoble et sur le réseau secondaire de l'ouest lyonnais. La circulation a été progressivement rétablie en fin de journée sur l'axe Lyon-Grenoble et Lyon-Saint-Etienne. Seules les lignes Lyon-Givors et Lyon- Paray-lès-Monial restaient coupées.
Durant cet épisode, plus de 300 interventions ont été effectuées par le SMDIS du Rhône depuis ce matin. Dans le même temps, les appels à la Direction Départementale de la Sécurité Publique ont doublé.
Le préfet appelle à la vigilance de tous, notamment face à l'épisode de fortes pluies qui s'annonce très tôt ce jeudi matin. Il convient d'adapter vos déplacements en fonction de la situation, même si les vents diminuent. Les services de l'Etat, qui restent bien sûr mobilisés, ont par ailleurs avisé les communes concernées au sujet d'un risque d'inondation sur le cours d'eau du Gier afin qu'elles mettent en place des moyens nécessaires en cas de crues.

Toutes les informations en vidéo  sont mises à jour régulièrement sur notre site www.meteo.lyftv.com (avec les bulletins météos de  météofrance).

Lire la suite - Après les arbres arrachés par des vents violents, Lyon s'attend à de fortes pluies

Monument préféré des français : à Bourg en Bresse, le Monastère de Brou fait le plein de visiteurs...


             
monument+préféré+français+monastère+de+Brou
Avec une fréquentation en hausse de 31,35 % cet été, l'histoire d'amour continue au monastère royal de Brou ! 
La Ville de Bourg-en-Bresse et le Centre des monuments nationaux se félicitent de l'exceptionnelle fréquentation du monastère royal de Brou pendant la période estivale : + 23,72 % en juillet (malgré la canicule) et + 38,35 % en août, soit une moyenne sur ces deux mois de pleine saison touristique de + 31,35 %*. L'attractivité du monument préféré des Français ne se dément pas ! 
Ce sont aussi l'ensemble des actions culturelles à destination de tous les publics qui ont été plébiscités comme « Raconte moi le monastère » pour les 2-5 ans, ou encore À la folie ... pas du tout ! Le festival, co-organisé avec le Service action culturelle de la Ville, enregistre un taux de remplissage de 79 % avec plus de 2000 spectateurs ravis de bénéficier d'une programmation riche et variée dans le cadre enchanteur du 2e cloître à la nuit tombée. 
À quelques jours de la nouvelle édition de l'émission « Le monument préféré des Français », diffusée le 15 septembre et lors de laquelle le monastère royal de Brou fera le passage de témoin au nouveau monument élu, la ville se réjouit d'une explosion de la fréquentation. Entre le 1er janvier et le 31 août 2015 on enregistre une augmentation de 45,78 %, avec des écarts substantiels : +24 % en janvier, +89% en mai (grâce notamment à la Nuit européenne des musées). Les visites des groupes adultes sont aussi en très forte progression : +95% en moyenne et jusqu'à +183% en juin. Aussi, de septembre 2014 à août 2015, le monastère royal de Brou a accueilli 112 474 personnes ! Sans compter le succès inédit du spectacle de lumières Couleurs d'amour initié par la Ville de Bourg-en-Bresse qui a attiré 25 000 spectateurs devant le monument et dans la Ville. 
Pour la fin de l'année, certains signes sont prometteurs tels la réservation de groupes qui progresse de + 125 % en septembre, sans oublier l'ensemble de la programmation culturelle et l'exposition À l'ombre d'Éros, l'amour, la mort, la vie qui entrera pleinement en résonance avec la Biennale d'art contemporain de Lyon.
Après les mesures d'adaptations à court terme du printemps, les prochains mois verront l'annonce du calendrier 2016 et des grands axes de développement qui doivent conforter le changement de dimension du monument et accroître encore son rayonnement. 

* les chiffres sont calculés par rapport aux mêmes périodes de l'année précédente. 

Photos : Serge Buathier, J.-J. Pauget © Ville de Bourg-en-Bresse ; Daniel Gillet / monastère royal de Brou


Lire la suite - Monument préféré des français : à Bourg en Bresse, le Monastère de Brou fait le plein de visiteurs...

Enorme succès pour le site Aiderlesrefugies.fr


             
Moins de 48 heures seulement après son lancement, le site www.aiderlesrefugies.fr a déjà totalisé plus de 80.000 vues et la carte de France est remplie d'initiatives et de solidarité.
Déjà, plus de 1500 personnes se sont manifestées pour héberger des réfugiés et plus de 300 autres se sont signalées pour agir près de chez eux, sans compter les mobilisations ou les dons en ligne.

"Les Françaises et Français sont solidaires, aidons la solidarité à s'organiser !", tel est le crédo de ce site réalisé dans l'urgence...

Devant les images choquantes de migrants et réfugiés fuyant les guerres et la misère, la France réagit et fourmille d'initiatives et de générosité.
"Avec ce site portail monté en quelques heures pour une poignée d'euros, nous souhaitons donner à voir et faciliter l'organisation de cette belle solidarité qui opère malgré la relative inaction des pouvoirs publics" explique Julien Bayou.
Anne-Cécile Mailfert complète : "Le manque d'ambition coupable du gouvernement, tétanisé par la croyance en une France xénophobe et repliée sur soi, contraste avec l'envie d'agir des citoyennes et citoyens. Nous avons voulu faciliter le passage à l'acte" 
Le site www.aiderlesrefugies.fr liste ainsi les différentes possibilités d'aider : don d'argent, mobilisation en ligne mais aussi l'aide près de chez soi ou l'hébergement de réfugiés, via le dispositif Comme A La Maison de l'association SINGA qui a déjà reçu plusieurs milliers de propositions d'hébergement.
Pour contrer l'image d'une France repliée sur soi indifférente aux sorts de ceux qui souffrent et faciliter la mise en lien, les citoyennes et citoyens solidaires sont aussi invités à se manifester sur la carte pour affirmer leur solidarité et être prévenus quand une initiative est identifiée près de chez eux.

Rendez-vous sur http://www.aiderlesrefugies.fr 

Lire la suite - Enorme succès pour le site Aiderlesrefugies.fr

Accessibilité : la mise en conformité des Etablissements Recevant du Public (ERP)


             
Les propriétaires ou exploitants ont jusqu’au 27 septembre 2015 pour se mettre en conformité.  Les obligations en matière d’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) ont évolué. Désormais, la loi accorde plus de temps aux propriétaires ou exploitants pour rendre leur ERP conforme en matière d’accessibilité. Pour bénéficier de cette opportunité, ils doivent prendre des engagements fermes à travers une démarche d’agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP). Cette démarche d’engagement sur une programmation pluri-annuelle d’actions (3 ans en général) permet d’étaler les actions nécessaires au-delà de la date du 31 décembre 2014 imposée par la loi. 
Après validation de cet engagement par décision préfectorale, le demandeur met en œuvre les actions selon le programme annoncé et rend compte au Préfet. 
 Qui est concerné ? 
 Tous les établissements recevant du public : commerces, restaurants, hôtels, établissements d’enseignement, cabinets médicaux ou para-médicaux, salles de spectacles, musées, gares... . Quelle démarche effectuer ? 
 La réponse à cette question dépend de la situation de votre ERP. Pour y répondre, rendez-vous sur le site de la préfecture du Rhône. Pour plus d’informations sur l’Ad’AP (outils divers d’aide, auto-diagnostic, tutoriel pour remplir le formulaire, réglementation, procédure, modèles et imprimés CERFA, …) consultez le site www.accessibilite.gouv.fr

Lire la suite - Accessibilité : la mise en conformité des Etablissements Recevant du Public (ERP)

Chômage à Lyon et en Rhône-Alpes : stabilité en juillet


             
Fin juillet 2015, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi de catégorie A s'établit à 330 611 en région Rhône-Alpes. 
Ce nombre est stable par rapport à la fin juin 2015 (soit + 65). Sur un an, il est en hausse de 5,1 %. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A diminue de 0,1 % par rapport à la fin juin 2015 (+ 3,9 % sur un an). 
En région Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C s'établit à 512 469 fin juillet 2015. Ce nombre augmente de 0,4 % (soit + 2 164) . Sur un an, il augmente de 8,3%. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, B, C augmente de 0,3 % par rapport à fin juin 2015 (+ 6,6 % en un an).
L'évolution du chômage par départements en Rhône-Alpes
S'agissant de la catégorie A, selon le département, le nombre de demandeurs d'emploi varie en juillet 2015 par rapport à la fin juin 2015 entre - 1,1 % et + 0,8 % : Ain (+ 0,5%), Ardèche (+ 0,8%), Drôme (+ 0%), Isère (+ 0,2%), Loire (- 1,1%), Rhône (+ 0,3%), Savoie (- 0,2%), Haute-Savoie (- 0,4%). S'agissant des catégories A,B,C, selon le département, le nombre de demandeurs d'emploi varie en par rapport à la fin entre - 0,1 % et + 0,9 % : Ain (+ 0,5%), Ardèche (+ 0,9%), Drôme (+ 0,1%), Isère (+ 0,7%), Loire (- 0,1%), Rhône (+ 0,3%), Savoie (+ 0,5%), Haute-Savoie (+ 0,7%).


Lire la suite - Chômage à Lyon et en Rhône-Alpes : stabilité en juillet

Ségolène Royal et François Hollande annoncent en Rhône-Alpes le développement des projets solaires


             
400 MW supplémentaires à l’appel d’offres
pour les centrales photovoltaïques 


A l’occasion d’un déplacement aujourd’hui en Isère sur le thème de la transition énergétique, le Président de la République a annoncé avec Ségolène Royal le doublement de la puissance autorisée pour l’appel d’offres solaire « CRE3 », soit 400 MW supplémentaires concentrés sur le déploiement d’installations au sol.

Lancé en septembre 2014 par la ministre de l’Ecologie, le troisième appel d’offres pour des installations photovoltaïques au sol ou sur toiture de grande taille (plus de 250 kWc) portait sur une capacité de 400 MW. Les offres déposées le 1er juin 2015 ont fait apparaître :

- une très forte souscription pour les lots de centrales au sol : près de 2 000 MW ont été déposés, pour 200 MW de puissance appelée ;
- des prix très bas proposés par les candidats : pour la première fois, ces prix sont comparables aux prix d’achat de l’électricité éolienne.

Afin de tenir compte de ce potentiel, les volumes des lots de centrales aux sols sont augmentés. Ce sont ainsi 400 MW supplémentaires qui seront sélectionnés, soit quarante à soixante projets.

Alors que la loi de transition énergétique pour la croissance verte vient d’être promulguée, l’objectif est d’accélérer le développement de projets photovoltaïques compétitifs et respectueux de l’environnement : en application du cahier des charges, seules les implantations qui ne consomment pas de terres agricoles sont permises, et les réhabilitations de sites pollués, dégradés ou déjà artificialisés sont fortement valorisées.

Les résultats seront annoncés dans les prochaines semaines. Les projets auront ensuite un délai de deux ans pour être mis en service.
#VotreEnergie pour la France :
Agir ensemble pour la transition énergétique

En cette année d’engagement pour la cause climatique, l’exemplarité de la France passe par celle de ses territoires et de leurs forces vives. Vous souhaitez participer à ce mouvement ? Rendez-vous sur www.votreenergiepourlafrance.fr :
- « 1 jour, 1 action » : à quelques mois de la COP21, découvrez les actions exemplaires engagées près de chez vous.
- Vous agissez sur le terrain ? Vous avez une idée à proposer ? #VotreEnergie, c’est aussi un espace participatif !


Lire la suite - Ségolène Royal et François Hollande annoncent en Rhône-Alpes le développement des projets solaires

Régionales : Inscription sur les listes électorales : la démarche en ligne


               
Spécial élections régionales



Les 6 et 13 décembre 2015 se tiendront les prochaines élections régionales. Pour voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. Les demandes d’inscription sont possibles jusqu’au 30 septembre 2015 conformément à la loi visant la réouverture exceptionnelle des délais d’inscription sur les listes électorales publiée au Journal officiel du mardi 14 juillet 2015. Les citoyens peuvent s’informer rapidement et de manière fiable, sur les conditions à respecter et les modalités à remplir pour s’inscrire sur les listes électorales grâce à service-public.fr, le site officiel de l’administration française (http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1367.xhtml). Les personnes qui habitent dans certaines communes peuvent directement s’inscrire en ligne via le téléservice accessible depuis service-public.fr : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R16396.xhtml

Pour être électeur, il faut avoir au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin, être de nationalité française et jouir de ses droits civils et politiques. À savoir : à 18 ans, l'inscription est automatique si les formalités de recensement ont été accomplies à 16 ans.

Où s’inscrire ?
* Soit à la mairie de son domicile.
* Soit à la mairie d'une commune dans laquelle le citoyen est assujetti aux impôts locaux depuis au moins 5 ans.
* Soit à la mairie de son lieu de résidence si le citoyen y vit de manière effective et continue depuis au moins 6 mois.
* Soit à la mairie de la commune où le citoyen est assujetti à résidence obligatoire en tant que fonctionnaire public.

Comment s’inscrire ?
Modalités : Soit en se rendant à la mairie avec les pièces exigées. Soit par courrier en envoyant à la mairie, le formulaire d'inscription Cerfa n°12669*01, disponible en téléchargement sur service-public.fr et les pièces exigées.
Soit par internet, en utilisant le téléservice proposé par mon-service-public.fr, accessible également via service-public.fr : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R16396.xhtml
Attention : toutes les communes ne proposent pas encore ce téléservice.
Pièces à fournir : Le formulaire cerfa n°12669*01 de demande d'inscription (pour une démarche sur place ou par courrier). Une pièce d'identité récente (valide ou périmée depuis moins d'1 an) prouvant sa nationalité française : passeport ou carte nationale d'identité. Dans le cas de l’acquisition de la nationalité française récente et que les papiers français ne sont pas encore établis : pièce d'identité d'origine (passeport ou carte d'identité valide ou périmée depuis moins d'un an) + une preuve de la nationalité (décret de naturalisation par exemple). Ainsi qu’un justificatif de domicile.

Lire la suite - Régionales : Inscription sur les listes électorales : la démarche en ligne

Fête de l'Aïd al Adha : le Préfet réglemente les célébrations


               
Le préfet du Rhône et le président du Conseil régional du culte musulman communiquent :
La fête de l’Aïd El-Adha devrait débuter autour du jeudi 24 septembre 2015. La date définitive sera confirmée une semaine avant la fête par le Conseil français du culte musulman (CFCM)
Comme chaque année, pour permettre le déroulement de cette fête dans les meilleures conditions, un arrêté préfectoral prescrit des mesures temporaires applicables du 1er septembre au 30 septembre 2015 :
· Le transport et la livraison de bovins, moutons et chèvres sont interdits en dehors des abattoirs agréés, des lieux d’élevage régulièrement déclarés à l’établissement départemental d’élevage (EDE).
· Le don ou la vente des animaux de ces espèces à d’autres personnes que des professionnels de l’élevage est également interdite.
· Cet arrêté rappelle que la détention de ces animaux vivants par des personnes non déclarées comme éleveur à l’EDE est strictement interdite.
Le sacrifice doit obligatoirement être effectué dans un abattoir agréé, dans le respect de la réglementation en vigueur et par un sacrificateur agréé. Les animaux font l'objet d'un contrôle vétérinaire qui vise à protéger la santé des consommateurs et la bien-traitance animale.
Ce jour là, les abattoirs agréés du département seront ouverts et les abattages seront organisés en
concertation avec la Grande Mosquée de Lyon, le Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) et les associations musulmanes.
Les capacités des abattoirs étant limitées, le CRCM réitère sa recommandation d'étaler l'abattage sur les trois jours de l'Aïd El-Adha.

Lire la suite - Fête de l'Aïd al Adha : le Préfet réglemente les célébrations

J-3 Allocation de rentrée scolaire (ARS) : tout savoir grâce à service-public.fr et 3939 Allo Service public

 L'allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée, sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant scolarisé et âgé de 6 à 18 ans. Elle permet d'aider les familles à financer les dépenses de la rentrée scolaire. Son montant dépend de l'âge de l'enfant.

L'ARS sera versée aux familles à partir du 20 août 2015 pour les enfants scolarisés âgés de 6 à 18 ans (prévoir toutefois un délai interbancaire), ou pour les jeunes apprentis de 16 à 18 ans, dès la réception du justificatif d'apprentissage.

À la rentrée scolaire 2015, les montants de l’ARS sont de :
* 362,63 euros pour un enfant de 6 à 10 ans,
* 382,64 euros pour un enfant de 11 à 14 ans,
* 395,90 euros pour un enfant de 15 à 18 ans.

 - Déjà allocataire, il n'y a aucune démarche à faire pour les enfants de 6 à 16 ans. Il faut simplement avoir déclaré ses revenus 2014 aux impôts, à la caisse d'allocations familiales (Caf) ou la caisse de mutualité sociale agricole (MSA). Pour les enfants de 16 à 18 ans toujours scolarisés, il faut faire une déclaration auprès de la caisse.
- Pour ceux qui ne sont pas allocataires, il faut effectuer une déclaration de situation ainsi qu'une déclaration de ressources 2014 auprès de la Caf ou de la MSA. Les imprimés sont accessibles via service-public.fr.

Pour tout savoir sur les conditions relatives aux enfants, les conditions de ressources de la famille et les démarches à effectuer pour percevoir l’ARS, il suffit de :
- se connecter à service-public.fr : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1878.xhtml
- composer le 3939 (de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi – 0,15 euro/minute) pour être mise en ligne avec un informateur de la plateforme nationale de renseignement administratif.

Avec plus de 222 millions de visites et 680,4 millions de pages vues en 2014, service-public.fr, c’est le reflexe à adopter pour les démarches administratives en un clic !

Avec plus de 1,25 million d’appels traités en 2014, 3939 Allo Service public, c’est le reflexe à pour tout savoir sur les démarches avec l’Administration française en un coup de fil !

pour le renseignement administratives en un coup de fil !



Lire la suite - J-3 Allocation de rentrée scolaire (ARS) : tout savoir grâce à service-public.fr et 3939 Allo Service public

File d'attente indigne des étrangers : la Préfecture crée un accueil sur rendez-vous



lyon
Afin de réduire les files d'attente qui se constituent tôt le matin devant la préfecture du Rhône, Michel DELPUECH, préfet du Rhône a décidé de mettre en œuvre de nouvelles modalités d'accueil pour les usagers étrangers :
  • pour le renouvellement des cartes de résident de 10 ans : le système de prise de rendez-vous personnalisé par internet sera généralisé le 1er septembre 2015
  • pour les premières demandes ou renouvellements de carte de séjour temporaire (hors étudiants étrangers) : un dispositif de prise de rendez-vous sur plage horaire sur internet sera mis en place à compter du 24 août 2015
Les prises de rendez-vous, individuels ou sur plages horaires, se feront à partir du 17 août 2015, sur le site internet de la préfecture : www.rhone.gouv.fr (Démarches administratives - « Prendre un rendez-vous » )
Chaque semaine, 600 personnes pourront ainsi effectuer leur démarche sur réservation, sans attendre à l'extérieur de la préfecture.

La prise de rendez-vous sur plage horaire : comment faire ?
À partir du 17 aout 2015, il sera possible de prendre rendez-vous sur le site internet de la préfecture pour deux plages horaires quotidiennes : 8h30 à 10h30 ou 10h30 à 12h30. Les premiers rendez-vous débuteront le 24 aout 2015.
Les personnes qui réserveront une des deux plages horaires journalières imprimeront une confirmation de rendez-vous qu'ils devront obligatoirement présenter pour obtenir un ticket le jour du rendez-vous.

Les usagers qui détiendront une confirmation de réservation se verront délivrer un ticket d'entrée pour la préfecture. 

Lire la suite - File d'attente indigne des étrangers : la Préfecture crée un accueil sur rendez-vous

Stationnement : 32000 places gratuites en août à Lyon


             
Du 1er au 31 août, 32 000 places de stationnement sur voirie à Lyon sont gratuites (zones Chrono et Tempo). Comme chaque été, le stationnement payant sera uniquement maintenu dans les rues les plus fréquentées du centre-ville, soit 2 500 places, pour répondre aux besoins de rotation (commerces, bureaux) et freiner l’immobilisation de longue durée (zones « Presto » et « nocturne »). Ces rues sont principalement situées sur la Presqu’île, de la place des Terreaux à Perrache, ainsi que sur les quais du 5ème arrondissement et sur le secteur du Vieux-Lyon. Délimitation du périmètre restant payant : Entre Terreaux et Bellecour : • Au Nord par la rue d’Algérie, la place des Terreaux, la rue Puits Gaillot, la place Pradel • Au Sud par la rue Saint Exupéry (comprise) et la place Bellecour (chaussée Sud), la place Antonin Poncet. • A l’Est par les quais du Rhône (compris). • A l’Ouest par les quais de la Pêcherie, Saint Antoine, des Célestins et la rue du Plat. Entre Bellecour et Perrache : • Au Nord par la place Bellecour et la place Antonin Poncet. • Au Sud par la place Carnot et le cours Verdun Récamier • A l’Est par les quais du Rhône (compris). • A l’Ouest par la rue Victor Hugo et la place Carnot. 5ème arrondissement • Quais de Bondy, Romain Rolland, Fulchiron, entre la place Benoît Crépu et la rue Octavio Mey. • Quai Romain Rolland, stationnement nocturne sur la promenade.
En cas d’alerte à la pollution de niveau 3 déclenchée par arrêté préfectoral, les mesures suivantes seront mises en place :
-       Doublement du prix horaire quel que soit la zone de stationnement
-       Gratuité du stationnement sur voirie pour les résidents, les véhicules non-autorisés à circuler et les véhicules électriques.

Lire la suite - Stationnement : 32000 places gratuites en août à Lyon

Rhônexpress trop cher ? Prenez le bus à Meyzieu Z.I

Il est pour l'instant encore possible, pour les lyonnais "malins" de contourner le coûteux Rhônexpress (lire ici)  en combinant le Tram T3 (arrêt ZI Meyzieu) et la ligne 46 des cars du Rhône qui comprend plusieurs arrêts dans l'aéroport Saint-Exupéry. Le trajet dure légèrement plus longtemps (compter 15 à 20 minutes supplémentaires) mais il s'avère sensiblement plus économique !
Depuis le 1er janvier 2015 et la fusion d'une partie du département du Rhône avec le  Grand Lyon, les Cars du Rhône sont passés sous la tutelle du SYTRAL, Autorité organisatrice des transports urbains et interurbains sur l’ensemble du territoire.
Le réseau Cars du Rhône c'est :
  • 2 lignes express sur les axes à fort flux de déplacements, avec des départs toutes les demi-heures en heure de pointe et un nombre volontairement limité d'arrêts.
  • 39 lignes régulières permettant de desservir les grands axes du département et les principales correspondance (avec d'autres lignes de cars, de train ou de bus du réseau TCL et de Libellule).
  • Plus de 300 lignes fréquence qui sillonnent le territoire du département et assurent principalement le transport des élèves vers leur établissement scolaire. Elles peuvent aussi être utilisées par les clients non scolaires. Elles circulent du lundi au vendredi, sauf durant les périodes de congés scolaires.
La ligne 46  des Cars du Rhône relie directement
  l'arrêt du Tram T3 (ZI Meyzieu) à l'aéroport St-Exupéry
Sur l'ensemble du département du Rhône, quel que soit son titre de transport (tickets, cartes, abonnements) et quel que soit son profil (scolaire/étudiant ou tout public), chacun a accès à l'ensemble des lignes et des services des Cars du Rhône. En attendant une réorganisation de ces lignes et leur harmonisation avec les services des TCL (Transports en Commun Lyonnais), il est donc toujours possible d'utiliser la ligne 46 entre Meyzieu ZI et l'aéroport. Le ticket plein tarif n'excéde pas 2€, ce qui est particulièrement intéressant pour les titulaires d'un abonnement TCL, comme indiqué dans cet article du blog "auberges de jeunesse à Lyon") ! 


Lire la suite - Rhônexpress trop cher ? Prenez le bus à Meyzieu Z.I