Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Alerte canicule : Lyon et le département du Rhône passent en niveau 3


             

Météo France a placé le département du Rhône en vigilance orange canicule en raison d’un pic de chaleur attendu à partir du mardi 30 juin 2015.
Cet épisode de canicule va s'installer durablement. Les températures maximales seront de 35 ° à 40° jusqu'à vendredi, les minimales nocturnes n'étant jamais inférieures à 23°. Le pic pourrait être atteint samedi avec une température supérieure à 40°.
Michel DELPUECH, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône a réuni le lundi 29 juin le Comité départemental canicule restreint.
Il décide d'activer à compter du mardi 30 juin le niveau 3 « alerte canicule ».
Le niveau 3 est une phase d’alerte qui répond au niveau de vigilance orange de Météo France.
Il permet de mettre en place des actions de prévention et de gestion par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène : actions de communication visant à rappeler les actions préventives individuelles à mettre en oeuvre (hydratation, mise à l’abri de la chaleur, …), déclenchement des « plans bleus » dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées, mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres, mesures pour les personnes sans abri, etc.
Les décisions mises en œuvre par le préfet pourront être révisées en fonction de l’évolution des conditions météorologiques et des indicateurs de l’activité sanitaire locale.
Les conseils de prévention
La préfecture et les services de l’Agence Régionale de Santé (ARS) souhaitent rappeler, notamment aux personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, les nourrissons, les jeunes enfants (moins de 4 ans), personnes handicapées, ou malades à domicile, personnes dépendantes), les quelques conseils clés utiles en cas de fortes chaleurs :
maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais);
buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
 – évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
  • pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide.
Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée.

Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle
à se déplacer.
Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
Crampes musculaires.
Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
Agitation nocturne inhabituelle.

Les enfants et les adultes (notamment les travailleurs exposés à la chaleur) s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées (le surplus d’eau sera éliminé).

Dans tous les cas, il convient déviter les efforts physiques intenses, de rester le moins possible exposé à la chaleur, de ne pas rester en plein soleil et de préserver l’intérieur de sa maison de la chaleur.

Pour toute information complémentaire :
Site internet de la préfecture : www.rhone.gouv.fr
Site internet de l’ARS : www.ars.rhonealpes.sante.fr
Site du ministère chargé de la Santé :
www.sante.gouv.fr dossier «canicule et fortes chaleurs»
Site de Météo France : www.meteofrance.com
Site de l’Institut national de prévention et de d’éducation pour la santé : www.inpes.sante.fr

Lire la suite - Alerte canicule : Lyon et le département du Rhône passent en niveau 3

Incity : un hélicoptère pose le mât de la plus haute tour de Lyon


tour+incity+Lyon
Tour Incity : le dernier élément
 du mât posé par
hélicoptère le 21 juin 2015
-
 Un défi technique au coeur de la ville ! Les opérations d'héliportage des deux derniers éléments du mât de la Tour Incity de Lyon ont été effectuées en deux temps entre 14h et 15h le 21 juin 2015. 

Elles ont consisté pour l'entreprise Bouygues bâtiment dans la pose des 2 derniers éléments du mât métallique de 50 mètres ancré dans la coiffe de la tour et culminant à 200 mètres. L’hélicoptère Super Puma, équipé d’un moteur bi-turbine, piloté par deux pilotes experts, ayant l’habitude d’intervenir en milieu urbain, a procédé à deux rotations depuis l’aérodrome de Bron, volant au-dessus du Rhône à 457 mètres du sol, puis cheminant sur le cours Lafayette pour se situer, au final à 250 mètres du sol au droit de la tour.

La première rotation a eu lieu à 14h00 pour procéder à l’élingage du 1er tronçon et à sa pose. Reparti en direction de l’aérodrome de Bron en attendant que le 3ème tronçon soit définitivement fixé avec le second, l’hélicoptère est revenu à 14h30 pour procéder à la pose du dernier élément. L’opération a été terminée à 15h00. Les tronçons du mât ont été levés par l’hélicoptère à la verticale de la tour dans la zone d’emprise du chantier, sans jamais survoler les avoisinants. Une liaison radio reliant le pilote avec le PC sécurité où se trouvaient un officier de police, un responsable du Service Départemental et Métropolitain d’Incendie et de Secours (SDMIS), un responsable de l’entreprise d’héliportage et un responsable de Bouygues-Bâtiment Sud-Est avait été mise en place.
Afin d’assurer une sécurité maximale, un périmètre de sécurité avait été défini avec la fermeture dès 14h00 des rues adjacentes avec balisage mobile, les riverains ayant été informés préalablement.
Incity, la tour la plus haute de Lyon avec un point culminant à 200 mètres ! 
Dès aujourd’hui, cette tour réalisée pour Sogelym Dixence, et conçue par Valode & Pistre et AIA architectes, devient la plus haute de Lyon, la flèche métallique culminant à 200 mètres de hauteur et dépassant ainsi le « Crayon » de la Part-Dieu... Un symbole fort du renouveau du quartier de la Part-Dieu à Lyon, deuxième centre d’affaires français !
D’une superficie de 44 145 m² sur 40 niveaux, cette tour est d’ores et déjà un nouveau repère dans le « skyline » lyonnais. Acquise par la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, la tour Incity accueillera, dès fin 2015, son siège social, regroupant près de 700 de ses collaborateurs ainsi que 1 500 collaborateurs de la SNCF. Au total, ce bâtiment pourra accueillir jusqu’à 2 700 personnes. Cette tour a été conçue dans une logique de construction durable. 
Elle est habillée d’une façade double peau mince (double vitrage intérieur et simple vitrage extérieur), qui isole le bâtiment tout en favorisant une bonne circulation de l’air. Cette large façade vitrée laisse entrer la lumière ce qui permet de limiter le recours à l’éclairage artificiel. Enfin, la tour sera dotée d’équipements économes en énergie. Au total, le bâtiment devrait consommer moins de 90 kWhep/m²/an, contre 300 à 800 kWhep/m²/an pour les tours d’ancienne génération.
Crédits photos : Agence Plus2Sens -

Lire la suite - Incity : un hélicoptère pose le mât de la plus haute tour de Lyon

Burkina Faso : Mariam Sankara réclame une enquête parlementaire... en France

La ville de Lyon a depuis longtemps
tissé des liens particuliers avec l'ancienne Haute Volta -
Mariam, veuve du président burkinabè Thomas Sankara, assassiné en 1987 lors du coup d'Etat ayant conduit Blaise Compaoré au pouvoir, demande à la France de lever le secret défense sur les circonstances de la mort de son mari. De retour d’un voyage au Burkina Faso, où elle a assisté à l’exhumation du corps présumé du capitaine, elle estime que la France, où elle vit en exil, peut concourir à la vérité et lever le voile sur son rôle lors des faits. Mme Sankara était l’invitée de RFI ce jeudi 18 juin 2015. Elle répondait aux questions de Nicolas Champeaux.
 extrait :
FI : Vous réclamez une enquête parlementaire à la France. Pourquoi ?
Mariam Sankara : Parce que dans les complicités dans l’assassinat du président Sankara, le nom de la France revient souvent. C’est pourquoi, avec beaucoup de personnes, de soutiens, nous avons pensé qu’une commission d’enquête parlementaire en France permettrait d’étudier les responsabilités des uns et des autres. Si la France levait par exemple le secret défense sur l’assassinat du président Sankara, cela nous permettrait d’avoir des informations qui pourraient aider à faire la lumière sur l’assassinat du président Sankara. Ce serait aussi bien pour le peuple burkinabè, et français aussi.
L'intégralité de cet entretien est à retrouver sur le site de Radio France Internationale -
→ Mariam Sankara fait la Une de la revue de presse Afrique ce jeudi 18 juin

Lire la suite - Burkina Faso : Mariam Sankara réclame une enquête parlementaire... en France

Patrimoine : Lyon inaugure un atelier de tissage municipal


             
Rénové et ouvert au public, l’atelier de tissage municipal de la montée Justin Godard est l’un des derniers lieux de transmission de la mémoire de la soie : un symbole de la volonté de la Ville de Lyon de préserver et de valoriser le matériel et les savoir-faire des canuts.
Car comme la gastronomie ou le cinéma, la soie fait partie de l’ADN de la ville qui développe depuis de nombreuses années une politique culturelle et patrimoniale dynamique autour de son histoire. C’est dans ce cadre que la Ville de Lyon a impulsé la restauration des derniers ateliers familiaux, en confiant l’animation à l’association Soierie vivante. Cet atelier de tissage mécanique avait fermé définitivement en 1990 et a été loué pendant près de 10 ans à l’association Soierie vivante par la famille Ressicaud-Fighiera.
Journées du Patrimoine : une démonstration
des métiers de Tassinari et Châtel @LYFtv
En 2014, la Ville de Lyon se porte acquéreur du local pour 150 000 euros. Il intègre alors le patrimoine de la Ville de Lyon, dans le prolongement de l’action de sauvegarde initiée en 1993, par l’acquisition de l’atelier de passementerie de la rue Richan. Il change alors de nom et devient «atelier de tissage municipal ». Un an de travaux ont été nécessaires pour rénover et mettre l’atelier aux normes de sécurité. Les lieux ont été mis à disposition de l’association Soierie vivante à titre gratuit, pour qu’elle y reçoive le public (visites, ateliers, conférences, participation aux journées du Patrimoine, à Labelsoie…) et entretienne les métiers à tisser en état de fonctionnement.

Lire la suite - Patrimoine : Lyon inaugure un atelier de tissage municipal

Fêtes consulaires : le drapeau du Tibet s'invite au défilé des bannières du monde


             
fêtes+consulaires+Lyon
Les fêtes consulaires sont désormais une tradition dans la capitale des Gaules. Elles se déroulent cette année les 13 et 14 juin, avec la présentation sur la place Bellecour de stands officiels de plus d'une centaine de pays.
Le drapeau chinois devrait parader en bonne position le Samedi dans le centre ville, parmi beaucoup d' autres étendards à l' occasion du "défilé des bannières du monde" .


Alors, "pour que le Tibet ne soit pas oublié",  Patrick Bonnassieux, qui publie à Lyon la lettre Tibet Chine actualité, propose aux militants de la cause tibétaine de prendre part au défilé avec leur drapeau du Tibet. "Si vous possédez des vêtements traditionnels tibétains, n' hésitez pas à les revêtir pour cette occasion", écrit-t-il .



Pas de message revendicatif 

Une recommandation : Afin de respecter de côté festif de cet événement souhaité par les organisateurs du défilé, il demande de ne pas apporter pas de banderoles ou de pancartes avec des messages revendicatifs ou de crier des slogans lors de ce défilé..., avant d'ajouter :"cela ne vous empêchera pas d'informer  oralement sur la situation des droits humains au Tibet, les personnes parmi le public très nombreux pour cette occasion"  . 



Plus d' informations sur la page facebook de l'événement - : 

Lire la suite - Fêtes consulaires : le drapeau du Tibet s'invite au défilé des bannières du monde

L'OMS emménage dans ses bureaux de Lyon Gerland


 
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’installe au cœur du Biodistrict Lyon-Gerland
Ce 4 juin 2015 ont été inaugurés les nouveaux locaux du Bureau OMS de Lyon. Implanté à Gerland depuis 2001, l’OMS a emménagé dans l’Immeuble Tony Garnier, situé 24 rue Jean Baldassini, au cœur du Biodistrict Lyon-Gerland.  Ce déménagement s’est effectué avec le soutien de la Métropole de Lyon, partenaire du bureau depuis son installation en France.

Bureau OMS de Lyon – historique et actualité
Le Bureau OMS de Lyon est né en 2001 La ville de Lyon a été choisie pour accueillir ce Bureau faisant partie du siège de l'OMS Genève, en raison de sa stratégie de développement scientifique, institutionnel et industriel, notamment axée sur les maladies infectieuses, la vaccinologie, l’immunologie et les biotechnologies.
Depuis sa création, le Bureau OMS de Lyon a bénéficié du soutien engagé du Gouvernement français, de l’Institut Pasteur, de l’Institut de Veille Sanitaire, de la Région Rhône-Alpes, du Département du Rhône, du Grand Lyon et de la Fondation Mérieux. L’appui financier et technique des partenaires est crucial pour la réussite des activités de grande envergure menées pour aider les pays à renforcer leurs systèmes de santé publique.
Le bureau fait partie du Département Capacités Globales, Alerte et Réponse en charge de la Coordination du Règlement Sanitaire International (RSI 2005) au sein du groupe Sécurité sanitaire au siège de l'OMS. La mission impartie au Bureau OMS de Lyon est d’aider les pays à renforcer leurs capacités de surveillance et d’intervention afin de mieux donner l’alerte et agir rapidement  lorsque des épidémies ou d’autres événements de portée internationale se produisent.
Les activités sont axées sur le renforcement des capacités essentielles en matière de santé publique pour la surveillance des maladies mais aussi de prévention des risques chimiques et nucléaires  requises par le règlement sanitaire international à travers des projets et initiatives dans les domaines suivants:

-          Renforcement des capacités des laboratoires y compris  pour la sécurité et la sûreté biologique ; 
-          Capacités aux ports et aéroports internationaux et postes-frontières ;
-          Communication des risques ;
-          Surveillance épidémiologique ;
-          Éducation et formation.


Le Biodistrict de Gerland
Porté par la Métropole de Lyon, le Biodistrict Lyon-Gerland a pour ambition de positionner Lyon sur la carte des sites majeurs en biotechnologies-santé.  Le territoire du Biodistrict Lyon-Gerland propose une offre économique territoriale cohérente, visible et attractive pour positionner Lyon sur la carte des sites majeurs d’implantation d’activités économiques et d’innovation en Biotechnologies-Santé au niveau international. Il s’agit de placer la métropole Lyonnaise dans le TOP 10 des sites majeurs d’implantation d’activités économiques et d’innovation en Santé et Biotechnologies au niveau international.


Il comporte aujourd’hui :
- Des centres de recherche sur des thématiques ou approches de rupture ;
- Des experts de renommée mondiale ;
- 1 industriel leader du secteur thérapeutique ;
- 50 à 100 TPE/PME de produits et services innovantes ;
- Des équipements d’excellence ;
- Des acteurs support à la filière (conseil, investissement, PI, réglementaire…).

Lire la suite - L'OMS emménage dans ses bureaux de Lyon Gerland