Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Stationnement : 32000 places gratuites en août à Lyon


             
Du 1er au 31 août, 32 000 places de stationnement sur voirie à Lyon sont gratuites (zones Chrono et Tempo). Comme chaque été, le stationnement payant sera uniquement maintenu dans les rues les plus fréquentées du centre-ville, soit 2 500 places, pour répondre aux besoins de rotation (commerces, bureaux) et freiner l’immobilisation de longue durée (zones « Presto » et « nocturne »). Ces rues sont principalement situées sur la Presqu’île, de la place des Terreaux à Perrache, ainsi que sur les quais du 5ème arrondissement et sur le secteur du Vieux-Lyon. Délimitation du périmètre restant payant : Entre Terreaux et Bellecour : • Au Nord par la rue d’Algérie, la place des Terreaux, la rue Puits Gaillot, la place Pradel • Au Sud par la rue Saint Exupéry (comprise) et la place Bellecour (chaussée Sud), la place Antonin Poncet. • A l’Est par les quais du Rhône (compris). • A l’Ouest par les quais de la Pêcherie, Saint Antoine, des Célestins et la rue du Plat. Entre Bellecour et Perrache : • Au Nord par la place Bellecour et la place Antonin Poncet. • Au Sud par la place Carnot et le cours Verdun Récamier • A l’Est par les quais du Rhône (compris). • A l’Ouest par la rue Victor Hugo et la place Carnot. 5ème arrondissement • Quais de Bondy, Romain Rolland, Fulchiron, entre la place Benoît Crépu et la rue Octavio Mey. • Quai Romain Rolland, stationnement nocturne sur la promenade.
En cas d’alerte à la pollution de niveau 3 déclenchée par arrêté préfectoral, les mesures suivantes seront mises en place :
-       Doublement du prix horaire quel que soit la zone de stationnement
-       Gratuité du stationnement sur voirie pour les résidents, les véhicules non-autorisés à circuler et les véhicules électriques.

Lire la suite - Stationnement : 32000 places gratuites en août à Lyon

Rhônexpress trop cher ? Prenez le bus à Meyzieu Z.I

Il est pour l'instant encore possible, pour les lyonnais "malins" de contourner le coûteux Rhônexpress (lire ici)  en combinant le Tram T3 (arrêt ZI Meyzieu) et la ligne 46 des cars du Rhône qui comprend plusieurs arrêts dans l'aéroport Saint-Exupéry. Le trajet dure légèrement plus longtemps (compter 15 à 20 minutes supplémentaires) mais il s'avère sensiblement plus économique !
Depuis le 1er janvier 2015 et la fusion d'une partie du département du Rhône avec le  Grand Lyon, les Cars du Rhône sont passés sous la tutelle du SYTRAL, Autorité organisatrice des transports urbains et interurbains sur l’ensemble du territoire.
Le réseau Cars du Rhône c'est :
  • 2 lignes express sur les axes à fort flux de déplacements, avec des départs toutes les demi-heures en heure de pointe et un nombre volontairement limité d'arrêts.
  • 39 lignes régulières permettant de desservir les grands axes du département et les principales correspondance (avec d'autres lignes de cars, de train ou de bus du réseau TCL et de Libellule).
  • Plus de 300 lignes fréquence qui sillonnent le territoire du département et assurent principalement le transport des élèves vers leur établissement scolaire. Elles peuvent aussi être utilisées par les clients non scolaires. Elles circulent du lundi au vendredi, sauf durant les périodes de congés scolaires.
La ligne 46  des Cars du Rhône relie directement
  l'arrêt du Tram T3 (ZI Meyzieu) à l'aéroport St-Exupéry
Sur l'ensemble du département du Rhône, quel que soit son titre de transport (tickets, cartes, abonnements) et quel que soit son profil (scolaire/étudiant ou tout public), chacun a accès à l'ensemble des lignes et des services des Cars du Rhône. En attendant une réorganisation de ces lignes et leur harmonisation avec les services des TCL (Transports en Commun Lyonnais), il est donc toujours possible d'utiliser la ligne 46 entre Meyzieu ZI et l'aéroport. Le ticket plein tarif n'excéde pas 2€, ce qui est particulièrement intéressant pour les titulaires d'un abonnement TCL, comme indiqué dans cet article du blog "auberges de jeunesse à Lyon") ! 


Lire la suite - Rhônexpress trop cher ? Prenez le bus à Meyzieu Z.I

Le Musée des Confluences inaugure sa station Velov'


               
Vélo’v, qui vient de fêter ses 10 ans, continue son développement avec l’ouverture ce jour de la station « Musée des Confluences » d’une capacité de 20 Vélo’v, ce qui porte aujourd’hui à 348 le nombre de stations à la disposition des usagers du service.
Située en bordure du parvis du Musée des Confluences, cette nouvelle station permet de desservir un pôle culturel majeur de la Métropole de Lyon (+ 500 000 visiteurs depuis son ouverture fin 2014) et complète le maillage des stations entre la rive gauche de Lyon 7e et le quartier de la Confluence.

Initié par la Métropole de Lyon et géré par JCDecaux, Vélo’v, depuis sa création en mai 2005, connait un nombre d’abonnés en augmentation constante : avec 65 millions de locations effectuées depuis sa mise en circulation, soit 138 millions de km parcourus, les niveaux d’utilisation atteignent aujourd’hui un record : 1 Vélo’v est loué toutes les deux secondes et chaque Vélo’v est partagé quotidiennement par plus de 6 personnes !

Le service Vélo’v compte aujourd’hui 61 000 abonnés longue durée et 23 000 locations en moyenne par jour.

Depuis 2005, le trafic vélo a été multiplié par 3 sur le territoire métropolitain. Aujourd’hui, la Métropole de Lyon dispose de plus de 620 km d’aménagements cyclables et de 10 000 arceaux de stationnement vélo. En 2014, le trafic vélo a augmenté de 21% et le nombre de locations de Vélo’v a progressé de 17% !

Ces résultats spectaculaires montrent un haut niveau de fidélité des abonnés à Vélo’v. Ils sont aussi la conséquence de la grande qualité de ce service piloté par les équipes de la Métropole et opéré sur le terrain comme au Centre de relations clients par celles de JCDecaux.



Lire la suite - Le Musée des Confluences inaugure sa station Velov'

Travaux du tunnel sous Fourvière : le planning des fermetures en août


Travaux de mise en sécurité du tunnel sous Fourvière :
Planning des fermetures en août 2015


Les travaux de mise en sécurité du tunnel sous Fourvière se poursuivent tout au long de l’année 2015 et s’achèveront en octobre.
La Métropole de Lyon a choisi de réaliser ces travaux principalement de nuit afin de minimiser la gêne pour les automobilistes.

Durant le mois d’août, le tunnel restera ouvert tous les week-ends (du vendredi soir au lundi matin 6h) de manière à faciliter les chassés-croisés estivaux.


Planning de fermeture des deux tubes en août (21h à 6h)

  • Lundi 3 août
  • Mardi 4 août
  • Mercredi 5 août
  • Jeudi 6 août
  • Lundi 10 août
  • Mardi 11 août
  • Mercredi 12 août
  • Jeudi 13 août

  • Lundi 17 août
  • Mardi 18 août
  • Mercredi 19 août
  • Jeudi 20 août
  • Lundi 24 août
  • Mardi 25 août
  • Mercredi 26 août
  • Jeudi 27 août
  • Lundi 31 août


Recommandations aux usagers

Durant ces fermetures, les automobilistes métropolitains sont orientés vers des itinéraires de substitution (S) sur le site www.onlymoov.com

  • Pour les usagers en transit : prendre le contournement Est de Lyon en empruntant l’A46 sud, la rocade Est (RN 346) et l’A46 nord.

En provenance de Paris, depuis le nœud autoroutier d’Anse (A6-A46 nord)
En provenance de Marseille, depuis le nœud autoroutier de Ternay (A7-A46 sud)

  • Pour les poids lourds en transit, obligation de contourner l’agglomération lyonnaise par ce contournement Est.
  • Pour les usagers en desserte locale : prendre les boulevards périphériques nord et Laurent Bonnevay.


Ces travaux sont obligatoires dans le cadre des réglementations actuelles :

  • Circulaire interministérielle n° 2000-63 du 25 août - annexe 2, relative à la sécurité dans les tunnels du réseau routier national
  • Directive européenne 2004/54/CE du 29 avril 2004, concernant les exigences de sécurité minimales applicables aux tunnels du réseau routier transeuropéen.



Lire la suite - Travaux du tunnel sous Fourvière : le planning des fermetures en août

Alerte pollution de l'air après la canicule à Lyon (Communiqué)


             
Episode de pollution atmosphérique à l'Ozone Niveau information et recommandation
Le bassin Lyonnais ainsi que le nord du département de l'Isère connaissent actuellement, en raison des fortes chaleurs et de l'absence de vent, un épisode de pollution atmosphérique à l'Ozone (niveau information et recommandation – seuil de 180 mg / m3) qui devrait se poursuivre ces prochains jours. 
En application des directives du Gouvernement, le Préfet de la région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, recommande :
Concernant les transports : de privilégier les solutions de « partage » pour vos déplacements : co-voiturage, transports en commun d'éviter de circuler avec des véhicules polluants (date d'immatriculation antérieure au 1er janvier 2006) d'éviter la conduite « agressive » des véhicules d'abaisser temporairement de 20 km/h les vitesses maximales des véhicules/
Concernant l'industrie : de mettre en œuvre les dispositions permettant de réduire les rejets atmosphériques, sur la base des plans d'actions prévus en cas de pollution de l'air de reporter certaines opérations émettrices de COV et le démarrage d'unités à l'arrêt à la fin de l'épisode de pollution de mettre en fonctionnement les systèmes de dépollution renforcés lorsqu'ils sont prévus Une décision d’adaptation de la mesure sera prise, dans les jours prochains, au vu des résultats effectifs de celle-ci. 
 Plus d'informations sur www.air-rhonealpes.fr


Lire la suite - Alerte pollution de l'air après la canicule à Lyon (Communiqué)

Manifestation : Greenpeace élève le thon à Lyon





Opération Greenpeace «Tous les thons méritent une relation durable » 
à Lyon
Greenpeace lance sa campagne estivale #Cupithon pour sensibiliser les consommateurs aux impacts dévastateurs de la surpêche et pointer la responsabilité des marques de boîtes de thon. Pendant tout le mois de juillet, les militants de Greenpeace seront sur le terrain pour aller à la rencontre des vacanciers et des consommateurs de thon en boite pour leur expliquer les conséquences dévastatrices de la surpêche dans les eaux tropicales et leur proposer des moyens d’agir.

A Lyon, le groupe local Greenpeace sera présent :

Dimanche 19 juillet
Parc de Miribel Jonage
Chemin de la Bletta
69120 Vaulx en Velin

de 14h30 à 18h30 

Alors que l’été est une période cruciale pour les ventes de thon en boite, Greenpeace présentera sa campagne aux consommateurs qui ont un réel pouvoir d’influence sur les marques et ont donc la capacité de faire changer leurs pratiques.

Dimanche, les militants de Greenpeace proposeront aux Lyonnais de mieux connaitre les différents modes de pêche, les espèces de thon à éviter de consommer, et même de déclarer leur flamme aux thons !

Le public sera également invité à appeler les services consommateurs des marques de thon en boite pour s’assurer qu’elle développent une relation durable avec le thon, en obtenant par exemple des précisions sur la zone, la méthode de pêche et le nom du bateau.

Des activités auront également lieu pendant le mois de juillet dans toute la France : La Rochelle, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Clermont-Ferrand, Marseille, Paris, Metz, Nantes, Montpellier, Tours, Chevreuse…
Et de la côte landaise à la côte bretonne, un ballon de 40 mètres de long sillonne les airs au-dessus des plages pour sensibiliser les Juillettistes les pieds dans l’eau.

L’impact destructeur de la pêche thonière industrielle sur les océans

Cette campagne de sensibilisation fait partie d’une campagne de longue haleine sur la pêche thonière et la grave menace qu’elle représente sur les océans. En entraînant une baisse inquiétante des stocks de thons tropicaux, prédateurs situés en haut de la chaîne alimentaire, les modes de pêches les plus destructeurs provoqueront des déséquilibres irréversibles sur la vie marine.

Par exemple, des techniques de pêche déployées par l’industrie thonière, comme les dispositifs de concentration de poissons (DCP), vident petit à petit les océans, entraînent des prises accessoires, notamment de jeunes thons qui n’ont pas eu le temps de se reproduire, mais aussi de requins, de tortues et de raies.

La responsabilité des marques de thon en boîte

Pour Greenpeace, les marques de thons en boîte ont un rôle crucial à jouer pour protéger les océans en soutenant une pêche durable. Elles doivent notamment refuser de s’approvisionner avec des stocks de thons surexploités ou exiger des méthodes de pêche durables comme la pêche à la canne ou la pêche sur bancs libres, c'est-à-dire sans DCP.
Lire la suite - Manifestation : Greenpeace élève le thon à Lyon

Jean Charles Foddis est nommé directeur exécutif de l'ADERLY

Aderly+JC Foddis
Jean-Charles Foddis succède à Jacques de Chilly, qui occupait le poste de Directeur exécutif de l’Aderly (Agence pour le Développement Economique de la Région Lyonnaise) depuis 2006 et qui vient de rejoindre la Métropole de Lyon. 
Jean-Charles Foddis prendra ses fonctions début septembre 2015. Issu d’une formation en biologie et en management industriel, ce dirigeant de 49 ans bénéficie d’une solide expérience dans les domaines de l’industrie et de l’international, notamment dans les secteurs des biotechnologies et de la cosmétique (BASF Beauty Care Solutions, Engelhard Corp., Coletica).
Son parcours et sa connaissance du bassin économique lyonnais et rhônalpin sont autant d’atouts qui ont favorisé le choix d’Emmanuel Imberton, Président de la CCI de Lyon et de Gérard Collomb, Président de la Métropole de Lyon, en qualité de co-présidents de l’Aderly, dans ce recrutement.
Fondée en 1974 par la CCI de Lyon, le Grand Lyon, le Conseil Général du Rhône et le MEDEF Lyon-Rhône, l’Aderly est l’une des premières agences de développement économique à avoir été créée en France. L’ADERLY a la responsabilité d’une mission globale de promotion, de prospection et d’accompagnement d’investissements, créateurs d’emplois et de richesses pour le territoire de la région lyonnaise. Sa mission prioritaire consiste à attirer, aider à s'implanter et ancrer de nouveaux projets d'investissement sur le territoire. En 2014, 80 projets d’implantation ont été assurés par l’Aderly, représentant un gisement de 1 922 emplois à horizon 3 ans.
En outre, depuis 2007, l’ADERLY assure la gestion opérationnelle et financière de la démarche de marketing territorial ONLYLYON. Le périmètre d’intervention de l’Aderly inclut la Métropole de Lyon et l’ensemble des territoires du Nouveau Rhône. Il couvre également le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (PIPA) ainsi que la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère (CAPI). En 2015, l’Aderly a étendu son champ d’action au territoire de Saint-Etienne Métropole. La Métropole de Lyon et la CCI de Lyon sont les principaux financeurs de l’ADERLY, leur soutien représentant plus de 85% de son budget.
Lire aussi sur LYFtv-Economie : L'Aderly a battu un record d'implantations en 2012 -

Lire la suite - Jean Charles Foddis est nommé directeur exécutif de l'ADERLY

Canicule : Lyon et le Rhône de nouveau en alerte orange

Nouvel épisode de fortes chaleurs dans le département du Rhône : activation du niveau 3 « alerte canicule »
actualités+Lyon
Météo France a placé le département du Rhône en vigilance orange canicule en raison d’un nouveau pic de chaleur attendu à partir de ce mercredi 15 juillet 2015.
Cet épisode de canicule devrait être cependant de courte durée. Les températures maximales seront de 35 ° à 39°, les minimales nocturnes n'étant jamais inférieures à 21°.
Le pic pourrait être atteint ce jeudi 16 juillet après-midi avec une température de 40°. Ce week-end, les températures devraient baisser.
Michel DELPUECH, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône décide d'activer à compter de ce jour 15 juillet le niveau 3 « alerte canicule ». Il réunira le Comité départemental canicule le jeudi 16 juillet.
Le niveau 3 est une phase d’alerte qui répond au niveau de vigilance orange de Météo France.
Il permet de mettre en place des actions de prévention et de gestion par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène : actions de communication visant à rappeler les actions préventives individuelles à mettre en oeuvre (hydratation, mise à l’abri de la chaleur, …), déclenchement des « plans bleus » dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées, mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres, mesures pour les personnes sans abri, etc.
Les décisions mises en œuvre par le préfet pourront être révisées en fonction de l’évolution des conditions météorologiques et des indicateurs de l’activité sanitaire locale.
Les conseils de prévention
La préfecture et les services de l’Agence Régionale de Santé (ARS) souhaitent rappeler, notamment aux personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, les nourrissons, les jeunes enfants (moins de 4 ans), personnes handicapées, ou malades à domicile, personnes dépendantes), les quelques conseils clés utiles en cas de fortes chaleurs :
  •  maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais);
  •  buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  •  rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  • passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
  •  évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
  • pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée.

Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle
à se déplacer.
Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
Crampes musculaires.
Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
Agitation nocturne inhabituelle.


Les enfants et les adultes (notamment les travailleurs exposés à la chaleur) s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées (le surplus d’eau sera éliminé).
Dans tous les cas, il convient déviter les efforts physiques intenses, de rester le moins possible exposé à la chaleur, de ne pas rester en plein soleil et de préserver l’intérieur de sa maison de la chaleur.
Pour toute information complémentaire :
Site internet de la préfecture : www.rhone.gouv.fr
Site internet de l’ARS : www.ars.rhonealpes.sante.fr
Site du ministère chargé de la Santé :
www.sante.gouv.fr dossier «canicule et fortes chaleurs»
Site de Météo France : www.meteofrance.com
Site de l’Institut national de prévention et de d’éducation pour la santé : www.inpes.sante.fr

Plate-forme téléphonique nationale 0 800 06 66 66 ( de 8 h à 20h ; appel gratuit depuis un poste fixe en France)

Lire la suite - Canicule : Lyon et le Rhône de nouveau en alerte orange

Rénovation de l'Hôtel Dieu : Eiffage cède le projet au Crédit Agricole . L'Hôtel sera géré par InterContinental Hotels Group


             
Crédit Agricole Assurances et Eiffage viennent de signer la cession du Grand Hôtel-Dieu de Lyon dans lequel s’installe le cinquième hôtel InterContinental en France, l’Intercontinental® Lyon Hôtel Dieu.
Grand Hôtel Dieu Lyon
 Crédit Agricole Assurances, en association avec la Caisse régionale de Crédit Agricole Centre Est, vient d'annoncer l'acquisition auprès d'Eiffage du Grand Hôtel-Dieu de Lyon.
Le Grand Hôtel-Dieu, entièrement classé Monument Historique, est situé au bord du Rhône dans l'hyper centre-ville de Lyon, au coeur de la Presqu'Île, sur un foncier appartenant aux Hospices Civils de Lyon avec lesquels un bail à construction de 99 ans a été conclu.
Pour Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon, Président de la Métropole de Lyon, qui s’est exprimé sur cette signature : "celà permet de franchir une étape décisive dans la mise en oeuvre du projet du Grand Hôtel-Dieu qui va devenir le site de référence pour l'attractivité internationale de notre métropole ainsi qu'un très beau lieu à vivre pour l'ensemble des Lyonnais".
Eiffage Immobilier et Generim interviennent en qualité de promoteurs associés.
 L’opération a été confiée aux architectes Albert Constantin et Claire Bertrand (AIA associés) et Didier Repellin, architecte en chef des Monuments historiques. Eiffage assure en offre intégrée, avec ses filiales Eiffage Construction et Eiffage Energie, l’ensemble des travaux de reconversion du Grand Hôtel-Dieu. Ce projet immobilier de 51 500 m2 représente aujourd’hui la plus grande opération privée de reconversion de Monument Historique en France.
Le projet du Grand Hôtel-Dieu est un des plus emblématiques de l'agglomération lyonnaise et de France portant sur la reconversion d'un Monument historique prestigieux. Cette reconversion globale met en avant le patrimoine de cet ensemble architectural et urbain en le confrontant à l’esprit historique du lieu et crée un nouveau quartier à vivre au coeur de Lyon, dans une zone inscrite au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO.

 En 2018, au terme des travaux, le site accueillera 17 100 m2 de commerces et restaurants ainsi qu’un pôle tertiaire de près de 13 600 m2 (livrables dès fin 2017), un hôtel 5 étoiles de 143 chambres (13 500 m2), un Centre de Conventions de 2 500 m2, 1 000 m2 de logements et une Cité Internationale de la Gastronomie (3 600 m² hors acquisition).

'IHG IHG (InterContinental Hotels Group) est un groupe international qui gère un large portefeuille de marques hôtelières, dont InterContinental® Hotels & Resorts, Kimpton Hotels & Restaurants, HUALUXE® Hôtels et Resorts, Crowne Plaza® Hotels & Resorts, Hôtel Indigo®, EVEN™ Hotels, Holiday Inn® Hotels & Resorts, Holiday Inn Express®, Staybridge Suites® et Candlewood Suites®. IHG gère IHG® Rewards Club, le premier et plus grand programme de fidélité hôtelier, qui regroupe plus de 86 millions de membres dans le monde. Ce programme a été relancé en juillet 2013 pour offrir de nouveaux avantages aux membres, comme par exemple un accès gratuit à Internet partout dans le monde. IHG possède, gère, loue ou franchise plus de 4 900 hôtels et plus de 720 000 chambres dans 100 pays à travers le monde. Le groupe a également plus de 1 200 hôtels en développement. Il emploie plus de 350 000 personnes dans le monde entier. InterContinental Hotels Group PLC, la holding commerciale du groupe, est basée au Royaume-Uni et immatriculée en Angleterre et au pays de Galles. 

Lire la suite - Rénovation de l'Hôtel Dieu : Eiffage cède le projet au Crédit Agricole . L'Hôtel sera géré par InterContinental Hotels Group

Renouvellement urbain : 47 nouveaux quartiers en Rhône-Alpes


             
Murs peints dansle quartier
 P. Santy à Lyon 8è.
-
L'Etat et la Région Rhône-Alpes viennent d'annoncer qu'ils mobiliseront des financements respectifs de 77 M€ et 106 M€, auxquels s'ajoutent des financements de l'Union européenne mais aussi de l'ensemble des partenaires locaux (communes, EPCI, conseils départementaux, bailleurs sociaux...).
Grâce à ces 47 nouvelles opérations de renouvellement urbain, c'est l'ensemble du cadre de vie des habitants de plusieurs quartiers rhônalpins qui devrait changer d'ici 2020 : création d'espaces et d'équipements publics, amélioration des liens entre ces quartiers et le reste de la ville, réhabilitation et rénovation de logements, implantation d'activités de services et d'entreprises…. Les études avant travaux et protocoles seront lancés à l'automne, pour un début effectif des travaux en 2016.
Les 47 quartiers concernés sont les suivants :
28 quartiers d'intérêt régional, ciblés en priorité par l'Etat et la Région Rhône-Alpes :

Dpt Commune Quartier
01 Bourg en Bresse Pont des Chevres et La Ressouze
01 Ambérieu en Bugey Les courbes de l’Albarine
01 Bellignat Le pré des Saules
07 Le teil Centre ancien cœur de ville
26 Romans-sur-Isère La Monnaie
26 Roman sur Isère Centre ancien
26 Montélimar Quartier Ouest Pracomtal
38 L’Isle d’Abeau Saint Hubert
38 Grenoble Mistral
38 Saint Martin d’Hères Renaudie Champerton
38 Vienne La Vallée de la Gère
38 Villefontaine Saint Bonnet
38 Voiron La Brunetière
42 Rive de Gier Centre ville
42 Saint Chamond Centre ville
42 Saint Etienne La Cotonne – Montferré
42 Saint Etienne Sud Est
69 Saint Priest Bellevue
69 Saint-Fons Arsenal-Carnot-Parmentier
69 Givors Les Verne
69 Givors Centre ancien ou les Plaines
69 Lyon Langlet-Santy
69 Lyon Mermoz
73 Chambéry Chambéry-le-Haut
73 Aix les Bains Marlioz
73 Albertville Val des roses - Contamine
74 Bonneville Bois Jolivet-les Iles- Bellerive
74 Cluses Les Ewües


19 quartiers supplémentaires pour lesquels le Préfet de région et le Président de la Région Rhône-Alpes proposent qu'ils bénéficient de crédits qui leur permettront de mener des études préalables ou de conduire d'éventuels travaux de rénovation urbaine :

Dpt COMMUNE QUARTIER
01 Bellegarde sur Valserine Musinens
07 Annonay Le Zodiaque
07 Aubenas Quartier d’avenir
26 Bourg de Péage Petite Ardoise
26 Saint Vallier Centre ville
38 Saint Marcellin La Plaine
38 Grenoble Abbaye Jouhaux
38 Fontaine Alpes Mail Cachin
42 La Ricamarie Montcel – Centre ville
42 Roanne Bourgogne
42 Le Chambon Feugerolles La Romière
42 Firminy Layat Bas Mat - Vert
69 Saint Priest Bel Air
69 Vaulx-en-Velin La Balme
69 Villeurbanne Jean Monod
69 Villefranche sur Saône Béligny
69 Tarare Centre ville
69 Brignais Les Perouses
73 Chambéry Biollay-Bellevue

L'annonce de ces 47 nouvelles opérations de renouvellement urbain complète la liste des 15 projets dit d'intérêt national, déjà connue, qui sont pour mémoire :

Dpt COMMUNE QUARTIER
01 Oyonnax La Forge - La Plaine
26 Valence Les Hauts de Valence - Polygone
38 Echirolles La Villeneuve
38 Grenoble Villeneuve-Arlequin-les géants
42 Saint Etienne Tarentaize-Beaubrun-Séverine
42 Saint Etienne Montreynaud
69 Villefranche sur Saône Belleroche
69 Bron Parilly
69 Bron Terraillon
69 Rillieux-la-Pape Ville nouvelle
69 Vaulx-en-Velin Mas du Taureau
69 Vénissieux Minguettes – Clochettes
69 Villeurbanne St Jean - les Buers
69 Lyon Sauvegarde
74 Annemasse Le Perrier


Lire la suite - Renouvellement urbain : 47 nouveaux quartiers en Rhône-Alpes