Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Déclassement de l'autoroute à Lyon, ce qui va changer :


             
Le Journal Officiel du 29 décembre a publié le décret portant déclassement de la catégorie des autoroutes, des sections de l’A6 et de l’A7 dans la traversée de l'agglomération lyonnaise.  Ce décret est l’étape fondatrice du processus qui conduira à terme à détourner le trafic de transit de l’agglomération lyonnaise. 
 Le conseil de la Métropole de Lyon doit à présent délibérer sur l’intégration de cette section dans sa propre voirie. Dès la délibération de la Métropole effective, le préfet de région prendra un arrêté en ce sens avec effet au plus tard au 1er novembre 2017 afin de permettre une transition harmonieuse entre les équipes d’exploitation de l’État et celles de la Métropole. 
 Par ailleurs, la voirie transférée aura le statut de « route à grande circulation » ce qui permettra à l’Etat de donner un avis sur les futurs aménagements de cet axe et de vérifier que sa requalification progressive soit bien articulée, notamment en termes de calendrier, les initiatives permettant d’orienter le trafic de transit vers les autres itinéraires autoroutiers existants.
Pour le Maire de Lyon, Gérard Collomb, « Une étape historique est franchie avec la publication de ce décret. Nous sommes là sur un dossier majeur d’intérêt général qui va compter pour la Métropole de Lyon et les générations futures. Ce projet enthousiasmant va transformer le visage de notre territoire pour l’embellir encore. Il nous reste maintenant à construire ensemble les prochaines étapes ».   

La portion déclassée représente un linéaire de 16 km. 
Elle commence, au nord, à hauteur de l’échangeur de la Garde sur les communes de Limonest et Dardilly en limite de la concession Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) et s’achève, au sud, à Pierre-Bénite avant l’échangeur A450-A7 et l’arrivée de l’A450.   Les communes directement concernées sont : Limonest, Dardilly, Champagne-au-Mont d’Or, Ecully, Tassin la Demi-Lune, Lyon, La Mulatière, Oullins et Pierre Bénite.

Lire la suite - Déclassement de l'autoroute à Lyon, ce qui va changer :

Nouvelle baisse du chômage dans le Rhône et en Rhône-Alpes


             
Fin novembre 2016, dans le Rhône, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 95 510. Ce nombre baisse de 3,9 % sur trois mois (soit –3 840 personnes) ; il diminue de 1,3 % sur un mois et de 3,4 % sur un an. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce nombre baisse de 3,3 % sur trois mois (–1,4 % sur un mois et –3,5 % sur un an). 
Dans le Rhône, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s'établit à 151 080 fin novembre 2016. Ce nombre baisse de 0,8 % sur trois mois (soit –1 150 personnes) ; il progresse de 0,5 % sur un mois et de 1,1 % sur un an. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce nombre baisse de 0,9 % sur trois mois (+0,4 % sur un mois et +0,9 % sur un an).

Lire la suite - Nouvelle baisse du chômage dans le Rhône et en Rhône-Alpes

Lyon : le Préfet interdit l'entrée des églises à deux "individus"


             
LE PRÉFET INTERDIT AUX DEUX INDIVIDUS AYANT TROUBLÉ UNE CÉRÉMONIE DE FUNÉRAILLES A LYON LE 22 DÉCEMBRE 2016 DE PARAÎTRE DANS LES LIEUX DE CULTES CHRÉTIENS DU RHÔNE JUSQU’AU 9 JANVIER 2017 (Communiqué)



"Le 22 décembre 2016, deux individus ont, par leur présence en tenue traditionnelle et par leur comportement, troublé le déroulement d’une cérémonie de funérailles à laquelle ils n’étaient pas conviés à l’église St Joseph de Lyon 6ème.
Ces deux individus avaient à plusieurs reprises adopté une attitude similaire dans d’autres lieux de cultes catholiques du Rhône. Dans le contexte actuel de tension, lié aux attentats contre des symboles religieux, notamment celui commis à Saint Étienne du Rouvray et celui plus récent commis à Berlin le 19 décembre 2016 contre un marché de Noël, ce comportement est susceptible de constituer un trouble à l’ordre public.
Par ailleurs, l’action des forces de l’ordre, dédiée à la sécurisation générale, ne saurait être détournée par des perturbations portant atteinte à la préservation de la paix publique.
Dans ces conditions et dans le cadre des pouvoirs que lui donne l’état d’urgence, Michel DELPUECH, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a signé ce jour à l’encontre de ces deux personnes des arrêtés d’interdiction de paraître dans les lieux de culte chrétiens du Rhône, jusqu’au 9 janvier 2017, lendemain des fêtes de l’Épiphanie.


Lire la suite - Lyon : le Préfet interdit l'entrée des églises à deux "individus"

Attention ! Premières chutes de neiges sur les axes routiers :


             

Ce lundi 19 décembre, de petites chutes de neige éparses descendant du Nord-est peuvent se produire en début d’après-midi sur plusieurs départements de la région Auvergne- Rhône-Alpes : 03,63, 42, 69, 01, 38, 73, 74
Malgré le caractère durable de ce risque, les intensités en jeu devraient rester très faibles (<1cm/3h) : et généralement sans tenue au sol.
En soirée et début de nuit prochaine, des précipitations vont commencer remonter sur le Massif central puis la vallée du Rhône en s’intensifiant progressivement. Après un intermède sous forme de pluie éventuellement, ces précipitations sont attendues pendant la nuit sous forme de neige jusqu’en plaine sur l’Auvergne et la vallée du Rhône jusqu’à Montélimar. La neige est attendue sur les rampes d’accès aux Tunnels du Mont Blanc et du Fréjus.
Mardi 20 décembre, l’épisode neigeux se poursuivra avec des chutes de neiges jusqu’en plaine plus intenses le matin le long d’un axe allant des Cévennes et de l’Aubrac aux Monts du Forez et du Lyonnais avec temporairement des intensités de l’ordre de 5cm/3h.
La vallée du Rhône est également touchée en marge Est avec des chutes de neige en plaine qui peuvent temporairement se prolonger au sud de Montélimar jusqu’au bas Vivarais.
En matinée et durant l’après-midi, les chutes de neige jusqu’en plaine devraient se décaler légèrement vers l’ouest et se limiter l’Auvergne et la Loire. Neige sur les rampes d’accès au TMB et Fréjus.
Michel DELPUECH, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes incite les automobilistes et conducteurs de poids lourds qui utilisent les axes placés en vigilance à la prudence.
Avant tout déplacement, informez-vous sur les conditions de circulation via internet
(www.bison-fute.gouv.fr), et en écoutant les radios.
Les secteurs suivants sont placés en vigilance :
Autoroute A75
Partie ouest de l'autoroute A89 en Auvergne (de Clermont-Ferrand vers Bordeaux)
Autoroute A71
Partie est de l'autoroute A89 en Auvergne (de Clermont-Ferrand vers Balbigny)
Autoroute A40 entre Mâcon et Genève
Autoroute A40 entre Genève et l'Italie
Autoroute A43 entre Lyon et Chambéry
Autoroute A43 entre Chambéry et l'Italie
Voix rapides urbaines de Lyon
Autoroute A7 entre Vienne et Valence
Autoroute A7 entre Valence et Orange
Autoroutes A47 et A72 dans le secteur de Saint-Étienne
Autoroute A89 et nationale 7 dans le secteur de Lyon, Roanne ou Balbigny
Nationales 88 et 102 dans le secteur du Puy-En-Velay

Lire la suite - Attention ! Premières chutes de neiges sur les axes routiers :

Pollution de l'air : le chauffage individuel bois largement responsable


               
Aujourd’hui, seulement 8% des habitants de la Métropole de Lyon utilisent un chauffage individuel bois.  Mais celui-ci génère pourtant, selon un communiqué des services du Grand Lyon,  "plus de la moitié (52%) de la pollution constatée". C’est pourquoi la Métropole fait le choix de cibler, particulièrement dans le domaine résidentiel, le remplacement des cheminées équipées de foyers fermés non performants et des foyers ouverts sachant qu’un chauffage au bois non performant émet 30 fois plus de particules qu’un foyer « Flamme verte ». 

Une prime, sous conditions de ressources, sera octroyée aux habitants de la Métropole, qui remplaceront leur chauffage individuel ancien. Elle sera de l’ordre de 1 000 € et pourra être versée pendant une période de 3 ans à compter de 2017.

Les transports sont, quant à eux, à  l’origine de 26% de cet épisode de pollution de l’air.
C’est pourquoi la Métropole s’engage dans la création d’une zone à faibles émissions dans laquelle des restrictions d’accès seront appliquées progressivement pour les véhicules les plus anciens et les plus polluants. Le périmètre concerné par cette mesure sera déterminé au cours de la concertation qui va débuter au mois de janvier 2017. Cette mesure de restriction d’accès concernera uniquement les poids lourds et les véhicules utilitaires les plus polluants. Cette action s’articulera avec le réseau des infrastructures majeures et avec les actions de la Métropole concernant le transport de marchandises en ville. L’ensemble de ces mesures fera l’objet d’une large concertation, avec l’ensemble des parties prenantes et, notamment, les professionnels du transport.


Lire la suite - Pollution de l'air : le chauffage individuel bois largement responsable

Pollution : Lyon et Villeurbanne expérimentent la circulation alternée

Mise en œuvre de la circulation alternée le vendredi 9 décembre


L’agglomération lyonnaise connaît actuellement un épisode durable de pollution atmosphérique aux particules fines.
Le relevé de situation fourni à midi ce mercredi 7 décembre 2016 fait apparaître un taux de 90 µg/m³ faisant suite aux 80 observés le 6 décembre, 76 observés le 5 décembre, les jours précédents étant à un niveau nettement inférieur, 57 et 54 µg/m³.
Le cadre réglementaire actuel prévoit que la circulation alternée en agglomération lyonnaise est déclenchée lorsque le seuil de 80 µg/m³ est atteint ou dépassé 4 jours de suite.
Bien que ces conditions ne soient pas réunies mais compte tenu des prévisions qui indiquent que le seuil de 80 µg/m³ est susceptible d’être de nouveau dépassé le 8 décembre, Michel DELPUECH, Préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, vient de décider, par anticipation, que la circulation alternée se mettrait en place à Lyon et à Villeurbanne ce vendredi 9 décembre à partir de 5h00 (seuls les véhicules impairs pourront circuler).
Le Préfet en a informé le Sénateur Maire de Lyon en l’invitant à mettre en œuvre toutes les mesures permettant la gratuité des transports en commun. Le Préfet a également informé le Maire de Villeurbanne.
Outre la circulation, le Préfet rappelle qu’il s’agit d’un épisode de pollution lié à la combustion. Les industriels sont invités à réduire leurs émissions. Le Préfet invite également les opérateurs et les particuliers à réduire les sources de chauffage par combustion.
Lire la suite - Pollution : Lyon et Villeurbanne expérimentent la circulation alternée