Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Fin de l’épisode de pollution de l’air à l’ozone (bassin Lyonnais-Nord Isère)

lyon
  Air Atmo a mis fin au niveau de vigilance rouge « pollution à l’ozone » sur l’ensemble des bassins de la région, dont le bassin Lyonnais-Nord Isère. 

Par conséquent, le Préfet de la région Auvergne-RhôneAlpes, Préfet du Rhône, a décidé le 8 août de mettre fin à toutes les mesures d’urgence prises dans le Rhône dans le cadre de l’arrêté préfectoral à compter de 14h00. 

L’ensemble des mesures de restrictions relatives au secteur industriel, aux chantiers du BTP et au secteur résidentiel sont donc abrogées. 

Il est également mis fin à la circulation différenciée et à la réduction de vitesse de 20 km/heure sur les grands axes. L’ensemble des véhicules pourront désormais circuler.

 Abonnez vous ! :
L'actu. lyonnaise en vidéos :
LYFtvPhotos sur Instagram : 
avec Snapwidget
Lire la suite - Fin de l’épisode de pollution de l’air à l’ozone (bassin Lyonnais-Nord Isère)

Pollution à l'ozone : le niveau 2 d'alerte activé à partir du 5 août (Circulation différenciée...)

lyon
L’épisode de pollution estivale à l’ozone en cours dans le département du Rhône (Bassin Lyonnais-Nord Isère) a gagné en intensité. 
Le seuil d’alerte de niveau 2 étant franchi, le Préfet de la région AuvergneRhône-Alpes, Préfet du Rhône, a décidé de prendre un nouvel arrêté renforçant les prescriptions de l’arrêté du 3 août 2018.  
L'actu. lyonnaise en vidéos :
Mesures additionnelles relatives au secteur industriel : 
• Toute unité de production, émettrice de particules fines, de NOx, ou de COV déjà à l’arrêt ou qui seraient arrêtées durant l’épisode de pollution n’est autorisée à reprendre son activité qu’à la fin de l’épisode de pollution ; 
• Réduire les émissions, y compris par la baisse d’activité, arrêt temporaire des activités polluantes ; 
• Gros émetteurs ICPE : Les prescriptions particulières prévues dans les autorisations d’exploitation des ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau d’alerte 2 sont activées, sans délai, par les exploitants. 
Mesures additionnelles relatives aux chantiers BTP et carrières : 
• Sur les chantiers, les travaux générateurs de poussières (démolition, terrassement, etc.) sont arrêtés et reportés à la fin de l’épisode de pollution. 
Mesures additionnelles relatives au secteur résidentiel : 
• L’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode de pollution, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité. 
Mesures additionnelles relatives au secteur du transport : 
• La circulation différenciée est instaurée. 
Les véhicules autorisés à circuler au sein du périmètre ci-après sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air). 
Dans le cas où la situation ne s’améliorerait pas dans un délai de deux jours, les véhicules autorisés à circuler seront uniquement ceux affichant un certificat qualité de l’air de classe « zéro émission moteur », ou de classe 1, ou de classe 2, ou de classe 3. 
• Le périmètre d’application de la mesure de restriction de la circulation est constitué par les voiries situées à l’intérieur des communes de Lyon et de Villeurbanne, hormis les voiries et itinéraires suivantes : 
◦ boulevard Laurent Bonnevay, ex-RD 383 ; 
◦ boulevard Pierre Sémard ; 
◦ boulevard périphérique Nord ; 
◦ autoroute A7, l’autoroute A6 et l’autoroute A42 ; 
◦ l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc relais de Vaise par le quai Raoul Carré, le quai Sédaillan, le quai du Commerce, le quai de la gare d’eau, la rue de Saint-Cyr et la rue du 24 mars1852 ;
◦ l’itinéraire entre le boulevard périphérique Nord et le parc relais de Vaise par la rue de Bourgogne et la rue du 24 mars 1852 ; 
◦ l’itinéraire entre le boulevard Laurent Bonnevay et le parc relais de la Soie par l’ex-RD 517, la rue Léon Blum, la rue de la Soie et la rue de la Poudrette ; 
◦ l’itinéraire entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache empruntant les bretelles de l’échangeur autoroutier de Perrache et le Cours de Verdun Récamier ; 
◦ l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc relais Gorge de Loup par la rue du Bourbonnais, l’avenue Sidoine Apollinaire, la rue du Professeur Guérin, la rue Sergent Michel Berthet et la rue de la Pépinière Royale. 
• Une dérogation à la restriction de circulation est mise en place pour les véhicules d’intérêt général (art. R.311-1 du code de la route), les véhicules des forces armées et les véhicules des associations agrées de sécurité civile ; 
• Les contrevenants à la mesure de restriction de la circulation seront punis d’une contravention de quatrième classe (PL et autocars) ou de troisième classe (véhicules particuliers), assortie d’une mesure d’immobilisation du véhicule éventuellement suivie d’une mise en fourrière ; Des contrôles renforcés seront mis en œuvre par les forces de l’ordre afin de veiller au bon respect des mesures ci-dessus. 
Les mesures ci-dessus prendront effet à partir du 5 août 17h00. 
Les mesures concernant la circulation différenciée prendront effet à compter du 06/08/2018 à 5h00 du matin 

UN NUMÉRO UNIQUE D’INFORMATION EST MIS EN PLACE AU 0811 000 669 (à partir du 06/08/2018, 07h00) 

Pour connaître de manière exhaustive l’ensemble des mesures de l’arrêté préfectoral du 5 août 2018, consulter le site de la préfecture du Rhône à l’adresse suivante : http://www.rhone.gouv.fr/

 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com /       LYonenFrance / 
LYFtvNews (le forum)

LYFtvPhotos sur Instagram : 
 
Lire la suite - Pollution à l'ozone : le niveau 2 d'alerte activé à partir du 5 août (Circulation différenciée...)

Pollution à l'ozone : le seuil d'alerte est franchi, la vitesse est limitée !

lyon
 Épisode de pollution de l’air à l’ozone dans la zone Bassin Lyonnais-Nord Isère : Activation du niveau d’alerte N1. 

Le seuil d’alerte de niveau 1 étant franchi (seuil de 180 μg/m³), le Préfet de la région Auvergne-RhôneAlpes, Préfet du Rhône, a décidé le 3 août de prendre un arrêté instituant une liste de mesures d’urgence pour répondre de manière spécifique à cet épisode et réduire les émissions de polluants, dont les principales sont les suivantes : 
Mesures relatives au secteur agricole : 
• pratique de l’écobuage interdite sur l’ensemble du département du Rhône ; 
• le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers est interdit sur l’ensemble du département (les éventuelles dérogations pour ces deux activités sont suspendues). 


L'actu. lyonnaise en vidéos :

Mesures relatives au secteur industriel : 
• réduction des émissions des établissements industriels. 
Mesures relatives aux chantiers BTP et carrières : 
• toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières doit la réduire ; 
• l’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit d’engins électriques ; 
• l’usage des groupes électrogènes n’est autorisé que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité. 
Mesures relatives au secteur résidentiel : 
• l’utilisation du bois ou de ses dérivés comme chauffage individuel d’appoint ou d’agrément est interdit ; 
• la pratique du brûlage des déchets est totalement interdite. 
Mesures relatives au secteur du transport : 
• les contrôles de pollution des véhicules sont renforcés ; 
• un abaissement temporaire de la vitesse de 20km/h est instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous véhicules à moteur ; 
• les axes dont la vitesse autorisée est égale à 80 km/h seront limités à 70 km/h ; 
• dans tous le département, les compétitions mécaniques sont interdites. 
Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques :
 • les feux d’artifice sont interdits durant l’épisode de pollution.
Les personnes vulnérables et sensibles sont invitées à observer les recommandations sanitaires : 
• éviter les activités physiques intenses ; 
• reporter les activités qui demandent le plus d’effort ; 
• s’éloigner des grands axes routiers aux périodes de pointe ; 
• demander conseil en cas de gêne respiratoire ou cardiaque. Et en règle générale : 
• privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ; 
• limiter les activités physiques intenses. 


Pour connaître de manière exhaustive l’ensemble des mesures de l’arrêté préfectoral du 3 août 2018, consulter le site de la préfecture du Rhône à l’adresse suivante : http://www.rhone.gouv.fr/ Plus d’informations sur http://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/


 Abonnez vous ! :
 
avec Snapwidget
Lire la suite - Pollution à l'ozone : le seuil d'alerte est franchi, la vitesse est limitée !

Tourisme : en juillet la région fait mieux que le reste de la France


lyon
La 4ème vague 2018 du baromètre de conjoncture d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme dresse un panorama complet sur l'activité touristique en région en Juillet 2018 et sur les prévisions de fréquentation pour la fin de l'été. 
Alors qu'au niveau national le premier bilan de la saison touristique s'avère plutôt morose, en Auvergne-Rhône-Alpes les 2/3 des professionnels du tourisme estiment que la fréquentation en Juillet a été bonne voire très bonne et confirme l'optimisme enregistré fin Juin. Les départements de la Vallée du Rhône affichent les meilleurs taux de satisfaction (71%), tout comme les espaces urbains et ruraux.
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Ces bons résultats sont en partis dus aux excellentes conditions météorologiques de ce début d'été, notamment d'après les professionnels auvergnats, ainsi qu'à la fidélité de la clientèle. Toutefois, les épisodes caniculaires de ces dernières semaines semblent avoir eu un impact légèrement négatif, notamment pour les prestataires du sud de la région et pour les sites de visite.
Dans les hébergements touristiques de la région, le taux d'occupation au mois de Juillet est resté stable par rapport à l'année dernière (57%) mais en hausse dans les zones urbaine (68%) et rurale (59%). C'est dans la Vallée du Rhône que l'on note les meilleurs taux d'occupation. Pour ce début d'été, la recette moyenne par chambre (RMC) s'élève à 62 (76 en zone urbaine).
Enfin, avec 5 journées passées dans la région (comme en 2017), le Tour de France a eu un impact positif sur la fréquentation touristique pour 16% des professionnels, un chiffre en légère hausse par rapport à 2017 (13%). Dans les territoires alpins, ce taux atteint logiquement 25%.
A l'inverse des régions françaises du littoral qui ont connues une baisse de fréquentation en juillet, "l'effet Coupe du Monde" semble ne pas avoir eu d'impact négatif sur l'activité touristique régionale. En effet, moins de 1% des professionnels du tourisme de la région interrogés désignent "l'effet Coupe du Monde" comme source d'insatisfaction pour ce début d'été.
 Abonnez vous ! :
 

65% des professionnels de la région estiment que la fréquentation des clientèles internationales est bonne pour ce début de saison estivale. Ce niveau de satisfaction est un record, notamment dans les zones rural et urbaines où l'on atteint les 80% de satisfaction. Le taux de la clientèle étrangère atteint en juillet 24% de la fréquentation contre 19% en 2017. C'est dans la Drôme (40%), dans l'Ain (35%) et dans l'Allier (31%) que l'on observe les plus fortes parts de clientèle étrangère. Ce sont principalement des clientèles belges, néerlandaises et allemandes. A noter pour la deuxième année consécutive, la baisse de fréquentation des voyageurs britanniques.
La fréquentation de la clientèle française est jugée bonne voire excellente par 77% des professionnels du tourisme. Les Français représentent 76% des voyageurs du mois de Juillet et proviennent principalement des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et Hauts-de-France.
PREVISION AOÛT : UN REEL OPTIMISME POUR LA FIN DE SAISON
EN ROUTE VERS UN NOUVEAU RECORD ?
Les 3/4 des professionnels du tourisme de la région sont optimistes pour la fin de saison estivale. En effet, 74%d'entre eux affichent un niveau de réservation bon voire même très bon pour le mois d'Août. Cette prévision est largement en hausse par rapport à celle enregistrée à la même période en 2017 (65%). Cet optimisme s'explique en partie par le dynamisme des clientèles françaises mais également par une hausse attendue des clientèles internationales. Il est également à noter que ces résultats sont relativement homogènes dans l'ensemble de la région.
Des résultats de très bon augure pour l'économie touristique régionale car, comme le rappelle Lionel FLASSEUR, Directeur Général d' Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, « l'été représente 51% des nuitées annuelles et la saison estivale 2017 avait déjà enregistré un record de fréquentation avec +3% de clientèle française et +4% d'étrangers ».
Enquête réalisée par Novamétrie pour le compte d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme auprès de 600 professionnels du tourisme dans les 12 départements de la région du 23 au 26 Juillet 2018 par téléphone, selon la méthode des quotas. 
Lire la suite - Tourisme : en juillet la région fait mieux que le reste de la France