Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Journées de l'Architecture : en Auvergne Rhône-Alpes, l'architecture est partout !

lyon
L'architecture est un art du quotidien que chacun côtoie tous les jours dans son logement, les transports, les infrastructures publiques qu’il emprunte, les équipements sportifs ou culturels, les édifices religieux ou les grands ensembles urbains qu’il fréquente.

Les Journées nationales de l’architecture ont pour objectif de développer la connaissance architecturale du grand public. Elles proposent de dévoiler les richesses de l’architecture contemporaine remarquable partout où elle se trouve, de raconter l’histoire que le bâti qui nous entoure nous raconte, d’éveiller les curiosités et les sensibilités artistiques et de valoriser l’apport culturel, scientifique, technique et social de l’architecture pour le bien-être de tous.


Abonnez vous ! :


La 3e édition de ces journées est l’occasion d’associer de façon festive et pédagogique enfants, jeunes et adultes autour des thématiques architecturales. 
Au programme : conférences, débats, rencontres avec des architectes, expositions, projections, prix, salons, visites guidées, promenades urbaines, circuits, actions éducatives jeunes publics, ateliers, portes ouvertes dans les agences d’architecture… La journée du vendredi est plus particulièrement réservée au jeune public. C’est également l’occasion de valoriser les actions d’éducation artistique et culturelle mises en œuvre tout au long de l’année par les acteurs de l’architecture.
En 2018, 190 événements sont programmés en Auvergne-Rhône-Alpes.
Les animations variées proposées par les acteurs de l’architecture permettront au public de découvrir des réalisations contemporaines, de participer à des journées de réflexion ou à des défis, de rencontrer des architectes, de s’informer et de partager. Au programme : visites guidées, visites de chantier, circuits et journées d’exception, actions jeune public, les sites incontournables et ceux qui ont changé d’usages... dialogue avec les architectes dans leurs agences.


L'actu. lyonnaise en vidéos :
 
Lire la suite - Journées de l'Architecture : en Auvergne Rhône-Alpes, l'architecture est partout !

Un G6 "Enjeux migratoires, Sécurité et lutte contre le terrorisme" à Lyon les 8 et 9 octobre

lyon
Une réunion du G6 associant les ministres de l’Intérieur des six plus grands pays de l’UE (France, Allemagne, Royaume Uni, Espagne, Italie, Pologne), le Commissaire européen à la Sécurité et le Commissaire européen aux Migrations, ainsi que le Procureur général des Etats-Unis et une représentante de la Secrétaire américaine à la sécurité intérieure, se tiendra les 8 et 9 octobre à Lyon. Comme lors de la précédente réunion à Séville, le G6 se déroulera dans la ville d’où est originaire le ministre de l’Intérieur du pays hôte, en l'occurence Gérard Collomb. 

Une première session consacrée aux enjeux migratoires se tiendra lundi 8 au soir à l’Hôtel de Ville de Lyon.

Les enjeux de sécurité et de lutte contre le terrorisme seront évoqués le mardi 9, dans le cadre de sessions de travail qui se tiendront au Groupama Stadium, où se déroulera en parallèle une démonstration du «schéma national d’intervention» avec un exercice de grande ampleur de gestion d’un attentat terroriste faisant intervenir plusieurs centaines de forces spécialisées et de figurants. 

Une quarantaine de délégations techniques internationales y assisteront.
Prévu depuis plusieurs mois, cet exercice permettra aux ministres du G6 ainsi qu’aux délégations techniques, selon le communiqué du gouvernement,  "de mieux appréhender le savoir-faire français en cas d’attaque terroriste dans un lieu public".

 Abonnez vous ! :



Accueil LYFtv.com /                LYonenFrance /


LYFtvNews (le forum)


L'actu. lyonnaise en vidéos :


LYFtvPhotos sur Instagram : 
avec Snapwidget 

Lire la suite - Un G6 "Enjeux migratoires, Sécurité et lutte contre le terrorisme" à Lyon les 8 et 9 octobre

L'opération Convergence vélo, dans la métropole de Lyon le 7 octobre 2018

lyon
La Métropole de Lyon soutient la 8e édition de « Convergence vélo » qui se déroule le dimanche 7 octobre. L’événement, organisé par l’association Pignon sur Rue, a pour objectif de promouvoir le vélo comme un mode de déplacement à part entière. A l’occasion de cette 8e édition, les 9 arrondissements de Lyon et 14 communes du territoire métropolitain s’associent à Pignon sur rue :
·         Bron
·         Caluire-et-Cuire
·         Chassieu
·         Écully
·         Francheville
·         Meyzieu
·         Oullins
·         Pierre-Bénite
·         Rillieux-la-Pape
·         Saint-Genis-Laval
·         Saint Priest
·         Vaulx-en-Velin
·         Vénissieux
·         Villeurbanne
 L'actu. lyonnaise en vidéos :


A partir de 13h, les habitants de la Métropole sont invités à se rendre à l’un des 21 points de départ répartis sur le territoire. Tous les cyclistes prennent ensuite la direction de la place du Maréchal Lyautey (Lyon 6e) où se retrouvent l’ensemble des participants.
A partir de 15h30, tous les cyclistes partent ensemble pour une balade entre la place du Maréchal Lyautey et le parc Blandan. A leur arrivée, les cyclistes, débutants, amateurs ou confirmés se regroupent autour d’un goûter géant et d’animations en lien avec la pratique du vélo.

La Métropole de Lyon soutient cet événement car il s’inscrit parfaitement dans sa politique de promotion des modes de déplacements actifs.
A ce jour, le territoire métropolitain compte 820 km de pistes et voies cyclables (1 000 km en 2020), ce qui le place parmi les 3 premiers réseaux cyclables au niveau national. Depuis 2010, la pratique du vélo ne cesse de progresser avec une augmentation de 15% en moyenne chaque année ce qui place la métropole lyonnaise sur le podium des villes les plus cyclables de France.
Lors de la séance du Conseil métropolitain du 17 septembre, les élus de la Métropole de Lyon ont voté les crédits de travaux pour 11 nouveaux projets d’extension du réseau cyclable dont les études sont achevées et pour lesquels les travaux seront réalisés en 2019 et 2020.

  • Lyon 6° quai Sarrail (450 m)

  • Dardilly La Tour-de-Salvagny ex-RN7 - route de Lyon (2.090 km)

  • Mions rue de la Libération (840 m)

  • Lyon 5° avenue du Point du Jour (2.400 km)

  • Liaison Sathonay Camp - Rillieux la Pape (1.760 km)

  • Liaison Saint Priest - Corbas (1.275 km)

  • Liaison Meyzieu - Jonage (3.890 km)

  • Liaison Charbonnières-les-Bains/Tassin-la-Demi-Lune avenue Jean Bergeron (1.740 km)

  • Lyon 7° quai Claude Bernard (540 m)

  • Liaison Villeurbanne Lyon 3° Baratin - Decorps - Vinatier (1.820 km)

  • Genay route de Trévoux (1.330 km)

Cette augmentation de la pratique du vélo est aussi le résultat de la généralisation du double-sens cyclable dans la zone 30 Presqu'île (Vieux Lyon, Confluence, Presqu'île et Croix-Rousse) et dans les centre-villes de nombreuses communes de la Métropole (Bron, Charly, Givors, Vernaison, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne). Au total, ce sont plus de 150 km de voies à sens unique qui peuvent désormais être empruntées dans les 2 sens par les cyclistes (réduction des parcours, sécurisation des traversées de carrefours, libération des trottoirs).

Pour rendre ce trafic visible, la Métropole a mis en place en 2016 un site internet présentant le trafic cycliste mesuré sur ces 55 postes de comptages vélo :


Convergence vélo est un événement gratuit et sans inscription auquel les enfants sont conviés sous la responsabilité de leurs parents.

Pour participer, retrouvez toutes les informations pratiques sur le site :


 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com                LYonenFrance 

 LYFtvNews (le forum)

LYFtvPhotos sur Instagram  
Lire la suite - L'opération Convergence vélo, dans la métropole de Lyon le 7 octobre 2018

Lyon et Helsinki élues capitales européennes du tourisme durable 2019

lyon
 L’Union européenne a récompensé la Métropole de Lyon, le 24 septembre, à Bruxelles, en lui décernant le titre de Capitale européenne du tourisme durable pour l’année 2019 aux côtés d’Helsinki. Portée conjointement par la Métropole de Lyon et ONLYLYON Tourisme et Congrès, la candidature lyonnaise disposait de sérieux atouts. 
Décerné pour la première fois par L’Union Européenne, ce prix récompense le développement touristique durable de Lyon, une métropole attractive, dynamique, accessible, pionnière dans les innovations numériques, respectueuse de son environnement et de la qualité de vie de ses habitants. 

 Abonnez vous ! :

« La Métropole de Lyon s’engage depuis plusieurs années avec l’ensemble des acteurs du tourisme de notre territoire pour adopter un tourisme raisonné et proposer une offre et un accueil de grande qualité. Ce prix est la reconnaissance d’un travail collaboratif qui a permis de faire de Lyon une destination de tourisme de plus en plus attractive, autant pour la clientèle d’affaires, que la clientèle de loisirs » se félicite David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon. 
Défendue à Bruxelles le lundi 24 septembre devant un jury composé d’experts de la Commission européenne, la candidature métropolitaine, en lice contre 48 autres villes, l’a emporté, ex-aequo avec Helsinki, devant les 8 autres finalistes : Bruxelles (Belgique), Ljubljana (Slovénie), Nantes (France), Malaga (Espagne), Palma de Majorque (Espagne), Poznan (Pologne), Tallinn (Estonie), et Valence (Espagne). 
L'actu. lyonnaise en vidéos :


 
« Ce prix récompense toutes les initiatives menées depuis plusieurs années par Lyon, mais est surtout un formidable tremplin pour la ville. Il va nous permettre de continuer à innover et mettre en place de nouvelles actions afin de créer le tourisme de demain ! », se félicite Jean-Michel Daclin, le Président d’ONLYLYON Tourisme & Congrès. 

Lauréate de ce prix, Lyon bénéficiera d'un soutien en matière de communication et de promotion, qui comprendra la production de vidéos, l'installation d'une sculpture et des activités promotionnelles sur mesure. 

Lyon avait déjà reçu en 2016 le titre de « meilleure destination européenne de week-end », lors des World Travel Awards. La ville a également remporté en 2018 l'Access City Award décerné par la Commission européenne aux villes les plus accessibles en matière notamment de handicap. 

#LyonEUTourismCapital #EUTourismCapital #onlylyon




Lire la suite - Lyon et Helsinki élues capitales européennes du tourisme durable 2019

Boulevard périphérique de Lyon : la vitesse réduite à 70km/h (au lieu de 90) dès 2019

lyon
David Kimelfeld, le Président de la Métropole de Lyon l’a officiellement annoncéle 25 septembre, la limitation de vitesse sur le boulevard périphérique passera de 90 km/h à 70 km/h à partir de janvier 2019.


«Un abaissement de la vitesse autorisée permet de diminuer sensiblement les émissions de polluants de l’air, déclare David Kimelfeld. Cette décision entre donc dans les actions que mène la Métropole de Lyon en faveur de la qualité de l’air dans le cadre de son plan Oxygène. La création d’une zone à faibles émissions, dès début 2019 ainsi que la transformation de 16 km de l’autoroute A6/A7 en boulevard urbain apaisé sur lequel, là aussi, la vitesse autorisée sera de 70 km/h s’inscrivent également dans la politique volontariste que nous menons pour diminuer la pollution et améliorer la qualité de l’air que respirent les habitants de notre territoire.»

L'actu. lyonnaise en vidéos :


La décision d’abaisser la vitesse à 70 km/h a été prise après consultation des services de l’État et fera l’objet d’un arrêté de circulation que prendra la collectivité.

La limitation à 70 km/h concernera la totalité du boulevard périphérique, depuis l’autoroute A7 au sud jusqu’à la porte de Valvert (y compris donc le BPNL)

                                                                        Abonnez vous ! :

LYFtvPhotos sur Instagram : 

avec Snapwidget
Lire la suite - Boulevard périphérique de Lyon : la vitesse réduite à 70km/h (au lieu de 90) dès 2019

Lyon enregistre un record mondial pour la vente aux enchères de l'atelier J.Truphémus

Malgré la polémique sur la dispersion des oeuvres d'un artiste qui avait passé la fin de sa vie à les réunir (dans le but d'ouvrir un musée ?), c ’est devant une salle bondée qu’IVOIRE LYON a vendu 181 œuvres provenant de l’atelier de Jacques TRUPHEMUS (1922-2017), enregistrant un record mondial pour l’artiste.


La vente totalisait 822.300€ (656.770€ hors frais) dans une ambiance très active en salle, mais aussi au téléphone et sur Internet. Un record mondial était enregistré à 51.332€ (41.000€ hors frais) pour une huile sur toile de 115x115cm « Intérieur de café, soir, circa 2010 » sous les applaudissements des nombreux amateurs qui s’étaient déplacés pour acheter une œuvre de l’artiste lyonnais souvent comparé à l’illustre Pierre Bonnard.
A gauche La salle des ventes d’Ivoire Lyon lors de la vente de l’atelier Truphémus le 22 septembre
A droite Jacques TRUPHEMUS (1922-2017) "Intérieur de café, soir, circa 2010" Huile sur toile 115 x 115 cm
Cachet Atelier Jacques Truphemus au dos de la toile
Estimation : 4000/7000€
« Cette vente est un immense succès populaire et un bel hommage à Jacques Truphémus. Amis, collectionneurs, admirateurs se sont déplacés nombreux, lors de l’exposition (plus de 5000 personnes pour les seules Journées du Patrimoine) et cet après-midi pour la vente aux enchères qui affiche un record mondial » expliquait Antoine Bérard à l’issue de la vente.

--> Sur LYFtv-librairie : une monographie de Jacques Truphémus, par Denis Lafay et Yves Bonnefoy 

 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com               LYonenFrance 
LYFtvNews (le forum)

L'actu. lyonnaise en vidéos :
LYFtvPhotos sur Instagram : 
avec Snapwidget
Lire la suite - Lyon enregistre un record mondial pour la vente aux enchères de l'atelier J.Truphémus

Lyon 8ème : Gérard Collomb annonce l'arrivée d'effectifs de police supplémentaires

lyon
Gérard Collomb, Ministre d’État, Ministre de l'Intérieur, a annoncé, ce mardi 18 septembre 2018 l'arrivée d'effectifs de policiers supplémentaires dans les 15 premiers Quartiers de Reconquête Républicaine d’ici à décembre prochain.
A Lyon, dès le 24 septembre 2018, 30 gardiens de la paix viendront renforcer les effectifs de la DDSP au profit du quartier de reconquête républicaine de Lyon 8e. 18 d'entre eux seront immédiatement déployés sur la voie publique au sein d'une brigade spécialisée de terrain et des patrouilles police-secours. La présence renforcée des forces de l'ordre sur le terrain, notamment en soirée, permettra de lutter plus efficacement contre la délinquance de voie publique, les violences urbaines et plus généralement toutes les atteintes à l'ordre et la tranquillité publics.

L'actu. lyonnaise en vidéos :

Le 12 autres fonctionnaires renforceront les services d'enquête et d'investigation, toujours au profit du QRR de Lyon 8e. Ils seront affectés pour partie au commissariat du 8e, pour partie dans des services départementaux en charge des enquêtes. Ce renfort permettra d'améliorer et accélérer le traitement des procédures, notamment dans la lutte contre les trafics, l'économie souterraine et la criminalité organisée. Selon le Ministère de l'Intérieur, ces arrivées s'inscrivent dans la mise en œuvre de la police de sécurité du quotidien, lancée le 8 février dernier, et les nouvelles méthodes qu'elle suppose : une police et une gendarmerie modernisées, qui replacent l’usager et la résolution des problèmes du quotidien au coeur des missions de la police.

 Abonnez vous ! :
 LYonenFrance /              LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Lyon 8ème : Gérard Collomb annonce l'arrivée d'effectifs de police supplémentaires

Qualité de l'air : Lyon métropole déroule son Plan oxygène avec 5 projets pilotes

lyon
 La Métropole de Lyon a annoncé mercredi 19 septembre à l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air les 5 projets retenus lors du [R]Challenge, une des grandes actions menées dans le cadre du Plan Oxygène métropolitain
Sélectionnés pour leur potentiel d’innovations numériques, ces solutions vont être expérimentées dès ce mois de septembre 2018 avec pour objectifs une plus grande sensibilisation pour faire changer les comportements et la réduction des émissions de polluants.

Abonnez vous ! :


Inscrit dans le Plan Oxygène, le [R] Challenge est un dispositif créé pour inciter l’arrivée de nouvelles solutions en faveur de la qualité de l’air. Cette démarche vise à accompagner les porteurs de projets à développer leur innovation dans une logique entrepreneuriale en passant par différentes étapes : sélection à l’appel à projets, prototypage et expérimentation.
À travers ce dispositif et grâce au soutien de nombreux acteurs de l’urbanisme, de la politique de santé publique, , de la mobilité, de l’environnement, et du numérique sur le territoire, l’objectif est de pouvoir apporter de réelles solutions environnementales et sociétales pour demain.
« La qualité de l’air, malgré une diminution significative de son niveau de pollution depuis 10 ans, reste une préoccupation importante pour les habitants de notre territoire. Nous sommes ravis que le [R]Challenge ait permis l’émergence de projets numériques innovants en faveur d’une meilleure qualité de l’air et nous avons hâte qu’ils se concrétisent ! » se félicite David Kimelfeld président de la Métropole de Lyon 
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Une initiative innovante pour mieux respirer en ville !
Un appel à projet a été lancé de mi-janvier à mi-mars 2018.  Sur 28 dossiers déposés, une première sélection a été faite avec l’audition des 16 dossiers les plus pertinents et innovants. À la suite de celle-ci, 8 projets ont été retenus pour leur capacité à être expérimentés cet automne. Ils ont par la suite bénéficié d’un accompagnement personnalisé de 3 jours et ont été présentés aux acteurs de l’écosystème lors de deux temps clés, les Demo Days et les Rencontres de la Métropole intelligente organisé en juin dernier.

5 projets ont été retenus le 29 juin 2018 par un jury constitué notamment de Karine Dognin-Sauze, Vice-présidente déléguée à l’Innovation, à la Métropole intelligente, au Développement numérique et à la Mobilité intelligente et de Thierry Philip, Vice-président délégué à l’Environnement, à la Santé et au bien-être dans la ville. Avec l’aide du TUBA, ces projets ont déjà commencé leur phase de tests sur différents quartiers d’expérimentation du territoire notamment La Confluence, la Vallée de la Chimie et le campus Lyon-Tech-La Doua. 



Zoom sur les 5 projets retenus :
Ø  Airmap  porté par l’IFPEN Lyon, Vinci Autoroute et la Direction Interdépartementale des Routes Centre-Est. Il s’agit d’un outil d’aide au diagnostic et à la décision qui permettrait de mieux concevoir les aménagements routiers et d’améliorer la gestion du trafic. Ainsi, il sera possible d’établir une cartographie dynamique en temps réel des émissions de polluants, mesurés sur les véhicules équipés de l’application éco conduite « Geco Air ».

Ø  Togeth’air porté par Veolia a pour but de récolter différents types de données liées ou non directement à la qualité de l’air dans le but de favoriser le changement de comportement en matière de mobilité. Un des enjeux de la solution numérique est de pouvoir enrichir des données objectives par le ressenti des citoyens.

Ø  Rsens porté par Visual Concept. Imaginé par cette PME lyonnaise, Rsens est un dispositif d’information visuel permettant de sensibiliser les automobilistes pour diminuer l’émission de polluants en ville. Installée sur les routes, le système va permettre de classifier et de reconnaître les véhicules en temps réel et de diffuser des messages ciblés concernant les émissions polluantes tel un radar de vitesse pédagogique. Il est particulièrement adapté au contexte de la Zone à Faible Émission pour la sensibilisation lors d’épisodes de pollution.

Ø  Météo du souffle porté par le Laboratoire d’aérologie du CNRS, le RNSA et le CEA dans un objectif de création d’entreprise. Il s’agit d’un service numérique d’information individualisée sur le risque respiratoire lié aux polluants et aux pollens présents dans l’air. Cette solution vise à fournir aux personnes sujettes à des troubles respiratoires une information journalière et géolocalisée sur leur niveau de risque observé et prévu à 48h, le type de sources de polluants et/ou la nature des pollens. Des recommandations pratiques leur permettant de Minimiser ces risques seront également proposées.

Ø  Geoptis, porté par Geoptis (Groupe La Poste) en partenariat avec la société Atmotracks. Il s’agit d’une solution de mesure dynamique de la pollution grâce à la mise en place d’un réseau de capteurs fixes et mobiles installés sur les véhicules de La Poste permettant d’affiner les modèles de surveillance de la qualité de l’air par de la donnée collectée à l’échelle de la rue.
Lire la suite - Qualité de l'air : Lyon métropole déroule son Plan oxygène avec 5 projets pilotes

A Lyon, Greenpeace mobilise ses militants... pour sauver l'Amazone


lyon
Ce samedi 22 septembre, les militant-e-s de Greenpeace France et d’Action Non-Violente Cop21 se mobilisent à Lyon (place des Jacobins) et dans 31 villes en France. L’objectif : dénoncer les risques que fait peser Total sur un écosystème unique situé au large de l’embouchure du fleuve Amazone : le Récif de l’Amazone.


Le Récif de l’Amazone, composé notamment de coraux, d’éponges et d’algues, est un écosystème vulnérable et encore largement méconnu. Total prévoit de forer dans des conditions océaniques extrêmes à quelques kilomètres de ce récif pour trouver du pétrole.


A Lyon, les militant-e-s vont déployer sur la fontaine de la place des Jacobins une banderole affichant le message “Le Récif de l’Amazone n’est pas une fontaine à pétrole”. Certain-e-s seront recouverts de mélasse pour imiter le pétrole. D’autres sensibiliseront les passant-e-s aux risques que fait peser Total en cas de fuite ou de marée noire sur le récif et sur les côtes brésiliennes et guyanaises.  





« Total se vante d’être une entreprise responsable mais son projet de forage met en danger le Récif de l’Amazone et les milliers de personnes qui vivent sur les côtes ! Une trentaine de villes se mobilisent aujourd’hui et plus de deux millions de personnes à travers le monde ont déjà signé la pétition demandant à l’entreprise de renoncer à ses projets. A Lyon comme ailleurs, il est nécessaire de sensibiliser à la préservation de cet écosystème vulnérable ! » explique Edina Ifticene, chargée de campagne Océans à Greenpeace France.


« En plus de faire peser un risque énorme sur la biodiversité, le projet de Total reste dans la logique d’exploitation d’énergie fossile à tout prix, cette logique qui dérègle le climat et nous conduit dans le mur ! Des millions de citoyennes et citoyens en ont conscience, et passent désormais à l’action pour s’opposer à ces pratiques. Les décisions politiques et économiques doivent en tenir compte ! », ajoute Pauline Boyer, porte-parole d’ANV-Cop21.

Abonnez vous ! :

L'actu. lyonnaise en vidéos :


En un an et demi, Total a déjà essuyé quatre refus de l’agence environnementale brésilienne pour commencer les forages près du Récif de l’Amazone. Mais le pétrolier s'entête à vouloir opérer dans la région et, fin septembre, l’entreprise doit déposer une cinquième demande qui pourrait aboutir avant la fin de l’année. C’est la dernière chance pour le pétrolier d’obtenir les autorisations de forage.

Notes
  1. En mai 2017, les militant-e-s de Greenpeace et d'ANV-Cop21 avaient décoré 20 stations-service Total en récif pour sensibiliser aux risques du projet : plus d’infos ici et là.
  2. Une expédition menée par Greenpeace au printemps 2018 a apporté la preuve que le Récif de l’Amazone s’étend jusqu’à l’intérieur d’au moins un des blocs possédés par Total et se prolonge jusqu’en Guyane : https://www.greenpeace.fr/espace-presse/greenpeace-annonce-presence-recif-de-lamazone-eaux-guyanaises/
  3. En mai 2018, ANV-Cop21 et Greenpeace ont interrompu l’Assemblée Générale de Total lors d’une action réunissant plus de 250 militant-e-s. Plus d’informations ici.  




LYFtvPhotos sur Instagram
avec Snapwidget 
Lire la suite - A Lyon, Greenpeace mobilise ses militants... pour sauver l'Amazone

Environnement : la Métropole de Lyon prend des engagements pour le climat.

lyon
A l’occasion de la séance du Conseil métropolitain du 17 septembre 2018, les élus métropolitains ont adopté un vœu  pour un désinvestissement dans les énergies fossiles.

Ce vœu avait été initialement proposé par les organisateurs locaux de la marche pour le climat qui s’est tenue à Lyon le 8 septembre dernier. Cinq représentants avaient été reçus vendredi dernier par le président de la Métropole David Kimelfeld, qui a indiqué : «Nous prenons très au sérieux cette mobilisation citoyenne et les propositions portées dans le cadre de cette démarche (...) Maintenant que nous avons adopté ce vœu,  nous allons définir, avec les associations citoyennes qui le soutiennent ainsi qu’avec l’ensemble des partenaires financiers concernés, une trajectoire concrète, tenable et mesurable de désinvestissement dans les énergies fossiles. Nous établirons avec eux un calendrier précis pour faire un bilan régulier de nos avancées. 

L'actu. lyonnaise en vidéos :
La Métropole va par ailleurs renforcer le volet citoyen du Plan Climat Air Énergie en s'appuyant notamment sur les associations qui travaillent quotidiennement à la sensibilisation et à la mobilisation de tous en faveur du climat. "Pour cela, nous allons lancer prochainement une vaste initiative à destination des citoyens.", a annoncé David Kimelfeld.
Dans le domaine de la lutte contre le dérèglement climatique et l’amélioration de la qualité de l’air, la Métropole de Lyon s’est déjà fortement engagée notamment au travers de son Plan Climat, son Schéma directeur des énergies (SDE) et de son Plan Oxygène, toujours dans une dynamique partenariale.
LYFtvNews sur YouTube :


Grâce à la mise en place du Plan climat en 2012, la collectivité a réduit de 16% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2000 et 2015 alors même que la population augmentait de 13 % sur la même période. Elle est désormais en bonne voie pour atteindre l’objectif de - 20 % d’émissions de GES en 2020. 
Le Schéma Directeur des Énergies a été initié dès 2015 et sera voté d’ici la fin de l’année. Il déterminera un nouveau scénario de transition énergétique pour le territoire métropolitain à horizon 2030 et servira de base à l’élaboration du nouveau PCAET en préparation.
Pour David Kimelfeld, «le climat est un enjeu majeur qui nous concerne tous et qui mérite la plus grande mobilisation. Le bilan de nos actions est positif mais nous devons aller plus loin en nous appuyant sur l’accélération des prises de conscience. »
 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com /                   LYonenFrance / 
LYFtvNews (le forum)
avec Snapwidget 
Lire la suite - Environnement : la Métropole de Lyon prend des engagements pour le climat.

Lyon aura sa "Maison métropolitaine d'insertion pour l'emploi"

lyon
Un interlocuteur unique auprès des entreprises pour une offre de services plus efficace en faveur des demandeurs d’emplois
La Métropole de Lyon développe ses actions auprès des personnes éloignées de l’emploi. Parmi elles, le déploiement sur l’ensemble du territoire d’une maison métropolitaine d’insertion pour l’emploi. A partir du 1er janvier 2019, cette nouvelle organisation devrait permettre d’harmoniser les missions et dispositifs des différents acteurs du territoire. 
L’objectif : mieux répondre aux besoins des entreprises et faciliter le retour à l’emploi des personnes qui en sont éloignées grâce à une action plus lisible et efficace.
Aujourd’hui 18 communes (Bron, Chassieu, Corbas, Décines-Charpieu, Feyzin, Givors, Grigny, Irigny, Lyon, La Mulatière, Meyzieu,  Neuville-sur-Saône, Rillieux-la-Pape, Saint-Fons, Saint-Priest, Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Villeurbanne) rejoignent cette structure partenariale élaborée sous le modèle juridique d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP), modèle éprouvé pour la Maison Lyon pour l’Emploi qui pré-existait à la Ville de Lyon.
À travers ce GIP, l’ensemble des acteurs publics - Métropole, État, Pôle Emploi, Région Auvergne Rhône-Alpes, Ville de Lyon et communes ayant souhaité le rejoindre - mutualiseront leurs compétences et leurs missions pour un meilleur accès à l’emploi.

L'actu. lyonnaise en vidéos :

Une nouvelle offre de services coordonnée avec les acteurs du territoire
Cette nouvelle structure aura pour mission de développer la relation auprès des entreprises pour accélérer le retour à l’emploi des personnes les plus éloignées et notamment les bénéficiaires du RSA. Elle interviendra sur le déploiement de deux objectifs majeurs inscrits dans le Programme Métropolitain d’Insertion pour l’emploi (PMI’e 2016-2020) :
-          Enrichir la relation avec les entreprises du territoire et les mobiliser en faveur de l’emploi des publics les plus éloignés. Cette structure jouera un rôle de prospection conduit par les Chargés de Liaison Entreprises - Emploi (les CLEE) et mènera des actions visant à redynamiser le lien entreprise-emploi initialement créé.
Elle favorisera les actions incitatives au recrutement dans les filières en tension du territoire ou sollicitera les entreprises dans le cadre de clauses d’insertion dans les marchés publics et privés.

-          Coordonner les différents acteurs du territoire pour proposer une offre de service plus lisible. L’animation de la communauté des professionnels sera faite par des coordonnateurs territoriaux. Cette animation favorisera la proximité entre les acteurs, les entreprises et les demandeurs d’emploi. Les coordinateurs auront pour missions de dynamiser les parcours et de créer les conditions optimales d’un partenariat efficace où les dispositifs et les outils d’accompagnement seront en adéquation avec les nouveaux besoins des bénéficiaires.

Le Programme Métropolitain d’Insertion pour l’emploi 2016-2020 : la Métropole de Lyon va au-delà des compétences légales
Depuis l’adoption le 10 décembre 2015 du Programme Métropolitain d’Insertion pour l’emploi (PMI’e) 2016-2020, la Métropole de Lyon s’est engagée, à travers de nombreuses actions, à faciliter l’accès à l’entreprise aux publics les plus éloignés de l’emploi, tout en développant son offre de service en direction des entreprises.

Ce programme se décline au travers de 3 grands objectifs :
-          développer l’offre d’insertion par les entreprises,
-          construire une offre de service orientée vers l’accès à l’activité des bénéficiaires du RSA 
-          porter un projet commun pour un territoire métropolitain exemplaire.
À travers le PMI’e, la Métropole a aujourd’hui toute légitimité vis-à-vis des acteurs de l’entreprise et parvient à les mobiliser en multipliant leurs engagements sur le territoire : la signature de « La Charte des 1 000 », la formation de référents en matière d’insertion, le développement d’outils d’accompagnements, la création d’expérimentations, etc.
 Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com / LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)

Lire la suite - Lyon aura sa "Maison métropolitaine d'insertion pour l'emploi"