Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !
Affichage des articles dont le libellé est air. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est air. Afficher tous les articles

Nouvelle alerte à la pollution de l'air dans le bassin lyonnais

lyon
 Épisode de pollution de l’air aux particules fines (PM10) en cours dans le Bassin Lyonnais/Nord-Isère
Le seuil d’information recommandation étant franchi, et pour répondre de manière spécifique à cet épisode et réduire les émissions de polluants, le Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, recommande d’adopter les mesures suivantes :
Les recommandations sanitaires :
Pour les populations vulnérables :
  • Limiter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe ;
  • Limiter les activités intenses (physiques et sportives dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur ;
Pour les populations sensibles :
  • Limiter les sorties durant l’après-midi (ou horaires à adapter selon la situation locale) ;
  • Limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ;
Pour le reste de la population :
  • Il n’est pas nécessaire de modifier les activités habituelles, les déplacements habituels ni les pratiques habituelles d’aération et de ventilation, la situation lors d’un épisode de pollution ne justifiant pas de mesures de confinement ;
  • Dans tous les cas, en cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien.
    L'actu. lyonnaise en vidéos 
Les recommandations :
Pour l’ensemble de la population :
  • Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ;
  • Utiliser les modes de transport permettant de limiter le plus possible les émissions de polluants :vélo, transports en commun, co-voiturage … Pour les entreprises, adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ;
  • S’abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d’intérêt général visés à l’article R 311-1 du code de la route) ;
  • Éviter la conduite agressive, l’usage de la climatisation ; entretenir régulièrement son véhicule ;
  • Abaisser sa vitesse de 20 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h ;
  • RAPPEL : il est interdit de brûler des déchets verts.
Pour les collectivités territoriales et les autorités organisatrices des transports :
  • Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ;
  • Promouvoir l'humidification, l'arrosage ou toute autre technique rendant les poussières moins volatiles, notamment aux abords des voiries et lors des chantiers ; réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières ;
  • Développer les pratiques de mobilité les moins polluantes : co-voiturage, transports en commun ; adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; faciliter l'utilisation des parkings relais et transports en communs associés ;
  • Faire en sorte d'éviter la circulation des classes de véhicules les plus polluants (norme inférieure ou égale à EURO et/ou dont la date d'immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d'intérêt général visés à l'article R 311-1 du code de la route) ;
  • Sensibiliser la population aux effets négatifs sur la consommation et les émissions de polluants d'une conduite agressive des véhicules et de l'usage de la climatisation, ainsi qu'à l'intérêt d'une maintenance régulière du véhicule ;
  • Rendre temporairement gratuit le stationnement résidentiel ;
  • Pratiquer les tarifs les plus attractifs pour l'usage des transports les moins polluants (vélos,
  • transports en commun, véhicules électriques, etc.).
Les recommandations aux agriculteurs et aux industriels :
Pour les agriculteurs :
  • Reporter l'écobuage ou pratiquer le broyage ;
  • Suspendre les opérations de brûlage à l'air libre de sous-produits agricoles.
Pour les industriels :
  • Mettre en œuvre des dispositions de nature à réduire les rejets atmosphériques, voire réduire l'activité ;
  • Reporter certaines opérations émettrices de particules et oxydes d'azote à la fin de l'épisode de pollution ;
  • Reporter le démarrage d'unités à la fin de l'épisode de pollution ;
  • Mettre en fonctionnement, lorsqu’ils existent, des systèmes de dépollution renforcés durant l'épisode de pollution ;
  • Réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières et mettre en place des mesures compensatoires (arrosage) ;
  • Réduire l'utilisation des groupes électrogènes.
Vous trouverez des informations sur la qualité de l’air dans la région sur le site internet de l’association
agréée de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) :   http://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/

Vous trouverez plus de précisions sur les messages sanitaires sur le(s) site(s) internet de ministère chargé de la santé, ARS, AASQA…etc. : https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/


 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /   
Lire la suite - Nouvelle alerte à la pollution de l'air dans le bassin lyonnais

Qualité de l'air : Lyon métropole déroule son Plan oxygène avec 5 projets pilotes

lyon
 La Métropole de Lyon a annoncé mercredi 19 septembre à l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air les 5 projets retenus lors du [R]Challenge, une des grandes actions menées dans le cadre du Plan Oxygène métropolitain
Sélectionnés pour leur potentiel d’innovations numériques, ces solutions vont être expérimentées dès ce mois de septembre 2018 avec pour objectifs une plus grande sensibilisation pour faire changer les comportements et la réduction des émissions de polluants.

Abonnez vous ! :


Inscrit dans le Plan Oxygène, le [R] Challenge est un dispositif créé pour inciter l’arrivée de nouvelles solutions en faveur de la qualité de l’air. Cette démarche vise à accompagner les porteurs de projets à développer leur innovation dans une logique entrepreneuriale en passant par différentes étapes : sélection à l’appel à projets, prototypage et expérimentation.
À travers ce dispositif et grâce au soutien de nombreux acteurs de l’urbanisme, de la politique de santé publique, , de la mobilité, de l’environnement, et du numérique sur le territoire, l’objectif est de pouvoir apporter de réelles solutions environnementales et sociétales pour demain.
« La qualité de l’air, malgré une diminution significative de son niveau de pollution depuis 10 ans, reste une préoccupation importante pour les habitants de notre territoire. Nous sommes ravis que le [R]Challenge ait permis l’émergence de projets numériques innovants en faveur d’une meilleure qualité de l’air et nous avons hâte qu’ils se concrétisent ! » se félicite David Kimelfeld président de la Métropole de Lyon 
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Une initiative innovante pour mieux respirer en ville !
Un appel à projet a été lancé de mi-janvier à mi-mars 2018.  Sur 28 dossiers déposés, une première sélection a été faite avec l’audition des 16 dossiers les plus pertinents et innovants. À la suite de celle-ci, 8 projets ont été retenus pour leur capacité à être expérimentés cet automne. Ils ont par la suite bénéficié d’un accompagnement personnalisé de 3 jours et ont été présentés aux acteurs de l’écosystème lors de deux temps clés, les Demo Days et les Rencontres de la Métropole intelligente organisé en juin dernier.

5 projets ont été retenus le 29 juin 2018 par un jury constitué notamment de Karine Dognin-Sauze, Vice-présidente déléguée à l’Innovation, à la Métropole intelligente, au Développement numérique et à la Mobilité intelligente et de Thierry Philip, Vice-président délégué à l’Environnement, à la Santé et au bien-être dans la ville. Avec l’aide du TUBA, ces projets ont déjà commencé leur phase de tests sur différents quartiers d’expérimentation du territoire notamment La Confluence, la Vallée de la Chimie et le campus Lyon-Tech-La Doua. 



Zoom sur les 5 projets retenus :
Ø  Airmap  porté par l’IFPEN Lyon, Vinci Autoroute et la Direction Interdépartementale des Routes Centre-Est. Il s’agit d’un outil d’aide au diagnostic et à la décision qui permettrait de mieux concevoir les aménagements routiers et d’améliorer la gestion du trafic. Ainsi, il sera possible d’établir une cartographie dynamique en temps réel des émissions de polluants, mesurés sur les véhicules équipés de l’application éco conduite « Geco Air ».

Ø  Togeth’air porté par Veolia a pour but de récolter différents types de données liées ou non directement à la qualité de l’air dans le but de favoriser le changement de comportement en matière de mobilité. Un des enjeux de la solution numérique est de pouvoir enrichir des données objectives par le ressenti des citoyens.

Ø  Rsens porté par Visual Concept. Imaginé par cette PME lyonnaise, Rsens est un dispositif d’information visuel permettant de sensibiliser les automobilistes pour diminuer l’émission de polluants en ville. Installée sur les routes, le système va permettre de classifier et de reconnaître les véhicules en temps réel et de diffuser des messages ciblés concernant les émissions polluantes tel un radar de vitesse pédagogique. Il est particulièrement adapté au contexte de la Zone à Faible Émission pour la sensibilisation lors d’épisodes de pollution.

Ø  Météo du souffle porté par le Laboratoire d’aérologie du CNRS, le RNSA et le CEA dans un objectif de création d’entreprise. Il s’agit d’un service numérique d’information individualisée sur le risque respiratoire lié aux polluants et aux pollens présents dans l’air. Cette solution vise à fournir aux personnes sujettes à des troubles respiratoires une information journalière et géolocalisée sur leur niveau de risque observé et prévu à 48h, le type de sources de polluants et/ou la nature des pollens. Des recommandations pratiques leur permettant de Minimiser ces risques seront également proposées.

Ø  Geoptis, porté par Geoptis (Groupe La Poste) en partenariat avec la société Atmotracks. Il s’agit d’une solution de mesure dynamique de la pollution grâce à la mise en place d’un réseau de capteurs fixes et mobiles installés sur les véhicules de La Poste permettant d’affiner les modèles de surveillance de la qualité de l’air par de la donnée collectée à l’échelle de la rue.
Lire la suite - Qualité de l'air : Lyon métropole déroule son Plan oxygène avec 5 projets pilotes