Affichage des articles dont le libellé est culture. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est culture. Afficher tous les articles

Le Fric des FRAC : Nicole Esterolle publie un "ABC de l'Art dit Contemporain"

Faut il en rire ou en pleurer ? L'art contemporain n'est t'il devenu qu'un système institutionnel, qui ne fonctionne que par les subventions (en particulier du ministère français de la culture) au profit du "système financier international" ? 
Ce nouvel ouvrage de Nicole Esterolle, qui avait déjà publié en 2015 "la bouffonerie de l'art contemporain"  décrit quarante années de déconstruction, de "burénisation" et de persécution de la peinture, "menées par un appareil d'Etat de type totalitaire et d'émanation bureaucratico-financière".
"Les gens qui critiquent l'art dit contemporain se font systématiquement traiter de fachos ou de bouseux", s'amuse Nicole Estérolle dans une interview sur Radio Libertaire (voir ci dessous). Les mots "réactionnaire", "nauséabond" lui sont rapidement opposés, une sorte de point Godwin qui veut que dans une conversation, tout débat initial dérive  rapidement vers les accusations de fascisme ou de nazisme...

Pour contrer cette accusation, le livre offre non seulement un abécédaire des dégoûts et des colères de l'auteur, mais aussi une formidable liste d'artistes qui n'ont pas les honneurs des circuits officiels. 
Adepte des réseaux sociaux, Nicole Estérolle, qui s'appuie entre autres sur le travail d'Aude de Kerros, pense que tout le système d'évaluation des artistes, qui était basé sur un tissu très fin de galeristes indépendants, de collectionneurs et de créateurs "a été détruit et mis à terre depuis quarante ans par les spéculateurs et les fonctionnaires". 
L'auteur veut donc canaliser de manière positive cette colère en mettant en avant sur Facebook une nouvelle génération d'artistes, pas toujours connus du grand public.

Finalement optimiste, Nicole Estérolle pense que le système dévoyé de l'art contemporain  s'écroulera comme le système soviétique ! "Le discours globalement négatif, morbide et terriblement anxiogène de l'art dit contemporain possède la même redoutable efficacité que les substances chimiques nocives utilisées dans l'agriculture... il détruit le contenu sensible et poétique considéré comme superflu et veut empêcher toute floraison en dehors de celles, obscènes et formatées aux normes du contemporain-international hors sol qu'il promeut" .

Un livre roboratif, amusant et provocateur, qui a le mérite de taper dans la fourmilière d'"un tout petit monde" (cf David Lodge)  officiellement "internationalisé" mais qui fonctionne finalement toujours en circuit fermé... 

Qui est Nicole Esterolle ? Artiste, critique d'Art, galeriste ? Personne ne sait vraiment qui se cache derrière le pseudonyme de cet auteur qui diffuse ses chroniques sur un blog très suivi, le "Schtroumpf émergent".  Le personnage dit avoir choisi ce pseudonyme "pour que son éventuelle notoriété ne perturbe pas la qualité des informations et des réflexions fournies dans les irrévérencieuses chroniques qu'elle livre à ses (dizaines de milliers d') abonnés".  On peut tout de même entendre sur Youtube une rare interview de Nicole Esterolle dans une émission de Radio Libertaire . 
____

Commander l'ABC de l'Art contemporain (livraison par Amazon)
Lire la suite - Le Fric des FRAC : Nicole Esterolle publie un "ABC de l'Art dit Contemporain"

A Lyon, la gastronomie investit la rue avec le "Street food festival"

Du 8 au 10 septembre, la gastronomie « hors les murs » est mise à l’honneur lors de la 2ème édition de Lyon Street Food Festival qui investit les Subsistances.
Cette nouvelle édition invite les fins gourmets à venir découvrir dans un lieu atypique les différentes spécialités de la gastronomie lyonnaise et d’ailleurs. Les visiteurs pourront y tester les nouvelles tendances du fooding tout en s’amusant Ateliers, cours de cuisine, spectacles et dégustations savoureuses seront au menu de ce week-end où près de 45 restaurateurs, artisans de la street-food et chefs étoilés réveilleront les papilles des amateurs.
 Lyon, Métropole Gourmande 
 Partenaire de Lyon Street Food Festival, la Métropole de Lyon soutient cet événement dédié à la gastronomie nomade. À cette occasion, elle dévoilera en avant-première son exposition « Lyon, Métropole Gourmande » présentant les nombreuses et différentes facettes du patrimoine gastronomique lyonnais. Située Quai des Arts, l’exposition revient en image sur la riche histoire de Lyon en matière de gastronomie : de la qualité des produits locaux, devenus incontournables, aux grands acteurs – des chefs étoilés aux artisans passionnés - qui font la promotion de notre terroir ou encore des filières d’excellence et des écoles de renommée qui forment les futurs étoiles montantes de la cuisine lyonnaise.


 La Cité internationale de la Gastronomie, vitrine de l’excellence lyonnaise 
Lyon est un haut-lieu de la gastronomie mondiale classée par le Times 1ère ville française pour la gastronomie. La Métropole et la ville de Lyon s’enorgueillissent de ce patrimoine de son présent et de son futur d’où l’engagement comme partenaire fondateur de la Cité de la gastronomie. Celle-ci verra le jour au printemps 2019 au sein du prestigieux bâtiment rénové de l’Hôtel Dieu. L’exposition organisée au sein du Lyon Street Food festival est l’occasion pour la métropole de rappeler son implication dans l’effervescence du territoire sur ce sujet.

Plusieurs ambassadeurs de la Cité, chefs étoilés participeront à Lyon Street Food Festival : Joseph Viola, Christian Tête d’Oie, investi dans la Métropole Gourmande et Régis Marcon, Président du Conseil d’Orientation de la Cité Internationale de la Gastronomie.
Les trois chefs étoilés, en compagnie des équipes de Lyon Street Food Festival, lanceront officiellement l’événement à travers une déambulation vendredi à 17h00 où l’ensemble des espaces dégustation, food trucks, expositions seront présentés. « À Lyon l’esprit de la gastronomie a toujours été présent. Avec tous ces produits de la grande région, associés au savoir-faire des professionnels des métiers de bouche, le souffle la Cité de la Gastronomie est déjà là. C’est pour cela que je tenais à m’associer avec mes collègues à tous ces évènements gastronomiques qui mettent en valeur une cuisine populaire accessible à tous » se réjouit Régis Marcon.
Lire la suite - A Lyon, la gastronomie investit la rue avec le "Street food festival"

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

fleche+haut

fleche+haut