Affichage des articles dont le libellé est politique. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est politique. Afficher tous les articles

Jour du dépassement : en 2017, la planète vit à crédit à partir du 2 août !

Selon le Global Footprint Network, mercredi 2 août 2017 marquera l’Earth overshoot day – le Jour du dépassement de la Terre en français. A partir de cette date, l’humanité aura consommé l’ensemble des ressources que la planète peut renouveler en une année.
jour_du_dépassement
Cela signifie qu’en sept mois, nous aurons émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts ne pouvaient absorber en un an, nous aurons pêché plus de poissons, coupé plus d’arbres, fait plus de récoltes, consommé plus d’eau que ce que la Terre aurait pu produire sur cette même période. Pour subvenir à nos besoins, nous avons aujourd'hui besoin de l’équivalent de 1,7 planète.

Le coût de cette surconsommation est déjà visible : pénuries en eau, désertification, érosion des sols, chute de la productivité agricole et des stocks de poissons, déforestation, disparition des espèces. Vivre à crédit ne peut être que provisoire parce que la nature n'est pas un gisement dans lequel nous pouvons puiser indéfiniment.

Calculé depuis 1986 par le Global Footprint Network, l’Earth overshoot day arrive moins vite dans le calendrier depuis les six dernières années mais continue inexorablement d’avancer : cette journée est passée de fin septembre en 1997 au 2 août cette année.

Si la transition écologique repose sur les pays et leurs gouvernements, ce sont aussi aux entreprises, aux collectivités, aux citoyens de privilégier des modes de production et de consommation écologiques.

Le principal levier d’action concerne nos émissions de gaz à effet de serre qui représentent à elles-seules 60% de notre empreinte écologique mondiale. Pour réussir à maintenir la hausse de la température moyenne bien en-dessous de 2°C d'ici la fin du siècle - objectif inscrit dans l’Accord de Paris - l'empreinte carbone de l'humanité doit fortement diminuer ces prochaines années de façon à atteindre un niveau qui pourra être entièrement absorbé par les forêts, les océans et autres puits de carbone d'ici la moitié du siècle.

Limiter notre empreinte écologique implique aussi de limiter notre empreinte alimentaire. Pour cela, il est indispensable de stopper la déforestation, de diminuer notre consommation de produits dérivés des animaux c’est-à-dire la viande et le poisson ou encore de lutter contre le gaspillage alimentaire et les pertes de récolte (30% de la production mondiale est ainsi perdue chaque année).

Toutefois, des signes encourageants indiquent qu’il est possible d’inverser la tendance.
  • En ce qui concerne le climat, les émissions de CO2 liées à l'énergie n'ont pas augmenté en 2016 pour la troisième année consécutive - et ce malgré la croissance de l'économie mondiale. Cela peut s'expliquer en partie par le développement important des énergies renouvelables dans l'électricité : dès 2015, les capacités électriques installées en renouvelables ont dépassé celles du charbon dans le monde.
     
  • En matière d’alimentation, la croissance des surfaces en agriculture biologique en France (+17% en 2016) et de la consommation de produits bio (+22% en 2016) constituent des signaux positifs. De même, la baisse tendancielle de la consommation de viande en France est une bonne nouvelle si elle se reporte vers de la viande mieux produite, c’est-à-dire issue de l’agro-écologie ou de l’agriculture biologique.
« Depuis 1986, la date du Jour du dépassement arrive chaque année un peu plus tôt dans le calendrier. Malheureusement, cette année 2017 ne fait pas exception : dès le 2 août, nous vivrons à crédit car nous aurons consommé en seulement sept mois le capital naturel que la planète peut renouveler en un an. La bonne nouvelle est que cette date avance moins vite ces dernières années : c’est le signe que la transition est à l’œuvre dans le monde. Nous connaissons les solutions qui nous permettront de changer de modèle de développement pour ne plus creuser notre dette écologique. Qu’attendons-nous pour accélérer la cadence ? »
Pascal Canfin, Directeur général du WWF France

« Notre planète est limitée, mais les possibilités humaines ne le sont pas. Vivre selon les moyens que nous accordent notre planète est technologiquement possible, financièrement bénéfique et notre seule chance pour un avenir prospère. Tout l’enjeu est de faire reculer la date de la Journée du dépassement mondial. L’empreinte carbone de l’humanité a plus que doublé depuis le début des années 1970 et reste le moteur le plus puissant creusant l’écart entre l’empreinte écologique et la biocapacité de la planète. »
Mathis  Wackernagel, PDG du Global Footprint Network

Pour en savoir plus :
Lire la suite - Jour du dépassement : en 2017, la planète vit à crédit à partir du 2 août !

Métropole : les délégations attribuées aux Vice Présidents et aux Conseillers délégués par David Kimelfeld

David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon a annoncé ce jour les délégations aux vice-présidents et Conseillers délégués du nouvel exécutif élu le 10 juillet dernier.
Voici les différentes attributions des Vice Présidents :

Marc GRIVEL, 1er vice-président délégué à l’Organisation, la cohésion territoriale et les synergies métropolitaines transversales ainsi qu’aux Ressources humaines,
Fouziya BOUZERDA, 2ème vice-présidente déléguée à l’Économie et à l’Insertion,
Jean-Paul BRET, 3ème vice-président  délégués aux Universités,
Michèle VULLIEN, 4ème vice-présidente déléguée aux Déplacements et aux Intermodalités,
Richard BRUMM, 5ème vice-président  délégué aux Finances,
Jean-Luc DA PASSANO, 6ème vice-président  délégué aux Grands ouvrages aux Grandes infrastructures, à la Prévention des risques naturels et technologiques et au Devoir de mémoire,
Myriam PICOT, 7ème vice-présidente déléguée à la Culture,
Michel LE FAOU, 8ème vice-président  délégué à l’Urbanisme et renouvellement urbain, à l’Habitat et au Cadre de vie,
Pierre ABADIE, 9ème vice-président délégué à la Voirie, hors grands ouvrages et grandes infrastructures,
Roland CRIMIER, 10ème vice-président délégué à l’Énergie et aux Projets Carré de Soie et Grand Montout,
Thierry PHILIP, 11ème vice-président délégué à l’Environnement, à la Santé et au bien-être dans la ville,
Alain GALLIANO, 12ème vice-président délégué aux Relations internationales et à l’Attractivité
Karine DOGNIN-SAUZE, 13ème vice-présidente déléguée à l’Innovation, à la Métropole Intelligente, au Développement numérique et à la Mobilité intelligente,
Jean-Paul COLIN, 14ème vice-président délégué à l’Eau et à l’Assainissement,
Bruno CHARLES, 15ème vice-président délégué au Développement durable, à la Biodiversité, à la Trame verte et à la Politique Agricole,
Hélène GEOFFROY, 16ème vice-présidente déléguée à l’Action foncière,
Murielle LAURENT, 17ème vice-présidente déléguée à l’Action sociale et éducative,
Laura GANDOLFI, 18ème vice-présidente déléguée au Déploiement des politiques de solidarités en direction des personnes âgées et personnes en situation de handicap,
Guy BARRAL, 19ème vice-président délégué à la Politique sportive,
Sandrine FRIH, 20ème vice-présidente déléguée à la Politique de concertation, à la Participation citoyenne et à la Vie associative,
Gérard CLAISSE, 21ème vice-président délégué à la Politique d’achat public, aux Gestions externes, aux Affaires juridiques et assurances,
Béatrice VESSILLER, 22ème vice-président délégué à la Rénovation thermique des logements (parc social, parc privé), aux Programmes d’intérêt général (PIG) énergétiques, au Pilotage des aides de l’ANAH et au Fond de solidarité énergétique,
Renaud GEORGE, 23ème vice-président délégué au Pacte et à la démarche prospective métropolitains,
Prosper KABALO, 24ème vice-président délégué à l’Administration générale, à la Logistique et au Patrimoine bâti,
Georges KEPENEKIAN, 25ème vice-président délégué à la Politique de la ville 



Voici les différentes attributions des Conseillers délégués :

Nathalie FRIER, 1ère conseillère déléguée à l’Économie résidentielle, au Commerce de proximité et au Suivi politique de la ville,
Corinne CARDONA, 2ème conseillère déléguée au Logement social,
Max VINCENT, 3ème conseiller délégué à la Coopération décentralisée,
Michel ROUSSEAU, 4ème conseiller délégué aux Ressources humaines et aux Conditions de travail,
Éric DESBOS, 5ème conseiller délégué à l’Éducation, aux Collèges et aux Actions éducatives,
Valérie GLATARD, 6ème conseillère déléguée aux Politiques d’insertion sur le territoire,
Jean-Michel LONGUEVAL, 7ème conseiller délégué aux Grands équipements du développement économique,
Thierry POUZOL, 8ème conseiller délégué aux Rapprochements et aux Communes nouvelles,
Lucien BARGE, 9ème conseiller délégué aux Enjeux fonciers agricoles et au Suivi du projet d’aménagement de la plaine St-Exupéry,
Gérald EYMARD, 10ème conseiller délégué à l’Évaluation et au suivi de la politique budgétaire,
Thérèse RABATEL, 11ème conseillère déléguée à la Politique du handicap,
Roland BERNARD, 12ème conseiller délégué au Fleuve et à l’Aménagement et usages,
Virginie POULAIN, 13ème conseillère déléguée à l’Adoption, à l’accompagnement des familles, à la Vie Associative (ouest Métropole)
Gilles PILLON, 14ème conseiller délégué à la Mobilisation des entreprises pour l’insertion et l’emploi,
Catherine PANASSIER, 15ème conseillère déléguée au Développement d’une démarche de prospective appliquée pour une culture métropolitaine,
Émeline BAUME, 16ème conseillère déléguée à la Prévention des déchets et à l’Économie circulaire,
Jean-Pierre CALVEL, 17ème conseiller délégué à la Logistique et aux transports de marchandises en ville,
Jean-Jacques SELLES, 18ème conseiller délégué à la Coordination des animations sportives et aux Parcs de Lacroix-Laval et de Parilly,
Gilbert SUCHET, 19ème conseiller délégué à Voirie et à la Proximité,
Patrick VERON, 20ème conseiller délégué aux Règlements locaux de publicité et aux services aux Communes en matière d’instruction des autorisation du droit des sols (ADS), aux Parcs-relais, aux gares de trains express régionaux, aux haltes ferroviaires et aux pôles d’échanges multimodaux,
Pierre HEMON, 21ème conseiller délégué aux Mobilités actives,
Samia BELAZIZ, 22ème conseillère déléguée aux Énergies renouvelables et aux Réseaux de chaleur ou de froid urbains,
Rolland JACQUET, 23ème conseiller délégué à l’Évaluation des politiques publiques d’innovation et de territorialisation de la production industrielle,
Loïc CHABRIER, 24ème conseiller délégué aux Enseignements artistiques,
Sarah PEILLON, 25ème conseillère déléguée à la Vie étudiante et aux Industries créatives,
Brigitte JANNOT, 26ème conseillère délégué au Suivi des instances locales de l’habitat et des attributions  (ILHA) et à la Vie
Lire la suite - Métropole : les délégations attribuées aux Vice Présidents et aux Conseillers délégués par David Kimelfeld

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

fleche+haut

fleche+haut