Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !
Affichage des articles dont le libellé est politique. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est politique. Afficher tous les articles

#LoiAsileImmigration Une France ouverte et hospitalière existe, donnons-lui la parole !

La France qui accueille
Jean-François Corty
avec Dominique Chivot  
 Jean-François Corty et Dominique Chivot signent aux Éditions de l’Atelier l’ouvrage La France qui accueille. 
 Mercredi 21 février était présenté en Conseil des ministres le projet de loi asile-immigration, qui suscite depuis quelques semaines de nombreuses réactions en France. Si l’intention d’accélérer les procédures d’examen des dossiers paraît justifiée, plusieurs mesures contenues dans ce texte rognent toujours un peu plus les droits des réfugiés.
Faire mieux et plus vite, mais… à quel prix ? 
 Ce projet de loi risque d’accentuer le côté répressif de la politique migratoire au détriment de l’accueil, alors que de nombreuses expériences montrent ici ou là la réussite de l’intégration. Le texte du gouvernement prévoit de « trier » et cantonner les personnes fuyant la guerre ou la misère, transformant l’accueil en un instrument de contrôle des exilés. 
Pourtant, loin de ce discours dominant de peur et de rejet, il existe une autre France, ouverte et hospitalière, qui voit en l’accueil un synonyme de cohésion sociale, mais aussi de plus-value économique et humaine. « Accueillir, c’est honorer le troisième pilier de la devise républicaine : la fraternité. » 
 Directeur des opérations internationales à Médecins du Monde, Jean-François Corty dans son ouvrage rend hommage à cette société civile qui a envie de prendre part à l'amélioration, qualitative et quantitative, de l'accueil des migrants en France. Il y recense des initiatives qui ont permis à de nombreux migrants d’être protégés et de subvenir à leurs besoins vitaux. Il détaille les moyens humains, logistiques et techniques développés et coordonnés par ces mobilisations en faveur d’une vie moins douloureuse.


L'actu. lyonnaise en vidéos :

LYFtvPhotos sur Instagram : avec Snapwidget
 
Lire la suite - #LoiAsileImmigration Une France ouverte et hospitalière existe, donnons-lui la parole !

Laurent Wauquiez : communiqué du Syndicat National des Journalistes

SECTION SNJ RHÔNE

[LE PROGRÈS]

Laurent Wauquiez et France 3 : « Ça nous parle aussi au Progrès ! »

La section SNJ du Progrès apporte son soutien aux consœurs et aux confrères de France 3 au sujet de la « courageuse » décision de la direction régionale de France Télévisions d’interrompre la diffusion de sa série de reportages sur le bilan de Laurent Wauquiez à la Région, une série considérée comme « déséquilibrée » par la rédaction en chef de la chaîne.



La reprise de la diffusion, ce jour, ne change pas le fond du problème : les pressions effectuées par Laurent Wauquiez sur les rédactions sont en effet suivies d’effet.
« Depuis deux ans, on est amené à faire des reportages sur les annonces de Laurent Wauquiez et la question de l’équilibre ne s’est jamais posée dans l’autre sens » avait expliqué la rédaction de France 3 après l’interruption de la diffusion de la série (voir le communiqué intersyndical). Ce sentiment a une résonance particulière au sein de la rédaction du Progrès, qui n’a pas été épargnée non plus par les pressions du président de la Région, sous différentes formes (coups de fils de mécontentement, droits de réponses, suspension de sujets...).
La direction de la rédaction du Progrès lui a plusieurs fois donné raison et au sujet de l’information relatant la décision de France 3, elle s’est contentée du minimum, même pas syndical, avec la simple reprise de la dépêche AFP sur le web, et en ne publiant rien sur le print.
Laurent Wauquiez et son entourage sont à de nombreuses reprises intervenus dans le but d’influer sur le travail journalistique de notre rédaction, surtout quand elle ne se contente pas de relayer sa communication. En retour, la direction de la rédaction lui ouvre plus que très abondamment nos colonnes – bien au-delà de la plupart des autres politiques –  et souvent sans contradictoire.
La section SNJ du Progrès dénonce cette vision de la presse de celui qui est désormais en charge d’un parti politique et qui n’hésite pas à manier les leviers d’influence, reniant ainsi le principe fondamental de la liberté de la presse. Et profite de cette occasion pour rappeler la direction du Progrès à ses obligations : défendre l’indépendance de la rédaction contre toutes les pressions.
Paris, le 12 Janvier 2018
Lire la suite - Laurent Wauquiez : communiqué du Syndicat National des Journalistes

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :