Affichage des articles dont le libellé est santé. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est santé. Afficher tous les articles

Un dîner de gala pour remercier les organisateurs de congrès

Chaque année plus d’une soixantaine de congrès associatifs dont une vingtaine de congrès internationaux médicaux et scientifiques se déroulent à Lyon et contribuent à faire rayonner la métropole sur la scène internationale. Dans l’ombre, durant de longs mois, de nombreuses personnalités médicales et scientifiques ainsi que les équipes des établissements de la métropole œuvrent pour la tenue de ces grands congrès de spécialistes.
C’est pourquoi la métropole tient à les remercier lors d’un dîner de gala - avec remise de Lions de bronze - afin de célébrer leur contribution et l’énergie collective mobilisée en faveur du rayonnement et de l’attractivité de Lyon.

En 2016, on estime à 9 millions d’euros les retombées économiques générées par ces congrès internationaux pour les hôteliers, commerçants, restaurateurs de la métropole. Des résultats conséquents même s’ils sont moins importants qu’en 2015 (18 millions d’euros) du fait de l’accueil en juin de l’Euro 2016, une période habituellement riche en grands congrès qui n’ont pu se tenir, par manque de capacité hôtelière.

« Outre le fait de contribuer au rayonnement de Lyon sur la scène internationale, l’activité des Congrès contribue significativement au développement économique local. Je remercie donc vivement l’ensemble des personnalités du monde scientifique, universitaire et médical de Lyon et plus largement de l’ensemble de la région pour leur engagement à nos côtés pour renforcer l’attractivité de notre métropole » souligne David Kimelfeld, 1er Vice-Président de la Métropole de Lyon, en charge de l’économie.

Chiffres clés :
  • Lyon est classée 2ème  ville française de  Congrès et 35ème ville européenne d’après le classement mondial des villes de Congrès ICCA.
  • 61 congrès ont été organisés en 2016 générant 139 586 journées congressistes.
  • 42 %  des congrès sont spécialisés sante, médecine, science de la vie avec 26 congrès organisés en 2016.
  • Le panier moyen d’un congressiste international sur Lyon est de 180 euros/jour.
  • 96 salons professionnels et grands publics ont été organisés en 2016 dont 11% sont des salons à envergure internationale.
Lyon, 2ème ville française de congrès
La Métropole est depuis plusieurs années reconnue et plébiscitée pour accueillir des congrès européens et internationaux. D’après le classement mondial des villes de Congrès ICCA 2016, Lyon a été classée deuxième ville française de congrès, accueillant l’an dernier 61 congrès internationaux dont 38 manifestations de plus de 50 participants et ayant eu lieu dans au moins 3 pays différents.

À l’échelle européenne, Lyon a grimpé de 3 places et est classée 35ème, devançant des villes telles que Genève, Francfort ou Moscou. Parmi la soixantaine de congrès internationaux organisés chaque année, plus d’un tiers sont d’envergure internationale, générant plus de 50 000 journées congressistes.

Les thématiques « santé, médecine et science de la vie » sont les plus représentées avec 42% des congrès organisés en métropole lyonnaise avec parmi eux Le Congrès de la Société Francophone du Diabète, 3ème plus grand congrès de diabétologie au monde avec 4 600 participants ou encore l’European Microscopy Congress qui a accueilli 3 000 personnes.

Une collaboration publique/ privée gagnante
L’organisation de la plupart des grands congrès européens de la métropole est portée par le monde scientifique et médical lyonnais, mondialement reconnu dans de nombreuses  spécialités : immunologie, cardiologie, infectiologie etc. Véritables ambassadeurs de la destination Lyon, les chercheurs, professeurs, médecins et directeurs d’établissement renommés, n’hésitent pas à s’engager et à s’investir pendant plusieurs années pour permettre  la tenue de grands congrès internationaux.

Cette excellence scientifique et universitaire vient s’appuyer sur un dispositif et une politique d’accueil « Lyon Welcome Attitude » qui permet à la Métropole de se distinguer en tant que destination européenne d’accueil des congrès internationaux. Cette collaboration entre les parties prenantes est le résultat de la dynamique collective publique/privée, devenue une véritable force sur le territoire pour favoriser l’accueil de grands événements.

La dynamique s’appuie notamment sur le Bureau des Congrès d’Only Lyon Tourisme et Congrès dont les équipes travaillent aux côtés de celles du Centre des Congrès de la Cité Internationale, site d’accueil privilégié des grands congrès internationaux.

Le Bureau des Congrès œuvre par ailleurs au quotidien à la promotion de Lyon en tant que destination de tourisme d’affaires favorite des congressistes internationaux. De par ses savoir-faire, il accompagne les porteurs d’événements tout au long de leur projet, de la phase de candidature à l’accueil facilité des congressistes à Lyon.

4 événements distingués :

A l’occasion de cette soirée qui met à l’honneur tous les acteurs qui œuvrent pour la tenue de congrès internationaux à Lyon, 4 événements et personnalités seront récompensés, se voyant remettre un Lion de bronze :

Monsieur Laurent Flory, Directeur des systèmes d’informations et numérique de l’Université de Lyon et co-président du comité local d’organisation de The Web Conférence en 2018.

Monsieur Philippe Moulin, Chef de service Endocrinologie, Diabétologie, Maladies métaboliques, Nutrition aux Hospices Civils de Lyon, organisateur du Congrès de la Société Européenne d’Athérosclérose (EAS) en 2013 (3000 participants) et du Congrès de la Société Francophone du Diabète (SFD) en 2016 (4600 participants).

Monsieur Thierry Epicier, organisateur de l’événement European Microscopy Congress qui a rassemblé plus de 2055 participants en août 2016.

Monsieur Jean-Pierre Lissac, Président d’ISPO France et Vice-Président en 2015 du Comité d’organisation du Congrès Mondial ISPO, le plus grand congrès scientifique mondial de la prothèse et de l’orthèse organisé en juin 2015 (plus de 4 000 participants).
Lire la suite - Un dîner de gala pour remercier les organisateurs de congrès

Charles Mérieux, l'homme qui voulait vacciner le monde entier !

Commander ce livre
(livraison par Amazon)
Marc Francioli est journaliste honoraire. Ancien rédacteur en chef du Dauphiné libéré, co-fondateur du Quotidien Rhône-Alpes, il a aussi exercé au Parisien et à France 3 Paris-Île de France avant de terminer sa carrière comme médiateur de France 3 pour l'information.
Dans cette biographie de Charles Mérieux (1907-2001), il s'intéresse à un personnage qu'il a bien connu,  "un humaniste, un visionnaire, un entrepreneur, inlassable voyageur", qui s'est engagé pour le sauvetage de millions d'hommes dans le monde entier, en particulier au Brésil.
Grand et élégant jeune homme dilettante, passionné de voitures, Charles Mérieux a décidé de changer de cap et d'affronter, à partir de Lyon,  les pires ennemis de l'humanité : les virus !
On est alors au milieu du vingtième siècle et le "Docteur Mérieux" se met en tête de vacciner tous les enfants du monde ! Fièvre aphteuse, rage, méningite, polio, tuberculose, coqueluche, tétanos, et même le Sida et Ebola sont ses champs de bataille.
Dans la préface du livre de Marc Francioli, l'écrivain Jean Christophe Rufin rappelle que "le projet de Charles Mérieux est d'emblée humanitaire, par delà ses aspects industriels", même si ses détracteurs lui ont reproché de gagner beaucoup d'argent. Collecteur de sang pour la Résistance pendant la Guerre, il part aux Etats Unis en 1945 étudier le système américain de la transfusion sanguine et en ramène l'idée de l'industrialisation du système.
Il veut d'abord s'attaquer à la fièvre aphteuse qui touche de nombreux pays du monde. Le docteur Mérieux devient célèbre en accompagnant lui-même les livraisons de vaccins vétérinaires en Amérique latine, puis dans de nombreuses autres régions du monde.
Fin politique, l'industriel devient diplomate : il crée sa fondation en 1967 et rencontre les chefs d'Etat. Souvent plus connu que le Président français il déclare : "Face aux épidémies, nous sommes des pompiers".
Face aux commandes de plus en plus importantes (cent millions de doses livrées en six mois!), il a l'idée de créer Bioforce, une force d'intervention rapide capable de répondre aux défis des épidémies. Puis il installe  le laboratoire P4, un bunker situé à Lyon, chargé d'étudier les virus les plus dangereux.
Vers la fin de sa vie, le docteur Mérieux développait plusieurs nouveaux thèmes de recherche : sur le Sida bien sûr, mais aussi sur les cellules souches embryonnaires et le clonage ainsi que la recherche sur la procréation, avec le Professeur Jean-Louis Touraine...
Il souhaitait aussi profiter de l'avènement d'internet pour développer les formations à distance, mettre en réseau les centres de recherches...
Marc Francioli rappelle que, loin d'être un solitaire, Charles Mérieux "avait un désir effréné de s'associer, sous les formes les plus variées", avec toujours de grands savants pour modèles, Louis Pasteur et Claude Bernard, et aussi une grande passion qu'il n'aura jamais abandonné, sa ville de Lyon.
Lire la suite - Charles Mérieux, l'homme qui voulait vacciner le monde entier !

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

fleche+haut

fleche+haut