Affichage des articles dont le libellé est santé. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est santé. Afficher tous les articles

Alimentation : le Grand Lyon se pose en modèle "bio"

cantine+collège+StExupery+Lyon
La Métropole a renouvelé, par un vote du 20 juillet 2017, sa politique de restauration pour offrir des menus bios et locaux dans les cantines.
Dans le cadre des compétences qui lui sont attribuées depuis le 1er janvier 2015, la Métropole de Lyon fait évoluer le système de restauration d’une partie des collèges publics métropolitains. Cette nouvelle gestion vise à garantir "une qualité, une sécurité et une proximité des produits cuisinés ainsi qu’un service de cantine assuré en toutes conditions"
Une initiative concrète qui vient appuyer la politique de qualité alimentaire menée à travers l’utilisation de produits issus de circuits courts, bios et la réduction du gaspillage alimentaire.

Les cantines de 24 collèges sous Délégation de service public au 1er septembre 2018

Afin d’identifier le mode de restauration scolaire idéal pour les collégiens, la métropole a mené une étude en 2015 auprès d’un échantillon de 24 collèges actuellement gérés en régie (hormis 2 nouveaux établissements qui ouvriront leurs portes en septembre 2017). Selon les critères de qualité et de coût de revient du service, il apparaît que la restauration scolaire par Délégation de service public devient le mode de gestion à privilégier pour 10 d’entre eux. Une gestion mixte public / privé est toujours conservée par la collectivité.

Pour répondre à ces nouvelles attentes, la Métropole de Lyon propose aujourd’hui aux dix établissements de bénéficier d’une prestation de restauration prise en charge par une Délégation de service public. Une proposition validée par les principaux des collèges et conseils d’administration des établissements concernés.
« Le collège la Tourette est passé sous délégation de service public depuis quatre ans. Depuis, nous pouvons témoigner d'un service de restauration de qualité pour nos nombreux élèves qui la fréquentent chaque jour tout en respectant un cahier des charges exigeant : circuit court, produits bio, lutte contre le gaspillage etc. À travers ce mode de gestion, nous avons pu mettre en place un très bon partenariat avec la société de restauration, nous permettant un dialogue toujours constructif et réactif » témoigne Eric Subtil, principal du Collège de la Tourette situé à la Croix Rousse.


Au total, 24 collèges métropolitains sur 77 intègrent désormais ce mode de gestion. Parmi eux, 14 collèges avaient déjà opté pour cette forme juridique.

Des repas frais et de qualité assurés toute l’année

Cette nouvelle gestion actée par la Métropole pour près d’un tiers des collèges publics du territoire est la première action lancée en faveur d’une politique de restauration qualitative et durable dans les cantines où les produits de saison et issus des producteurs régionaux sont privilégiés et où la réduction du gaspillage alimentaire reste une priorité.

En déléguant l’intégralité du service de restauration à un prestataire, la Métropole garantit aux collégiens un service de repas variés et équilibrés durant toute l’année scolaire, et ce, à tarif inchangé. Ces repas intègreront à minima 30% de produits issus de l’agriculture biologique, dont la totalité sur les fruits, légumes, céréales etc. et l’achat quotidien de produits issus des producteurs locaux. La limitation des déchets reste également une prise de conscience collective favorisée lors de la préparation des repas.

Les repas seront pris en charge intégralement par le prestataire choisi : de l’achat des produits jusqu’au service des repas, assurant une sécurité et une hygiène alimentaire optimale.

L’appel à candidatures pour la restauration des 24 établissements va être lancé d’ici la fin du mois de juillet à travers 4 lots d’attribution. La mise en œuvre des Délégations de service public est actée à partir du 1er septembre 2018.

Chiffres clés :

-          2 771 860 repas sont servis dans les 77 collèges publics de la Métropole.
-          Le prix unique du repas dans tous les collèges de la Métropole est entre 1 et 3.90 euros selon le quotient familial.

Lire la suite - Alimentation : le Grand Lyon se pose en modèle "bio"

Un établissement pour enfants sourds inauguré à Lyon

La Fondation OVE inaugure le 1er juillet les nouveaux locaux de la SEES Champagnat (Section d’Education et d’Enseignement Spécialisés) à Lyon. Depuis quelques mois, elle accueille dans ses locaux 65 enfants de 3 à 20 ans sourds, malentendants ou présentant des troubles du langage. 
«La surdité a toujours eu une place importante au sein de l’action de la Fondation OVE qui héberge dans ses locaux le CNIS –Centre National d’Information sur la Surdité –et gère plusieurs établissements pour enfants présentant une déficience auditive» précise Jean-Pierre Demagny, Président de la Fondation. La SEES Champagnat a été fondée à partir de la réhabilitation d’un bâtiment existant de 982 m² associée à la construction d’un nouveau bâtiment de 537 m². 

L’ensemble du bâtiment a été mis aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (couloirs larges, ascenseurs, niveaux accessibles). La rénovation et la construction ont obtenu le label suisse Minergie et un prix de l’ADEME pour ses qualités en termes de développement durable:la structure porteuse en bois, la chaufferie bois, la gestion de l’énergie illustrent cette volonté d’inscrire le bâtiment dans une éco-conception durable.

D’un point de vue architectural, dans la continuité du bâtiment existant construit dans les années 1960, les façades ont été arrondies et égayées par des couleurs vives et lumineuses, du jaune au rouge. «On a prolongé le rythme vertical côté cour de façon ludique et gaie, c’est important pour les enfants» précise M.Mirouze, du cabinet Modulo architectes. «Mais attention, ces murs ne sont pas des murs, cet établissement est ouvert sur la cité d’un point de vue scolaire, social, professionnel mais aussi culturel et sportif.Tous les projets sont conçusavec des partenaires extérieurs. La SEES Champagnat s’inscrit pleinement dans le projet d’inclusion pour tous de la Fondation OVE»  déclare Yves Béroujon, Directeur de territoire en charge de l’établissement. 

La Fondation OVE est née en 1944 de la volonté d’enseignants souhaitant mettre à l’abri des enfants victimes de la Seconde Guerre Mondiale. Depuis, elle s’est étendue au secteur médico-social et gère 90 établissements dont 60% se situent en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle accompagne 5300 personnes grâce à une équipe composée de 2503 salariés.

SEES Champagnat -22 rue Professeur Patel 69009 Lyon 
Lire la suite - Un établissement pour enfants sourds inauguré à Lyon

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

fleche+haut

fleche+haut