Affichage des articles dont le libellé est transports. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est transports. Afficher tous les articles

Les bons chiffres des Aéroports de Lyon : 2016 est une année record



Le cap des 9 millions de passagers annuels a été franchi pour la première fois en 2016 !  30 nouvelles lignes sont accueillies, autant de records qui permettent d’atteindre une croissance de 9.8 % par rapport à 2015 et 9 553 250 passagers.
 Le 9 décembre 2016, le 9 millionième passager a été accueilli à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, alors que sur l’année, le nombre de passagers a atteint  9 553 250, record annuel absolu pour la plate-forme lyonnaise, soit + 9.8 % par rapport à 2015. Celà représente également la plus forte croissance des grands aéroports français. Moteur de la croissance de l’aéroport, le trafic international fait un bond de 12.5 % avec 6 351 780 passagers soit 66.5 % du trafic total. 

L’ensemble des continents desservis affichent une forte croissance, bénéficiant directement des ajouts de capacités sur bon nombre de lignes existantes et des 20 nouvelles destinations, comme celles de Moscou opérée par Aeroflot ou Montréal par Air Canada, toutes les deux lancées en juin dernier. Après 4 ans, les Emirats Arabes Unis démontrent encore leur fort potentiel en maintenant une progression sur Dubaï de + 5.2 %. 

Le trafic domestique croit de +5.2 % avec 3 146 938 passagers sur l’année, porté par les transversales (+6.6 %) telles que Bordeaux, Nantes, Nice et Toulouse. 

Le trafic low cost représente 32.4 % du trafic de Lyon-Saint Exupéry et une progression de +25.4 % avec une quarantaine de destinations dont 16 nouveautés (voir liste des nouveautés jointe). 

Le fret avionné enregistre pour la 5ème année consécutive une croissance à 2 chiffres, soit +11.8% par rapport à 2016 et 59 407 tonnes transportées. L’année a été marquée par la mise en place du vol hebdomadaire Cargo opéré par Air Algérie en novembre, qui vient compléter l’offre du vol Cargo d’Emirates. Le fret express performe à 12 %, dynamisé par les bons résultats des opérateurs majeurs, par la nouvelle route opérée par TNT et les vols supplémentaires en fin d’année programmés par DHL et UPS. Les vols passagers long-courriers opérés en gros-porteurs (Montréal, Moscou, Dubai) permettent d’augmenter la capacité de fret de soute. Cette nouvelle offre et le bon remplissage des soutes des vols de Turkish Airlines et Air Algérie permettent d’enregistrer +28 % par rapport à 2015.
 Ces croissances de trafic passagers et fret, les plus importantes des grands aéroports français, restent maîtrisées en termes d’impact environnementaux. Si le trafic augmente de + 9.8 % (passagers) et +11.8 (fret), le nombre de mouvements d’avion reste stable avec +1.8 %.
Lire la suite - Les bons chiffres des Aéroports de Lyon : 2016 est une année record

Déclassement de l'autoroute à Lyon, ce qui va changer :


             
Le Journal Officiel du 29 décembre a publié le décret portant déclassement de la catégorie des autoroutes, des sections de l’A6 et de l’A7 dans la traversée de l'agglomération lyonnaise.  Ce décret est l’étape fondatrice du processus qui conduira à terme à détourner le trafic de transit de l’agglomération lyonnaise. 
 Le conseil de la Métropole de Lyon doit à présent délibérer sur l’intégration de cette section dans sa propre voirie. Dès la délibération de la Métropole effective, le préfet de région prendra un arrêté en ce sens avec effet au plus tard au 1er novembre 2017 afin de permettre une transition harmonieuse entre les équipes d’exploitation de l’État et celles de la Métropole. 
 Par ailleurs, la voirie transférée aura le statut de « route à grande circulation » ce qui permettra à l’Etat de donner un avis sur les futurs aménagements de cet axe et de vérifier que sa requalification progressive soit bien articulée, notamment en termes de calendrier, les initiatives permettant d’orienter le trafic de transit vers les autres itinéraires autoroutiers existants.
Pour le Maire de Lyon, Gérard Collomb, « Une étape historique est franchie avec la publication de ce décret. Nous sommes là sur un dossier majeur d’intérêt général qui va compter pour la Métropole de Lyon et les générations futures. Ce projet enthousiasmant va transformer le visage de notre territoire pour l’embellir encore. Il nous reste maintenant à construire ensemble les prochaines étapes ».   

La portion déclassée représente un linéaire de 16 km. 
Elle commence, au nord, à hauteur de l’échangeur de la Garde sur les communes de Limonest et Dardilly en limite de la concession Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) et s’achève, au sud, à Pierre-Bénite avant l’échangeur A450-A7 et l’arrivée de l’A450.   Les communes directement concernées sont : Limonest, Dardilly, Champagne-au-Mont d’Or, Ecully, Tassin la Demi-Lune, Lyon, La Mulatière, Oullins et Pierre Bénite.

Lire la suite - Déclassement de l'autoroute à Lyon, ce qui va changer :

 
 

Temps libre, tourisme, voyages

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

fleche+haut

fleche+haut