Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est France. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est France. Afficher tous les articles

Concours commun d'entrée à Sciences Po : ouverture des inscriptions !


             
C’est le moment de s’inscrire aux concours communs 1e et 2e années de Sciences Po Aix, Lille, Lyon, Rennes, Saint‐Germain‐en‐Laye*, Strasbourg et Toulouse. 
Unis par une tradition commune de pluridisciplinarité, d’ouverture et d’internationalisation et soucieux de faciliter les démarches des candidats et de rendre plus démocratique l’accès à leurs établissements, les Sciences Po des concours communs offrent aux candidats 7 chances d’intégrer un institut d’études politiques en passant un seul concours. 
Les candidats passeront les épreuves, dans la mesure du possible, dans la ville de l’IEP le plus proche de leur lieu de résidence. 

Concours d’entrée en 2e année (près de 160 places disponibles) : Son accès est strictement réservé aux candidats ayant validé au minimum 60 ECTS (validés ou en cours de validation du concours). 
Les étudiants intéressés peuvent réaliser leur inscription jusqu’au 24 février 2017 dernier délai, exclusivement sur le site : www.sciencespo‐concourscommun.fr 
Le concours aura lieu le 18 mars 2017.

 Concours d’entrée en 1e année (près de 1100 places disponibles) : Les étudiants intéressés peuvent réaliser leur inscription jusqu’au 20 avril 2017 dernier délai, exclusivement sur le site : www.sciencespo‐concourscommun.fr Le concours aura lieu le 20 mai 2017. 

*Saint‐Germain‐en‐Laye ne participe pas au concours commun 2e année.

Lire la suite - Concours commun d'entrée à Sciences Po : ouverture des inscriptions !

L'Allocation de rentrée scolaire (ARS) : quand et combien ?


             
La rentrée scolaire se prépare déjà. Bonne nouvelle pour les trois millions de foyers français qui ont des enfants de 6 à 18 ans, l'allocation de rentrée scolaire (ARS) constitue un vrai coup de pouce pour faire face aux dépenses de la rentrée. Quel sera son montant en 2015 ? Quelles sont les conditions de ressources ? Quelles démarches sont à effectuer ? A quelle date l’ARS sera-t-elle versée ? 
L'allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée, sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant scolarisé et âgé de 6 à 18 ans. Elle permet d'aider les familles à financer les dépenses de la rentrée scolaire. Son montant dépend de l'âge de l'enfant. L'ARS sera versée aux familles vers le 20 août 2015 pour les enfants scolarisés âgés de 6 à 18 ans (prévoir toutefois un délai interbancaire), ou pour les jeunes apprentis de 16 à 18 ans, dès la réception du justificatif d'apprentissage.
 À la rentrée scolaire 2015, les montants de l’ARS sont de :
* 362,63 euros pour un enfant de 6 à 10 ans,
* 382,64 euros pour un enfant de 11 à 14 ans,
* 395,90 euros pour un enfant de 15 à 18 ans.
- Déjà allocataire, il n'y a aucune démarche à faire pour les enfants de 6 à 16 ans. Il faut simplement avoir déclaré ses revenus 2014 aux impôts, à la caisse d'allocations familiales (Caf) ou la caisse de mutualité sociale agricole (MSA). Pour les enfants de 16 à 18 ans toujours scolarisés, il faut faire une déclaration auprès de la caisse.
- Pour ceux qui ne sont pas allocataires, il faut effectuer une déclaration de situation ainsi qu'une déclaration de ressources 2014 auprès de la Caf ou de la MSA. Les imprimés sont accessibles via service-public.fr.
Pour tout savoir sur les conditions relatives aux enfants, les conditions de ressources de la famille et les démarches à effectuer pour percevoir l’ARS, il suffit de :
- se connecter à service-public.fr -
- composer le 3939 (de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi – 0,15 euro/minute) pour être mis en ligne avec un informateur de la plateforme nationale de renseignement administratif.
Avec plus de 222 millions de visites et 680,4 millions de pages vues en 2014, service-public.fr, c’est le réflexe à adopter pour les démarches administratives en un clic ! Avec plus de 1,25 million d’appels traités en 2014, 3939 Allo Service public, c’est le réflexe à pour tout savoir sur les démarches avec l’administration française en un coup de fil ! pour le renseignement administratives en un coup de fil !

Lire la suite - L'Allocation de rentrée scolaire (ARS) : quand et combien ?

Burkina Faso : Mariam Sankara réclame une enquête parlementaire... en France

La ville de Lyon a depuis longtemps
tissé des liens particuliers avec l'ancienne Haute Volta -
Mariam, veuve du président burkinabè Thomas Sankara, assassiné en 1987 lors du coup d'Etat ayant conduit Blaise Compaoré au pouvoir, demande à la France de lever le secret défense sur les circonstances de la mort de son mari. De retour d’un voyage au Burkina Faso, où elle a assisté à l’exhumation du corps présumé du capitaine, elle estime que la France, où elle vit en exil, peut concourir à la vérité et lever le voile sur son rôle lors des faits. Mme Sankara était l’invitée de RFI ce jeudi 18 juin 2015. Elle répondait aux questions de Nicolas Champeaux.
 extrait :
FI : Vous réclamez une enquête parlementaire à la France. Pourquoi ?
Mariam Sankara : Parce que dans les complicités dans l’assassinat du président Sankara, le nom de la France revient souvent. C’est pourquoi, avec beaucoup de personnes, de soutiens, nous avons pensé qu’une commission d’enquête parlementaire en France permettrait d’étudier les responsabilités des uns et des autres. Si la France levait par exemple le secret défense sur l’assassinat du président Sankara, cela nous permettrait d’avoir des informations qui pourraient aider à faire la lumière sur l’assassinat du président Sankara. Ce serait aussi bien pour le peuple burkinabè, et français aussi.
L'intégralité de cet entretien est à retrouver sur le site de Radio France Internationale -
→ Mariam Sankara fait la Une de la revue de presse Afrique ce jeudi 18 juin

Lire la suite - Burkina Faso : Mariam Sankara réclame une enquête parlementaire... en France

Grève des transports : la SNCF indemnise ses abonnés et les syndicats maintiennent la pression

Après 3 jours de désagréments pour ses  clients liés à la grève menée depuis le 11 juin par les syndicats CGT et Sud Rail, la SNCF vient d'annoncer la mise  en place un dispositif d’indemnisation pour TOUS les abonnés TGV, TER, INTERCITES et Transilien. 
Tous les clients abonnés seront indemnisés forfaitairement à hauteur de 20 % du montant mensuel de l’abonnement. Ils bénéficieront d’une réduction à valoir sur l’abonnement du mois de juillet 2014. Pour se renseigner, la SNCF invite les clients à se rapprocher de tous les canaux habituels d’information.Communiqué de Solidaires Rhône L'union Syndicale Solidaires Rhône regroupe l'ensemble des syndicats SUD et Solidaires qui agissent sur le département du Rhône.
Le point de vue des syndicats "Sud" et "Solidaires"
Réunis le 12 juin 2014, les salariés syndiqués chez Sud et Solidaires ont déclaré dans un communiqué qu'ils "constatent une politique patronale et gouvernementale qui se traduit partout par des reculs sociaux importants et des menaces sur l'avenir des droits sociaux".
Ils indiquent que les salariés qui ont un emploi sont sous pression alors que d'autres sont sans emploi ou avec des statuts précaires (...) "Le conflit engagé à la SNCF à l'initiative de Sud-rail et de la CGT rencontre un large écho et un soutien total auprès des autres salariés qui se retrouvent dans cette lutte", assurent les syndicalistes qui ajoutent que que le projet de la direction vise à l'éclatement en 3 entreprises et que la SNCF fait face à une pression insupportable de la dette "résultat de choix gouvernementaux combattus avec une grande vigueur par les cheminots".
Les syndicats reprochent au gouvernement de ne pas remettre en cause les vieilles recettes du libéralisme déjà imposées à la Poste et dans d'autres sociétés publiques au nom du « réalisme » et de politiques soi disant inéluctables qui ne trompent pas ceux qui subissent les conséquences des choix des gouvernements et des Directions.
Lire la suite - Grève des transports : la SNCF indemnise ses abonnés et les syndicats maintiennent la pression

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.