Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est Grand Lyon. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Grand Lyon. Afficher tous les articles

Le Conseil Economique et social « Les Métropoles : apports et limites pour les territoires »


Le CESE plaide dans un avis voté aujourd'hui, pour un développement coordonné, équilibré et durable du territoire.


Les métropoles ont connu en France un renforcement marqué dans les dernières décennies pour favoriser l’inscription de la France dans la mondialisation et contrebalancer la prépondérance de Paris en constituant d’autres grands pôles urbains. Mais ce modèle pas ou peu évalué semble porter en lui des problématiques endogènes (maintien des poches de précarités) et exogènes (aspiration de l’activité économique au détriment des villes moyennes).
 A découvrir : la chaîne YouTube ! :
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Présentées par nombre d’économistes comme un vecteur privilégié de croissance,  d’innovation et d’inscription dans la mondialisation, sans pour autant faire la démonstration de cet état de fait, elles suscitent l’intérêt, attirent, voire fascinent
Mais la création de métropoles en France et la montée en puissance de certaines d’entre elles ont contribué à nourrir dans l’esprit d’une partie de la population, le sentiment d’un accroissement des inégalités territoriales et du primat de l’urbain.
Sur la base de ces constats, dans une perspective d’aménagement du territoire, le CESE formule 14 préconisations qui visent à assurer un continuum territorial harmonieux en faveur des citoyens, tant des habitantes et habitants des métropoles que de celles et ceux qui peuplent les villes moyennes et les espaces ruraux.
Dans l’avis adopté en séance plénière le 23 octobre, le CESE estime donc nécessaire de :
  • Promouvoir un développement équilibré du territoire
Pour le CESE, lutter contre les inégalités territoriales et leur aggravation est un enjeu majeur de cohésion sociale.
Le Conseil préconise d’accélérer très fortement le développement du très haut débit dans tous les territoires et lutter contre « l’illectronisme » par un plan national de formation et d’accompagnement des populations. Le retard des territoires sur les métropoles en matière numérique est en effet très important, et une telle mesure participerait donc à le combler.
  • Reconstruire une dynamique forte d’aménagement du territoire
Les inégalités territoriales ont, aux côtes des inégalités sociales, une grande importance dans la conscience collective en France. Une implication forte de l'État, en tant que garant et arbitre de la cohésion territoriale est donc indispensable. Il lui revient de déterminer en la matière les règles et les principales orientations, d'établir les priorités en concertation avec les collectivités territoriales.
En ce sens, il est donc proposé d’amplifier la péréquation et les politiques nationales d'aménagement des territoires au bénéfice de ceux les plus en difficultés. Cela permettrait ainsi de renforcer la solidarité au sein des métropoles ainsi qu'à l'égard des territoires avoisinants.
Dans la même optique, il semble nécessaire au Conseil de renforcer et améliorer l’accès aux services publics via un moratoire sur leur fermeture et d’instaurer un « socle » minimum de services publics.
  • Améliorer la gouvernance pour mieux prendre en compte la diversité territoriale
Les métropoles de droit commun disposent depuis la loi MAPTAM de compétences obligatoires en matière de développement et d'aménagement, de politique locale de l'habitat, de politique de la ville, de gestion des services d'intérêt collectif et de gestion des déchets. Il apparait donc nécessaire au CESE de rendre plus solide la gouvernance de cette instance, par exemple en rendant obligatoire la réunion de la conférence métropolitaine des maires des communes membres au moins deux fois par an et en lui confiant la mission de veiller à l'équilibre territorial.
  • Organiser un développement coordonné de transports durables aux diverses échelles territoriales
Les autorités organisatrices de transport, dépendantes de collectivités comme les communes ou les départements, n’ont pas toujours, seules, la compétence sur les flux de bout en bout. Une meilleure coordination des transports, dans une optique durable, est donc une priorité pour les métropoles.
Le CESE préconise ainsi d’amplifier les plans de développement des mobilités douces sécurisées et de poursuivre le développement des transports en commun de proximité, le cas échéant en sites propres. Concernant les zones périurbaines, le CESE plaide pour promouvoir l’intermodalité (dont le fluvio-maritime) et pour mettre en place, en complémentarité avec les services ferroviaires, des lignes d’autocar reliées aux gares TER ou RER, ou des systèmes d‘autopartage et de covoiturage. Enfin, pour désengorger les métropoles, dont les voies de transport sont souvent saturées, le CESE propose de promouvoir le développement du télétravail et la création de bureaux des temps pour limiter les déplacements.

Cet avis, rapporté par Yann LASNIER (Groupe des Associations) et Dominique RIQUIER-SAUVAGE (Groupe des Professions Libérales), a été élaboré par la Section de l’Aménagement durable des territoires, présidée par Eveline DUHAMEL (Groupe des Entreprises) et a été présenté lors de l’assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental du 23 octobre 2019.

L’avis a été adopté en plénière avec 153 voix pour, 17 abstentions et 1 voix contre.

<== Retour à LYFtv.com




Nouveautés : les derniers articles ==>



Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Lire la suite - Le Conseil Economique et social « Les Métropoles : apports et limites pour les territoires »

Grand Lyon : Collecte solidaire des appareils électriques et électroniques

Entre le 7 septembre et le 14 décembre, la Métropole de Lyon  et l’éco-organisme Eco-systèmes mettent à la disposition des habitants du territoire des points de collecte d’appareils électriques et électroniques. Tout objet fonctionnant avec des piles ou sur secteur (hors d’usage ou en état de marche) peut y être déposé. Cette collecte de proximité est organisée dans les 9 arrondissements de Lyon et dans les villes de Bron et Vénissieux.


Abonnez vous ! :

Elle est gratuite et ouverte à tous les habitants du territoire métropolitain le samedi matin entre 9h et 13h dans certains lieux prédéterminés.*
En 2018, Eco-systèmes a organisé 53 collectes solidaires. 5 776 habitants de la Métropole se sont déplacés sur les lieux de collecte ce qui a permis de récupérer plus de 72 tonnes d’anciens équipements (12,5 kg par personne). Ces chiffres de collecte marquent une progression de 12% par rapport à 2017.
Les petits appareils électriques sont acheminés vers le Foyer Notre Dame des Sans Abris pour y être éventuellement réparés puis réutilisés. Le gros électroménager est quant à lui confié à ENVIE, une structure d’économie sociale et solidaire qui gère 1/3 des structures de récupération des appareils de gros électroménager en France.
Quand un appareil ne peut être réparé parce qu’il est trop endommagé, Eco-systèmes prend en charge sa dépollution et son recyclage dans le strict respect des normes environnementales.

Les appareils acceptés :
  • Petits appareils électriques (téléphones, sèche-cheveux, mixeurs, aspirateurs, fer à repasser…),
  • gros électroménager (réfrigérateurs, lave-linge, cuisinières…),
  • téléviseurs, écrans plats et tous types d’écrans,
  • matériel informatique (ordinateurs, câbles, écrans, imprimantes, scanners…).
A propos d’Eco-systèmes : au sein d’ESR, Eco-systemes est un éco-organisme à but non lucratif qui anime et coordonne la collecte, la dépollution et le recyclage des appareils électriques et électroniques usagés des ménages.

* Calendrier et lieux de collecte

Lyon 1 er :
7 septembre (angle rue Marie-Anne Leroudier et boulevard de la Croix-Rousse))
30 novembre (place Louis Chazette)

Lyon 2 e :
7 septembre (place des Jacobins)
23 novembre (place de l’Hippodrome)

Lyon 3 e :
21 septembre (place Rouget de l’Isle))
16 novembre (place Guichard)

Lyon 4 e:
28 septembre et 14 décembre (place du Commandant Arnaud)
16 novembre (place de la Croix-Rousse)

Lyon 5e :
28 septembre (place du docteur Schweitzer)
30 novembre (place Saint Jean)

Lyon 6 e:
14 septembre (place Brosset)
9 novembre (place maréchal Lyautey)

Lyon 7 e :
14 septembre (place Saint Louis)
5 octobre (place Stalingrad)
23 novembre (place Jean Macé)

Lyon 8 e :
5 octobre (place Ambroise Courtois)
14 décembre (13, rue Jean Sarrazin)

Lyon 9 e :
12 octobre (5, place Henri Barbusse (devant l’ancienne mairie annexe)

Bron :
28 septembre (place de la Liberté)
30 novembre (place Jean Moulin)

Vénissieux :
16 novembre (place Léon Sublet)


L'actu. lyonnaise en vidéos :
logo+rss instagram



Rejoignez @LYFtvphotos sur Instagram

LYFtv (le portail music & news)

LYFtvnews (Forum)

 LYonenFrance
Lire la suite - Grand Lyon : Collecte solidaire des appareils électriques et électroniques

Métropole de Lyon : Collecte saisonnière des déchets verts

Avec l’automne, la collecte saisonnière des déchets verts reprend à partir du 7 septembre dans 11 communes de l’ouest lyonnais. Elle est réservée aux particuliers résidant sur le territoire de la Métropole de Lyon. L’accès est gratuit.
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Tous les déchets végétaux sont acceptés : tonte de pelouse, taille de haies, branchages, feuilles mortes…

Ces points de collectes ont été mis en place pour désengorger les déchèteries de l’ouest lyonnais au printemps et à l’automne.
Dans les autres communes de la Métropole, les habitants peuvent déposer leurs déchets verts dans les 19 déchèteries du territoire métropolitain.

En 2018, les services de la Métropole de Lyon ont collecté et valorisé par compostage 29 800 tonnes de déchets verts (+ 0,1% par rapport à 2017) dont 253 tonnes de sapins.
La seule collecte saisonnière (printemps et automne) dans les communes de l’ouest lyonnais a permis de collecter 532 tonnes de déchets verts, soit une augmentation de 21% par rapport à 2017.

La collecte de déchets verts contribue de manière importante (plus de 23%) à la performance du taux de recyclage de la métropole. La valorisation par compostage permet de produire du compost, utilisé localement pour amender les sols par des céréaliers, des maraîchers, des producteurs bio, des paysagistes, des collectivités et des fabricants de terreau.  Ces déchets verts sont transformés en un compost sur les plateformes de compostage de Ternay et Décines-Charpieu, Anthon (38) et La Côte Saint André (38).

Calendrier de la collecte

Quincieux : parking du boulodrome :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Lissieu : parking du CTM (7, route de Limonest) :
14 septembre-28 septembre-12 octobre-26 octobre-9 novembre-23 novembre.

Dardilly : parking face au lycée hôtelier Rabelais (chemin du Dodin) :
7 septembre-14 septembre-21 septembre-28 septembre-5 octobre-12 octobre-19 octobre-26 octobre-2 novembre-9 novembre-16 novembre-23 novembre.

Albigny-sur-Saône : parking rue Jean Chirat (en face du parc de l’Accueil) :
14 septembre-28 septembre-12 octobre-26 octobre-9 novembre-23 novembre.

Fontaines-Saint-Martin : site Soliman Pacha (esplanade Charles de Gaulle) :
7 septembre-14 septembre-21 septembre-28 septembre-5 octobre-12 octobre-19 octobre-26 octobre-2 novembre-9 novembre-16 novembre-23 novembre.

Saint-Cyr-au-Mont d’Or : parking-relais (angle route de Saint-Romain et rue du Stade) :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Collonges au Mont-d’Or : rue des Sablières :
14 septembre-28 septembre-12 octobre-26 octobre-9 novembre-23 novembre.

Saint-Romain au Mont-d’Or : parking, 4 quai de Charézieux (sur la RD51 à la limite de Couzon-au-Mont d’Or) :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Marcy l’Etoile : avenue Bourgelat (parking à l’entrée de la commune de Marcy l’Etoile) :
7 septembre-14 septembre-21 septembre-28 septembre-5 octobre-12 octobre-19 octobre-26 octobre-2 novembre-9 novembre-16 novembre-23 novembre.

Charly* : rue Jean-Baptiste Frenet :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Jonage* : 23, rue de Verdun (entre le boulevard Pradel et la rue Fontaine) :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

* Sur présentation d’un justificatif de domicile

Horaires d’accès à ces points de collecte : de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30.
Les fourgons, bennes et véhicules à plateau sont interdits.
Lire la suite - Métropole de Lyon : Collecte saisonnière des déchets verts

Pollution : la circulation différenciée à Lyon et Villeurbanne

 Suite à la demande exprimée par David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, la Préfecture du Rhône a activé le niveau 2 de protection impliquant la mise en place de la circulation différenciée. À partir de demain matin 6h00, les véhicules qui ne disposent pas de vignettes Crit’Air ou qui disposent de vignettes de classe 3, 4 ou 5 ne pourront pas circuler sur les villes de Lyon et Villeurbanne (hors exceptions mentionnées dans l’arrêté de la Préfecture).
L'actu. lyonnaise en vidéos :



Sur le territoire, cette exclusion concerne près de 65 % des véhicules.
En complément, la Métropole de Lyon a mis en place plusieurs mesures complémentaires sur l’ensemble de son territoire :
·      La plateforme de covoiturage de la Métropole de Lyon www.covoiturage-grandlyon.com permet de mettre en relation toute personne désireuse de pratiquer le covoiturage.
·         La Métropole de Lyon vient de mettre en place la gratuité de l’abonnement au service Vélo’V permettant aux usagers la première demi-heure d’utilisation.
·         BlueLy, le service d’autopartage électrique 100% renouvelable proposera une heure gratuite aux usagers pour tout nouvel abonnement.
·         En collaboration avec le SYTRAL, un Tick’Air au tarif unique de 3 euros par jour permet aux usagers de voyager en illimité sur l’ensemble du réseau TCL
·       Le site internet www.onlymoov.com et l’application mobile Optymod’Lyon permettent à chacun d’anticiper et d’organiser au mieux ses déplacements : trains, transports en commun, taxis, parking-relais, vélos, Vélo’V, BlueLy, trafic temps réel et prédictif à venir.
Abonnez vous ! :


Pour toute info complémentaire et suivi de l’évolution de la situation :
Lire la suite - Pollution : la circulation différenciée à Lyon et Villeurbanne

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.