Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)


Affichage des articles dont le libellé est Rhône-Alpes. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Rhône-Alpes. Afficher tous les articles

Culture et loisirs : le pass région prolongé pour les lycéens d'Auvergne Rhône-Alpes


A titre exceptionnel, en réponse à la crise sanitaire du COVID-19 et au confinement qui ne vous ont pas permis d’utiliser les avantages de votre Pass’Région sur cette fin de campagne, la Région a décidé de prolonger la validité des avantages culturels du Pass’Région non consommés au 31 mai 2020 (date de fin de la campagne) jusqu’au 14 juillet 2020 inclus.

les jeunes AuRhalpins pourront ainsi profiter plus longtemps des avantages dès la réouverture au public des librairies, cinémas, musées, et lieux de spectacle vivant, partenaires culturels du Pass’Région.


Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Culture et loisirs : le pass région prolongé pour les lycéens d'Auvergne Rhône-Alpes

Auvergne Rhône-Alpes : 32 M€ pour le plan de soutien culture

 Covid-19 : la Région lance un grand plan de soutien aux acteurs de la culture en Auvergne-Rhône-Alpes.

La crise du COVID met profondément à mal tous nos acteurs culturels, qu’il s’agisse des associations, des artistes, des techniciens, des structures ; tous les secteurs sont touchés depuis le cinéma, en passant par les arts vivants, jusqu’au livre. 
logo lyon en france
Après avoir immédiatement mis en place, dès le début de la crise, un Fonds régional d’urgence culture, la Région a décidé d’amplifier massivement l’effort de soutien auprès de tous les acteurs culturels afin de les accompagner bien au-delà de l’après-confinement. 
Ce plan a été fait après une grande consultation de tous les acteurs culturels soutenus par la Région avec plus de 1 200 échanges pour tenter de définir au mieux les besoins de chacun. Ce plan de relance en faveur de la filière culture revêt plusieurs volets : 
➢ Un renforcement du Fonds régional d’urgence culture 
Le but est de soulager la trésorerie des acteurs culturels pendant six mois. Ce fonds se substitue au remboursement du capital des emprunts, hors intérêts, dans la limite d’un plafond de 5 000 euros par bénéficiaire. Pour accroître l’efficacité de ce soutien et le nombre de bénéficiaires, l’accès à ce fonds sera élargi de la manière suivante : 
• Prolongation de sa durée jusqu’au 30 août 2020, 
• Eligibilité des artistes inscrits au RCS sous la forme de profession libérale, 
• Extension de la durée de prise en compte de la baisse de chiffre d’affaires pour mieux correspondre aux variations d’activité, 
• Prise en compte des dépenses d’investissement rétroactivement depuis janvier 2018. 
Ce fonds est doté de 15 millions d’euros. 
 ➢ Les subventions de la Région : 
garantie « Maintien des subventions événements » pour les subventions déjà votées et « coup de pouce Avances 2020 » pour les subventions à venir Afin d’aider les acteurs culturels dans cette période, la Région met en place deux dispositifs : 
• La garantie « Maintien des subventions événements »: 
La Région maintient les subventions déjà votées ou qui seront votées avant le 30 juin 2020 même si les événements ont dû être annulés. Les décisions d’annulation ont dû parfois être prises en urgence et nous ne voulons pas pénaliser les structures et les associations qui ont dû annuler en urgence. Si les subventions ont été votées, elles seront maintenues.
• Le « coup de pouce Avances 2020 » : 
les bénéficiaires de subventions votées à partir du 1er juillet pour des événements en 2020 pourront obtenir jusqu’à 50 % d’avances. 
➢ La création d’un fonds régional de prêt « Microentreprises et Associations » 
Ce fonds vise à proposer en urgence des prêts pour les structures culturelles. Elles se voient souvent opposer des refus par les banques. La Région va donc assumer les cautions et mettre en place une solution faite spécifiquement pour les acteurs culturels. Grâce à ce fonds, des avances remboursables pourront être accordées à des entreprises de très petite taille et/ou très récemment créées, indépendants, auto-entrepreneurs jusqu’à présent exclus des aides existantes, notamment les prêts bancaires ou le Fonds national de solidarité. 
Les structures associatives de la culture pourront bénéficier de ces avances, dont les caractéristiques sont les suivantes : 
• Taux zéro, 
• Montant compris entre 3 000 et 20 000 euros, 
• Durée : 4 ans, • Différé d’amortissement : 18 mois,
• Pas de garantie exigée. 
La dotation de base de ce fonds s’élève à 32,5 millions d’euros (2 euros par habitant apporté par la Région d’une part, la Banque des Territoires d’autre part). Les Départements, Métropoles et EPCI sont sollicités pour y participer. 
Le dépôt de la demande s’effectuera via une plateforme dématérialisée afin de simplifier les démarches et de réduire au maximum les délais d’instruction et de versement des avances. Le fonds sera doté par la Région de 16 millions d’euros. 
Une enveloppe de 4 millions d’euros sera prioritairement réservée aux acteurs culturels. 
➢ La création d’un fonds exceptionnel « Région Auvergne-Rhône-Alpes, terre de festivals » 
Le report ou l’annulation de nombreux festivals, souvent portés par des structures associatives crée un risque important de disparition de nombreux acteurs et événements. La Région réaffirme, dans le contexte de la crise, son soutien constant pour les associations opératrices d’événements, à travers deux actions : 
• Garantir une participation aux frais fixes des structures organisatrices des festivals : la Région versera une subvention correspondant à la part de son financement concourant aux frais fixes réellement assumés par l’organisateur, en référence au budget 2019. Même si le festival est annulé, l’organisation génère des frais fixes. 
La Région prendra en charge avec les autres partenaires financiers une aide pour les compenser. 
• Une compensation perte de recettes : il s’agit de pertes de recettes liées au report ou à l’annulation d’un festival récurrent et contribuer ainsi à garantir son renouvellement. Il s’adresse à toutes les associations ou structures organisatrices de festivals dans la région et qui y ont établi leur siège. Lorsque le festival, qui devait avoir lieu entre le 1er mars et le 31 août 2020, a été annulé ou reporté pour cause sanitaire et qu’il a engendré des dépenses effectives, la Région apportera ainsi un soutien allant jusqu’à 10 000 euros, correspondant à un taux maximal de 25 % du reste à charge. 
Le fonds est doté de 4 millions d’euros. 
➢ La création d’un fonds exceptionnel « Région Auvergne-Rhône-Alpes, terre d’artistes » 
La fermeture administrative des lieux de culture a mis à l’arrêt toutes ces structures et leur trésorerie ne leur permettra pas de tenir jusqu’à la reprise (temps de création des spectacles, des oeuvres, nouvelles programmations…). Partenaire majeur de la création artistique, la Région réaffirme, dans le contexte de la crise, son soutien constant aux acteurs de la création qu’elle accompagne, à travers deux actions : 
• Garantir une participation aux frais fixes des structures artistiques : la Région versera une subvention correspondant à la part de son financement concourant aux frais fixes réellement assumés par la salle de spectacle, le lieu d’exposition, la compagnie, la structure artistique, en référence au budget 2019. 
• La création d’une aide exceptionnelle « terre d’artistes » : tous les artistes qui étaient soutenus par la Région pourront le solliciter. Il vise à compenser les pertes liées au report ou à l’annulation de projets et contribue ainsi à garantir leur renouvellement. Il est destiné à toutes les salles de spectacle, lieux d’exposition, compagnies, structures artistiques, programmant ou créant du spectacle vivant ou des arts visuels dans la région, qui bénéficiaient d’un soutien de la Région et qui y ont établi leur siège.
Lorsque le projet, qui devait avoir lieu entre 1er mars et le 31 août 2020, a été annulé ou reporté en raison de la crise sanitaire et qu’il a engendré des dépenses effectives, la Région apportera un soutien allant jusqu’à 10 000 euros, correspondant à un taux maximal de 25 % du reste à charge. 
Ce fonds est doté de 4 millions d’euros. 
➢ Un nouvel élan aux industries du cinéma et de la création : « La Région fête le cinéma » 
La Région crée un nouveau fonds « Région Auvergne-Rhône-Alpes – Création cinéma et image animée » pour relancer la création en sortie de crise. Ce fonds sera doté à hauteur de 1 million d’euros. 
La Région vise un fonds de 3 millions d’euros. Il sera opéré par la Région en lien étroit avec Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma. Il permettra de soutenir par une aide forfaitaire de 25 000 euros : 
• Des projets de créations et de tournages dans la Région. 
• Des projets de créations d’oeuvres animées et digitales dans la Région. 
• Des projets de créations qui mettent en valeur le patrimoine matériel et mémoriel dans la région. Il est cumulable avec les autres dispositifs régionaux existants.
Par ailleurs, un appel à projets « La Région fête le cinéma » sera lancé pour soutenir les salles de cinéma indépendantes. Cet appel à projets sera doté à hauteur de 1 million d’euros. 
Les salles de cinéma qui répondront à cet appel s’engageront à organiser entre le 1 er septembre et le 31 octobre 2020, une mise en valeur de films tournés en région durant une semaine. Afin de les soutenir, une subvention exceptionnelle forfaitaire de 1 500 euros leur sera accordée par la Région. 
Ces actions cinéma se montent à 4 millions d’euros. 
➢ L’appel à projet « la Région fête le livre » pour soutenir les librairies 
Il sera lancé pour soutenir les auteurs, le patrimoine et la mémoire de la région. Il sera doté à hauteur de 1 million d’euros. Les librairies qui répondront à cet appel s’engageront à organiser entre le 1er septembre et le 31 octobre 2020, une mise en valeur des éditeurs et auteurs régionaux, ainsi que le patrimoine ou la mémoire régionale durant une semaine. Afin de les soutenir, une subvention exceptionnelle forfaitaire de 1 500 euros leur sera accordée par la Région. Par ailleurs, la Région s’engage à lancer une initiative en vue de la reconnaissance des librairies comme étant des « commerces de première nécessité » et visant ainsi à permettre leur ouverture en période de confinement. 
Cette action sera dotée à hauteur de 1 million d’euros. Enfin, les librairies et les cinémas qui devront s’équiper en protection pourront accéder au dispositif de financement de la Région. 
➢ Lancement d’une grande campagne de mise en avant dédiée au monde de la culture en sortie de crise : avec l’appui du Comité régional du Tourisme, la Région lancera une grande campagne de communication valorisant la « Destination Culture – Région Auvergne-Rhône-Alpes » à travers les manifestations 2020 et 2021 afin d’attirer un public régional et extrarégional. Il faudra redonner envie de culture dès la sortie de crise. Nous ne voulons pas que cette crise laisse derrière elle un désert culturel. Cela passe par un soutien de toutes les collectivités unies dans notre région. Mais quelles que soient nos actions, elles ne permettront pas seules de répondre à l’ampleur du défi. Nous appelons à une intensification très forte de l’effort de l’Etat qui reste à ce stade modeste. 
Pour rappel le plan annoncé à ce stade par le ministère de la culture est doté de 22 millions d’euros. 
Les acteurs de la culture le demandent, et le président de Région, Laurent Wauquiez, l'assure: « Parce que le monde de la culture participe très largement au rayonnement et à la réputation de nos territoires auvergnats et rhônalpins, j’ai souhaité que la Région soit le partenaire de premier plan  de la survie de tous nos acteurs culturels ». « En étroite concertation avec les collectivités locales et la DRAC de notre région, nous restons à l’écoute quotidienne des acteurs culturels de notre territoire. Parallèlement aux actions de soutien, nous travaillons actuellement à une réflexion pour encourager toutes les initiatives et penser tous les dispositifs qui permettront au plus vite à la culture de reprendre ses droits en Auvergne-Rhône-Alpes », déclare pour sa part Florence VERNEY-CARRON, Vice-présidente de la Région déléguée à la Culture et au Patrimoine.



Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :


La playlist Music & News :


L'actu. des chaînes francophones :


Lyon :


Paris:


Europe :


Afrique:


Amériques :


Asie :


Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Auvergne Rhône-Alpes : 32 M€ pour le plan de soutien culture

Filière photovoltaïque : pour une réindustrialisation écologique de la région

La filière solaire photovoltaïque d'Auvergne-Rhône-Alpes demande un diagnostic d'urgence et appelle à la ré-industrialisation. Le syndicat des professionnels de l'énergie solaire et des solutions digitales appliquées à l'énergie en Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2018 - AuRA Digital Solaire - alerte l'exécutif régional sur l'impact de la crise sanitaire liée à la pandémie du covid-19, sur la filière solaire photovoltaïque régionale. 

 AuRA Digital Solaire souhaite être intégré dans les plans de relances nationaux et régionaux et demande un diagnostic d'urgence de l'état de la filière solaire photovoltaïque digitale régionale pour aider de façon ciblée les entreprises et sauver les emplois. 
L'occasion pour la filière digital-solaire - dont le berceau historique est Auvergne-Rhône-Alpes - de positionner les énergies renouvelables pour la ré-industrialisation écologique.
«Nous pouvons compter sur la filière solaire photovoltaïque et digitale pour la reprise économique. Mais pour cela nous ne devons pas la mettre de côté en pleine crise !» 
Pascal Richard, Président d'AuRA Digital Solaire 

A la suite d'une consultation lancée auprès de ses adhérents, AuRA Digital Solaire constate une baisse moyenne du chiffre d'affaires de l'ordre de 30%. Autres conséquences majeures : le gel des embauches, le défaut de trésorerie et le large recours au chômage partiel pour une partie des équipes des entreprises. « Sur les 110 entreprises membres du syndicat, ce sont 3000 emplois qui se trouvent aujourd'hui potentiellement menacés ! » alerte Pascal Richard, président d'AuRA Digital Solaire. « Nous en appelons solennellement à l'autorité de l'exécutif régional pour soutenir fortement les énergies renouvelables - dont le solaire photovoltaïque connecté - dans son plan de relance économique ». Le syndicat demande le diagnostic d'urgence de l'état de la filière solaire photovoltaïque digitale au niveau régional pour prendre son pouls et accélérer son travail d'anticipation post-crise et de reprise. De la même manière que le bâtiment et travaux publics, les transports, le tourisme, la culture ou l'événementiel bénéficient d'un fonds régional d'urgence, la filière digital-solaire doit être soutenue au plus fort de la crise pour son redémarrage rapide après.

Intégrer la dimension énergétique à l'immense plan de relance et d'investissement (100 milliards d'euros annoncés !) sera nécessaire pour relancer l'économie européenne après la crise sanitaire. 
Cette stratégie permettrait aux pays européens de créer des emplois, tout en accélérant la transition verte. « Il y a nécessité de relocaliser la production. Il est temps d'avoir en France, en Auvergne-Rhône-Alpes, un fabriquant industriel de cellules photovoltaïques d'envergure mondiale. » Pascal Richard Le Green Deal européen attirera les industriels et les investissements en Auvergne Rhône-Alpes. Il viendra flécher en région l'aide aux collectivités, aux agriculteurs, aux « autoconsommateurs » individuels et collectifs..., avec la Région pour maître d'ouvrage. « Nous militons pour que le Fonds OSER ENR, dénominateur commun de ces projets et pilier du mécanisme de développement des ENR voit sa dotation renforcée à cet effet, et nous sommes prêts à travailler avec l'exécutif régional pour décider de ce qui est nécessaire. L'excellence de la filière solaire en Auvergne Rhône-Alpes fait que le territoire peut devenir un pôle européen mondial ! » précise Pascal RICHARD.
Acteurs de la ré-industrialisation écologique « Nous devons changer de paradigme sociétal et économique. Plus que jamais, la crise nous apprend que la territorialisation de la production, des emplois et des politiques publiques est un enjeu majeur pour un équilibre économique et sociétal durable. Nous ne pourrons sortir de cette crise qu'en développant de nouvelles formes de solidarités et en les mettant en œuvre sur la base d'un nouveau contrat de Région » souligne Pascal RICHARD en adéquation avec les déclarations de l'Association des Régions de France dans son communiqué du 30 mars 2020 : « [...] la réponse à la crise ne doit pas se limiter à une relance classique des investissements dans les infrastructures, via les Contrats de plan État-Régions (CPER). 
Le plan de relance devra d'abord proposer une réindustrialisation du pays autour des filières et productions nouvelles, sur tous les territoires. » 
La ré-industrialisation écologique se fera avec les énergies renouvelables, et en premier lieu le solaire photovoltaïque dont les principaux composants cuivre, aluminium et verre sont recyclables à 95%. 
Consécration de la ruralité et des nouvelles solidarités Pourvoyeuse d'une énergie décentralisée, la filière digital-solaire vient consacrer la ruralité comme territoire d'excellence. Elle créé une définition nouvelle des territoires où s'imbriquent énergie urbaine et énergie rurale. La territorialisation de la production lui est intrinsèque ! Avec son principe d'autoconsommation collective, la filière digital-solaire est au cœur des nouvelles formes de solidarités et des aspirations citoyenne nouvelles, telles que le financement participatif et la création de modèle d'affaires innovants, optimisés
par les solutions digitales...
POUR EN SAVOIR PLUS
 Le syndicat AuRA Digital Solaire représente les entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes qui œuvrent dans les domaines du solaire et des solutions digitales et numériques appliquées au secteur de l'énergie, des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique. En un peu plus d'un an, AuRA Digital Solaire a su fédérer 112 entreprises sur l'ensemble de la chaîne de valeur industrielle, par son approche terrain, sa vision innovante du solaire décentralisé ainsi que son agilité. AuRA Digital Solaire est mobilisé pour des territoires solaires et connectés.
https://www.auradigitalsolaire.fr/



Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Filière photovoltaïque : pour une réindustrialisation écologique de la région

Covid_19 : un Fonds de Solidarité pour les très petites entreprises (moins de 10 salariés)

Dans le cadre des mesures de soutien à l’économie prévues pour faire face à la crise du COVID-19, le Gouvernement a mis en place, en liaison avec les conseils régionaux, un fonds de solidarité pour aider les très petites entreprises (10 salariés au plus), les commerçants et artisans, les indépendants et les professions libérales. 

logo lyon en france
Cette aide, qui peut aller jusqu’à 3 500 € par entreprise, comporte deux niveaux : 
• Le premier niveau, porté par l'État et géré par la Direction générale des finances publiques, conduit à une aide allant jusqu’à 1 500 €. Ce dispositif est d'ores et déjà opérationnel : les premières aides ont été versées à leurs bénéficiaires cette semaine. Au 9 avril, 54 000 paiements avaient ainsi été réalisés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour un montant de plus de 73 millions d’euros. 
• Le second niveau, porté par les conseils régionaux et les collectivités territoriales en codécision avec l’État, sera opérationnel à partir du 15 avril 2020. Il permettra aux entreprises qui rencontrent le plus de difficultés de bénéficier d’une aide complémentaire de 2 000€. 
Pour plus de précisions sur les modalités d'attribution, les acteurs économiques intéressés sont invités à se connecter sur le site www.impots.gouv.fr





Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Covid_19 : un Fonds de Solidarité pour les très petites entreprises (moins de 10 salariés)

 

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.