Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est art. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est art. Afficher tous les articles

Subsistances : Stéphane Malfettes succède à Guy Walter et Cathy Bouvard

lyon
Stéphane Malfettes est nommé directeur des Subsistances, laboratoire international de de création et de pratiques artistiques à Lyon. Il prendra ses fonctions en avril avec pour mission de concevoir et de mettre en œuvre des projets artistiques et culturels innovants au croisement du théâtre, de la musique, des arts du cirque, des arts visuels et en lien avec la création numérique.

Il succède à Guy Walter, directeur des Subsistances pendant 15 ans, qui quittera ses fonctions en juin prochain, et à Cathy Bouvard, co-directrice – qui vient de prendre la tête des Ateliers Médicis à Clichy-sous-Bois.
Stéphane Malfettes a été choisi par l’association Les Nouvelles Subsistances et la Ville de Lyon - premier financeur de la structure -, qui ont associé la Région et la DRAC Auvergne Rhône Alpes également parties prenantes.

LYFtvNews : les vidéos les plus populaires cette semaine :


 Abonnez vous ! :

Agé de 43 ans, il est diplômé en littérature et direction de projets culturels. Il commence sa carrière au Théâtre des Amandiers à Nanterre, collabore avec l’Opéra de Lille et la Maison de la Culture de Grenoble avant de devenir programmateur pour le spectacle vivant au musée du Louvre en 2007 ; il invite notamment Patrice Chéreau (2010), Robert Wilson (2013), JR (2016). En 2016, il prend en charge la coordination et la programmation culturelle du Palais de la Porte Dorée, qui abrite notamment le Musée National de l’Histoire de l’Immigration.
Parallèlement, il développe des projets plus personnels, notamment l’écriture d’un essai sur les musées dédiés au rock aux Etats-Unis et la création de la maison de conférences SuperTalk. Il est également commissaire d’expositions et collaborateur de la revue Art Press. « En s’intéressant aux interactions entre pratiques populaires et création artistique Stéphane Malfettes illustre parfaitement ce que nous voulions faire aux Subsistances : à la fois contribuer à l’accompagnement des talents artistiques émergents et associer tous les publics à ce lieu remarquable qui s’adapte à toutes les pratiques », se félicite le Maire de Lyon, Gérard Collomb. « Stéphane Malfettes dispose de l’expérience, des réseaux nationaux et internationaux et de la fougue pour écrire de nouvelles belles pages de l’histoire singulière des Subsistances », déclare Nicole Gautier, Présidente de l’association des Nouvelles Subsistances.
L'actu. lyonnaise en vidéos :
Dans son projet pour les Subsistances, Stéphane Malfettes s’est engagé en effet à mettre l’excellence à la portée de tous :
- En misant toujours plus sur l’émergence via les liens avec les partenaires culturels et les artistes régionaux et en valorisant les créations issues du territoire. Cela passe aussi par un accompagnement d’artistes locaux ou récemment arrivés sur le territoire national et régional, en lien avec L’Atelier des artistes en exil à Paris et des opérateurs associatifs comme Habitat et Humanisme.
- En créant des productions internationales à la croisée des arts. Un accompagnement fin sera proposé aux artistes et la place des Subsistances dans les réseaux internationaux sera développée.
- En développant des interactions entre spectacle vivant (cirque, théâtre, cultures urbaines, musiques actuelles et street art) et les technologies numériques au service des créations (Labo NRV). Il entend ainsi travailler à un campus artistique et numérique en lien avec les élèves de l’école des Beaux-Arts de Lyon (ENSBA).
- En valorisant le site et son ouverture sur la ville par la poursuite et le développement des pratiques amateurs, avec la création d’une « académie d’été » notamment sur l’Esplanade et la participation des publics avec la création d’une expérience de « spectateur-organisateur » développée en lien avec le secteur associatif local, des rencontres, des master-class, des ateliers, des projections…

Enfin, Stéphane Malfettes propose de faire évoluer le modèle économique des Subsistances pour assurer le développement et la pérennité de la structure avec la création d’une plateforme de production intégrée, l’accroissement des fonds propres, la diversification des sources de financements publics et privés.

Les Subsistances : 
laboratoire d’innovations culturelles et de partage Structure unique dans la politique culturelle de la Ville de Lyon, les Subsistances occupent depuis 1998, une place centrale dans l’accompagnement, la recherche, la création et la diffusion en théâtre, danse, musique, cirque et arts numériques. A la fois laboratoire de création, lieu de pratiques et de diffusion artistiques, Les Subsistances ont vu naître et ont accompagné de nombreux artistes : Là Hors De, Les Lumas, Turak Théâtre, les Chiens de Navarre, Camille Boitel…
Cet ancien couvent du XVIIème siècle situé sur les quais de Saône qui a bénéficié de plusieurs rénovations, est d’abord un lieu de résidence qui offre une plateforme d’outils de recherche, de travail et de création au service du spectacle vivant. La programmation volontairement grand public et exigeante, reflète toutes les formes artistiques contemporaines, se rendant perméable aux évolutions et aux tendances via un soutien tout particulier aux artistes émergents.
Les Subsistances développent des dispositifs innovants d’accompagnement, de pratiques artistiques et de médiation pour tous les publics, dans et hors les murs (interventions en milieu scolaire notamment), et épaulent et accompagnent des porteurs de projets par leur savoir-faire en ingénierie culturelle (Lyon Street Food Festival, Festival Mirage…).

Les Subsistances sont financées par : 
 la Ville de Lyon avec une subvention annuelle de 1,37 millions d’euros et la mise à disposition du site,
 280 000 euros de la Région Auvergne Rhône-Alpes,
 et 100 000 euros de l’Etat (DRAC).

Un lieu partagé : 
Le site historique des Subsistances abrite également depuis 2007 l’École nationale supérieure des beauxarts de Lyon (10 000 m²); et un studio d’enregistrement géré par Supadope et a notamment enregistré les albums du Peuple de l’Herbe (240 m²).

LES SUBS EN CHIFFRES 
Les publics au centre du projet > 81 000 spectateurs, participants aux ateliers ou aux manifestations culturelles (+51% entre 2016 et 2017) La création artistique annuelle > 109 compagnies en résidence > 480 artistes et techniciens accueillis > 117 projets accompagnés > 55 spectacles et concerts > 131 dates de représentation.

Un site de 7500 m2 
> 2 salles de spectacle > 1 verrière > 3 espaces de travail > 1 espace d’exposition > 19 hébergements pour les artistes > 1 restaurant

Accueil LYFtv.com /                     LYonenFrance /


LYFtvNews (le forum)


Rejoignez nous sur Instagram 
Lire la suite - Subsistances : Stéphane Malfettes succède à Guy Walter et Cathy Bouvard

Une nouvelle vente aux enchères exceptionnelle à Lyon

lyon
Ventes aux enchères publiques : Ritratto di fanciulla, d'Umberto Boccioni, le 16 mars 2019 :





Lot-phare de la vente à Lyon : Umberto BOCCIONI (1882-1916)
Ritratto di fanciulla, 1910
Huile sur toile signée et datée en bas à droite
H. 104 cm L. 75 cm
Provenance :
- Collection privée
- Vente Christie's du 21 mars 1989 à Rome

Ce portrait de jeune fille peint en 1910, année d'émergence du mouvement futuriste, est un chef d'œuvre de l'art moderne. Boccioni, peintre et sculpteur, météore fabuleux, mort à 33 ans en 1916, sera le théoricien de cet unique courant d'avant-garde italien.
Ce tableau de grand format et de la plus insigne rareté est la parfaite illustration de l'utilisation des principes divisionnistes dynamisant couleurs, espace et lumière, pour créer une exaltation vibrante du mouvement, en parfaite adéquation avec les théories futuristes.

Estimation : 400 000 / 500 000
Expert : Damien Voutay

Suivez aussi les ventes sur Drouot Live

Regard sur XXe siècle #19
Art moderne et Contemporain - Design
Vente, le 16 mars 2019 à Lyon
Exposition : vendredi, le 15 mars de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h
samedi, le 16 mars de 9 h à 12 h

70 rue Vendôme - 69006 Lyon


Suivez DE BAECQUE & Associés sur Facebook Lyon Paris -Instagram


 Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)


L'actu. lyonnaise en vidéos :

Rejoignez nous sur Instagram 
Lire la suite - Une nouvelle vente aux enchères exceptionnelle à Lyon

Une exceptionnelle vente aux enchères Arts déco à Lyon

Art Nouveau - Art Déco, cinq lots-phares
Demeter H. CHIPARUS (1886-1947)
Les amis de toujours dit aussi Friends forever
Sculpture chryséléphantine.
La tête, le buste et les mains en ivoire finement sculpté.
Socle en onyx.
Estimation : 10 000 / 15 000 €

Lot 258
Jean PERZEL (1892-1986)
Circa 1935.
H. 186 cm
Exposition des Arts et Techniques, Paris, 1937 - Un modèle identique
fut présenté lors de cette manifestation.
Estimation : 5 000 / 8 000 €

Lot 28
Vase ovoïde à col légèrement évasé.
bleu violacé et lavande sur fond jaune intense.
H. 27,5 cm
Estimation : 5 000 / 8 000 €

Lot 186
Jean DUNAND (1877-1942)
Vase piriforme au col légèrement évasé.
Signé et daté Jean DUNAND (1)914 sous la base.
H. 21,3 cm
Usures et manques à la patine.
Estimation : 3 000 / 5 000 €
Lot 172
René LALIQUE (1886-1945)
colorée probablement postérieurement par un procédé thermochimique
Bouchon de radiateur.
Signé R. LALIQUE, en relief sur la base.
H. 14 cm - L. 25 cm
Estimation : 5 000 / 8 000 €

Fonds d'atelier Aaron Bilis (1893-1971)
Fonds d'atelier Aaron BILIS (1893-1971), peintre voyageur aux mille vies et aux mille rencontres ! La maison de ventes DE BAECQUE & Associés fait découvrir, à l'occasion de cette vente aux enchères, une collection tout à fait inédite de plusieurs dizaines d'œuvres, tableaux, dessins, miniatures, réalisés par Aaron Bilis.
Né en Russie à Odessa en 1893 (actuelle Ukraine), Aaron Bilis manifeste très vite une appétence pour le dessin : il étudie d'abord à l'Académie Impériale des Beaux-Arts d'Odessa, avant de poursuivre sa formation à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris au sein de l'Atelier Cormon. Inlassable voyageur, il s'installe dès 1915 en Amérique du Sud, parcourant le Brésil et l'Argentine dont il prendra la nationalité. Illustrateur et portraitiste mondain très recherché, il n'hésite pas à mettre son talent au service de la presse et de l'édition, tout en développant la singularité d'une sensibilité personnelle, qui l'amène à rencontrer les indiens Mapuches du Chili dans une approche ethnographique unique, fascinante et bouleversante.
De retour à Paris, dans l'effervescence du Montparnasse des Années folles, il multiplie les rencontres et se lance dans la réalisation d'un projet incroyable en créant un véritable panthéon littéraire, artistique et musical, croquant de son trait de fusain brillant et précis, les plus célèbres de ses contemporains, de Marc Chagall à James Joyce en passant par Paul Valéry. Ensemble dont il offrira à la Bibliothèque nationale de France les reproductions qui intégreront le fameux Cabinet des Estampes. L'Exposition Coloniale de 1931 lui donne une fantastique opportunité de traduire sur le papier à travers un formidable kaléidoscope, hymne à la diversité des peuples, son amour des hommes et sa bienveillante curiosité. Citoyen d'un monde dont il n'avait de cesse de vanter les beautés et l'intelligence, Aaron Bilis s'éteint à Porto en 1971. Précieusement conservées dans la famille de l'artiste, ses œuvres sont pour la première fois proposées aux enchères.

Lot 361
Aaron BILIS (1893-1971)
Rio, 1926
Huile sur toile, signée, datée et située en bas à droite
H. 89 cm - L. 78 cm
Estimation : 600 / 800

55 œuvres de Pierre Combet-Descombes (1885-1966)
« Je suis un romantique impénitent et m'en flatte. Je hais l'anecdote et ne me plais que dans les aventures. N'est-ce pas Fichte qui disait : « Rien n'existe que par l'imagination ». Je suis tout à fait d'accord avec le philosophe allemand sur ce point. Mon imagination m'a permis de voir large et haut, de voir intensément, de voir vivre. Je veux que chaque chose me donne sa puissance, toute son intensité. C'est pourquoi le nu, à cause de la complexité des formes, et les grands horizons des paysages décoratifs m'ont toujours tenté. »*
Combet-Descombes, 19250
*citation reproduite p.27 du catalogue de l'exposition « Pierre Combet-Descombes 1885-1966 » au Musée des Beaux-Arts de Lyon, 1985
(Biographie en p. 70 du catalogue)


Lot 408
Pierre COMBET-DESCOMBES (1885-1966)
Grand nu aux bas verts
Technique mixte sur papier (fusain, gouache, etc.), signée en
haut à gauche
A vue : H. 64 cm - L. 47,3 cm
Estimation : 1 500 / 2 000

Téléchargez ci-après le catalogue : catalogue
Suivez aussi la vente sur Drouot Live

Exposition publique
Mercredi 30 janvier de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Jeudi 31 janvier de 9 h à 12 h
Responsable de la vente : Maëlle LOPEZ

Art Nouveau - Art Déco
Expert : Emmanuel EYRAUD (E.E.)
Atelier Aaron Bilis
Expert : Damien VOUTAY (DV)

OEuvres de P. Combet-Descombes
Expert : Alain CANO (AC)




***********
Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /
LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Une exceptionnelle vente aux enchères Arts déco à Lyon

Lyon enregistre un record mondial pour la vente aux enchères de l'atelier J.Truphémus

Malgré la polémique sur la dispersion des oeuvres d'un artiste qui avait passé la fin de sa vie à les réunir (dans le but d'ouvrir un musée ?), c ’est devant une salle bondée qu’IVOIRE LYON a vendu 181 œuvres provenant de l’atelier de Jacques TRUPHEMUS (1922-2017), enregistrant un record mondial pour l’artiste.


La vente totalisait 822.300€ (656.770€ hors frais) dans une ambiance très active en salle, mais aussi au téléphone et sur Internet. Un record mondial était enregistré à 51.332€ (41.000€ hors frais) pour une huile sur toile de 115x115cm « Intérieur de café, soir, circa 2010 » sous les applaudissements des nombreux amateurs qui s’étaient déplacés pour acheter une œuvre de l’artiste lyonnais souvent comparé à l’illustre Pierre Bonnard.
A gauche La salle des ventes d’Ivoire Lyon lors de la vente de l’atelier Truphémus le 22 septembre
A droite Jacques TRUPHEMUS (1922-2017) "Intérieur de café, soir, circa 2010" Huile sur toile 115 x 115 cm
Cachet Atelier Jacques Truphemus au dos de la toile
Estimation : 4000/7000€
« Cette vente est un immense succès populaire et un bel hommage à Jacques Truphémus. Amis, collectionneurs, admirateurs se sont déplacés nombreux, lors de l’exposition (plus de 5000 personnes pour les seules Journées du Patrimoine) et cet après-midi pour la vente aux enchères qui affiche un record mondial » expliquait Antoine Bérard à l’issue de la vente.

--> Sur LYFtv-librairie : une monographie de Jacques Truphémus, par Denis Lafay et Yves Bonnefoy 
 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com               LYonenFrance 

LYFtvNews (le forum) 
Lire la suite - Lyon enregistre un record mondial pour la vente aux enchères de l'atelier J.Truphémus

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.