Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est assurances. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est assurances. Afficher tous les articles

Prêts immobiliers : changer d’assurance peut permettre des économies très significatives

lyon
 Entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’amendement Bourquin devait permettre de faciliter la substitution de l’assurance emprunteur mais c’était sans compter sur la ténacité des banques à conserver ce marché ! Défaut d’information, manque de clarté sur la date d’échéance annuelle, refus des banques pour des motifs variés, baisse de tarifs discrétionnaires… 

Les pratiques bancaires continuent de pénaliser la liberté de choix et le pouvoir d’achat des consommateurs. Certains acteurs alternatifs ont pourtant pris les devants pour permettre aux consommateurs de changer facilement l’assurance de leur crédit immobilier. 

Faciliter le changement d’assurance avec l’amendement Bourquin 
L’amendement Bourquin permet aux propriétaires de changer d’assurance emprunteur une fois le délai de 12 mois prévu par la loi Hamon (1) dépassé. L’objectif est de clarifier le droit des propriétaires et de les protéger des déviances commerciales bancaires observées sur le terrain. Mais l’amendement Bourquin présente une brèche dans laquelle ces dernières se sont très vite engouffrées…

SECURIMUT, une société lyonnaise née en 2006, avant les lois Lagarde, Hamon et Bourquin, déclare avoir la volonté de faire bouger les lignes du marché de l’assurance emprunteur immobilier, selon elle "trusté à 85% par les banques et qui génère 6 milliards d’euros de primes et plus de 50% de marges selon un Rapport Inspection Générale des Finances Novembre 2013"  


L'actu. lyonnaise en vidéos :

Des pratiques bancaires qui freinent les démarches 
Les propriétaires ont le droit de résilier leur assurance emprunteur chaque année à date échéance. Mais les banques jouent sur ladite date : date de signature du prêt, date d’adhésion au contrat d’assurance ou encore prise d’effet du contrat… Et comme il n’existe par ailleurs aucune obligation pour les banques de communiquer ladite date à tous les emprunteurs, les refus de délégations ou les reports de reprises ont été quasisystématiques. Ceci s’ajoute à différentes pratiques bancaires que l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) a dénoncées à plusieurs reprises et qui visent à contrer le changement d’assurance : défaut d’information, refus pour des motifs variés voire inexpliqués, baisse de tarifs discrétionnaires sur les contrats d’assurances existants, dans des tentatives ultimes pour retenir les emprunteurs… 
Pour les banques, l’assurance emprunteur est une véritable manne et elles sont prêtes à tout pour essayer de la conserver. 
Mais ces tactiques plus ou moins déontologiques pénalisent et révoltent les propriétaires qui se tournent de plus en plus vers les assurances alternatives. 

Le CCSF statue sur une date d’échéance commune (avis du 27 Novembre 2018)  
Afin de simplifier la substitution de l’assurance emprunteur, le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier) a publié ce mercredi 27 Novembre 2018 un avis qui porte sur la date d’échéance annuelle des contrats, l’extension des couvertures et l’harmonisation des certificats d’adhésion. Après discussion entre les banques, les assureurs et les courtiers, le CCSF a retenu comme date d’échéance commune la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt. Les assurés devront donc engager leurs démarches de résiliation au minimum deux mois avant cette date. 

En tant qu’expert de l’assurance emprunteur, SECURIMUT est confronté quotidiennement aux esquives des banques pour retenir leurs clients et se demande dans quelle mesure ces dernières seront prêtes à communiquer la date de signature du prêt… Si les banques peuvent facilement retrouver cette information, qu’en est-il des assureurs alternatifs ? Et de ceux qui sont les premiers concernés : les clients ? 
Bien souvent, l’exemplaire daté et signé de l’offre de prêt a été renvoyé à la banque et les propriétaires n’ont conservé qu’un double vierge, lorsqu’ils l’ont conservé. Les assureurs alternatifs vont donc devoir être plus habiles que jamais pour aider les consommateurs à concrétiser leur désir de changer d’assurance. 

En retenant la signature du prêt bancaire comme date d’échéance, le CCSF ne traite pas le problème de fond ou plutôt il ne le traite que partiellement. 
Pour permettre aux emprunteurs de réaliser une substitution d’assurance de façon autonome, il faudrait que les banques les informent systématiquement de la date d’échéance précise les concernant. Seule la communication d’une date personnalisée (jour/mois/ année) pourra servir les intérêts du consommateur : tout repose sur une information et une communication efficace. Sans cette date, la substitution reste compliquée. Ainsi, les pratiques bancaires risquent de pénaliser encore longtemps la liberté des consommateurs et leur pouvoir d’achat. 

Car il est possible pour les propriétaires de changer d’assurance en quelques clics et de faire des économies très significatives sur le coût de leur crédit, tout en étant mieux garanti ! 

Le gain constaté atteint fréquemment, selon Sécurimut, 10 000€ et 0,50% de taux de crédit et les assurés bénéficient d’une meilleure couverture, grâce au certificat d’équivalence ! Aujourd’hui, la société représente un portefeuille de 280 000 prêts x assurés. 
SECURIMUT, spécialiste du changement d’assurance emprunteur, s’est toujours élevé face à ces pratiques. Cette société est née de la volonté "de faire bouger le marché de l’assurance emprunteur trusté par les banques et de faciliter le changement pour tous les propriétaires. Après avoir créé le 1er certificat d’équivalence en 2014 pour faciliter les substitutions durant la première année de vie de l’assurance", Securimut a créé un service de mandat de gestion qui permet aux propriétaires de lui déléguer totalement leur changement d’assurance et la résiliation de leurs contrats bancaires. 
Pour le consommateur, toutes les opérations peuvent s'effectuer en ligne, avec l'accompagnement et le support d'un service client expert.
 Les gestionnaires experts de l’assurance emprunteur prennent en charge toutes les démarches avec la banque ou un autre alternatif, jusqu’à obtention effective de la substitution. 

Le changement d’assurance pèse plus de 62% des contrats de la société en 2018 dont deux tiers en Loi Bourquin ! 
En effet, alors qu’en 2017 60% du changement d’assurance se faisait en Loi Hamon (40% en Bourquin), en 2018 la proportion s’est inversée avec 66% du changement en Loi Bourquin (34% en Loi Hamon). La reprise a donc bien été dopée par l’entrée en vigueur de la Loi Bourquin applicable depuis le 1er Janvier 2018. Ceci a été rendu possible grâce à la délégation d’assurance et aux process de réponses aux banques mis en place dans l’entreprise. 

1 La loi sur la consommation dite loi Hamon de juillet 2014 donne la possibilité aux emprunteurs de changer d’assurance au cours des 12 mois qui suivent la signature du prêt, sans frais ni pénalité pour des garanties équivalentes. 
2 Exemple d’économies - Changement d’assurance sous conditions. Exemple d’économies selon profil de l’emprunteur au 05/12/2018 : pour un couple de 34 ans, employé, non-fumeur, assuré chacun à 100 % en Décès/Incapacité/Invalidité, empruntant 160 000 € au taux de 1,80 % sur une durée de 20 ans. Coût moyen d’une assurance proposée par la banque : 17 920 € sur la durée du prêt (soit un TAEA de 0,99 % pour le couple). Meilleur coût total proposé par le comparateur SwitchAssur : 4 877 € sur la durée du prêt (soit un TAEA de 0,29 % pour le couple). Économie réalisée supérieure à 13 000 € soit l’équivalent de plus de 0,70 % de taux de crédit. 
.
Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Prêts immobiliers : changer d’assurance peut permettre des économies très significatives

Le secteur des assurances est une filière stratégique pour la métropole de Lyon

lyon
Avec aujourd’hui plus de 11 500 emplois recensés sur le territoire, la Métropole de Lyon est devenue la 2e place de l’Assurance en France après Paris. Selon l’étude OPALE (Observatoire Partenarial Lyonnais en Économie), Lyon fait partie des agglomérations  les plus dynamiques pour la création d’emploi avec près de 1 840 emplois créés entre 2008 et 2016 soit une croissance de 16%. Ces bons résultats sont le reflet de la dynamique portée par les acteurs de la filière qui ont privilégié la Métropole de Lyon à d’autres territoires pour s’implanter. 
De nombreux centres de décision tels que les sièges sociaux d’April, d’Apicil, d’Alptis, de Groupama Rhône-Alpes-Auvergne, ou encore de SHAM ont choisi Lyon pour s’installer et se développer. La Métropole de Lyon dispose par ailleurs d’une renommée dans le marché  du courtage avec plus de 30% d’emplois de ce secteur sur le territoire.
L'actu. lyonnaise en vidéos :


Sans surprise, la majorité des emplois est concentrée sur la Ville de Lyon avec 8 900 emplois recensés (soit 77% de la totalité). Le quartier de la Part-Dieu est une place forte incontournable du secteur Assurance concentrant plus d’un emploi sur cinq avec l’accueil des sociétés Alptis, April, Covéa etc. Il est suivi du 6ème arrondissement avec 1 680 emplois comptabilisés et le 9ème  arrondissement avec  1 120 emplois (avec la présence d’Apicil notamment).

« L’assurance lyonnaise a su se réinventer, évoluer avec son territoire et mettre l’innovation au cœur de la filière. se félicite David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon. Cette belle performance est selon lui rendue possible grâce à la culture collaborative, mutualiste lyonnaise, mais aussi par les innovations produits et servicielles. Qu’il s’agisse de la digitalisation du secteur ou encore du développement de nouvelles garanties assurancielles sur des secteurs clés, tels que la cybersécurité, la e-santé ou le transport, Lyon dispose de tous les atouts pour devenir la future place forte de l’assurance en France ! 

La formation, moteur de la dynamique de la filière
Lyon dispose d’un atout clé pour le développement de la filière : son offre de formation complète et reconnue par les professionnels à l’échelle nationale. La Métropole dispose ainsi d’un pôle international de référence de formation et de recherche qui fait rayonner le territoire et forme de nombreux étudiants aux différents métiers de l’assurance : actuariat, commercial juriste…
L’Institut de Science Financière et d’Assurance installée sur le site de l’Université Claude Bernard Lyon 1 est classé 1ère école d’actuariat française et est la seule à disposer d’un laboratoire de recherche. L’école accueille plus de 600 étudiants et plus de 30 enseignants-chercheurs et doctorants dans son laboratoire de recherche.
Lyon bénéficie également de l’implantation de la Maison de l’Assurance et de l’Actuariat qui regroupe l’ISFA, l’Institut des Assurances de Lyon 1, et l’IFPASS, l’Institut de Formation de la Profession de l'Assurance.
 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /
LYFtvNews (le forum) 
Lire la suite - Le secteur des assurances est une filière stratégique pour la métropole de Lyon

Comment se faire indemniser par les assurances en cas d’inondations ?

lyon
 La France a été touchée en grande partie par d’importantes inondations, faisant à ce jour 1 mort et de nombreux dégâts matériels. L’état de catastrophe naturelle devrait être bientôt déclaré. 



 L’indemnisation n’est pas automatique  
 Si la plupart des habitations sont assurées contre les catastrophes naturelles dans le cadre d’une multirisques habitation, les véhicules doivent être couverts par des garanties dommages (vol ou tous risques) pour bénéficier d’une couverture. Les véhicules assurés seulement au tiers ne seront donc pas assurés. 

 Que change l’état de catastrophe naturelle ? 
 L’état de catastrophe naturelle joue un rôle important dans l’indemnisation des assurés. Toutes les zones sinistrées ne sont en revanche pas automatiquement concernées. Les zones sinistrées non-concernées par l’état de catastrophe naturelle entrent dans le cadre de l’assurance classique. Les zones liées à l’état de catastrophe naturelle bénéficient : 
- De plus de temps pour déclarer son sinistre (10 jours au lieu de 5 jours ouvrés) 
- D’une indemnisation accélérée 
- D’une franchise fixe de 380 euros A savoir : la garantie catastrophe naturelle ne prend en charge que les biens matériels initialement assurés par la multirisque habitation ou l’assurance automobile.
 Abonnez vous ! :
L'actu. lyonnaise en vidéos :
Les démarches à suivre par l’assuré en cas d’inondations 
 - Protéger les biens qui peuvent encore l’être. Sans quoi, l’assuré peut être jugé responsable des éventuelles dégradations 
 - Regrouper les éléments prouvant le sinistre (factures, photos, etc.) 

 Plusieurs types d’indemnisations 
 Il existe 3 manières d’être indemnisé pour les biens sinistrés : 
- Sur la base de la valeur d’achat : qui indemnise le bien selon son prix d’origine 
- Sur la base de la valeur à neuf : qui rembourse le bien sur le prix d’un bien neuf équivalent 
- Sur la base de la valeur d’usage : qui tient compte de la valeur du marché Se reloger après une inondation En cas de nécessité de relogement consécutif à une inondation, certains contrats d’assurance prévoient la prise en charge des frais d’hôtel pour tout le foyer (souvent limitée à quelques jours), d’autres non. Il convient alors de bien lire les conditions de son contrat.
(avec Assurland)
Lire la suite - Comment se faire indemniser par les assurances en cas d’inondations ?

Opteven, une entreprise qui recrute sans CV !

Les choses vont vite dans l’entreprise lyonnaise !  Opteven, acteur européen de l’assurance garantie spécialisé dans l'assistance recrute en ce moment 40 collaborateurs à Lyon. 
Dans le cadre de son fort développement, Opteven recrute de nouvelles compétences. Pour exemple de sa politique RH, le CV n’est plus le point d’orgue incontournable… Les clients de ses services sont des compagnies d’assurances, sociétés de financement, loueurs, constructeurs ou distributeurs. 
2017, une nouvelle année de croissance.
En 2017, 60 nouveaux emplois ont déjà été créés en CDI, portant l’effectif de l’entreprise à plus de 400 collaborateurs. Reste les 40 nouveaux appelés pour la plupart à intégrer  le plateau d’assistance. En dehors du BAC, ces personnes devront surtout avoir comme qualités principales le savoir-être et le bon sens. Pas besoin de présenter de CV ! C’est leur motivation et leur disponibilité qui fera la différence. 
Caroline ODDOS, Directrice des RH, de la Qualité et de la Communication interne indique dans un communiqué: « Cela fait maintenant 3 ans que nous pratiquons le recrutement sans CV. Cela nous permet de diversifier les embauches en restant ouverts sur les profils qui peuvent ainsi émerger. Nous n’imposons pas de limite d’âge et nous recevons les personnes intéressées sur la foi de leurs réponses à un questionnaire de mises en situation et de compétences. Ce que nous recherchons, ce sont d’abord les qualités relationnelles ». 
Favoriser le recrutement local 
Au-delà de l’exposition de ses offres lors de salons de recrutement ou étudiants ainsi que les campagnes de recrutement sur les réseaux sociaux, Opteven s’appuie également sur son action auprès des acteurs sociaux locaux pour développer le recrutement. C’est dans ce cadre que s’inscrit son partenariat avec l’AS Lyon-Duchère, un club de foot qui se veut aussi « ascenseur social ». 
Opteven a ainsi participé en juin à un événement organisé en coopération entre le Club et la Maison de l’Emploi « Ton métier c’est ton but ». Comme d’autres entreprises partenaires, Opteven s’est intégré au «speed dating» et au forum qui se déroulaient à cette occasion. Le moyen de présenter les métiers d’Opteven et de faire les premiers pas vers les embauches. 
L’entreprise : quelques chiffres Chiffre d’affaires prévisionnel 2017 : 133 M € 200 000 dossiers d’assistance 200 000 dossiers traités en panne mécanique et entretien (demandes de prise en charge). Implantations : Villeurbanne, Warrington (GB) et Milan (IT)
Lire la suite - Opteven, une entreprise qui recrute sans CV !

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.