Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est biographies. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est biographies. Afficher tous les articles

Edition : déjà un premier livre hommage à Jacques Chirac !

 

Cliquer pour commander
Suite au décès de l'Ancien Président de la République, les éditions Gründ annoncent la diffusion immédiate de "Jacques Chirac une vie pour la France", un livre hommage écrit par le journaliste Laurent Guimier. Sous la forme d’un reportage photo, avec des images d’archives rares et fortes, ce beau livre retrace l’ascension grandiose et mouvementée de l’ancien Président de la République française. 


Abonnez vous ! :



Un livre hommage à travers plus de 200 photos. 

Jacques Chirac l’a écrit dans ses Mémoires : « chaque pas doit être un but ». Une maxime qui résume bien la carrière politique de celui que la presse a tôt fait de surnommer « le bulldozer ». Tour à tour député de sa chère Corrèze, Maire de Paris pendant dix-huit ans, ministre de l’Agriculture, puis de l’Intérieur, fondateur du RPR et Premier ministre, l’ambitieux héritier du gaullisme aura gravi une à une les marches du pouvoir jusqu’à atteindre l’Elysée en 1995. 

Laurent Guimier a notamment dirigé la rédaction d’Europe 1 de 2008 à 2010 après celle du figaro.fr. Spécialiste de l’histoire politique contemporaine, il a aussi dirigé franceinfo, et est coauteur de l’histoire de la Vème République pour les nuls.


A lire aussi, le livre-enquête de Pierre Péan : 

Lire la suite - Edition : déjà un premier livre hommage à Jacques Chirac !

Saint-Exupéry : révélations sur sa disparition

Antoine de Saint Exupery
Saint-Exupéry
- Révélations
-
Le 31 juillet 1944, lors d'une mission de reconnaissance aérienne, le commandant Antoine de Saint-Exupéry disparaît à bord du Lightning N223. Ce beau livre, édité par Vtopo et préfacé par Patrick Poivre d'Arvor résume les longues années de recherche qui ont permis aux auteurs, des passionnés ou des membres de la famille éloignée du célèbre aviateur lyonnais auteur du Petit Prince,  de lever le voile sur le mystère de sa disparition.
Après quelques rappels sur la vie d'Antoine, les circonstances et les connaissances à propos de cette funeste mission sont étudiées. François d'Agay évoque l'état d'esprit des proches face à la disparition de son oncle, jusqu'à l'incroyable découverte en mer d'une gourmette en argent.
Ce bijou sera le déclencheur d'une longue enquête qui conduira les auteurs jusqu'à Horst Rippert, un aviateur allemand qui avouera avoir abattu un Lightning là-même où repose celui d'Antoine.

L'actualité lyonnaise en vidéos :

Une rencontre historique entre François, le plus proche parent d'Antoine, et Horst, le vétéran de la Luftwaffe responsable de sa mort, aura lieu en secret en février 2010. Elle est intégralement narrée ici.
Ce livre apporte donc enfin la preuve que Saint-Ex a été abattu par la chasse allemande. Mais la piste de ces recherches va en croiser d'autres. Ainsi, on découvre comment un jeune prince allemand, disparu au combat à Marseille, a pu être retrouvé et rendu à sa famille en Allemagne alors que sa dépouille reposait aux USA !
Le destin d'Henri Ray, jeune frère d'armes d'Antoine, disparu en mars 1944, est également élucidé, Henri repose auprès de lui.
Et finalement, une question reste posée : les secours en mer de la Luftwaffe ont-ils recueilli Saint-Ex vivant ?

Commander le livre Saint-Exupéry : révélations sur sa disparition (livraison par Amazon) -
Lire aussi sur LYFtv : Guynemer, la légende et le mystère !
Lire la suite - Saint-Exupéry : révélations sur sa disparition

Charles Mérieux, l'homme qui voulait vacciner le monde entier !

Commander ce livre
(livraison par Amazon)
Marc Francioli est journaliste honoraire. Ancien rédacteur en chef du Dauphiné libéré, co-fondateur du Quotidien Rhône-Alpes, il a aussi exercé au Parisien et à France 3 Paris-Île de France avant de terminer sa carrière comme médiateur de France 3 pour l'information.
Dans cette biographie de Charles Mérieux (1907-2001), il s'intéresse à un personnage qu'il a bien connu,  "un humaniste, un visionnaire, un entrepreneur, inlassable voyageur", qui s'est engagé pour le sauvetage de millions d'hommes dans le monde entier, en particulier au Brésil.
Grand et élégant jeune homme dilettante, passionné de voitures, Charles Mérieux a décidé de changer de cap et d'affronter, à partir de Lyon,  les pires ennemis de l'humanité : les virus !
On est alors au milieu du vingtième siècle et le "Docteur Mérieux" se met en tête de vacciner tous les enfants du monde ! Fièvre aphteuse, rage, méningite, polio, tuberculose, coqueluche, tétanos, et même le Sida et Ebola sont ses champs de bataille.
Dans la préface du livre de Marc Francioli, l'écrivain Jean Christophe Rufin rappelle que "le projet de Charles Mérieux est d'emblée humanitaire, par delà ses aspects industriels", même si ses détracteurs lui ont reproché de gagner beaucoup d'argent. Collecteur de sang pour la Résistance pendant la Guerre, il part aux Etats Unis en 1945 étudier le système américain de la transfusion sanguine et en ramène l'idée de l'industrialisation du système.
Il veut d'abord s'attaquer à la fièvre aphteuse qui touche de nombreux pays du monde. Le docteur Mérieux devient célèbre en accompagnant lui-même les livraisons de vaccins vétérinaires en Amérique latine, puis dans de nombreuses autres régions du monde.
Fin politique, l'industriel devient diplomate : il crée sa fondation en 1967 et rencontre les chefs d'Etat. Souvent plus connu que le Président français il déclare : "Face aux épidémies, nous sommes des pompiers".
Face aux commandes de plus en plus importantes (cent millions de doses livrées en six mois!), il a l'idée de créer Bioforce, une force d'intervention rapide capable de répondre aux défis des épidémies. Puis il installe  le laboratoire P4, un bunker situé à Lyon, chargé d'étudier les virus les plus dangereux.
Vers la fin de sa vie, le docteur Mérieux développait plusieurs nouveaux thèmes de recherche : sur le Sida bien sûr, mais aussi sur les cellules souches embryonnaires et le clonage ainsi que la recherche sur la procréation, avec le Professeur Jean-Louis Touraine...
Il souhaitait aussi profiter de l'avènement d'internet pour développer les formations à distance, mettre en réseau les centres de recherches...
Marc Francioli rappelle que, loin d'être un solitaire, Charles Mérieux "avait un désir effréné de s'associer, sous les formes les plus variées", avec toujours de grands savants pour modèles, Louis Pasteur et Claude Bernard, et aussi une grande passion qu'il n'aura jamais abandonné, sa ville de Lyon.
Lire la suite - Charles Mérieux, l'homme qui voulait vacciner le monde entier !

Mitterrand-Rocard, histoire d'une longue rivalité...


             
L'ancien Premier ministre français Michel Rocard est décédé le samedi 2 juillet 2016. Il avait 85 ans.  
Michel Rocard a été premier ministre au cours du second mandat de François Mitterrand entre juin 1988 et mai 1991. Une collaboration pour le moins tumultueuse entre les deux hommes qui se détestaient, Rocard, défenseur du franc parler, représentant une aile réformiste au sein du Parti socialiste. 
L'encyclopédie Wikipedia rappelle qu'à la fin des années 1970, le "courant" rocardien affichait une tendance décentralisatrice au cours du congrès de Nantes, avant de devenir "ouvertement hostile aux nationalisations intégrales" préparées par les mitterrandistes. 
Dans le domaine international, Michel Rocard avait pour mentor Pierre Mendes France et était profondément partisan de la décolonisation.
En France, il a défendu la moralisation, le "parler vrai" et la décentralisation du pouvoir politique (déconcentration, régionalisation...). 
Dans le domaine économique, il s'est déclaré très tôt favorable à l’économie de marché, ce qui l'a placé dans les négociations du Programme commun de la gauche à l'opposé du Parti Communiste. 
RMI, CSG, Moralisation de la vie politique
Libre dans sa parole, Michel Rocard, qui avait été Ministre du Plan et Ministre de l'Agriculture avant d'être appelé à Matignon, n'hésitait pas à prendre ses partisans à "rebrousse poil". On se souviendra des Accords de Matignon obtenus avec Edgar Pisani sur la sortie de crise en Nouvelle Calédonie, de la création du Revenu Minimum d'Insertion  le 12 octobre 1988 (l’un des rares projets de loi votés à l'Assemblée à l'unanimité) ou encore, le 19 novembre 1990, de la loi sur la Contribution sociale généralisée (CSG), un impôt prélevé à la source de tous les revenus, qu'ils proviennent du travail ou du patrimoine. 
La bataille des éléphants
Tête de liste du PS aux élections européennes de 1994, Michel Rocard se voit opposer la concurrence d'une liste des Radicaux de Gauche animée par Bernard Tapie et soutenue en sous main par François Mitterrand. Les "éléphants" du PS profitent alors de son mauvais score pour le forcer à démissionner de son poste de premier secrétaire. Il ne sera donc pas candidat en 1995, laissant le champ libre au retour de la droite.
A lire sur la longue carrière de Michel Rocard :
- La biographie complète de Wikipedia
- Sur la relation tumultueuse entre François Mitterrand et Michel Rocard :


Lire la suite - Mitterrand-Rocard, histoire d'une longue rivalité...

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.