Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est europe. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est europe. Afficher tous les articles

Europe : la région Auvergne-Rhone-Alpes continuera à gérer le programme ALCOTRA

ALCOTRA, Alpes Latines Coopération Transfrontalière, est un programme européen de coopération transfrontalière entre la France et l’Italie.

LYFtvNews : l'actu. des chaînes francophones :

Présidé par la Région Auvergne Rhône-Alpes, autorité de gestion du programme, il est composé notamment des Etats membres France et Italie, la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur, les Départements de la Savoie, Haute-Savoie, Alpes-Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes, les Régions Piémont, Ligurie et la Région Autonome de la Vallée d’Aoste, les Provinces de Cuneo et d’Imperia et la Ville Métropolitaine de Turin.
logo lyon en france
Doté d’un budget de près de 200 M€ par le Fonds Européen pour le Développement Rural (FEDER), son objectif est d’améliorer la qualité de vie des populations et le développement durable des systèmes économiques et sociaux transfrontaliers grâce à une coopération touchant l’économie, l’environnement et les services aux citoyens. 
Europe : la sélection d'actualités de LYFtvNews :
2021-2027 Yannick NEUDER Vice-Président délégué à l’Enseignement supérieur, à la Recherche, à l’Innovation, aux Fonds européens et à la Santé de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Eliane BARREILLE Vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur en charge de la Ruralité et du Pastoralisme, ont présidé le Comité de suivi du Programme Interreg France Italie. 
La nouvelle période de programmation 2021-2027. 
Cette réunion était capitale puisqu’elle avait pour objet de désigner l’Autorité de gestion de ce nouveau Programme. A l’unanimité les partenaires ont salué la bonne gestion du Programme actuel par la Région Auvergne Rhône-Alpes et ont validé sa candidature pour 2021-2027. De même, la Commission européenne s’est félicitée de ce choix prônant la continuité et offrant un démarrage plus rapide des travaux. 
Les partenaires ont aussi souligné la nécessité de se rapprocher des problématiques des territoires. 
Tous se sont entendus pour inscrire dans le Programme des thématiques fortes comme l’adaptation au changement climatique, la santé, le numérique, la mobilité, l’innovation, la culture et le patrimoine. Ils se sont engagés à rapprocher l’Europe des citoyens en développant l’animation de proximité. 
Pour Yannick NEUDER, « La Région Auvergne Rhône-Alpes s’engage à assurer une transition rapide et efficace entre les deux périodes de programmation et porte avec l’ensemble du partenariat franco-italien la volonté de simplifier et de rendre plus concrète l’intervention de l’Europe sur ces territoires sensibles de montagne ». Pour Eliane BARREILLE, la prochaine période de programmation permettra notamment de renforcer pour nos territoires de montagne la lutte contre le changement climatique, « qui doit nous animer tous et qui nous oblige vis-à-vis des générations futures. Cette priorité est celle de la Région Provence-AlpesCôte-d’Azur, qui y consacre déjà 30% de son budget, à travers le plan climat. C’est aussi l’une des grandes priorités politiques de l’Union européenne pour la période qui s’ouvre, avec le  Green New Deal ». 

Une année de travail de concertation et d’écriture est prévue afin de déposer le nouveau Programme à la Commission européenne en décembre 2020. 
Ce Comité de suivi a aussi été l’occasion de sélectionner des projets sur l’actuel programme 2014-2020, ce qui porte à 174 opérations financées pour un montant de 193 millions d’Euros de fonds européens de développement régional (FEDER). Le programme affiche aujourd’hui un taux de programmation de plus de 96%, l’un des meilleurs à l’échelle européenne tous programmes de coopération confondus. Les élus et administrations partenaires se sont donnés rendez-vous au Printemps pour le prochain Comité de suivi qui aura lieu dans la Région Piémont afin de sélectionner les derniers projets et évoquer les priorités du 2021-2027. 





Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

Lyon :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Lire la suite - Europe : la région Auvergne-Rhone-Alpes continuera à gérer le programme ALCOTRA

Résultats européennes 2019: trombinoscope et réactions Lyon, Rhône et région AuRA

Les élections européennes ont été marquées ce dimanche 26 mai par une très forte hausse de la participation dans le département du Rhône comme dans le reste de la France, mais avec de grandes disparités suivant les communes: une très grande abstention dans des villes de banlieue comme Saint-Fons et en revanche une forte mobilisation des électeurs dans les villages... A 17h, la Préfecture annonçait un taux de participation moyen de 48,36% sur le département (contre 30,83% en 2014, 33,89% en 2009 32,79% en 2004). Selon les premiers résultats donnés en France, les Républicains (dirigés par le président de la région AuRA Laurent. Wauquiez) s'effondrent par rapport à leur dernier score lors des européennes de 2014 (21%). Ils n'obtiendraient cette fois que 7 à 8 % ! Les Verts deviennent la 3ème force avec près de 13%, derrière le Rassemblement National (23%) et le parti présidentiel LREM (21,9%) qui n'atteint pas son objectif d'arriver devant le parti de Marine Le Pen. Pour leur part les socialistes et La France Insoumise se neutralisent autour de 6,7% chacun.
Mise à Jour Lundi 27/05/2019 (résultats définitifs): Taux de participation national : 50,12% RN : 23,31% LREM 22,41% Les Verts 13,47% Les Républicains 8,48% la France Insoumise 6,31% Le parti socialiste / place publique 6,19%
--> Voir les résultats détaillés par villes et départements sur le site du Ministère de l'Intérieur.
En nombre de sièges, le Rassemblement National obtiendrait pour l'instant 23 députés sur 74 *, la République en Marche 21, les Verts (EELV) 12, les Républicains 8, le PS et la France Insoumise 5 élus chacun.
*La répartition pourrait changer après le Brexit (cinq députés anglais seront alors remplacés par des français).

--> Voir ici le trombinoscope des députés européens élus ou réélus le 26 mai


L'actu. lyonnaise en vidéos :
Voici quelques réactions recueillies après la publication de ces  premiers résultats : 
Michèle RIVASI (députée européenne EELV, 2eme de la liste de Yannick Jadot)   :
"Dans une Europe crépusculaire, la vague verte de l'espoir   :
En votant dans beaucoup de pays de l'UE comme jamais pour les écologistes, les citoyens/nes ont souhaité que l'Europe ne se résume plus à un grand marché où la loi de l'argent et celle des lobbies règnent en maîtres absolus. En envoyant plus de 70 eurodéputéEs écologistes dans toute l'Europe, le signal est donné qu'une autre Europe est possible : écologique, ouverte, solidaire et citoyenne.   
Je tiens tout d'abord à remercier les électeurs/trices qui ont voté pour notre liste EELV hier. Avec mes amis écologistes au Parlement européen, je continuerai à batailler contre les lobbies qui nous empoisonnent, le nucléaire, la malbouffe, les pesticides... Je me battrai avec l'ensemble des écologistes pour la santé, la transparence démocratique et scientifique. 
Pour une autre Europe : celle des communs, celle de  demain.   
Deux leçons sont à tirer de ce scrutin : l'impasse libérale et la perte de sens de l'idéal européen a conduit une bonne partie de citoyens à tomber dans le piège du national populisme fondé sur le repli identitaire et nationaliste, la peur de l'autre, le rejet de l'étranger et des solidarités entre les peuples. Mais à côté de cela, un peu partout en Europe, on assiste à une poussée des écologistes portée par la génération climat et l'urgence écologique qui pèse avec la crise climatique, la crise sanitaire générés par les pollutions et l'effondrement du vivant.    
Dans ce paysage crépusculaire, et face à une Union Européenne sans boussole, somnambule, la poussée des écologistes permet de garder espoir. Un désir d'une autre Europe est né. Cet alter-Europa est possible : c'est celle des communs, de l'écologie, de l'accueil, de la solidarité…   
En France : l'écologie, nouvelle matrice de la refondation d'une alternative au libéralisme et à l'extrême droite   En France, les écologistes renouent avec leurs scores historiques de 2009. Aussi, si nous additionnons l'ensemble des forces qui défendaient un projet fondé sur une écologie répondant à l'urgences sociale, démocratique et écologique (LFI / Place Publique / Génération.s / Urgence écologique) , cela fait près d'un tiers de l'électorat. L'écologie politique est bien devenu l'un des 4 blocs qui polarisent l'électorat national aux côtés des libéraux, des conservateurs et des nationaux populistes. 
Et ce bloc est même en tête sur ces élections.   
Cependant, atomisés comme les résultats le montrent ce soir, les forces représentant  les écologistes et la gauche de transformation ne sont pas en capacité de peser à leur juste mesure dans le débat public et de représenter une alternative face à un modèle libéral-productiviste destructeur du vivant et du climat. Un chemin commun doit s'inventer pour bâtir un nouveau récit : celui d'une écologie sociale et citoyenne fondée sur la sobriété énergétique, l'interdépendance planétaire, l'autonomie et l'émancipation de toute forme de domination et d'aliénation. Créons un archipel de l'urgence sociale, écologique et démocratique avec l'ensemble des acteurs d'une écologie de transformation. Convergeons, construisons des ponts entre l'écologie en mouvement (Alternatiba, Extinction Rebellion, Greenpeace…) et les forces politiques et les élus qui souhaitent transformer le réel dans les institutions en s'appuyant sur la mobilisation citoyenne.  
 Aujourd'hui, tout commence".  
**************

Communiqué de Envie d'Europe Rhône, Yann Crombecque, premier secrétaire fédéral du PS Rhône, Eugénie Wiber et Cédric Pellissier, co-référents de Place Publique Rhône Alain Nathan, référent de Nouvelle Donne Rhône Jean-François Auzal, président du Parti radical de gauche du Rhône.
"Ce soir, malgré une hausse de la participation, il est désolant de constater que le Rassemblement national arrive à nouveau en tête. Jamais nous devons nous habituer à une telle situation qui appelle à trois constats:
1. C'est d'abord un véritable désaveu pour Emmanuel Macron. Le Président a souhaité faire de ce scrutin un référendum sur sa personne et sa politique. C'est un échec : Emmanuel Macron n'est pas le rempart qu'il prétend être face au Rassemblement National. Ce dernier a réussi malheureusement à capter les colères sociales.  
2.Ce soir c'est également l’effondrement des Républicains : à trop jouer avec la flamme du Front National, Laurent Wauquiez a fini par se brûler.  
3.Le résultat de la liste Envie d'Europe, plus élevé que ce qui était annoncé dans les sondages, démontre qu'il est urgent d'amplifier le rassemblement des forces de gauche pour construire un projet qui réponde aux urgences sociales, écologiques et démocratiques. 
Enfin, dans le Rhône, après une belle campagne de terrain, nous nous félicitons de la réélection de Sylvie Guillaume , qui pourra ainsi poursuivre nos combats communs aux côtés des autres élue.e.s d'Envie d'Europe". 
**************
Réaction de David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon :
"La participation est en forte hausse, de 10 points, par rapport à 2014. Nous n’avons jamais autant voté depuis 30 ans pour les élections Européennes. C’est un sursaut qu’il faut saluer et dont il faut se réjouir.
Le score du Front National est élevé et se confirme par rapport à 2014. Compte tenu de mon histoire personnelle, des origines de mon engagement politique, je ne me résoudrai jamais à voir l’extrême droite si haute.
J’aurais évidemment souhaité que la République en Marche arrive en première position, mais 22% c’est un bon score, proche de celui des présidentielles. LREM est en responsabilité depuis 2 ans. Dans l’histoire, généralement, cette élection est plutôt difficile pour la force politique en place. Ce scrutin intermédiaire était donc déterminant. Le vote de défiance pour le président que certains avaient annoncé ne s’est pas produit.
Le score des partis traditionnels s’effondre, notamment celui de LR qui passe de 21% à 8%. La place centrale de LREM dans la recomposition politique française est aujourd’hui confirmée.
Je note également le bon score des écologistes, et de toutes les listes qui ont placé l’environnement au centre de leur programme. C’est un tournant, qui montre que l’écologie doit être au cœur de nos politiques publiques. C’est d’ailleurs ce que je m’attache à faire depuis que j’ai été élu Président de la Métropole.
Les pro-européens sont plus forts que ceux qui veulent mettre fin à cette formidable aventure collective. C’est ce que je souhaite retenir de ce scrutin. Nous allons mener le combat pour l’Europe. Nous en aurons les moyens au Parlement européen, avec un groupe d’au moins 100 députés".
**************
Nora Berra, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et candidate UDI a réagi ainsi : 
"Je prends acte du résultat des élections européennes de ce soir. Si la hausse de la participation est une bonne nouvelle, elle est relativisée par l’abstention de près d’un Français sur deux. Le verdict des urnes ne permet malheureusement pas à la liste « UDI Les Européens » d’envoyer des représentants au Parlement européen. Pour la voix de la France en Europe ainsi que pour les électeurs qui, à travers nous, l’ont voulue claire, intelligible et résolument pro-européenne, je le regrette. Les conditions dans lesquelles les Français ont été appelés aux urnes sont profondément inquiétantes. La stratégie funeste d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, consistant à faire de ce scrutin une nouvelle édition de l’élection présidentielle de 2017, a défiguré la démocratie française. Je fais le vœu d’une prise de conscience collective permettant d’éviter les conséquences dévastatrices du clivage que vit notre pays. Il est insupportable de constater que plusieurs France s’affrontent aujourd’hui. Enfin, je remercie l’ensemble des colistiers et des militants qui m’ont accueillie à bras ouverts sur leur liste et sur le terrain, ainsi que tous les Français qui ont soutenu et cru en notre projet."
**************
Communiqué d’Europe Écologie Les Verts de Lyon Europe Ecologie –
Les Verts Lyon remercie les 31 733 lyonnais.e.s qui ont choisi le bulletin vert ce dimanche, plaçant la liste conduite par Yannick Jadot à la deuxième place avec 20,92% des suffrages exprimés. “C’est un résultat historique pour les écologistes.  La génération climat notamment, cette jeunesse déterminée et mobilisée pour son avenir, a placé sa confiance dans la liste écologiste menée par Yannick Jadot.  C’est désormais autour des valeurs écologistes que doit se construire la société de demain. 
Après ce résultat aux européennes, nous regardons les prochaines élections. Nous avons lancé un appel à Changer Lyon (changerlyon.fr) il y a quelques semaines. Il constitue le socle de la mobilisation de toutes celles et ceux qui se retrouvent dans les combats menés par les écologistes.” explique Grégory Doucet, secrétaire d’EELV Lyon. L’écologie comme horizon d’espoir ! Le groupe des Verts au parlement européen sera renforcé, avec plus de 70 élu.e.s. C’est une très bonne nouvelle pour les combats écologistes à mener, cruciaux pour l’humanité. 
Pour notre Région, ce sont deux écologistes de combat qui montent au Parlement : Michèle Rivasi et Gwendoline Delbos Corfield. Les résultats ailleurs en Europe (Allemagne, Irlande, Pays-Bas, Belgique…) confirment que l’alternative se construit autour des écologistes. L’enjeu climatique oblige à la plus grande responsabilité et l’urgence est à construire l’alternative à vocation majoritaire partout sur notre Métropole. 
Pour Emeline Baume, présidente du groupes des élus à Lyon : “Le travail de nos eurodéputés a été énorme lors de la dernière mandature. Des élus qui savent construire des majorités de projets, loin des postures stériles, permettent de faire avancer l’écologie. Nous devons construire les prochaines victoires en nous appuyant sur toute la société. Pollution de l’air, logement des enfants sans toits, cantines sans plastique, sortie des pesticides, règlement local de publicité, anneau des sciences : c’est autour des questions écologiques et sociales très concrètes que les lyonnais.e.s se sont mobilisés ces derniers mois. Sur ces combats nous attendons des actes concrets à la Métropole dans les semaines qui viennent pour répondre aux urgences écologiques et sociales.”
**************


Rejoignez @LYFtvphotos sur Instagram 
Lire la suite - Résultats européennes 2019: trombinoscope et réactions Lyon, Rhône et région AuRA

Voter par procuration aux élections européennes

Les élections européennes se tiendront le dimanche 26 mai 2019. Les électeurs qui ne pourront pas se rendre dans leur bureau de vote peuvent dès à présent donner procuration à un autre électeur. 

Une demande de procuration doit être justifiée par les motifs suivants : 
obligations professionnelles, vacances, maladie, handicap, assistance à un malade, résidence dans une autre commune, etc. Le mandant (l’électeur qui donne procuration) et le mandataire (la personne qui votera) ne doivent pas nécessairement être inscrits dans le même bureau de vote, mais doivent en revanche être obligatoirement inscrits dans la même commune. 
Pour ce faire, le mandant doit remplir le formulaire CERFA n°14952*01 et l’apporter personnellement au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d’instance du ressort de son domicile ou de son lieu de travail. Il sera daté et signé sur place devant l’autorité compétente.

Le formulaire CERFA n°14952*01 de demande de vote par procuration est disponible sur le site internet : www.service-public.fr
Les électeurs qui n’ont pas accès à un ordinateur connecté à internet et/ou une imprimante pourront obtenir un formulaire de demande de vote par procuration auprès du commissariat de police, de la brigade de gendarmerie ou du tribunal d’instance du ressort de leur domicile ou de leur lieu de travail, qui se chargera de sa transmission en mairie. 
La procuration doit parvenir à la commune du mandant avant le jour du scrutin, tout en veillant à prendre en compte les délais pour acheminer et traiter la procuration.

Le mandant est en droit de résilier sa procuration à tout moment. 
La résiliation est à effectuer devant les mêmes autorités et selon les mêmes modalités que la procuration. Le mandataire ne reçoit aucun document. C’est le mandant qui doit l’avertir de la procuration qu’il lui a donnée et du bureau de vote dans lequel il devra voter à sa place.
Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com /                LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)

L'actu. lyonnaise en vidéos :

Rejoignez nous sur Instagram 
Lire la suite - Voter par procuration aux élections européennes

Erasmus + , les échanges européen plébiscités

Les députés ont confirmé jeudi le triplement des fonds d’Erasmus+ pour permettre à un plus grand nombre de personnes de participer, en adaptant les bourses aux besoins des participants.
Pour la prochaine génération du programme Erasmus+, l’un des principaux objectifs du Parlement est que davantage de jeunes participent aux différents programmes de mobilité à des fins d’apprentissage. Il propose donc une série de mesures visant à lever les obstacles économiques, sociaux et culturels.

  • Un budget triplé pour la période 2021-2027 
  • Une attention portée aux personnes les moins favorisées 
  • De nouvelles mesures et actions pour accroitre le nombre de participants 
LYFtvnews : les vidéos les plus populaires cette semaine

Des stratégies nationales pour encourager la participation des personnes défavorisées
Afin de mieux adapter le programme aux besoins des personnes défavorisées et d’accroitre leur participation, les députés proposent que la Commission européenne et les agences nationales Erasmus élaborent un cadre inclusif européen et développent des stratégies nationales d’inclusion.
Les mesures prises pourraient inclure un soutien accru à la mobilité, l’ajustement des bourses mensuelles et une révision régulière des coûts de la vie et de subsistance. D’autres soutiens spécifiques pourraient inclure une formation linguistique, un soutien administratif ou des possibilités d’apprentissage en ligne.

De nouvelles activités Erasmus
Les députés redistribuent également le budget vers différentes activités, offrant la possibilité aux auxiliaires de puériculture et aux éducateurs de jeunes enfants, aux jeunes athlètes et aux entraîneurs sportifs de participer à des programmes de mobilité. Les échanges liés à la formation professionnelle, notamment dans les régions transfrontalières, seront aussi une des priorités du nouveau programme, avec un budget en hausse.


L'actu. lyonnaise en vidéos :


Co-financement avec d’autres programmes européens
Davantage de synergies avec d'autres programmes de financement européens permettraient à de nombreux programmes de qualité qui ne peuvent actuellement pas être financés dans le cadre d'Erasmus de bénéficier d'un financement combiné pour compléter les ajustements des bourses, des transports, du coût de la vie des apprenants défavorisés ou pour financer de nouveaux projets.
Le rapporteur Milan Zver (PPE, SI) a déclaré: ‘‘Notre objectif est de rendre le programme Erasmus+ plus accessible, plus inclusif et plus équitable pour tous les groupes de jeunes et d’adultes, quelle que soit leur situation économique. Erasmus+ ne permet seulement d’étudier et de se former à l’étranger, mais aussi d’aider à renforcer l’identité européenne et à augmenter les opportunités en termes d’emploi. Le programme offre aux participants un savoir et des compétences qui enrichiront leur vie professionnelle et personnelle. Je pense qu’investir dans Erasmus, c’est investir dans l’avenir de l’UE. J’appelle une nouvelle fois la Commission européenne et les États membres à soutenir le triplement du budget lors du trilogue.’’

Prochaines étapes
Le texte final devra faire l’objet de négociations et d’un accord avec le Conseil lors de la prochaine législature.

En savoir plus :

 Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com /                LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Erasmus + , les échanges européen plébiscités

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.