Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est europe. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est europe. Afficher tous les articles

Europe : Erasmus+, des opportunités pour les jeunes défavorisés

lyon
Erasmus+ devrait tripler son budget, permettre à plus de personnes de participer et adapter ses bourses aux besoins des bénéficiaires.

La commission de la culture et de l’éducation du parlement européen a approuvé mercredi la prochaine génération du programme Erasmus+, proposant une série de mesures visant à lever tous les obstacles économiques, sociaux et culturels et à permettre à davantage de personnes de participer aux différents dispositifs de mobilité à des fins d’éducation.


Les députés demandent à la Commission européenne et aux agences nationales Erasmus+ d’élaborer un cadre inclusif et de développer des stratégies nationales d’inclusion. Ces mesures pourraient inclure l’adaptation des financements aux besoins des participants, notamment le soutien financier à la mobilité, l’ajustement des enveloppes mensuelles de bourse et une révision régulière du coût de la vie.

Un soutien particulier pour les personnes les moins favorisées pourrait également être prévu et pourrait inclure une formation linguistique, un soutien administratif ou des possibilités d’apprentissage en ligne.


La nouvelle activité proposée, ‘‘partenariats à petite échelle’’, permettrait à des organisations ayant peu d’expérience ou peu de capacité opérationnelle de participer au programme, notamment des associations de terrain ou des associations travaillant directement avec des personnes défavorisées.

De nouvelles activités Erasmus+
Les députés redistribuent également le budget vers différentes activités, offrant la possibilité aux auxiliaires de puériculture et aux éducateurs de jeunes enfants, aux jeunes athlètes et aux entraîneurs sportifs de participer à des programmes de mobilité. Les échanges liés à la formation professionnelle, notamment dans les régions transfrontalières, sont également une des priorités du nouveau programme, avec un budget également en hausse dans le texte adopté.

Co-financement avec d’autres programmes européens
Les députés proposent de multiplier les synergies avec d’autres programmes européens de financement, afin que les co-financements puissent être utilisés pour compléter le réajustement des bourses, du coût de la vie et du transport pour les apprenants défavorisés, ou pour financer de nouveaux projets.

La présidence de la commission de la culture, Petra Kammerevert (S&D, DE), a déclaré que  ‘‘le nouvel Erasmus+ doit être vraiment ouvert à tous et encourager chacun à participer. Les auxiliaires de puériculture et les éducateurs de jeunes enfants devraient aussi pouvoir bénéficier de ces activités de mobilité. Les étudiants et les apprenants professionnels doivent recevoir une aide financière et structurelle supplémentaire pour vivre une expérience de qualité et acquérir les compétences nécessaires à leur développement personnel et à leurs perspectives professionnelles futures.’’

En savoir plus 

 Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com /                  LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)

L'actu. lyonnaise en vidéos :

Rejoignez nous sur Instagram  
Lire la suite - Europe : Erasmus+, des opportunités pour les jeunes défavorisés

Les députés européens favorables au cannabis thérapeutique

lyon
 Les députés estiment qu'il existe des preuves que le cannabis ou les cannabinoïdes peuvent être efficaces pour augmenter l'appétit et diminuer la perte de poids associée au VIH/SIDA. Le cannabis médical peut également aider à soulager les symptômes de troubles mentaux tels que la psychose ou le syndrome de la Tourette, ainsi que les symptômes d'épilepsie, d'Alzheimer, d'arthrite, d'asthme, de cancer, de maladie de Crohn et de glaucome. Ils contribuent également à réduire le risque d'obésité et de diabète et à soulager les douleurs menstruelles.


Les vidéos populaires sur LYFtvNews :


Alors que l'OMS a officiellement recommandé que le composé de cannabis cannabidiol (CBD) ne soit pas classé parmi les substances contrôlées, la législation des États membres diffère considérablement en ce qui concerne le cannabis à des fins médicales.
Les députés proposent des moyens de combler les lacunes de la recherche et appellent les États membres à saisir le potentiel des médicaments à base de cannabis.
Dans une résolution adoptée mercredi 13 février, les députés demandent à la Commission et aux autorités nationales d'établir une distinction claire entre le cannabis médical et les autres usages du cannabis. La résolution invite la Commission et les États membres à s'attaquer aux obstacles réglementaires, financiers et culturels qui pèsent sur la recherche scientifique et les invite à financer correctement la recherche.

L'UE devrait, elle aussi, s'engager dans davantage de recherche et stimuler l'innovation en ce qui concerne les projets relatifs au cannabis médicinal.

  • L'UE devrait stimuler l'innovation dans le domaine du cannabis médical 
  • Les médicaments efficaces à base de cannabis devraient être couverts par les régimes d'assurance maladie 
  • Les autorités devraient établir une distinction claire entre les utilisations médicales et les autres utilisations. 
Laisser les médecins prescrire des médicaments à base de cannabis
Les députés demandent aux États membres de permettre aux médecins de prescrire des médicaments à base de cannabis. Lorsqu'ils sont efficaces, ces médicaments doivent être couverts par les régimes d'assurance maladie de la même manière que les autres types de médicaments, disent-ils.
La réglementation des médicaments à base de cannabis se traduirait par des recettes supplémentaires pour les pouvoirs publics, limiterait le marché noir et garantirait un étiquetage précis et de qualité. Selon eux, cela limiterait également l'accès des mineurs à cette substance.

En savoir plus :


 Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Les députés européens favorables au cannabis thérapeutique

Entreprises : la CPME 69 s'inquiète de la pespective d'un Hard Brexit

lyon
 Le rejet par le Parlement britannique du projet d’accord portant sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne rend aujourd’hui probable un "hard Brexit", au 30 mars 2019.
La CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) s’inquiète des conséquences pratiques notamment pour les 30 000 PME françaises qui commercent avec le Royaume-Uni. Mais au-delà de ces entreprises, dont un certain nombre a anticipé cette situation, il est à craindre que des secteurs entiers d’activité soient concernés.
L'actu. lyonnaise en vidéos :


C’est pourquoi la Confédération des PME recommande aux entreprises de vérifier le plus rapidement possible l’origine des produits alimentant leur chaine d’approvisionnement, et ce afin de surveiller leur conformité avec les règles en vigueur dans l’Europe des 27.
De même, il leur revient dès à présent, de protéger leurs marques, dessins et modèles auprès de l’IPO (Intellectual Property Office). La seule protection communautaire s’avérera brutalement inefficace au Royaume-Uni.
 Abonnez vous ! :
Par ailleurs, les autorisations ou certificats obtenus au Royaume-Uni devront impérativement être transférés dans l’Union Européenne. Il en ira de même avec les qualifications professionnelles.
Quant aux formalités douanières, auxquelles viendront s’ajouter des contrôles phytosanitaires, elles causeront un préjudice considérable aux entreprises. Le commerce de denrées alimentaires périssables deviendra ainsi pratiquement impossible.
Alors que 500 camions étrangers procèdent aujourd’hui aux formalités douanières à l’entrée du Royaume-Uni, en l’absence d’accord spécifique 8000 camions seront concernés. Plusieurs jours d’attente seront alors nécessaires à la frontière si des files réservées aux véhicules d’entreprises ne sont pas prévues.
Enfin, le Royaume-Uni n’étant plus concerné par la TVA intracommunautaire, la CPME demande au gouvernement français de mettre en place des dispositifs fiscaux pour éviter les mécanismes compensatoires.

LYFtvNews (le forum) 
Lire la suite - Entreprises : la CPME 69 s'inquiète de la pespective d'un Hard Brexit

Helsinki et Lyon nommées "2019 European Capitals of Smart Tourism"

lyon
 Capitales européennes du tourisme intelligent et durable 2019, Helsinki et Lyon avaient répondu à l'initiative de l’Union européenne. Il sagit d'encourager l’échange de bonnes pratiques pour renforcer "le caractère durable et la compétitivité des villes en tant que destinations touristiques au sein de la nouvelle ère industrielle". 
Le concours est basé sur une proposition du Parlement européen, qui a assuré son financement pour 2018-2019 grâce à une action préparatoire. 
Pia Pakarinen, maire adjoint d’Helsinki, Alain Galliano, vice-président de la métropole de Lyon et Jean-Michel Daclin, président de ONLYLYON Tourisme et Congrès, ont reçule 7 novembre, pour le compte de leur ville, le titre de « Capitale européenne du tourisme intelligent et durable 2019 ». 
L'actu. lyonnaise en vidéos :


Mettant les lauréats à l’honneur, la commissaire au marché intérieur, à l’industrie, à l’entrepreneuriat et aux PME, Elżbieta Bieńkowska,  a rappelé que « le tourisme est crucial pour l’économie européenne, c’est pourquoi nous devons tous collaborer de façon plus efficace afin d’augmenter notre compétitivité et de nous développer de façon durable. »
Pia Pakarinen, maire adjoint d’Helsinki, a affirmé, lui, que ce sont toujours les premiers qui donnent le ton" . Il a affirmé nourrir de grandes ambitions...



Abonnez vous ! :
En outre, le prix « European Smart Tourism Award 2019 » a été décerné à quatre autres villes pour récompenser leurs performances remarquables dans les quatre catégories du concours : Málaga (accessibilité), Ljubljana (durabilité), Copenhague (numérisation) et Linz (héritage culturel & créativité).
Pour prétendre au titre de « Capitale européenne du tourisme intelligent et durable», les villes candidates devaient démontrer qu’elles avaient accompli des performances remarquables en tant que destination touristique, en mettant sur pied des solutions innovantes et durables dans les quatre catégories du concours : accessibilité, durabilité, numérisation, et enfin héritage culturel et créativité. 
Elles devaient également convaincre le jury européen qu’elles étaient aptes à servir de modèle à d’autres villes qui débutent dans le tourisme intelligent.
Les villes candidates devaient compter plus de 100 000 habitants. 38 villes, faisant partie de 19 pays membres de l’Union européenne, ont posé leur candidature. 
Helsinki et Lyon se sont démarquées grâce aux mesures innovantes qu’elles ont prises sur le plan touristique et à l’impressionnant programme d’activités qu’elles ont organisées pour célébrer leur réussite. Les deux villes seront récompensées par des vidéos promotionnelles, par une exposition lors de la Journée européenne du tourisme et par des sculptures géantes interactives installées dans des lieux emblématiques des deux villes lauréates. Ces dernières profiteront également d’actions promotionnelles au niveau européen pendant l’année 2019.
Pour fêter leur victoire, Helsinki et Lyon ont mis sur pied un programme palpitant d’activités qui se dérouleront en 2019. Par exemple, Helsinki va lancer un projet pilote, fruit de la collaboration avec des entreprises et des outils numériques, qui permettra de mieux orienter les visiteurs dans la ville grâce à des outils durables. Elle va également, avec d’autres villes européennes, organiser un atelier sur le tourisme intelligent et durable, elle accueillera également le sommet annuel mondial et le salon de l’organisation « World Tourism Cities Federation ».
Des représentants de la ville de Lyon parcourront le globe pour assister à des spectacles, à des conférences de presse et à des événements spéciaux au cours desquels ils partageront leurs connaissances au sujet des opportunités que représente la ville intelligente avec de nouveaux publics. Ces activités concrétiseront le projet, qui sera soutenu par le puissant réseau d’ambassadeurs OnlyLyon, fort de 26 000 membres. 
Lyon lance également ses « World Travel Influencer Meetings » et prend part au programme de durabilité mondial.



LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Helsinki et Lyon nommées "2019 European Capitals of Smart Tourism"

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.