Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)


Affichage des articles dont le libellé est justice. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est justice. Afficher tous les articles

Génération Identitaire dans le métro de Lyon : TROP, c’est TROP !

Agir pour l'égalité interpelle les autorités et la présidente du Syndicat des Transports Lyonnais (SYTRAL) suite aux actions menées par les identitaires lyonnais sur le réseau TCL.

Que font les pouvoirs publics contre Génération Identitaire ?

logo lyon en france

Jeudi 28 mai, une milice du groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire a organisé une « descente » dans les transports en commun lyonnais pour mener une opération de pseudo sécurisation en usurpant les fonctions de la Police républicaine, seule dépositaire de l’autorité publique et du maintien de l’ordre.

Cette action, revendiquée sous le slogan « Face à la racaille, on ne recule plus » est très clairement raciste. Ce faisant Agir pour l’égalité a interpelé par courrier la présidente du SYTRAL sur les mesures prévues pour empêcher la reproduction de ces méfaits.

Galvanisé par un sentiment d’impunité, ce groupuscule d’extrême-droite se rassemble ce vendredi soir à l’Agogé (salle d’entrainement de leur milice fasciste) comme pour célébrer sa démonstration de force du 28 mai. Il est inacceptable que telles actions qui rappellent la période la plus sombre de notre histoire restent impunies.

Ainsi, nous demandons au procureur de la République de se saisir de ces faits et de poursuivre leurs auteurs.

Par ailleurs, Agir pour l’Egalité, dénonce les amalgames que d’aucun ont fait entre la manifestation organisée le 2 juin pour que la loi de la République recouvre sa place et rendre justice à Adama Traore et des actions racistes qui visent à diviser la communauté des citoyens. L’une honore la République tandis que l’autre la salit.



Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales

Site animé et géré par
Gilles Roman

Lire la suite - Génération Identitaire dans le métro de Lyon : TROP, c’est TROP !

Remboursement des billets d'avions : les compagnies doivent répondre dans les 7 jours

La Commission européenne a réaffirmé l'obligation pour les compagnies aériennes opérant en Europe de rembourser les billets des milliers de vols annulés, à tous les passagers qui en font la demande. 

Les avoirs doivent rester facultatifs et si possible, assortis de garanties. 
logo lyon en france
Les millions de passagers dont les vols ont été supprimés, ont le droit d'exiger un remboursement. 
Selon le quotidien Les Echos, "pour la troisième fois en trois mois, la Commission européenne a confirmé mercredi que les transporteurs aériens doivent rembourser les millions de passagers dont les vols ont été annulés ces derniers mois. Et ce, malgré le plaidoyer des professionnels du secteur, qui affirment ne pas avoir les moyens de rembourser les 9,2 milliards d'euros de billets non utilisés, rien qu'au niveau européen". 
La règle : rembourser sous 7 jours 
Dans le cadre de sa recommandation pour une relance du tourisme européen diffusé mercredi soir, la Commission a réaffirmé la règle européenne qui fait obligation à toutes les compagnies aériennes opérant en Europe de rembourser un vol annulé. 
«Le remboursement du coût total du billet est dû dans les 7 jours suivant la demande du passager dans le cas du transport aérien, maritime et fluvial, sous 14 jours pour le bus et l'autocar ​et un délai d'un mois pour le transport ferroviaire »
 Les avoirs restent facultatifs 
Les transporteurs ont certes, la possibilité de proposer un avoir à la place d'un remboursement, mais à la seule condition que le passager l'accepte expressément. Ils ne peuvent donc pas lui être imposés, comme c'est le plus souvent le cas actuellement.  Bruxelles veut en effet protéger les détenteurs d'avoirs, en imposant une durée de validité minimale de 12 mois, la possibilité de se faire rembourser à tout moment et d'utiliser ces avoirs sans restriction sur toutes les lignes de la compagnie. Bruxelles recommande en outre aux Etats de créer des fonds de garanties permettant de rembourser les avoirs en cas de faillite du transporteur. Cette disposition, ajoutée aux autres facilités d'utilisation et de remboursement, permettrait de rendre le choix des avoirs plus attractif pour les clients, estime la Commission européenne. Elle suggère même aux compagnies aériennes, d'offrir des avoirs d'une valeur supérieure à celle du billet non remboursé.




Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Remboursement des billets d'avions : les compagnies doivent répondre dans les 7 jours

Après AMAZON, le tribunal judiciaire de Lyon condamne COGEPART

COGEPART doit impérativement  prendre les mesures de protections des livreurs de Carrefour.

Le syndicat Solidaires 69 annonce que "par ordonnance du 11 mai 2020, la juge des référés a donné raison à l'inspection du travail qui avait assigné la société Les Coursiers de Lyon membre du groupe COGEPART "afin de voir ordonner toutes mesures propres à faire cesser le risque sérieux  d'atteinte à l'intégrité physique des travailleurs".
logo lyon en france
La juge des référés laisse un mois à l’entreprise sous peine d’astreinte de 300 euros par jour de retard et par salarié·e pour enfin mettre en place un plan de prévention des risques et des distributions de gel, masques et formations nécessaires pour ces  salarié·es de la sous-traitance de carrefour.  
La juge a constaté l’abandon total de ces salarié·es menacés de licenciement lors de l'exercice légitime de leur droit de retrait.
Solidaires Rhône s'était porté intervenant volontaire (équivalent partie civile) en soutien aux élus Solidaires du CSE et la juge des référés a bien reçu l'intervention volontaire de Solidaires Rhône, reconnaissant sa légitimité à agir  dans l'intérêt collectif de la profession.
Satisfaits, "Solidaires et les élus de l’entreprise appellent dès demain Jérôme DOR, le PDG du groupe à se mettre autour d’une table et à mettre en place les mesures listées par le tribunal pour assurer la sécurité des salarié·es".

Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Après AMAZON, le tribunal judiciaire de Lyon condamne COGEPART

Le confinement accentue les disparités hommes / femmes

Pour le Haut Conseil à l'Egalité, le confinement agit comme  un révélateur des rôles sociaux des femmes et des hommes. 

La période de confinement que nous connaissons aujourd’hui, liée à une crise sanitaire de grande ampleur, constitue un temps tragique de notre histoire. 
Alors même que nous sommes tous unis dans un seul élan pour vaincre ce fléau, cette période de confinement met en lumière, avec une acuité inégalée, la place, les rôles et le traitement des femmes dans notre société. Jamais, un tel laboratoire des rôles sociaux de sexe n’a permis de révéler aussi clairement les différences, voire les inégalités qui régissent les relations entre les femmes et les hommes dans notre pays et dans le monde.
Depuis le début de cette pandémie, pouvoirs publics et associations ont eu à cœur de lutter sans délai contre ce premier fléau que sont les violences intra-familiales à l’encontre des femmes et des enfants, violences exacerbées par l’enfermement dans ce qui est souvent le huis clos de l’enfer conjugal. Ainsi, les interventions des forces de sécurité intérieure au domicile pour violences conjugales ont augmenté de plus de 30% depuis le début du confinement.
Autre sujet de vigilance très vite mis en lumière, celui de l’accès aux droits sexuels et reproductifs et notamment le maintien des actes d’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans les hôpitaux et l’élargissement de l’accès à l’IVG médicamenteuse, même si demeure irrésolue la question du dépassement du délai légal pour pratiquer une IVG.
Mais il est des domaines moins directement visibles et pourtant extrêmement révélateurs de la construction de notre modèle social : les personnes qui assurent aujourd’hui majoritairement la survie quotidienne de notre pays en termes de santé, en contact direct avec les malades, que ce soit les infirmièr.es, les aides soignant.es ou le personnel assurant la restauration ou le ménage, à l’hôpital ou dans les EPHAD, ce sont des femmes.
Les personnes qui permettent aujourd’hui majoritairement que l’accès aux denrées alimentaires et aux biens de première nécessité soit possible, en tant que caissières dans les supermarchés ou dans les magasins de détail, en contact direct avec le public, ce sont des femmes.
Certes, nous n’oublions pas tous ceux et celles qui assurent le contrôle du confinement, en contact direct également avec le public, ni celles et ceux qui assurent la logistique de cette organisation de crise, non plus que toutes celles et ceux qui doivent continuer à assurer les fonctions vitales de notre pays. Mais, ce qui interroge ici, c’est que les fonctions traditionnellement regroupées sous le vocable « care », le plus souvent sous évaluées, voire infériorisées, prises en charge par des travailleurs souvent précaires, sont précisément celles qui contribuent à notre survie lors de cette pandémie.
Plus encore, la mise en œuvre du télétravail à grande échelle, des femmes et des hommes, dans leurs espaces de vie où ils doivent prendre en compte quotidiennement non seulement les tâches domestiques, mais, s’ils en ont, le soin des enfants ET leur éducation, constitue un laboratoire in vivo de ce que pourrait être un partage des tâches à parts égales entre les femmes et les hommes. Voilà que fait irruption, dans la charge mentale des parents, le soin éducatif, dont la difficulté croissante au fil des jours du confinement les font regarder avec des yeux tout autres, on peut l’espérer, une autre profession occupée majoritairement par les femmes, « mais comment font-elles ? Je n’en ai qu’un ; elles en ont 30 », profession mal rétribuée et insuffisamment considérée, celle des personnes qui éduquent nos enfants depuis la crèche jusqu’au lycée.
Et, dans le même temps, ce laboratoire conjugal change-t-il les pratiques et oriente-t-il les couples vers un partage égalitaire, ou bien conforte-t-il au contraire les rôles sexués, faisant porter sur les femmes la majeure partie de la charge mentale et émotionnelle, tandis que les conjoints, au métier souvent mieux rémunéré ou jugé « plus important », se consacrent plus facilement à leur télétravail ?
Cette crise, bien évidemment, exige que soient délivrés prioritairement des messages de survie en termes de santé et de lutte contre les violences et requiert un front uni contre cette pandémie. Les femmes et les hommes sont engagés dans des efforts au coude à coude et nous saluons ici cette mobilisation unanime et qui force l’admiration et le respect. Mais peut-être faudra-t-il un jour se demander pourquoi un message tout simple des pouvoirs publics préconisant le partage 50/50 entre femmes et hommes des tâches de la maison n’a pas trouvé place sur nos écrans ?
Peut-être aussi faudra-t-il se demander pourquoi les médias ont reçu majoritairement des hommes sur leurs plateaux ? Si l’on sait que les postes de responsabilité à l’hôpital sont surtout dans la main des hommes, les médias, poursuivant leurs efforts entrepris depuis quelques années, ne devraient-ils pas mieux mettre en valeur les expertes sur les plateaux ou devant les micros ? Des expertes de premier plan siègent à l’Académie des Sciences et à celle de Médecine et de nombreuses femmes médecins ou soignantes pourraient utilement donner leur avis sur la meilleure manière de combattre la pandémie et être beaucoup mieux associées aux débats sur le drame qui nous frappe.
Enfin, faut-il rappeler le caractère révélateur des inégalités joué par le conflit ou la crise, au niveau international et son impact disproportionné sur les femmes, comme le montrent les questions à l’agenda « femmes, paix et sécurité » ? Faut-il rappeler également la nécessaire implication des femmes à la sortie de crise aujourd’hui, avec ses possibles en termes de reconstruction d’une société plus égalitaire ? Il s’agit d’un moment clé et d’un test pour la diplomatie féministe, dont l’un des objectifs devrait être de modifier de manière durable les structures inégalitaires du pouvoir patriarcal.
Violences, droits sexuels et reproductifs, place et statut des femmes dans les métiers, dans le foyer, dans les médias, dans les organes de décision et de reconstruction, à l’évidence, cette crise aura beaucoup de choses à nous apprendre. C’est ce sur quoi le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes sera mobilisé dans les mois à venir.

logo lyon en france



Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Le confinement accentue les disparités hommes / femmes

 

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.