Affichage des articles dont le libellé est métropole. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est métropole. Afficher tous les articles

Deuxième vague du Covid_19 ? le conseil scientifique veut préparer un "plan Métropoles français"

(Extraits du nouvel avis très documenté "de stratégie globale"). Le Conseil scientifique définit quatre caractéristiques principales : 

1. Cet avis s’inscrit dans la continuité des scénarios précédents : plusieurs des hypothèses émises début juin se voient devenir une réalité en France et à l’étranger 
2. A court terme, il s’inscrit dans un contexte français où récemment le virus circule de façon plus active, avec une perte accentuée des mesures de distanciation et des mesures barrières : l’équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment dans un scénario moins contrôlé comme en Espagne par exemple. 
3. A moyen terme, cet avis envisage ce que pourrait être une reprise de la circulation du virus à un haut niveau à l’automne 2020. La réponse à cette probable deuxième vague devra être différente de la réponse à la première vague, car nous disposons d’outils pour y répondre. Elle devra s’appuyer sur un choix politique et sociétal et pas seulement sanitaire. 
. Enfin, cet avis a pour but d’inciter fortement les autorités à préparer, à anticiper tous les scénarios possibles quelles que soient leurs difficultés. Les décisions devront faire l’objet d’une discussion avec la société civile et une nouvelle politique de communication devra être menée. 
Il est à noter que le conseil scientifique propose d'établir dès aujourd'hui un plan "Grandes métropoles" au cas où l'épidémie reprendrait de l'ampleur et qu'une deuxième vague deviendrait inévitable.
logo lyon en france
Les grandes métropoles ont des caractéristiques particulières
Le premier pic épidémique de la crise de la COVID-19 a montré la fragilité des métropoles à des risques sanitaires de ce type et ou d’autres comme des risques environnementaux (Rouen /Lubrizol) par exemple. Ainsi la surmortalité liée au COVID-19 a été plus importante dans les zones les plus denses (données INSEE). 
L’évolution actuelle dans différents pays montre que la reprise de l’épidémie se produit sous la forme de clusters critiques soit dans des espaces professionnels à forte promiscuité (abattoirs, foyers de saisonniers, …) soit dans des métropoles (Leicester, Melbourne, etc ). Dans ces zones à fortes densités de population, des actions de confinement localisé sont prises pour contenir et arrêter la propagation du virus et pour sauver des vies. Les enseignements tirés de ces expériences sont importants à prendre en compte pour développer un plan « Métropole » français. On peut noter que des pays comme l’Angleterre ont développé de tels plans sous la conduite de Public Health England (PHE). 
L’été 2020 est différent de l’été 2019, tant pour les citoyens, que pour les médecins et les spécialistes de santé publique. Le conseil scientifique note 10 points clefs :
1. La France se trouve dans une situation contrôlée mais fragile, avec une recrudescence de la circulation du virus cet été. L’avenir de l’épidémie à court terme est en grande partie entre les mains des citoyens, notamment par leur capacité à assimiler et à respecter l’ensemble des mesures barrières. 
2. La nécessité de campagnes d’information renouvelées, se fait sentir, rappelant l’importance du port du masque et des mesures barrières durant cette période d’été pour se protéger et protéger son entourage, y compris chez les jeunes. 
3. Vu la circulation du virus sur le territoire français depuis le début de l’épidémie, il est attendu que l’immunité collective reste très inférieure au seuil des 50% à 70% requis pour empêcher la circulation active du virus. Il est important d’avoir une mesure évolutive de ces données au niveau national. 
4. Il est hautement probable qu’une seconde vague épidémique soit observée à l’automne ou hiver prochain. L’anticipation des autorités sanitaires à mettre en place opérationnellement les plans de prévention, de prise en charge, de suivi et de précaution est un élément majeur. 
5. Le Conseil scientifique insiste sur deux points essentiels concernant les tests : 
- Définir, clarifier et présenter rapidement une nouvelle doctrine d’utilisation des tests (vision de diagnostic d’une part, vision de dépistage et de santé publique d’autre part, par les autorités de santé. 
- Rendre l’accès aux tests plus accessible au « consommateur ». Tester de façon large. 
6. L’association prélèvement salivaire – test à résultat rapide n’est pas scientifiquement validée en raison d’une sensibilité insuffisante dans leur version disponible actuelle. A l’inverse, l’ensemble de la communauté virologique doit contribuer à l’évaluation et à la mise en place d’une telle stratégie et la valider scientifiquement. 
7. L’enjeu des « 20 grandes métropoles », dans lesquelles les risques de propagation du virus sont importants, est essentiel. Un "confinement local" plus ou moins important en fonction de l’épidémie doit faire l'objet d'une préparation dans ces zones à forte densité de population. Le développement de messages de santé publique locaux, combiné à une gestion ciblée de l’épidémie intégrant le soutien aux personnes vulnérables et la prise en compte des inégalités sociales est indispensable. 
8. Les risques psychosociaux doivent faire l’objet d’une vigilance des employeurs et des pouvoirs publics, au moment du retour au travail à la rentrée. Des travaux d’enquête pourraient explorer ces conditions inédites de santé au travail, afin d’étudier, deprévenir et d’accompagner les conséquences de l’épidémie et du confinement dans ce domaine. 
9. Six mois après le début de la pandémie COVID-19, aucun médicament n’a fait la preuve scientifique de l’efficacité d’une activité anti-virale directe efficace. La prise en charge des formes sévères et graves s’est néanmoins nettement améliorée avec deux types de médicaments qui régulent l’état inflammatoire majeur associé à ces formes. 
10. Les autorités sanitaires doivent améliorer les dispositifs en place sur trois points : 
 la gouvernance 
- tant au niveau central qu’au niveau des territoires : qui décide et prend la direction opérationnelle en cas de scénario défavorable ou difficile ? ; 
- la communication, en particulier la stratégie des tests et sur les décisions à envisager lors d’une seconde vague ; - les relations avec la société civile qui restent insuffisantes ; celle-ci doit être mieux associée aux prises de décision.


Point d’alerte : 
Un "confinement local" plus ou moins important en fonction de l’épidémie doit faire l'objet d'une préparation dans les métropoles, zones de forte densité de population dans lesquelles les risques de propagation sont importants. Le développement de messages de santé publique locaux et ciblés, combiné à une gestion ciblée de l’évolution de l’épidémie intégrant le soutien aux personnes vulnérables et la prise en compte des inégalités sociales de santé doit être une priorité déclinée dans un plan structuré et susceptible d’être activé si nécessaire. Ce plan doit aussi intégrer les hôpitaux et les structures de soins primaires comme les maisons de santé et les cabinets médicaux. Ces plans devront pouvoir s'adapter à l'évolution des circonstances et être modifiés si nécessaire. 
Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :



L'actu. des chaînes francophones :



Lyon :



Paris:



Europe :



Afrique:



Amériques :



Asie :



Abonnez vous ! :










En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos.....  Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
G. Roman
Rcs Lyon 50302440800034
Lire la suite - Deuxième vague du Covid_19 ? le conseil scientifique veut préparer un "plan Métropoles français"

Les 150 élus à la métropole de Lyon se répartissent en dix groupes politiques

Au 21 juillet 2020, le "parlement" de Lyon Métropole se compose de 150 membres élus répartis en dix groupes (et un non inscrit):
- La Métropole pour tous 2 membres
- Métropole en commun membres
- Métropole insoumise résiliente et solidaire membres
- Communiste et républicainmembres
- Inventer la Métropole de demainmembres
- Progressistes et républicains 11 membres
- Synergies Métropole 11 membres
- Socialistes, la gauche sociale et écologique et apparentés 13 membres
- Rassemblement de la droite, du centre et de la société civile 33 membres
- Les écologistes 58 membres
logo lyon en france
Composition des groupes d'élus déclarés à la DAVI (Direction des assemblées et de la vie de l’institution) 
GROUPE LA METROPOLE POUR TOUS 
Président : Pierre CHAMBON  
CHAMBON Pierre Lyon-Centre Conseiller 
DOGANEL Izzet Porte des Alpes Conseiller 
Soit 2 membres 
GROUPE METROPOLE EN COMMUN 
Président : Mathieu AZCUE 
AZCUE Mathieu Lyon-Sud-Est Conseiller 
BOFFET Laurence Lyon-Centre Vice-Présidente 
PERRIN-GILBERT Nathalie Lyon-Sud Conseillère 
Soit 3 membres 
GROUPE METROPOLE INSOUMISE RESILIENTE ET SOLIDAIRE 
Président : Laurent LEGENDRE 
BOUMERTIT Idir Portes du Sud Conseiller membre de la commission permanente 
DIOP Moussa Lônes et coteaux Conseiller 
LEGENDRE Laurent Villeurbanne Conseiller 
soit 3 membres 
GROUPE COMMUNISTE ET REPUBLICAIN 
Président : Pierre-Alain MILLET 
ARTHAUD Léna Villeurbanne Conseillère 
BURRICAND MarieChristine Portes du Sud 
Conseillère CHARNAY Christiane Lônes et coteaux Conseillère 
DEBÛ Raphaël Lyon-Ouest Conseiller membre de la Commission permanente 
MILLET Pierre-Alain Portes du Sud Conseiller 
PICARD Michèle Portes du Sud Vice-Présidente
soit 6 membres 
GROUPE INVENTER LA METROPOLE DE DEMAIN 
Président : Louis PELAEZ 
ORBON Delphine Lyon-Nord Conseillère 
BRUMM Richard Lyon-Nord Conseiller 
BURILLON Carole Lyon-Est Conseillère 
COLLOMB Gérard Lyon-Ouest Conseiller 
FRIER Nathalie Portes du Sud Conseillère membre de la commission permanente 
GEOURJON Christophe Lyon-Sud Conseiller membre de la commission permanente 
PELAEZ Louis Lyon-Sud-Est Conseiller membre de la commission permanente 
SIBEUD Nicole Porte des Alpes Conseillère membre de la commission permanente 
VULLIEN Michèle Val de Saône Conseillère 
Soit 9 membres 
GROUPE PROGRESSISTES ET REPUBLICAINS Président : David KIMELFELD 
BLEIN Yves Portes du Sud Conseiller 
CORAZZOL Guy Lyon-Est Conseiller 
DA PASSANO Jean-Luc Lônes et coteaux Conseiller membre de la Commission permanente 
JANNOT Brigitte Lônes et coteaux Conseillère 
KABALO Prosper Villeurbanne Conseiller membre de la Commission permanente 
KIMELFELD David Lyon-Centre Conseiller membre de la Commission permanente 
LE FAOU Michel Lyon-Sud-Est Conseiller 
PANASSIER Catherine Lyon-Nord Conseillère membre de la Commission permanente 
PICOT Myriam Lyon-Sud Conseillère membre de la Commission permanente 
PROST Emilie Villeurbanne Conseillère 
RUDIGOZ Thomas Lyon-Ouest Conseiller 
soit 11 membres 
GROUPE SYNERGIES METROPOLE 
Président : Marc GRIVEL 
ASTILAPPERRIERE Florence Val de Saône Conseillère membre de la commission permanente 
CARDONA Corinne Val de Saône Conseillère 
COIN Gisèle Val de Saône Conseillère 
DAVID Pascal Val de Saône Conseiller 
FOURNILLON Rose-France Val de Saône Conseillère membre de la commission permanente 
GALLIANO Alain Ouest Conseiller 
GRIVEL Marc Val de Saône Conseiller membre de la commission permanente 
PILLON Gilles Val de Saône Conseiller 
SAINT-CYR Maryline Val de Saône Conseillère 
VERGIAT Eric Val de Saône Conseiller 
VINCENT Max Val de Saône Conseiller membre de la commission permanente 
soit 11 membres 
GROUPE SOCIALISTES, LA GAUCHE SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE ET APPARENTÉS 
Président : LONGUEVAL 
BENZEGHIBA Issam Rhône amont Conseiller membre de la Commission permanente 
CREDOZ Dominique Rhône amont Conseillère 
DEVINAZ Gilbert-Luc Villeurbanne Conseiller 
EDERY Michèle Portes du Sud Conseillère 
GEOFFROY Hélène Rhône amont Vice-Présidente 
GOMEZ Stéphane Rhône amont Conseiller 
LECERF Muriel Rhône amont Conseillère 
LONGUEVAL Jean-Michel Porte des Alpes Vice-Président 
PAYRE Renaud Lyon-Sud Vice-Président 
REVEYRAND Anne Villeurbanne Conseillère 
RUNEL Sandrine Lyon-Sud-Est Conseillère membre de la Commission permanente 
SECHAUD Joëlle Lônes et coteaux Conseillère 
VAN STYVENDAEL Cédric Villeurbanne Vice-Président 
soit 13 membres 
GROUPE RASSEMBLEMENT DE LA DROITE, DU CENTRE ET DE LA SOCIETE CIVILE 
Président : Philippe COCHET 
BARGE Lucien Rhône-Amont Conseiller 
BLACHE Pascal Lyon-Nord Conseiller 
BRAMET-REYNAUD Nathalie Porte des Alpes Conseillère 
BREAUD Jérémie Porte des Alpes Conseiller membre de la commission permanente 
BUFFET François-Noël Lônes et coteaux Conseiller membre de la commission permanente 
CHADIER Sandrine Ouest Conseillère 
CHARMOT Pascal Ouest Conseiller membre de la commission permanente 
COCHET Philippe Plateau Nord-Caluire Conseiller membre de la commission permanente 
COHEN Claude Porte des Alpes Conseiller 
CORSALE Doriane Porte des Alpes Conseillère membre de la commission permanente 
CRESPY Chantal Plateau Nord-Caluire Conseillère membre de la commission permanente 
CROIZIER Laurence Lyon-Nord Conseillère 
DUPUY Catherine Plateau Nord-Caluire Conseillère 
EL FALOUSSI Messaouda Porte des Alpes Conseillère 
FAUTRA Laurence Rhône Amont Conseillère membre de la commission permanente 
FONTAINE Myriam Plateau Nord-Caluire Conseillère 
FONTANGES Séverine Ouest Conseillère 
GASCON Gilles Porte des Alpes Conseiller membre de la commission permanente 
GIRARD Christophe Portes du Sud Conseiller 
LASSAGNE Lionel Lyon-Nord Conseiller membre de la commission permanente 
MARGUIN Christophe Lyon-Nord Conseiller 
MONE Jean Ouest Conseiller 
NACHURY Dominique Lyon-Nord Conseillère membre de la commission permanente 
PETIT Gaël Plateau Nord-Caluire Conseiller 
POUZERGUE Clotilde Lônes et coteaux Conseillère membre de la commission permanente 
QUINIOU Christophe Rhône Amont Conseiller 
RANTONNET Michel Ouest Conseiller 
SARSELLI Véronique Ouest Conseillère membre de la commission permanente 
SEGUIN Luc Ouest Conseiller membre de la commission permanente 
SELLES Jean-Jacques Porte des Alpes Conseiller
SMATI Julien Plateau Nord-Caluire Conseiller 
UHLRICH Yves-Marie Val de Saône Conseiller 
VINCENDET Alexandre Plateau Nord-Caluire Conseiller membre de la commission permanente 
soit 33 membres 
GROUPE LES ECOLOGISTES 
Co-président : Benjamin BADOUARD 
Co-présidente : Vinciane BRUNEL VIEIRA 
ARTIGNY Bertrand Lyon-Ouest Vice-Président 
ATHANAZE Pierre Portes du Sud Vice-Président 
AUGEY Camille Lyon-Ouest Conseillère 
BADOUARD Benjamin Lyon-Est Conseiller membre de la Commission permanente 
BAGNON Fabien Lyon-Centre Vice-Président 
BARLA Nicolas Villeurbanne Conseiller 
BAUME Emeline Lyon-Centre Vice-Présidente 
BEN ITAH Yves Lyon-Centre Vice-Président 
BENAHMED Fatiha Lyon-Ouest Conseillère membre de la Commission permanente 
BERNARD Bruno Villeurbanne Président 
BLANCHARD Pascal Lyon-Ouest Vice-Président 
BOUAGGA Yasmine Lyon-Centre Conseillère 
BROSSAUD Claire Rhône Amont Conseillère membre de la Commission permanente 
BRUNEL VIEIRA Vinciane Villeurbanne Conseillère membre de la Commission permanente 
BUB Jérôme Lônes et coteaux Conseiller 
CABOT Marie Agnès Lyon-Centre Conseillère 
CAMUS Jérémy Val de Saône Vice-Président 
COLLIN Blandine Val de Saône Conseillère 
CREUZE Catherine Rhône Amont Conseillère 
DALBY Hugo Villeurbanne Conseille
DEHAN Nathalie Lyon-Sud-Est Conseillère membre de la Commission permanente 
DELAUNAY Florence Lyon-Nord Conseillère 
DOSSUS Thomas Lyon-Sud Conseiller 
DOUCET Gregory Lyon-Sud-Est Conseiller 
DROMAIN Hélène Ouest Vice-Présidente 
DUBOIS BERTRAND Véronique Lyon-Est Conseillère 
DUBOT Fanny Lyon-Sud Conseillère 
FRETY PERRIER Laurence Lônes et coteaux Conseillère membre de la Commission permanente 
GEORGEL Nadine Lyon-Ouest Conseillère 
GIROMAGNY Véronique Portes du Sud Conseillère 
GODINOT Sylvain Lyon-Centre Conseiller 
GROSPERRIN Anne Lônes et coteaux Vice-Présidente 
GUELPA BONARO Philippe Lyon-Sud-Est Vice-Président 
GUERIN Monique Lyon-Est Conseillère 
HÉMAIN Séverine Plateau NordCaluire Vice-Présidente 
KHELIFI Zemorda Villeurbanne Vice-Présidente 
KOHLHAAS Jean-Charles Lônes et coteaux Vice-Président 
LAGARDE Caroline Villeurbanne Conseillère 
LUNGENSTRASS Valentin Lyon-Centre Conseiller 
MAIRE Michaël Lyon-Est Conseiller 
MARION Richard Rhône Amont Conseiller membre de la Commission permanente 
MONOT Vincent Lyon-Sud Conseiller 
MOREIRA Véronique Porte des Alpes Vice-Présidente 
NOVAK Floyd Villeurbanne Conseiller 
PERCET Joëlle Porte des Alpes Conseillère 
PEREZ Eric Lônes et coteaux Conseiller 
PETIOT Isabelle Lyon-Est Vice-Présidente 
POPOFF Sophia Lyon-Ouest Conseillère 
PORTIER Elie Lyon-Ouest Conseiller 
RAY Jean-Claude Villeurbanne Conseiller membre de la Commission permanente 
ROCH Valérie Lyon-Sud-Est Conseillère 
ROUSTAN Gilles Portes du Sud Conseiller 
SUBAÏ Corinne Villeurbanne Conseillère 
THEVENIEAU François Lyon-Ouest Conseiller 
VACHER Lucie Lyon-Sud Vice-Présidente 
VESSILLER Béatrice Villeurbanne Vice-Présidente
VIEIRA Matthieu Rhône Amont Conseiller 
ZDOROVTZOFF Sonia Lyon-Sud-Est Conseillère 
soit 58 élus 
NON INSCRITS DANS UN GROUPE 


Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :



L'actu. des chaînes francophones :



Lyon :



Paris:



Europe :



Afrique:



Amériques :



Asie :



Abonnez vous ! :










En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos.....  Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
G. Roman
Rcs Lyon 50302440800034
Lire la suite - Les 150 élus à la métropole de Lyon se répartissent en dix groupes politiques

Nouvel épisode de pollution de l'Air à Lyon

Un épisode de pollution de l’air à l’Ozone (type estival O3) est en cours dans le bassin lyonnais/Nord-Isère et le bassin de la zone des Coteaux : 

La Préfecture annonce l'activation de l’alerte N1 information-recommandation 
logo lyon en france
Aucune mesure n’est contraignante à ce stade, toutefois les mesures et postures suivantes sont recommandées : 
• Les recommandations sanitaires 
Pour les populations vulnérables, il est recommandé de limiter les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords aux périodes de pointe et de limiter les activités intenses (physiques et sportives dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. 
En ce qui concerne les populations sensibles, il est recommandé de limiter les sorties durant l’après-midi, limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles à l’intérieur peuvent être maintenues. En ce qui concerne le reste de la population, il n’y a pas vocation à modifier les activités habituelles, les déplacements habituels ni les pratiques habituelles d’aération et de ventilation, la situation lors d’un épisode de pollution ne justifiant pas de mesures de confinement. Dans tous les cas, en cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien. • Les recommandations comportementales 
Plusieurs mesures peuvent être prises simplement et concourir au rétablissement d’un air de qualité : 
• Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; 
• Utiliser les modes de transport permettant de limiter le plus possible les émissions de polluants : vélo, transports en commun, co-voiturage… Pour les entreprises, adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; 
• S’abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d’intérêt général visés à l’article R 311-1 du code de la route) ; 
• Éviter la conduite agressive, l’usage de la climatisation ; entretenir régulièrement son véhicule ; 
• Abaisser sa vitesse de 20 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h. Abaisser sa vitesse de 10 km/h sur les voies à double sens non séparées par un terre-plein central et dont la vitesse est limitée à 80 km/h. 

RAPPEL : il est interdit de brûler des déchets verts. 
 En ce qui concerne les collectivités territoriales et les autorités organisatrices des transports : 
• Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; 
• Promouvoir l'humidification, l'arrosage ou toute autre technique rendant les poussières moins volatiles, notamment aux abords des voiries et lors des chantiers ; réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières; 
• Développer les pratiques de mobilité les moins polluantes : co-voiturage, transports en commun ; adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; faciliter l'utilisation des parkings relais et transports en communs associés ; 
• Faire en sorte d'éviter la circulation des classes de véhicules les plus polluants (norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d'immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d'intérêt général visés à l'article R 311-1 du code de la route) ; 
• Sensibiliser la population aux effets négatifs sur la consommation et les émissions de polluants d'une conduite agressive des véhicules et de l'usage de la climatisation, ainsi qu'à l'intérêt d'une maintenance régulière du véhicule ; 
• Rendre temporairement gratuit le stationnement résidentiel ; 
• Pratiquer les tarifs les plus attractifs pour l'usage des transports les moins polluants (vélos, transports en commun, véhicules électriques, etc.). En ce qui concerne les agriculteurs : 
• Reporter l'écobuage ou pratiquer le broyage ; 
• Suspendre les opérations de brûlage à l'air libre de sous-produits agricoles. En ce qui concerne les industriels : 
• Mettre en œuvre des dispositions de nature à réduire les rejets atmosphériques, voire réduire l'activité ; 
• Reporter certaines opérations émettrices de particules et oxydes d'azote à la fin de l'épisode de pollution ; 
• Reporter le démarrage d'unités à la fin de l'épisode de pollution ;
• Mettre en fonctionnement, lorsqu'ils existent, des systèmes de dépollution renforcés durant l'épisode de pollution ; 
• Réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières et mettre en place des mesures compensatoires (arrosage) ; 
• Réduire l'utilisation des groupes électrogènes. 

Vous trouverez des informations sur la qualité de l’air dans la région sur le site internet de l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) : http://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/ 
Vous trouverez plus de précisions sur les messages sanitaires sur le(s) site(s) internet de ministère chargé dela santé, ARS, AASQA… : https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/ 
Vous pouvez également consulter les informations disponibles liées au niveau et à la nature des pollens sur le site internet http://www.pollens.fr/accueil.php en plus des informations similaires éventuellement diffusées en accompagnement du message d’information et de recommandations.


Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :



L'actu. des chaînes francophones :



Lyon :



Paris:



Europe :



Afrique:



Amériques :



Asie :



Abonnez vous ! :










En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos.....  Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
G. Roman
Rcs Lyon 50302440800034
Lire la suite - Nouvel épisode de pollution de l'Air à Lyon

La Métropole de Lyon vote de nouvelles aides et exonérations pour les entreprises

Soucieuse de soutenir les entreprises, indépendants et associations durement affectés par les mesures de fermeture administrative ou de restrictions d’accueil du public, la Métropole a mis en place une aide à la trésorerie, additionnelle au Fonds de Solidarité national. 

Après avoir versé plus de 68 millions d’aides directes auprès de 68876 bénéficiaires du Fonds de solidarité national en mars, avril et mai, la Métropole de Lyon va prochainement verser cette aide de 1000 euros auprès d’environ 40000 bénéficiaires supplémentaires non comptabilisés auparavant (les dépôts de demandes auprès du FSN au titre de ces 3 mois étant ouverts jusqu’au 31 juillet) . 
logo lyon en france
Au total, sur les mois de mars, avril et mai, le budget alloué à cette mesure s’élève d’ores et déjà à 90 millions d’euros et nécessite l’ouverture d’une autorisation de programme complémentaire de 15 millions d’euros pour financer les aides restantes. C’est ce budget complémentaire qui vient d’être voté le 27 juillet à l’occasion du conseil métropolitain.
Exonération de la CFE aux entreprises pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire
Par ailleurs, Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon a décidé de mobiliser l'institution pour soutenir les secteurs les plus durement touchés par les conséquences économiques et financières de la crise sanitaire.
Dégrèvement partiel de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) à percevoir au titre de l’année 2020.
D’après les premières estimations, cette aide pourrait concerner environ 5300 établissements sur les quelques 90000 que comptait la Métropole en 2019, pour un produit de CFE de 13,9 M€. Un dégrèvement des 2/3 du produit de CFE représenterait environ 9,2 M€, dont 4,6 M€ à la charge de la Métropole de Lyon, l’autre partie étant supportée par l’État (au titre de la Loi de Finances rectificative n° 3 qui vient d’être adoptée par le Parlement).
Cette aide fiscale est spécifique aux secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, du sport, de la culture et de l’événementiel au regard de l’importance de la baisse d’activité constatée en raison notamment de leur dépendance à l’accueil du public.
Seront éligibles à cette aide les entreprises de ces secteurs ayant réalisé un chiffre d’affaires annuel hors taxe inférieur à 150 millions d’euros en 2018 (année de référence), éventuellement corrigé pour correspondre à une année pleine. Cette mesure de dégrèvement a vocation à prendre le relais, sur ces secteurs spécifiques, de l’aide en trésorerie, additionnelle au Fonds de Solidarité National.
Par ailleurs, la Métropole de Lyon, en partenariat avec la Région, a mobilisé une enveloppe complémentaire de 2,7 M€ pour accompagner la relance de l’activité sur son territoire en  attribuant des avances remboursables en trésorerie d’un montant de  3000 € à 20000 € aux « micro-entreprises et associations » ;
La Métropole soutiendra les projets d’investissements et de modernisation du secteur de l’hôtellerie qui seraient menacés par la crise ; ette soutiendra aussi les entreprises agricoles et agro-alimentaires affectées, de la même façon, par les conséquences de la crise sanitaire.
Enfin, dans ce même contexte,  la Métropole de Lyon a souhaité prendre en charge l’achat de 30000  Lyon City Card 365, afin d’en faire bénéficier gratuitement, dans une volonté de reconnaissance et de remerciement, une partie des personnes et structures particulièrement mobilisées dans la lutte contre le COVID-19 ce printemps (personnels soignants et bénévoles d'associations). 
Cette opération de reconnaissance est aussi une manière complémentaire de soutenir le secteur culturel et touristique, partenaire de la Lyon City Card 365. Cette carte, d’une durée de 365 jours, donne accès à 3 activités de découverte dans la Métropole de Lyon et 1 visite guidée proposée par ONLYLYON Tourisme.
Réaction du groupé écologiste, désormais majoritaire à la Métropole : 
Ce lundi 27 juillet avait lieu le premier conseil métropolitain depuis l'élection de Bruno Bernard à la présidence de la Métropole. Le groupe "Les écologistes" est donc composé de 58 membres issus de toutes les circonscriptions, 31 femmes et 27 hommes engagés pour accomplir la transition écologique de notre Métropole. Vinciane Brunel Vieira et Benjamin Badouard ont été désignés par le groupe pour le coprésider.
Vinciane Brunel Vieira a présenté en conseil le groupe et ses priorités : "renouvellement des pratiques démocratiques, égalité femmes-hommes et répondre aux enjeux climatiques, de justices sociale et démocratique". 
Ce conseil, apaisé, a permis de désigner les représentants de la Métropole dans les organismes externes et internes. Il a également été l'occasion de lancer certains chantiers : fonds de soutien économique, aides financières aux personnels soignants, cité de la gastronomie, augmentation de l'enveloppe pour les aides financières à  l'achat de vélos à assistance électrique, etc
L'ensemble des rapports ont été votés largement à mains levées à l'exception de l'amendement déposé par les groupes d'opposition de Kimelfeld, Grivel et Cochet demandant l'augmentation de l'enveloppe globale des indemnités pour augmenter l'indemnité les conseillers métropolitains de base. Cet amendement a été rejeté à seulement 5 voix près. 
Pour Benjamin Badouard, cet amendement altérait l'esprit de la délibération proposée : "avoir des élus pleinement engagés dans leur mandat sans augmenter l'enveloppe budgétaire globale". 
En vous souhaitant un bel été,


Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :


L'actu. des chaînes francophones :


Lyon :


Paris:


Europe :


Afrique:


Amériques :


Asie :


Abonnez vous ! :












En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos.....  Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
G. Roman
Rcs Lyon 50302440800034
Lire la suite - La Métropole de Lyon vote de nouvelles aides et exonérations pour les entreprises

 

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison à domicile) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.