Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est montagne. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est montagne. Afficher tous les articles

Neige de culture : le département de l'Isère prévoit l'avenir des stations

lyon
 Le Département de l'Isère vient de présenter les résultats d'une étude sur les perspectives d'enneigement et les impacts sur les ressources des stations de ski à l'horizon 2025 - 2050. Une démarche innovante qui a pour objectif d'accompagner les entrepreneurs des sports d'hiver dans leur adaptation aux défis environnementaux et économiques majeurs.

Cette étude unique en France s'est déroulée d'avril 2017 à octobre 2018 dans les 23 stations de l'Isère. Elle a pour but d'étudier la pertinence des projets de neige de culture sur la base des projections d'enneigement des stations, de la disponibilité de la ressource en eau et des équilibres financiers. Elle comprend trois volets distincts : 
 - L'analyse des conditions d'enneigement des domaines skiables de l'Isère et une étude sur l'évolution de ces conditions à échéance 2025 et 2050 en s'appuyant sur les scénarios du GIEC
 - L'évaluation de l'impact actuel et futur de la production de neige de culture sur la ressource en eau et les milieux en Isère. 
 - Les enjeux et la faisabilité économiques de la neige de culture en Isère : une analyse de la capacité des stations à porter financièrement le coût des installations liées à la neige de culture.


L'actu. lyonnaise en vidéos :

L'étude a été réalisée par le cabinet KPMG.
Cette étude, innovante apporte des données scientifiques et financières, des éléments concrets et objectifs pour accompagner chaque station iséroise dans son développement futur. Elle permet de répondre aux problématiques rencontrées dans l'élaboration des stratégies de développement des stations. 

 Les grands enseignements 
 Côté enneigement, l'analyse montre qu'en 2025 la surface équipée en Neige de Culture passera à 42% contre 27% actuellement. D'une façon générale, à l'échelle de l'Isère, les équipements en neige de culture envisagés sur les domaines skiables d'ici 2025, permettraient de maintenir un niveau d'enneigement en 2050, similaire à celui d'aujourd'hui. 
Concernant la ressource en eau, la production de neige de culture se concentre en amont de la saison en prévention et préparation de la saison et ce, quel que soit l'enneigement à venir. Avec les projets en cours, la capacité de stockage des retenues d'altitude serait multipliée (extension, création) par deux entre 2017 et 2025. 
Aujourd'hui et dans les années à venir, il y a peu de réels conflits d'usage sur la ressource en eau sur le département de l'Isère. L'analyse financière de l'étude montre de son côté que les très grandes stations sont en capacité de financer les investissements prévus en sécurisant leur chiffre d'affaires et leurs marges actuelles. Pour les autres stations, la réalisation des investissements passera par des choix stratégiques de priorisation des investissements.

La montagne : un rôle moteur dans l'économie iséroise
 Les stations de sports d'hiver jouent un rôle essentiel dans l'économie touristique du département. La montagne, à elle seule, concentre 60 % du chiffre d'affaires annuel des entreprises touristiques iséroises dans les secteurs de l'hébergement et des activités de loisir. La consommation annuelle dans les stations s'élève à près de 500 millions d'euros. En Isère, 23 000 emplois directs et indirects sont liés à l'activité touristique. En montagne, ce sont 53 % des emplois qui sont liés au tourisme. A eux seuls, les domaines skiables de l'Isère ont enregistré 4,8 millions de journées skiées lors de l'hiver 2017/2018, pour une recette de 123,1 millions d'euros (+5 % par rapport à la moyenne des 4 dernières saisons), soit 9 % de l'activité nationale.




L'avenir des stations, une réflexion de fond initiée par le Département 
 Depuis mars 2016, le département de l'Isère, présidé par Jean-Pierre Barbier, agit en faveur du développement du tourisme et des stations de montagne afin d'anticiper les changements climatiques et d'assurer la pérennité de l'activité économique et des emplois. Conscient de cet enjeu majeur pour l'avenir des stations, le Département s'engage à soutenir les acteurs de la montagne à travers une vision pragmatique, réaliste et raisonnée, structurée autour de 3 axes principaux : 
 - Le soutien des projets de diversification de l'activité touristique. Plus de 60 % des financements des « contrats de performance des Alpes de l'Isère » (CPAI), lancés sous l'impulsion de Chantal Carlioz, Vice-présidente du Département en charge du tourisme, de la montagne et des stations, et également Présidente d'Isère Tourisme, ont été consacrés à la diversification ces deux dernières années. 
 - L'engagement d'une démarche prospective sur les nouveaux usages de la montagne d'ici 2030. Une réflexion engagée depuis septembre 2017 aux côtés de 70 experts d'horizons divers pour imaginer les modèles des stations de demain. 
 - L'étude pour évaluer les perspectives d'enneigement et les éléments d'impact pour les 23 stations iséroises à l'horizon 2025 - 2050.
 Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Neige de culture : le département de l'Isère prévoit l'avenir des stations

Prospective : Isère Tourisme présente "la station de montagne du futur"

Ce mercredi 18 avril, au salon Mountain Planet de Grenoble, Isère Tourisme a dévoilé le projet de Station du Futur lors d'une conférence de presse puis sur l'inauguration du stand dédié. La conférence de presse a été retransmise en direct sur Youtube.
Au dernier trimestre 2017, Isère Tourisme a organisé cinq ateliers d'experts. Étaient réunis acteurs de la montagne et spécialistes du transport, de l'énergie, du bien-être, chefs d'entreprises de start'up numériques, universitaires, médecins, chercheurs du monde de la montagne, sociologues, climatologues, spécialistes de l'environnement, prospectivistes...
Le travail concret va maintenant démarrer grâce à l'engagement de stations pilotes et d'entreprises du bassin isèrois. Dans chacune de ces stations, un démonstrateur sera installé.

L'actu. lyonnaise en vidéos :

Les 5 scénaris de stations : 

Station pleine énergie / life full resort : Orientée vers la santé et le bien-être. La station est un « écrin thérapeutique » où l'on prend du temps pour soi, pour se reposer, pour se régénerer.

Station douce / slow resort : porte les valeurs de nouvelle humanité. Elle privilégie un mode de vie responsable et harmonieux, en totale reconnexion avec la nature dans des espaces naturels préservés.

Station loisirs / fun resort : C'est la convivialité, le plaisir de se retrouver en famille entre amis, l'envie de partager du temps et des activités ensemble, de vivre intensément de nouvelles expériences.

Station high-tech / smart resort : Orientée vers l'innovation technologique. Le principe est de créer une nouvelle communauté hyper connectée, de nouvelles mobilités, des hébergements « multi-usages ». La station propose une expérience globale très fluide grâce à la connexion ville/montagne,

Station hyper sport / extrem resort : Orientée vers l'hyper sport, la pratique sportive intense et l'envie de dépasser ses limites.
Complément d'informations : www.stationdufutur.com  

 Abonnez vous ! :
Lire la suite - Prospective : Isère Tourisme présente "la station de montagne du futur"

Le VTT sur neige, bientôt discipline olympique ?

Éric Barone, l'homme le plus rapide du monde en VTT sur neige, se lance dans un nouveau projet: l'Alpine Bike Tour.




Ce nouvel évènement de vélo sur neige consiste à faire slalomer des VTTistes sur une piste de ski, en empruntant le tracé d'un Super-G, d'une descente ou d'un bike cross. Le baron rouge crée ainsi une nouvelle discipline qui pourrait faire l'objet d'un circuit de Coupe du Monde et à terme, devenir un sport olympique.
Une discipline novatrice mêlant les plaisirs du VTT et du ski
.Elle allie le meilleur de ces deux sports : une descente, un Super-G ou un bike cross à descendre à VTT. Avec l'attraction terrestre et les pistes enneigées, rouler n'aura jamais apporté autant de plaisir à ceux qui s'essayeront à cette nouvelle discipline.
L'actualité en vidéos avec LYFtvNews  : 

L'Alpine bike tour démarre son histoire à Chamrousse les 2 et 3 février 2018
Au départ de toute histoire, il y a des hommes et des lieux. En démarrant l'histoire de l'Alpine Bike Tour à Chamrousse, Éric Barone envoie un véritable signe au monde de l'olympisme. Alors que nous fêtons cet hiver les 50 ans des JO de Grenoble 1968, il était normal que l'Alpine Bike Tour débute sur la piste olympique de descente de Casserousse, lieu du sacre de Jean-Claude Killy. Cet évènement, placé à une semaine de l'ouverture des Jeux Olympiques de PyeongChang, aura une résonnance particulière !
Le 2 février, les participants testeront leur VTT sur une piste de luge afin d'apprendre à gérer leur vélo sur neige, avant de s'élancer un par un dans une course chronométrée.
Pour ceux qui souhaitent tester la discipline de manière ludique, une mass start est organisée, départ à 4 de front pour une descente placée sous le signe du rire.
Enfin, le samedi une sortie à VAE (vélo à assistance électrique) est organisée pour découvrir le vélo sur neige en douceur.
4 étapes en France sont organisées cette année et 2 à l'étranger, en Italie à Monvisoski et en Suisse à Crans Montana. Programme à découvrir ici http://www.alpinebiketour.com
Une discipline bientôt olympique ?
L'Alpine Bike est une discipline validée par la Fédération Française de Cyclisme (FFC) et l'Union Cycliste Internationale (UCI). En créant cette discipline avec l'appui de ces deux fédérations, Éric Barone met en place un véritable circuit et espère aller jusqu'à PyeongChang lors des prochains Jeux Olympiques pour faire la démonstration de ce nouveau concept de course d'hiver en fermeture de la descente hommes ou femmes. En démontrant les qualités de cette discipline en France, en Europe et dans le monde, Éric Barone souhaite mettre en place un circuit Coupe du Monde d'ici 2019 en attendant le Graal : faire de l'Alpine Bike un sport olympique.

LE PROGRAMME DE L'ALPINE BIKE TOUR À CHAMROUSSE

Jeudi 1er février de 17H à 19H
Retrait des dossards et briefing (salle polyvalente sous l'OT de Chamrousse 1650 - Le Recoin)

Vendredi 2 Février
Dès 8H : Démonstration de l'Alpine Bike sur la piste de Casserousse par Éric Barone
9H45 : Entrainement des inscrits à l'Alpine Bike Tour de Chamrousse sur la piste de luge
14H : Course chronométrée - départ individuel
16H30 : Descente fun format Mass Start
19H : Conférence/Débat « Les innovations dans les JO d'hiver » par Michel Raspaud et Éric Barone

Samedi 3 Février - Nordic e-bike
Montée à la Croix de Chamrousse avec les Vélo à Assistance Électrique (VAE) et retour par les pistes.
 Abonnez vous ! :

 
Lire la suite - Le VTT sur neige, bientôt discipline olympique ?

"La prophétie de la montagne", par Daniel Grévoz


photo+montagne
Daniel Grévoz est non seulement guide mais aussi un auteur très prolifique sur ses sujets de prédilection, La haute montagne et le SaharaMont+Blanc+Alpinismme . 
Il publie dans le livre "La prophétie de la montagne" édité par les Editions de l'Astronome un véritable "plaidoyer pour un alpinisme perdu", celui des grands "aventuriers" qui, au delà de l'exploit, ne cherchaient pas la performance ou l'exploit, "vanités devenues trop techniques et pléthoriques pour intéresser le commun des mortels" mais plutôt une part de rêve, un désir de rencontrer la montagne autrement que par un simple emballement des muscles.
On peut en effet regretter que la plupart des récits actuels s'apparentent à des dossiers techniques ou à des comptes-rendus quasi médicaux d'exploits ou de performances toujours plus grandes. Mais où sont la poésie, l'art de retranscrire des émotions, dans ces ouvrages ?
L'auteur présente de nombreux récits écrits par de véritables passionnés de la montagne, des enthousiastes qui, quelquefois, s’embarrassaient de matériel de mesure pour donner un alibi scientifique à leur projet, mais qui très vite abandonnaient les aspects matériels pour se confronter, telle une drogue, à l'esprit des cimes .
Ces inconditionnels savaient évoquer leur passion, partaient en course avec des guides souvent peu causants aux mines patibulaires... Ils pouvaient avec eux passer des heures à observer le sommet tant convoité et n"éprouvaient pas le besoin de redescendre le plus vite possible pour "raconter" leur exploit... Mais si ces hommes ont été des découvreurs, ils n'en sont pas moins restés connectés avec leur époque, comme par exemple le fameux G.W. Young qui, en 1914, a dû laisser son observation des orages des montagnes de Suisse et de Haute-Savoie pour partir vivre, comme correspondant de presse puis comme ambulancier, celui de la Grande Guerre ! Young qui écrivit : "Comment tout homme ayant vécu ne fût-ce qu'une semaine de dévastations à Ypres et une journée d'action et de contemplation sur le Cervin pourrait-il continuer à comparer leur discordant et monotone chant de mort aux vibrants et profonds accords de vie avec lesquels chacun de mes sens faisait écho aux choses essentielles des antiques montagnes et aux choses précieuses des hauteurs durables ? Le souffle des monts est humain et créateur de vie" Commander Les prophéties de la Montagne (livraison par Amazon)
Gilles Roman

Lire la suite - "La prophétie de la montagne", par Daniel Grévoz

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.