Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est pollution. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est pollution. Afficher tous les articles

Métropole de Lyon : Collecte saisonnière des déchets verts

Avec l’automne, la collecte saisonnière des déchets verts reprend à partir du 7 septembre dans 11 communes de l’ouest lyonnais. Elle est réservée aux particuliers résidant sur le territoire de la Métropole de Lyon. L’accès est gratuit.
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Tous les déchets végétaux sont acceptés : tonte de pelouse, taille de haies, branchages, feuilles mortes…

Ces points de collectes ont été mis en place pour désengorger les déchèteries de l’ouest lyonnais au printemps et à l’automne.
Dans les autres communes de la Métropole, les habitants peuvent déposer leurs déchets verts dans les 19 déchèteries du territoire métropolitain.

En 2018, les services de la Métropole de Lyon ont collecté et valorisé par compostage 29 800 tonnes de déchets verts (+ 0,1% par rapport à 2017) dont 253 tonnes de sapins.
La seule collecte saisonnière (printemps et automne) dans les communes de l’ouest lyonnais a permis de collecter 532 tonnes de déchets verts, soit une augmentation de 21% par rapport à 2017.

La collecte de déchets verts contribue de manière importante (plus de 23%) à la performance du taux de recyclage de la métropole. La valorisation par compostage permet de produire du compost, utilisé localement pour amender les sols par des céréaliers, des maraîchers, des producteurs bio, des paysagistes, des collectivités et des fabricants de terreau.  Ces déchets verts sont transformés en un compost sur les plateformes de compostage de Ternay et Décines-Charpieu, Anthon (38) et La Côte Saint André (38).

Calendrier de la collecte

Quincieux : parking du boulodrome :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Lissieu : parking du CTM (7, route de Limonest) :
14 septembre-28 septembre-12 octobre-26 octobre-9 novembre-23 novembre.

Dardilly : parking face au lycée hôtelier Rabelais (chemin du Dodin) :
7 septembre-14 septembre-21 septembre-28 septembre-5 octobre-12 octobre-19 octobre-26 octobre-2 novembre-9 novembre-16 novembre-23 novembre.

Albigny-sur-Saône : parking rue Jean Chirat (en face du parc de l’Accueil) :
14 septembre-28 septembre-12 octobre-26 octobre-9 novembre-23 novembre.

Fontaines-Saint-Martin : site Soliman Pacha (esplanade Charles de Gaulle) :
7 septembre-14 septembre-21 septembre-28 septembre-5 octobre-12 octobre-19 octobre-26 octobre-2 novembre-9 novembre-16 novembre-23 novembre.

Saint-Cyr-au-Mont d’Or : parking-relais (angle route de Saint-Romain et rue du Stade) :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Collonges au Mont-d’Or : rue des Sablières :
14 septembre-28 septembre-12 octobre-26 octobre-9 novembre-23 novembre.

Saint-Romain au Mont-d’Or : parking, 4 quai de Charézieux (sur la RD51 à la limite de Couzon-au-Mont d’Or) :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Marcy l’Etoile : avenue Bourgelat (parking à l’entrée de la commune de Marcy l’Etoile) :
7 septembre-14 septembre-21 septembre-28 septembre-5 octobre-12 octobre-19 octobre-26 octobre-2 novembre-9 novembre-16 novembre-23 novembre.

Charly* : rue Jean-Baptiste Frenet :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

Jonage* : 23, rue de Verdun (entre le boulevard Pradel et la rue Fontaine) :
7 septembre-21 septembre-5 octobre-19 octobre-2 novembre-16 novembre.

* Sur présentation d’un justificatif de domicile

Horaires d’accès à ces points de collecte : de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30.
Les fourgons, bennes et véhicules à plateau sont interdits.
Lire la suite - Métropole de Lyon : Collecte saisonnière des déchets verts

Des idées pour faire baisser la température à Lyon

 Épisodes de chaleurs intenses : Alors que nous battons actuellement des records de chaleurs partout en France, que la planète n’a jamais été aussi chaude sur l’ensemble de sa surface, Europe Ecologie – Les Verts Lyon appelle à un grand plan de végétalisation de la ville de Lyon, pour faire baisser la température et anticiper les prochains épisodes de chaleur.
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Bruno Charles, vice-président en charge du développement durable et de l’agriculture à la Métropole de Lyon appelle à la plantation d’arbres sur la place des Terreaux. Les obstacles juridiques et techniques doivent être surmontés au nom de l’adaptation au dérèglement climatique : “La ville peut parfaitement végétaliser cette place, y planter des arbres pour l’ombrager et installer des bancs au pied de ces arbres, sans que des arguments juridiques puissent faire obstacle à la volonté politique. La ville et la Métropole de Lyon peuvent et donc doivent végétaliser la place des Terreaux, planter des arbres, poser des bancs pour préserver la vie sur cette place qui sans ça deviendra chaque été un four invivable.

Rafraîchir Lyon : la solution naturelle

La place des Terreaux est symbolique de l’archaïsme des grandes places minérales des grandes villes. Pour Bruno Charles : “La plantation d’arbres, voire de “forêts urbaines”, est devenue vitale. Les plus fragiles sont frappés plus fortement par ces vagues de chaleurs, les lyonnais·e·s qui n’ont pas les moyens de fuir la ville doivent pouvoir l’habiter sans se mettre en danger. 
Europe Ecologie – Les Verts défend un grand plan de végétalisation : du nord au sud, de l’est à l’ouest, d’une colline à l’autre, d’un arrondissement aux autres, on doit pouvoir traverser la ville de Lyon à l’ombre de nombreux arbres. L’espace public doit s’adapter à la catastrophe climatique dont nous ne ressentons que les prémisses actuellement.
Bruno Charles conclue : “Nous appelons à la multiplication des solutions végétales dans toute la ville : plantation d’arbres massive dans toutes les rues, débitumer les espaces publics partout où cela est possible, mais aussi dans les cours d’écoles ou des collèges, végétalisation des murs d’immeubles et des toitures, création de forêts urbaines denses. La nature doit reprendre sa place dans nos villes : c’est une question de survie.” 
Abonnez vous ! :

Lire la suite - Des idées pour faire baisser la température à Lyon

Canicule : Lyon en alerte orange

Déclenchement du niveau information-recommandation « Pollution à l’ozone (O3) » et de l’alerte orange « Canicule ». Un épisode de fortes de chaleurs est attendu sur la métropole de Lyon et le département du Rhône à compter du lundi 22 juillet 2019.
Abonnez vous ! :


Météo France prévoit ainsi des températures qui pourront dépasser les 40° au plus fort de la journée en milieu de semaine. Compte tenu des températures exceptionnelles et de leur montée rapide, l’alerte orange « Canicule » a été déclenchée. 

Par ailleurs, un épisode de pollution à l’Ozone (type estival O3) est en cours dans le bassin lyonnais-nord Isère. 
Pascal MAILHOS, Préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, a décidé d’activer le niveau information-recommandation relatif à l’épisode de pollution atmosphérique en cours. Aucune mesure n’est contraignante à ce stade, toutefois, dès demain, le préfet prendra toutes les dispositions nécessaires si cet épisode venait à gagner en intensité. I.
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Alerte orange « Canicule » 
Le préfet a placé en pré-alerte les collectivités territoriales et les services de l’État. L’Agence régionale de Santé a quant à elle pré-alerté les établissements sanitaires et médico-sociaux du Rhône. Le préfet recommande de respecter les mesures suivantes, notamment si vous êtes ou vivez avec une personne fragile (femmes enceintes, enfants, personnes âgées, personnes malades…) : 
• Boire de l’eau régulièrement ; 
• Manger en quantité suffisante ; 
• Ne pas boire d’alcool ; 
• Donner et prendre des nouvelles de ses proches ; 
• Maintenir son lieu de vie au frais (fermer les volets le jour) ; 
• Mouiller son corps et utiliser un ventilateur ; 
• Éviter les efforts physiques. Durant cette période, des signaux d’alerte existent : crampes, fatigue inhabituelle, maux de tête, fièvre, vertiges et nausées, propos incohérents. Si vous-même ou une personne de votre entourage est sujet à ces symptômes ou est victime d’un malaise, composez le 15. II. 


Déclenchement du niveau information-recommandation « Pollution à l’ozone (O3) » 
• Recommandations sanitaires Pour les populations vulnérables, il est recommandé de limiter les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords aux périodes de pointe et de limiter les activités intenses (physiques et sportives dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. En ce qui concerne les populations sensibles, il est recommandé de limiter les sorties durant l’après-midi, limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles à l’intérieur peuvent être maintenues. En ce qui concerne le reste de la population, il n’y a pas vocation à modifier les activités habituelles, les déplacements habituels ni les pratiques habituelles d’aération et de ventilation, la situation lors d’un épisode de pollution ne justifiant pas de mesures de confinement. Dans tous les cas, en cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien. 

Recommandations comportementales 

Plusieurs mesures peuvent être pris simplement et concourir au rétablissement d’un air de qualité : 
• Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; 
• Utiliser les modes de transport permettant de limiter le plus possible les émissions de polluants : vélo, transports en commun, co-voiturage… 

Pour les entreprises, adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail

• S’abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d’intérêt général visés à l’article R 311-1 du code de la route) ; 
• Éviter la conduite agressive, l’usage de la climatisation ; entretenir régulièrement son véhicule ; 
• Abaisser sa vitesse de 20 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h et de 10 km/h sur les voies à double sens non-séparées par un terre-plein central et dont la vitesse est limitée à 80 km/h. RAPPEL : il est interdit de brûler des déchets verts. 

 En ce qui concerne les collectivités territoriales et les autorités organisatrices des transports :

 • Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; 
• Promouvoir l'humidification, l'arrosage ou toute autre technique rendant les poussières moins volatiles, notamment aux abords des voiries et lors des chantiers ; réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières ; 
• Développer les pratiques de mobilité les moins polluantes : co-voiturage, transports en commun ; adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; faciliter l'utilisation des parkings relais et transports en communs associés ;
• Faire en sorte d'éviter la circulation des classes de véhicules les plus polluants (norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d'immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d'intérêt général visés à l'article R 311-1 du code de la route) ; 
• Sensibiliser la population aux effets négatifs sur la consommation et les émissions de polluants d'une conduite agressive des véhicules et de l'usage de la climatisation, ainsi qu'à l'intérêt d'une maintenance régulière du véhicule ; 
• Rendre temporairement gratuit le stationnement résidentiel ; 
• Pratiquer les tarifs les plus attractifs pour l'usage des transports les moins polluants (vélos, transports en commun, véhicules électriques, etc.). 

 En ce qui concerne les agriculteurs :

 • Reporter l'écobuage ou pratiquer le broyage ; 
• Suspendre les opérations de brûlage à l'air libre de sous-produits agricoles. En ce qui concerne les industriels : 
• Mettre en œuvre des dispositions de nature à réduire les rejets atmosphériques, voire réduire l'activité ; 
• Reporter certaines opérations émettrices de particules et oxydes d'azote et le démarrage d'unités à la fin de l'épisode de pollution ; 
• Mettre en fonctionnement, lorsqu'ils existent, des systèmes de dépollution renforcés durant l'épisode de pollution ; 
• Réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières et mettre en place des mesures compensatoires (arrosage) et réduire l'utilisation des groupes électrogènes. 

Informations sur la qualité de l’air : 

http://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/ 
Informations sur les recommandations sanitaires : 
https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/
Lire la suite - Canicule : Lyon en alerte orange

Collecte des emballages : YoYo Grand Lyon parmi les lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI)

Brune Poirson, secrétaire d’Etat, Arnaud Leroy, président de l’ADEME et Jean Hornain, directeur général de Citeo, révèlent aujourd’hui des projets labélisés « collecte innovante » dans le cadre de la première vague de l’appel à manifestations d’intérêt (AMI) lancé en janvier lors d’un « showroom » au ministère de la Transition écologique et solidaire. 14 projets retenus pour une collecte des emballages innovante, performante et solidaire. 

L'actu. lyonnaise en vidéos :

Quatorze projets ont été retenus, principalement implantés dans les zones de tri les moins performantes.
Le Gouvernement s’est engagé à tendre vers 100% de plastiques recyclés d’ici à 2025, et l’Union européenne, à atteindre 90% de collecte des bouteilles en plastique. A l’heure actuelle, encore moins d’un Français sur deux trie systématiquement ses emballages et des écarts perdurent d’une ville et d’une génération à l’autre. Afin de respecter nos engagements nationaux et internationaux, les pouvoirs publics agissent à différents niveaux :

·        Simplification du geste de tri
·        Harmonisation nationale des systèmes de tri
·        Modernisation des centres de tri
·        Exploration des modalités de mise en œuvre de systèmes de consigne

Le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, présenté mercredi 10 juillet par Brune Poirson, va amplifier cette dynamique lancée dans le cadre de la stratégie française pour une économie 100% circulaire (retrouvez les mesures ici).


Les lauréats de cet appel à manifestations d’intérêt sont acteurs de cette transformation du système, acteurs de l’économie circulaire.

Ils seront soutenus financièrement et techniquement par Citeo, accompagné de l’ADEME, à hauteur de 200 000 € maximum par projet et jusqu’à 250 000 € pour un projet associant une cause solidaire. L’objectif est de déployer des solutions innovantes en particulier dans les zones à faibles performances de collecte (centres urbains denses, habitats collectifs, collectivités touristiques, territoires ultra marins).
Abonnez vous ! :



En témoigne la liste des 14 premiers projets lauréats retenus pour une enveloppe globale de 1,3 millions d’euros :

·         Une collecte connectée :

Terradonna Cliink : la collecte du verre dans le Pas-de Calais
[Communauté d’agglomération Lens – Liévin]
L’application Cliink permet de localiser les bornes d’apport volontaire du verre, l’utilisateur peut ainsi récupérer des points et les échanger pour profiter d’une offre à proximité ou faire un don à la ligue contre le cancer. Le programme de fidélité a été étendu sur ce projet à d’autres services comme l’accès à la mobilité.

« Mon Tri » par Neopterra Uzer
[Ile-de-France] « Mon tri » est une application mobile qui permet de scanner ses emballages recyclables avant de les apporter à une borne équipée du boîtier « Eugène » mis à la disposition de 250 foyers dans des zones à faible performance de tri. En scannant ses produits, le consommateur reçoit des points qu’il peut convertir en don solidaire ou en service offert par sa ville.  

·         Des automates de collecte :

Pellenc : la collecte des bouteilles en plastique et des cannettes dans le Vaucluse
[Suez RV – Pertuis]
Le projet « SELF » consiste à installer un nouveau type d’automate de grande capacité récupérant des bouteilles plastique et des canettes, sur un parking d'hypermarché. Cette machine est conçue pour occuper environ 2,5 places de stationnement sur un parking d'hypermarché. Ce dispositif innove en acceptant également des bouteilles plastiques sans étiquette ou déformées (et donc sans code-barres lisible).

Yes we cannette : la collecte des canettes 
[Mayotte]
Acteur de l’économie sociale et solidaire, Yes we canette veut implanter 2 automates de collectes « Cycleen TOMRA » à Mamoudzou sur des sites protégés. Le geste de tri serait pour partie récompensé par l’accès à une laverie solidaire qui permet de limiter le lavage en rivière et réduire la pollution générée ainsi que des réductions sur l’épicerie solidaire gérée par la même structure.

·         Une collecte collaborative :

Fourmize
[La Réunion]
Fourmize est un projet de création de communauté de trieurs (appelés « les mizes ») récompensés pour leur geste de tri. La solution digitale est couplée avec un point d’apport volontaire humanisé (type mini déchetterie) installé dans un conteneur maritime avec un guichet d’accueil et une zone de stockage. Les points cumulés sont convertibles en bons de réduction commerçants ou en dons solidaires.

3 projets Yoyo seront déployés. Le projet Yoyo vise à collecter des bouteilles PET tout en développant du lien et de la solidarité sur des territoires identifiés, en mettant en relation des trieurs (particuliers bénévoles), des coachs (relais locaux qui réceptionnent les sacs de bouteilles et les mettent à disposition des structures de collecte) et des collecteurs ou collectivités territoriales.

-  Syndicat AZUR / Yoyo : inciter au tri du plastique composé de PET
[Argenteuil]
Ce projet sera mis en place à Argenteuil auprès de 2400 logements sociaux de quartiers prioritaires de la ville.

-  LVD Environnement Mayotte / Yoyo : mobiliser la jeunesse mahoraise
[Mayotte]
L’objectif est de mettre en place un dispositif de sensibilisation des jeunes grâce à une application mobile en vue de gratifier le geste de tri. Le but est de doubler les performances de recyclage.

-  Yoyo / Grand Lyon : impliquer les habitants dans la collecte
[Lyon]
Le projet mené par Yoyo en partenariat avec le Grand Lyon cible 12 quartiers prioritaires (85 000 habitants), 5000 logements étudiants (5000 habitants), 10 établissements d'enseignements (10 000 étudiants).

·         Sensibiliser pour encourager le tri :

3 projets Ecogestik « ILT » - Information sur le Lieu de Tri
L’objectif est d’augmenter de 10% le tri des emballages et des papiers en habitat collectif, grâce à une communication comportementale dans 150 locaux propreté des quartiers prioritaires. Cette communication se déclinera de la manière suivante :
- des panneaux aux codes couleur des flux de déchets pour mieux expliquer les modalités de tri,
- des silhouettes en taille réelle d'individu en situation de tri (levant le couvercle du bac, jetant en vrac) pour inciter à jeter le déchet dans la bonne poubelle,
- des consignes de tri simples et lisibles associées au soutien d’une association.

-  Ecogestik / Paris Terre d’Envol
[Aulnay sous-bois]

-  Ecogestik /SIOM Chevreuse
[Les Ulis]

-  Ecogestik / Paris
 [Paris]

Suez RV : expérimenter un dispositif de collecte des emballages et des papiers de la restauration rapide
[Bordeaux centre]
Le but est d’expérimenter un dispositif de collecte des emballages et des papiers issus de la consommation « nomade » (principalement de la restauration rapide) pour améliorer le taux de captage des emballages issus des fast-foods.
Le projet comprend une approche nudge pour l’interaction avec les clients, une collecte par un acteur de l’ESS, et la réalisation du mobilier de collecte par un chantier d’insertion.

TRIAKAZ : une application pour le geste de tri
[Guadeloupe]
Déploiement d’une application mobile appelée « BeeBee world », qui permet à l’utilisateur d’être sensibilisé au geste de tri sous la forme d’un jeu. Le but est de sensibiliser le plus grand nombre, du plus petit au plus grand, aux enjeux environnementaux des déchets et de leur impact sur la disparition des pollinisateurs à l’échelle mondiale.

·           Le réemploi pour une collecte innovante :

La Boucle Verte : des conteneurs recyclés pour collecter les canettes
[Bordeaux]
L’objectif est d’installer des conteneurs permettant la collecte de canettes dans des lieux à forte affluences, réalisés avec des bidons d’huile usagés et collectés en vélo cargo.

Suite à cette première vague, la sélection des projets se poursuit et deux échéances de dépôt de dossiers sont à venir : le 10 août 2019 (deuxième vague) et le 10 janvier 2020 (troisième vague).

Ces prochaines étapes de sélection permettront de toucher plus de territoires et de proposer encore plus de dispositifs innovants, notamment pour la collecte de papiers, de verres et en multi matériaux (papier en mélange avec les emballages), que ce soit ailleurs que chez soi (au bureau, dans les gares, dans la rue…) et en habitat collectif.


Lire la suite - Collecte des emballages : YoYo Grand Lyon parmi les lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI)

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.