Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)


Affichage des articles dont le libellé est tcl. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est tcl. Afficher tous les articles

Rhônexpress : les élus du Sytral adoptent l'annulation de la concession Lyon Aéroport St-Exupéry

Le président de la Métropole de lyon, David Kimelfeld, aura finalement eu gain de cause malgré les tensions apparues ces dernières semaines parmi les élus du Syndicat des Transports :  la résiliation du contrat Rhônexpress a été adoptée par les élus du Sytral réunis cet après-midi en Conseil syndical.

La résiliation du contrat liant la collectivité à l’opérateur a été votée par 12 voix pour, 5 abstentions et 6 voix contre.
logo lyon en france
Baisse des tarifs de la liaison centre ville / Aéroport
Cette décision, demandée par le président de la Métropole va permettre à la collectivité de diminuer le prix de la liaison vers l’aéroport et de développer la desserte de l’est lyonnais. David Kimelfeld déclare : « Le Conseil Syndical du SYTRAL a voté aujourd’hui la résiliation de ce contrat avec RHÔNEXPRESS. Ce contrat était particulièrement désavantageux pour la Métropole, le SYTRAL, les usagers, les habitants de l’Est lyonnais et in fine pour les contribuables. J’ai lancé cette négociation en avril dernier avec le SYTRAL pour rééquilibrer le contrat. L’objectif n’était pas de le résilier. Cela ne pouvait être un but en soi. Je rappelle aussi les objectifs de cette renégociation : une meilleure desserte de l’est lyonnais, une baisse significative des tarifs, et la possibilité de dessertes alternatives pour la zone aéroportuaire. La négociation a duré 8 mois. Elle n’a pas pu aboutir parce que les propositions de Rhônexpress sont restées trop éloignées de nos attentes et la résiliation est devenue la seule issue possible. Les conditions de la résiliation avaient été examinées lors de la commission générale du 17 janvier. La résiliation est apparue comme la meilleure solution pour des raisons financières, mois juridiques et opérationnelles. Elle sera effective dans 8 mois et n’entraînera aucune interruption de service. Nous allons très vite travailler sur une baisse des tarifs, supérieure à celle acceptée par Rhônexpress et sur une meilleure offre de service sur l’Est lyonnais. Ce service Rhonexpress restera un service premium, c’est-à-dire que le temps de parcours sera préservé et la fiabilité améliorée. Financièrement, cette résiliation rapportera in fine environ 50 M€ au Sytral à l’horizon 2038.» 
Ce contrat de concession avait été conclu entre le Conseil général du Rhône et Vinci le 1er mars 2007 pour une mise en service effective le 9 août 2010 avec échéance au 31 décembre 2038. Pour rappel, la Métropole de Lyon finance aujourd’hui l’intégralité des coûts supportés par le Sytral en application du contrat de concession. Ce contrat imposait aux collectivités d'accorder à Rhônexpress un monopole de la desserte de l’aéroport Saint Exupéry.
*************
La satisfaction des écologistes
Les écologistes lyonnais ont réagi très rapidement à cette décision du Sytral : dans un communiqué signé par Yann Roustan au nom de l'équipe de campagne de Bruno Bernard (candidat EELV à la présidence de la métropole), ils indiquent que "cette résiliation du contrat est une bonne nouvelle pour l'Est lyonnais" :

Le comité syndical du Sytral a voté aujourd'hui pour la résiliation du contrat entre le Sytral et Rhônexpress.
Dénoncé depuis sa signature en 2007 par les écologistes, la Chambre Régionale de la Cour des Comptes confirmait fin 2019 que le contrat était fortement déséquilibré, favorisant largement le concessionnaire privé au détriment des collectivités, des habitants et des utilisateurs de Rhônexpress, lui assurant une marge anormalement haute, sans prise de risque.
De plus, ce contrat était un frein à l’amélioration de la ligne T3 et pénalisait donc les habitants de Décines et Meyzieu.
Bruno Bernard, candidat des écologistes à la présidence de la Métropole, se réjouit de cette décision : « Enfin les habitants de l'est lyonnais vont pouvoir avoir une meilleur fréquence et un service de meilleur qualité sur le Tramway T3 ».
Nous souhaitons que le SYTRAL négocie au mieux la rupture du contrat, dans l’intérêt des habitants. Nous tiendrons compte prioritairement du besoin d’améliorer la qualité de service du tramway T3  dans la nouvelle organisation de la liaison vers l’aéroport. L’abonnement  pour les salariés travaillant à l’aéroport baissera fortement.
*************
Pour François Noël Buffet (candidat de droite à la présidence de la métropole)  cette décision est une "irresponsabilité électorale"
"Nous l’avons dit et répété, et je l’ai encore dit le 17 février dans une interview à Lyon Capitale : oui, il faut résilier le contrat avec Rhônexpress car la situation n’est pas satisfaisante tant en termes tarifaires que de desserte de l’Est lyonnais.
Nous demandions d’ailleurs depuis 2015 que le Sytral et la Métropole s’emparent de ce sujet.
Si des indications de coût de cette résiliation ont été données, il ne s’agit là que d’estimations qui oscillent entre 32 et 110 M€ sans compter les aléas juridiques.
Il est irresponsable de faire courir un risque à la pérennité financière du Sytral pour une seule ligne de transport en commun qui assure 4 100 voyages par jour en moyenne quand le réseau TCL en fait plus d’1,3 millions.
C’est bien ce souci des centaines de milliers d’utilisateurs quotidien du réseau TCL qui nous a amené à refuser l’amendement inconséquent du Président de la Métropole.
Des interrogations restent en suspens :
  • le Président de la Métropole a dit cet après-midi que ça avait été un dossier prioritaire pour lui : alors qu’il a été élu en juillet 2017, pourquoi est-ce seulement en février 2019 – 17 mois après – que les négociations ont été ouvertes avec Rhônexpress ?
  • pourquoi le Président de la Métropole est aujourd’hui si pressé de dénoncer un contrat sans aucune garantie pour le Sytral d’une prise en charge des conséquences financières par la Métropole ?
Sur ce dernier point il brandit les statuts du Sytral et l’article 9.2, mais ces statuts ne sont déjà pas respectés puisque, pour un point anecdotique comme le règlement intérieur définissant le fonctionnement de cette collectivité, il n’a été jamais adopté alors que c’est pourtant écrit à l’article 11.1 !
Dans la recherche éperdue d’électeurs, le Président de la Métropole est donc prêt à tout.
Le comité syndical du Sytral a vécu aujourd’hui une farce électorale qui n’est pas à la gloire des élus de la majorité métropolitaine."
*************




Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Rhônexpress : les élus du Sytral adoptent l'annulation de la concession Lyon Aéroport St-Exupéry

Tarifs TCL : l'augmentation des abonnements maintenue malgré l'annulation de la taxe diesel !

lyon
  Le conseil du SYndicat des TRAnsports Lyonnais a refusé lors de sa réunion du 14 décembre de revenir sur l’augmentation des tarifs des abonnements TCL au 1er janvier 2019. 
Cette augmentation avait pourtant été décidée pour répondre à l’augmentation des tarifs du carburant, qui a été annulée après la mobilisation des #giletsjaunes. Les élus de Europe Écologie Les Verts s’insurgent dans un communiqué "contre cette logique comptable qui ne prend pas en compte les mobilisations citoyennes en cours, qu’elles soient contre la vie chère ou pour le climat". 


L'actu. lyonnaise en vidéos :


Enfermés dans leur logique comptable, sourds aux demandes citoyenne, les élus du Sytral ont refusé de revenir, même très partiellement, sur les augmentations des tarifs des abonnements. Seuls le président du groupe Synergie-Avenir, Marc Grivel et le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret ont soutenu la proposition de moratoire portée par l’élu écologiste (EÉLV) Pierre Hémon
Au 1er janvier 2019 les abonnements TCL augmenteront donc de plus de 6 % (de 60,50 € à 64 €/mois).
Alors que les hausses prévues tant sur le diesel que l’électricité ont été annulées par le gouvernement, ces augmentations n’ont logiquement plus lieu d’être. Ces augmentations sont incompréhensibles au moment où les citoyens se mobilisent pour le climat et contre la pollution, mais aussi pour pouvoir se déplacer à moindre coût. 
Le SYTRAL doit entendre ces demandes et sortir de ses logiques comptables afin de répondre à ces mobilisations. Une pétition en ligne est en cours pour infléchir cette décision .

 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)
Lire la suite - Tarifs TCL : l'augmentation des abonnements maintenue malgré l'annulation de la taxe diesel !

TCL Lyon : le Sytral dévoile son projet de Métro E

Fouziya Bouzerda
Présidente du Syndicat
des Transports Lyonnais
Son coût de construction devrait friser le Milliard d'Euros ! Le financement serait réparti sur deux mandats politiques pour une mise en service en 2030, et représenterait donc la moitié de l'investissement total du Syndicat des Transports dans la modernisation et le développement du réseau. 
Pour Fouziya Bouzerda, Présidente du SYTRAL, "cet effort d’investissement sans précédent permettra d’étendre et de mailler le réseau de façon considérable". Il n'empêchera donc pas de poursuivre ce développement avec "le prolongement de la ligne B aux Hôpitaux Sud, l’amélioration de la performance de la ligne C3, l’achat de rames de métro et de tramway pour répondre à l’augmentation de la fréquentation et le prolongement de la ligne de tramway T6 depuis Gerland-Debourg jusqu’aux hôpitaux Est".
Le SYTRAL a déjà investi 500000 Euros dans les études de faisabilité de ce projet de métro E qui a pour objectif de relier une station existante au secteur d'Alaï, dans l'ouest lyonnais. Les études ont porté sur douze projets différents (à partir de Perrache, de Bellecour, du Vieux Lyon  ou de l'Hôtel de Ville...). Celles-ci ont été évaluées techniquement et financièrement en fonction de critères d'attractivité, de prévisions de fréquentation après 2030, de cohérence... 
 Abonnez vous ! :
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Aujourd'hui, deux scénarios se "détachent" : 
l'un au départ de l'Hôtel de Ville, avec connexion aux Métros A et C  
Le tracé Hôtel de Ville – Alaï présente une bonne attractivité et des stations peu profondes. Il permettrait la desserte de la gare Saint Paul. Les risques techniques sont cependant  marqués, notamment dans les secteurs de Saint Paul et Hôtel de Ville. Il présente un linéaire plus important.
 Tracé illustratif du scénario Hôtel de Ville :
Cette ligne nouvelle en correspondance avec les lignes de métro A et C comprendrait 6 stations : Hôtel de Ville – Saint Paul – Saint Irénée – Point du Jour – Constellation – Alaï pour un itinéraire sur 6 600 m d’infrastructure en tunnel. Stations Hôtel de Ville, Saint Paul et Saint Irénée entre -30 et -35 m Autres stations entre -20 et -25 m Temps de parcours Alaï – Part-Dieu : 29 min (correspondances avec les lignes A et B)

... et l'autre à partir de Bellecour, plus central puisqu'il permettrait un "hub" avec les lignes A et D, 
Le tracé Bellecour – Alaï permet un très bon maillage avec le réseau métro existant (correspondance avec les lignes A et D). Il présente des caractéristiques techniques maitrisées avec des risques limités (profondeur des stations, pentes, exploitabilité) et garantit une réelle attractivité de la ligne.
Tracé illustratif du scénario Bellecour ;
Cette ligne nouvelle en correspondance avec les lignes de métro A et D comprendrait 5 stations : Bellecour – Saint Irénée – Point du Jour – Constellation – Alaï . Moins longue (6 000 m d’infrastructure en tunnel). les stations auraient une profondeur entre -20 et -25 m. le temps de parcours Alaï – Part Dieu serait de 25 min (correspondances avec les lignes A ou D puis B)

Les deux scénarios devront donc maintenant être affinés et le Sytral prévoit déjà de soumettre la procédure à la Commission Nationale du Débat Public.

Lire la suite - TCL Lyon : le Sytral dévoile son projet de Métro E

 

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.