Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Affichage des articles dont le libellé est tourisme. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est tourisme. Afficher tous les articles

AirBnB : l'Umih veut l'application de la loi sur les meublés touristiques

lyon
La mobilisation des organisations professionnelles de l'hôtellerie, l’UMIH et du GNC, a été constante sur le sujet de la locations des meublés via les plateformes et toute une série de mesures (dont des possibles sanctions) ont été inscrites dans la loi: obligation d’un numéro d’enregistrement pour chaque annonce, période maximum de 120 jours de location, la communication à l’administration fiscale des flux financiers, la transparence pour les clients de savoir si le loueur est un particulier ou un professionnel. 

L'actu. lyonnaise en vidéos :

18 villes aujourd’hui ont mis en place le numéro d’enregistrement mais, selon l'Umih, "Airbnb et les autres plateformes ne respectent pas ce cadre légal". C’est pourquoi, l’UMIH et le GNC lancent une nouvelle campagne sur tout le territoire afin de sensibiliser les municipalités aux dispositifs législatifs et aux sanctions encourues par les plateformes de locations meublées en cas de non-respect de la législation. 

Aujourd’hui, la loi et les sanctions existent. Laurent Duc, président UMIH de la branche hôtellerie et Béatrice Rondy, présidente du GNC RhôneAlpes Auvergne Lyon ont entamé un tour de France des mairies pour le contrôle efficace des locations. A titre d’exemple, rien que pour la seule ville de Lyon, les plateformes qui ne respectent pas la loi pourraient payer jusqu’à 105 425 000 d’euros d’amendes (l’amende pour non-respect du numéro d’enregistrement d’une annonce en ligne s’élève à 12 500 euros) ! 

90 % des locations meublées en France ne sont ni enregistrées, ni déclarées, l’UMIH et le GNC rappellent que la mise en place du numéro d’enregistrement pour une ville, c’est :
• Pouvoir connaitre précisément l’offre locative dédiée à la location meublée 
• Conduire une véritable politique touristique locale en adéquation avec l’offre réelle 
• Encadrer la location meublée pour éviter la dérégulation du marché immobilier 
• Augmenter les recettes budgétaires à travers la taxe de séjour et/ou les amendes civiles. Plus de 150M€ de taxe de séjour pourraient selon eux être collectés. 

 Abonnez vous ! :

Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /

LYFtvNews (le forum)

Lire la suite - AirBnB : l'Umih veut l'application de la loi sur les meublés touristiques

Contrôle aux frontières : la reconnaissance faciale à l'aéroport de Lyon

lyon
 L'aéroport St Exupéry annonce des contrôles cinq fois plus rapides grâce aux "PARAFE"  (Passage Automatisé Rapide de Frontières Extérieures) à reconnaissance faciale à l’Aéroport Lyon-Saint Exupéry. Ce dispositif innovant permet de fluidifier le parcours des passagers à l’aéroport en réduisant les temps d’attente aux contrôles frontières. 
Le passeport biométrique est indispensable pour les utiliser. 
 Dans le contexte de rétablissement des contrôles aux frontières intra-Schengen, la part des passagers contrôlés à Lyon-Saint Exupéry atteint désormais 70 % contre 30% auparavant. Si la gestion de ces contrôles est de la responsabilité de la Police aux Frontières, Aéroports de Lyon travaille conjointement avec leurs services pour trouver des solutions accélérant le traitement des passagers, tout en garantissant des niveaux de sécurité et de qualité maximaux. 


L'actu. lyonnaise en vidéos :


Pas moins de 10 SAS PARAFE à reconnaissance faciale, développés conjointement par IN Groupe et Gunnebo, sont mis en service à compter du 14 décembre 2018. 
Le déploiement de 10 sas complémentaires est programmé au premier trimestre 2019 aux Départs et Arrivées du satellite du Terminal 1, où sont opérés les vols low-cost. Ainsi, les passagers de 80 % des vols à contrôler pourront à terme bénéficier de ces 20 nouveaux sas PARAFE. Ces nouveaux équipements permettent notamment de : 
- Multiplier par 5 la rapidité des contrôles (1 agent pour 5 passagers simultanés), 
- Augmenter à 32 le nombre de nationalités éligibles aux PARAFE : 28 pays de l’Union Européenne dont le Royaume-Uni, ainsi que la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Lichtenstein, - Réduire le nombre d’échec au passage avec une plus grande facilité ergonomique (main libre et facilité de présentation devant le capteur biométrique), 
- Accélérer la lecture du passeport. Ces investissements, supportés par Aéroports de Lyon, permettent de réduire significativement le temps des contrôles. 

Pour en bénéficier, les passagers doivent être majeurs et se munir de leur passeport biométrique, la carte d’identité n’étant pas acceptée. 

 Pour Tanguy Bertolus, Président du Directoire d’Aéroports de Lyon : « L’ouverture des sas PARAFE à reconnaissance faciale, aujourd’hui, à Lyon-Saint Exupéry contribue aux objectifs de fluidification du parcours client et d’amélioration de la qualité de service qu’Aéroports de Lyon et VINCI Airports souhaitent offrir à leurs passagers. Elle illustre aussi notre étroite collaboration avec les services du Ministère de l’Intérieur. »


 Abonnez vous ! :
Accueil LYFtv.com /             LYonenFrance /
LYFtvNews (le forum)
( avec Snapwidget )
Lire la suite - Contrôle aux frontières : la reconnaissance faciale à l'aéroport de Lyon

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :



LYFtvNews / LYonenFrance - 3, rue Tramassac 69005 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.