Charles Mérieux, l'homme qui voulait vacciner le monde entier !

Commander ce livre
(livraison par Amazon)
Marc Francioli est journaliste honoraire. Ancien rédacteur en chef du Dauphiné libéré, co-fondateur du Quotidien Rhône-Alpes, il a aussi exercé au Parisien et à France 3 Paris-Île de France avant de terminer sa carrière comme médiateur de France 3 pour l'information.
Dans cette biographie de Charles Mérieux (1907-2001), il s'intéresse à un personnage qu'il a bien connu,  "un humaniste, un visionnaire, un entrepreneur, inlassable voyageur", qui s'est engagé pour le sauvetage de millions d'hommes dans le monde entier, en particulier au Brésil.
Grand et élégant jeune homme dilettante, passionné de voitures, Charles Mérieux a décidé de changer de cap et d'affronter, à partir de Lyon,  les pires ennemis de l'humanité : les virus !
On est alors au milieu du vingtième siècle et le "Docteur Mérieux" se met en tête de vacciner tous les enfants du monde ! Fièvre aphteuse, rage, méningite, polio, tuberculose, coqueluche, tétanos, et même le Sida et Ebola sont ses champs de bataille.
Dans la préface du livre de Marc Francioli, l'écrivain Jean Christophe Rufin rappelle que "le projet de Charles Mérieux est d'emblée humanitaire, par delà ses aspects industriels", même si ses détracteurs lui ont reproché de gagner beaucoup d'argent. Collecteur de sang pour la Résistance pendant la Guerre, il part aux Etats Unis en 1945 étudier le système américain de la transfusion sanguine et en ramène l'idée de l'industrialisation du système.
Il veut d'abord s'attaquer à la fièvre aphteuse qui touche de nombreux pays du monde. Le docteur Mérieux devient célèbre en accompagnant lui-même les livraisons de vaccins vétérinaires en Amérique latine, puis dans de nombreuses autres régions du monde.
Fin politique, l'industriel devient diplomate : il crée sa fondation en 1967 et rencontre les chefs d'Etat. Souvent plus connu que le Président français il déclare : "Face aux épidémies, nous sommes des pompiers".
Face aux commandes de plus en plus importantes (cent millions de doses livrées en six mois!), il a l'idée de créer Bioforce, une force d'intervention rapide capable de répondre aux défis des épidémies. Puis il installe  le laboratoire P4, un bunker situé à Lyon, chargé d'étudier les virus les plus dangereux.
Vers la fin de sa vie, le docteur Mérieux développait plusieurs nouveaux thèmes de recherche : sur le Sida bien sûr, mais aussi sur les cellules souches embryonnaires et le clonage ainsi que la recherche sur la procréation, avec le Professeur Jean-Louis Touraine...
Il souhaitait aussi profiter de l'avènement d'internet pour développer les formations à distance, mettre en réseau les centres de recherches...
Marc Francioli rappelle que, loin d'être un solitaire, Charles Mérieux "avait un désir effréné de s'associer, sous les formes les plus variées", avec toujours de grands savants pour modèles, Louis Pasteur et Claude Bernard, et aussi une grande passion qu'il n'aura jamais abandonné, sa ville de Lyon.
Lire la suite - Charles Mérieux, l'homme qui voulait vacciner le monde entier !

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

fleche+haut

fleche+haut