Pollution de l'air : le chauffage individuel bois largement responsable


               
Aujourd’hui, seulement 8% des habitants de la Métropole de Lyon utilisent un chauffage individuel bois.  Mais celui-ci génère pourtant, selon un communiqué des services du Grand Lyon,  "plus de la moitié (52%) de la pollution constatée". C’est pourquoi la Métropole fait le choix de cibler, particulièrement dans le domaine résidentiel, le remplacement des cheminées équipées de foyers fermés non performants et des foyers ouverts sachant qu’un chauffage au bois non performant émet 30 fois plus de particules qu’un foyer « Flamme verte ». 

Une prime, sous conditions de ressources, sera octroyée aux habitants de la Métropole, qui remplaceront leur chauffage individuel ancien. Elle sera de l’ordre de 1 000 € et pourra être versée pendant une période de 3 ans à compter de 2017.

Les transports sont, quant à eux, à  l’origine de 26% de cet épisode de pollution de l’air.
C’est pourquoi la Métropole s’engage dans la création d’une zone à faibles émissions dans laquelle des restrictions d’accès seront appliquées progressivement pour les véhicules les plus anciens et les plus polluants. Le périmètre concerné par cette mesure sera déterminé au cours de la concertation qui va débuter au mois de janvier 2017. Cette mesure de restriction d’accès concernera uniquement les poids lourds et les véhicules utilitaires les plus polluants. Cette action s’articulera avec le réseau des infrastructures majeures et avec les actions de la Métropole concernant le transport de marchandises en ville. L’ensemble de ces mesures fera l’objet d’une large concertation, avec l’ensemble des parties prenantes et, notamment, les professionnels du transport.


Lire la suite - Pollution de l'air : le chauffage individuel bois largement responsable

 
 

Temps libre, tourisme, voyages

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

fleche+haut

fleche+haut