Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)


Préfecture : les feux d'artifice interdits durant la période de pollution

Un épisode de pollution aux particules fines est en cours depuis ce lundi 30 décembre 2019 dans le bassin lyonnais/Nord-Isère. L’observatoire de la qualité de l’air ATMO Auvergne-Rhône-Alpes prévoit une montée en intensité de cet épisode.

 Le seuil d’information-recommandation étant franchi, après consultation des élus concernés et pour répondre à cet épisode et réduire les émissions de polluants, Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a pris un arrêté instituant une liste de mesures d’urgence. 
logo lyon en france
Ces mesures, dont les principales sont énumérées ci-dessous, sont fondées sur la nécessité de rétablir rapidement un air de qualité pour la sécurité sanitaire de tous :

Mesures relatives au secteur du transport 
• La circulation différenciée est instaurée. Les véhicules autorisés à circuler au sein du périmètre ci-après sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur », de classe 1, de classe 2 ou de classe 3 ; 
• Le périmètre d’application de la mesure de restriction de la circulation est constitué par les voiries situées à l’intérieur des communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire, hormis les voiries et itinéraires suivantes : 
Les grands axes autoroutiers : 
◦ boulevard périphérique Nord ; ◦ voie métropolitaine ex A7 (M7) ; ◦ autoroute A7 ; ◦ voie métropolitaine ex A6 (M6); ◦ tunnel sous Fourvière. Les itinéraires permettant d’accéder aux parcs-relais : ◦ l’itinéraire permettant l’accès au parc relais IUT Feyssine entre le boulevard Laurent Bonnevay et le boulevard périphérique ; ◦ l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc-relais de Vaise par le quai Raoul Carré, le quai Sédaillan, le quai du Commerce, le quai de la gare d’eau, la rue de SaintCyr et larue du 24 mars 1852 ; ◦ l’itinéraire entre le boulevard périphérique Nord et le parc-relais de Vaise par la rue de Bourgogne et la rue du 24 mars 1852 ; ◦ l’itinéraire entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache empruntant les bretelles de l’échangeur autoroutier de Perrache et le Cours de Verdun Récamier ; ◦ l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc relais Gorge de Loup par la rue du Bourbonnais, l’avenue Sidoine Apollinaire, la rue du Professeur Guérin, la rue Sergent Michel Berthet et la rue de la Pépinière Royale ; ◦ l’itinéraire entre l’échangeur de l'A43 et le parc-relais Mermoz-Pinel par l'avenue Jean Mermoz. 
• Une dérogation à la restriction de circulation est mise en place pour : 
◦ les véhicules d’intérêt général prioritaires définis au 6.5 de l’article R.311-1 du code de la route : véhicule des services de police, de gendarmerie, des douanes, de lutte contre l’incendie, d’intervention des services de déminage de l’État, d’intervention des unités mobiles hospitalières (SAMU) ou, à la demande du service d’aide médicale urgente, affecté exclusivement à l’intervention de ces unités et du ministère de la justice affecté au transport des détenus ou au rétablissement de l'ordre dans les établissements pénitentiaires ; 
◦ les véhicules d’intervention urgente assurant une mission de service public ; 
◦ les convois exceptionnels ; 
◦ les véhicules des forces armées ; 
◦ les véhicules des professions médicales, paramédicales et vétérinaires, ambulances, véhicules de la protection et de la sécurité civiles, de la Croix Rouge, véhicules d’associations agréées de sécurité civile, de transports sanitaires de livraisons pharmaceutiques, et de produits sanguins et d’organes humains, véhicule des associations médicales concourant à la permanence des soins, des médecins lorsqu’ils participent à la garde départementale ; ◦ les véhicules de transport en commun des lignes régulières, cars de desserte des gares et aérogares agréés, transports scolaires, transports collectifs de salariés ; 
◦ les voitures particulières transportant trois personnes au moins (covoiturage) ; 
◦ les véhicules des GIG et des GIC, ou conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite ; 
◦ les véhicules des agents d’exploitation ou d’entretien des voiries, véhicules de transport en commun et de la SNCF ; 
◦ les véhicules des salariés dont les heures de prise et de fin de service ne sont pas couvertes par le fonctionnement des transports en commun (sous réserve d’une attestation journalière signée de l’employeur indiquant les horaires décalées) ; 
◦ les voitures de tourisme avec chauffeur et taxis ; 
◦ les véhicules destinés à l’entretien de la voirie et de son nettoiement, véhicules assurant l’enlèvement et le ramassage des ordures ; 
◦ les véhicules effectuant des livraisons de denrées périssables ;
◦ les véhicules frigorifiques et camions-citernes ;
◦ les véhicules de transport funéraire ; 
◦ les véhicules postaux ; 
◦ les véhicules de transport de fonds. 
• Les automobilistes n’ayant pas encore acquis leur vignette Crit’air peuvent effectuer leurs démarches en ligne sur le site https://www.certificat-air.gouv.fr/. Un récépissé leur sera immédiatement délivré et pourra être présenté en cas de contrôle. 
 Un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h est instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous véhicules à moteur. Les axes dont la vitesse est limitée à 80 km/h sont limités à 70 km/h ; 
• Dans tous le département, les compétitions mécaniques sont interdites. Mesures relatives au secteur agricole 
• pratique de l’écobuage interdite sur l’ensemble du département du Rhône ; 
• le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers est interdite sur l’ensemble du département ; (les éventuelles dérogations pour ces deux activités sont suspendues). Mesures relatives au secteur industriel 
• réduction des émissions des établissements industriels ; 
• l’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité Mesures relatives aux chantiers BTP et carrières 
• toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières doit la réduire ; 
• l’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit d’engins électriques ; 
• l’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode de pollution, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité. Mesures relatives au secteur résidentiel 
• la pratique du brûlage des déchets est totalement interdite. Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques 
• les feux d’artifice sont interdits durant l’épisode de pollution. 
Les mesures ci-dessus prendront effet à partir de ce jour 17h00. Les mesures concernant l’abaissement temporaire de la vitesse et la circulation différenciée prendront effet à compter du mercredi 1er janvier 2020 à 05h00.
Les personnes vulnérables et sensibles sont invitées à observer les recommandations sanitaires ci après : 
• éviter les activités physiques intenses ;
• reporter les activités qui demandent le plus d’effort ; 
• s’éloigner des grands axes routiers aux périodes de pointe ;
• demander conseil en cas de gêne respiratoire ou cardiaque. 
En règle générale :
• privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
• limiter les activités physiques intenses. Pour connaître de manière exhaustive l’ensemble des mesures de l’arrêté préfectoral du, consultez le site de la préfecture du Rhône à l’adresse suivante : http://www.rhone.gouv.fr/ Plus d’informations sur http://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Préfecture : les feux d'artifice interdits durant la période de pollution

La circulation différenciée dès le 1er janvier 2020 à Lyon, Villeurbanne et Caluire

MISE EN PLACE DE LA CIRCULATION DIFFÉRENCIÉE CE MERCREDI 1ER JANVIER 2020 - Les poids lourds ainsi que les véhicules utilitaires légers de transport de marchandises non classés, Crit’air 4 et 5 ne pourront plus circuler dans une Zone à Faible Emission (Lyon, Vénissieux, Villeurbanne, Caluire) 

1 – Déclenchement par la préfecture de la circulation différenciée à partir de mercredi 
La Préfecture du Rhône vient d’activer, en lien avec la Métropole de Lyon, le niveau d’alerte N1, impliquant la mise en place de la circulation différenciée. À partir du 1er janvier à 5h00 du matin, les véhicules qui ne disposent pas de vignettes Crit’Air ou qui disposent de vignettes de classe 4 ou 5 ne pourront pas circuler sur les communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-etCuire (hors exceptions mentionnées dans l’arrêté de la Préfecture). 
logo lyon en france
En complément de cette mesure, la Métropole de Lyon et ses partenaires mettent en place un dispositif de mesures visant à améliorer la qualité de l’air et la baisse du trafic sur son territoire : 
• L’incitation au covoiturage via la plateforme www.covoiturage-grandlyon.com, 
• La gratuité de l’abonnement Vélo’V pour la première demi-heure d’utilisation, 
• Une heure gratuite aux usagers de BlueLy pour tout nouvel abonnement, 
• Un Tick’Air au tarif de 3 euros par jour permettant de voyager en illimité sur l’ensemble du réseau TCL. 
Ce dispositif a démontré son efficacité lors des précédents pics de pollution. 
Ainsi l’été dernier le trafic avait baissé de près de 10%, les émissions de NO2 avaient pour leur part baissé de 6%. Les autres modes de déplacement avaient également connu un fort engouement, avec une augmentation des consultations du site de covoiturage, de l’utilisation de véhicules Bluely ou de l’utilisation des transports en commun. 

2 – Mise en œuvre par la Métropole de Lyon de la Zone à Faibles Émissions (ZFE) sur un périmètre comprenant 5 communes, soit tout le territoire compris à l’intérieur du boulevard périphérique Laurent Bonnevay (la quasi-totalité de Lyon, les secteurs Villeurbanne, Bron et Vénissieux concernés) ainsi que la commune de Caluire. 
Les poids lourds ainsi que les véhicules utilitaires légers de transport de marchandises non classés, Crit’air 4 et 5 ne pourront plus circuler dans la ZFE. À la différence de la circulation différenciée mise en place uniquement lors des épisodes de pollution, les restrictions de la ZFE sont valables 24h/24h et 7 jour/7j. Elles concernent les véhicules en circulation et en stationnement, pour faciliter le contrôle.
La ZFE est l’une des actions qui nous permet de réduire durablement la pollution de l’air sur le territoire, mais ce n’est pas la seule : transport, chauffage, industries… tout le monde est concerné et les efforts de tous sont requis. 
C’est pourquoi d’autres mesures sont mises en œuvre en parallèle : 
Ecorénov (50 M € ; plus de 7 000 logements rénovés depuis 2015), Prime Air Bois (Aide financière : 1000 € pour tous, 2000 € pour les ménages modestes ; enveloppe totale : 2,8 M€ ; 500 dossiers traités), réduction de la vitesse sur le périphérique à 70 km / h (baisse de la vitesse, de la congestion, de la pollution de l’air et du bruit)…

L’objectif de la ZFE est de diviser par deux le nombre de personnes exposées à la pollution en réduisant les émissions des transports : 
• En 2018, 14 000 habitants du Grand Lyon étaient surexposés au dioxyde d’azote. 
• Le trafic routier est en majeur partie responsable des émissions de dioxyde d’azote, puisqu’il est à l’origine de 60 % de ces émissions. 
• La ZFE a donc pour vocation d’agir sur le secteur du transport et de réduire les émissions d’oxydes d’azote et de particules fines liées au trafic routier. 
• Elle permet d’accélérer le renouvellement des véhicules les plus anciens afin de disposer d’un parc automobile moins polluant dans les zones les plus peuplées.
Dérogations et primes de renouvellement de véhicules : où se renseigner ? 
• Pour toutes questions concernant le fonctionnement de la ZFE, le programme d’aide à l’acquisition de véhicules propres et les demandes de dérogation : 
• Toutes les démarches peuvent se faire en ligne depuis le site web : http://www.grandlyon.com/ZFE 
• Quelles primes de renouvellement ? 
Guichet unique ZFE : guichetuniquezfe@grandlyon.com 04.28.67.53.29. 
Lyon :

3 – Circulation différenciée / ZFE : mode d’emploi 

Dérogation permanente : les véhicules d’intérêt général, les véhicules des forces armées et les véhicules des associations agrées de sécurité civile.
Dérogation temporaire annuelle reconductible 3 ans : Véhicules frigorifiques, camions et camionnettes bétonnières, bennes, bennes amovibles et citernes à eau. Dérogation exceptionnelle : véhicules utilisés dans le cadre d’évènements faisant l’objet d’une autorisation; véhicules affectés à un service public, dans le cadre d’interventions ponctuelles; véhicules utilisés par des entreprises pouvant justifier de l’achat de véhicules autorisés et dont les délais de livraison sont au plus tard le 31.12.2021; véhicules d’approvisionnement des marchés sur le territoire.
Où se renseigner ? 
- Guichet unique ZFE : guichetuniquezfe@grandlyon.com 04.28.67.53.29. - Toutes les démarches peuvent se faire en ligne depuis le site web : http://www.grandlyon.com/ZFE  Vignette Crit’Air obligatoire pour les deux dispositifs
 Les automobilistes n’ayant pas encore acquis leur vignette Crit’air peuvent effectuer leurs démarches en ligne sur https://www.certificat-air.gouv.fr/ Un récépissé leur sera immédiatement délivré et pourra être présenté en cas de contrôle.

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - La circulation différenciée dès le 1er janvier 2020 à Lyon, Villeurbanne et Caluire

Une nouvelle alerte pollution aux particules fines depuis le 30 décembre à Lyon

Lyon, le 30 décembre 2019 Déclenchement du niveau information-recommandation « Pollution de l’air aux particules fines » dans le bassin lyonnais/Nord-Isère 

Un épisode de pollution de l’air aux particules fines est en cours dans le bassin lyonnais/Nord-Isère et Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a décidé d’activer le niveau information-recommandation relatif à cet épisode de pollution. 
logo lyon en france
Aucune mesure n’est contraignante à ce stade. 
• Les recommandations sanitaires Pour les populations vulnérables, il est recommandé de limiter les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords aux périodes de pointe et de limiter les activités intenses (physiques et sportives dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. En ce qui concerne les populations sensibles, il est recommandé de limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles à l’intérieur peuvent être maintenues. En ce qui concerne le reste de la population, il n’est pas nécessaire de modifier les activités habituelles, les déplacements habituels ni les pratiques habituelles d’aération et de ventilation, la situation lors d’un épisode de pollution ne justifiant pas de mesures de confinement. Dans tous les cas, en cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien. 

• Les recommandations comportementales 
Plusieurs mesures peuvent être prises simplement et concourir au rétablissement d’un air de qualité : 
• Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; 
• Utiliser les modes de transport permettant de limiter le plus possible les émissions de polluants : vélo, transports en commun, co-voiturage… Pour les entreprises, adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; 
• S’abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d’intérêt général visés à l’article R 311-1 du code de la route) ; 
• Éviter la conduite agressive ; entretenir régulièrement son véhicule ; RAPPEL : il est interdit de brûler des déchets verts. En ce qui concerne les collectivités territoriales et les autorités organisatrices des transports : 

• Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, éviter d’utiliser des outils non électriques (tondeuses, taille-haies…) ainsi que des solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; 
• Promouvoir l'humidification, l'arrosage ou toute autre technique rendant les poussières moins volatiles, notamment aux abords des voiries et lors des chantiers ; réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières ;
• Développer les pratiques de mobilité les moins polluantes : co-voiturage, transports en commun ; adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; faciliter l'utilisation des parkings relais et transports en communs associés ; 
• Faire en sorte d'éviter la circulation des classes de véhicules les plus polluants (norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d'immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d'intérêt général visés à l'article R 311-1 du code de la route) ; 
• Rendre temporairement gratuit le stationnement résidentiel
• Pratiquer les tarifs les plus attractifs pour l'usage des transports les moins polluants (vélos, transports en commun, véhicules électriques, etc.). En ce qui concerne les agriculteurs : 
• Reporter l'écobuage ou pratiquer le broyage  Suspendre les opérations de brûlage à l'air libre de sous-produits agricoles. 

 En ce qui concerne les industriels :
 • Mettre en œuvre des dispositions de nature à réduire les rejets atmosphériques, voire réduire l'activité ; 
• Reporter certaines opérations émettrices de particules et oxydes d'azote à la fin de l'épisode de pollution ; 
• Reporter le démarrage d'unités à la fin de l'épisode de pollution ; 
• Mettre en fonctionnement, lorsqu'ils existent, des systèmes de dépollution renforcés durant l'épisode de pollution ; 
• Réduire l'activité des chantiers générateurs de poussières et mettre en place des mesures compensatoires (arrosage) ; • Réduire l'utilisation des groupes électrogènes.

 Vous trouverez des informations sur la qualité de l’air dans la région sur le site internet de l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) : http://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/ 





Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Une nouvelle alerte pollution aux particules fines depuis le 30 décembre à Lyon

L'Orchestre National de Lyon (ONL) en tournée en Russie

Pour la première fois de son histoire, l’Orchestre national de Lyon s’envole vers la Russie pendant une semaine aux côtés de son nouveau directeur musical désigné Nikolaj Szeps-Znaider. 

Le public lyonnais pourra profiter en avant-première du programme choisi pour cette tournée exceptionnelle, lors de deux concerts sur la scène de l’Auditorium les 20 et 21 février. 

Tournée de l'ONL en Russie

Les tournées sont toujours l’occasion pour les musiciens de nouer de solides liens de confiance et de complicité avec leur chef d’orchestre. La nomination de Nikolaj Szeps-Znaider arrive donc à point nommé pour que l’Orchestre national de Lyon voyage avec son futur directeur musical. Le déplacement emmènera la centaine d'instrumentistes fouler pour la première fois le sol russe entre le 24 et le 29 février. Quatre immenses temples de la musique classique accueilleront notre orchestre : la Salle Tchaïkovsky de Moscou, la Salle philharmonique Sverdlovsk d’Ekaterinbourg, la Grande Salle philharmonique de Perm et le Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg.
Les 20 et 21 février, le public lyonnais aura la primeur de la découverte du magnifique programme qui sera donné en Russie. À Lyon, c’est le Prélude de l’acte III des Maîtres chanteurs de Nuremberg de Wagner qui permettra à l’orchestre de déployer toute sa virtuosité. En Russie, elle sera remplacée par l’ouverture de Tannhäuser.
Le programme commun à Lyon et à la Russie comprend le Concerto pour piano en la mineur de Grieg, qui promet d’être intense et profondément romantique sous les doigts du pianiste Jean-Yves Thibaudet, artiste associé de la saison 2019/2020. Puis pour clore le programme, la « Titan » de Mahler, puissante fresque orchestrale, est une musique qui nous touche profondément comme le dit Nikolaj Szeps-Znaider : « Sa musique est si universelle, si proche de nous, que je ne vois pas quels pourraient être les arguments avancés pour ne pas l’aimer. Elle parle de la condition humaine, tout le monde peut s’y retrouver. On y trouve des sentiments d’anxiété, de questionnement, un instinct de survie, mais surtout on y entend et on y voit de la beauté. »
Le + : Une rencontre avec Nikolaj Szeps-Znaider est organisée à l’issue des concerts à l’Auditorium dans le bas-atrium.
----------
Richard Wagner Prélude de l’acte III des Maîtres chanteurs de NurembergEdvard Grieg Concerto pour piano en la mineurGustav Mahler Symphonie n°1 en ré majeur « Titan »
LUNDI 24 FÉVRIER – SALLE TCHAÏKOVSKI DE MOSCOU
MERCREDI 26 FÉVRIER – SALLE PHILHARMONIQUE SVERDLOVSK D’EKATERINBOURG
JEUDI 27 FÉVRIER - GRANDE SALLE PHILHARMONIQUE DE PERM
SAMEDI 29 FÉVRIER – THÉÂTRE MARIINSKI DE SAINT-PÉTERSBOURG
Richard Wagner Ouverture de TannhäuserEdvard Grieg Concerto pour piano en la mineurGustav Mahler Symphonie n°1 en ré majeur « Titan »
Orchestre national de Lyon
Nikolaj Szeps-Znaider, direction
Jean-Yves Thibaudet, piano

Auditorium Orchestre national de Lyon
04 78 95 95 95 | 149 rue Garibaldi 69003 Lyon
auditorium-lyon.com
L'Auditorium-Orchestre national de Lyon est un établissement de la Ville de Lyon,
subventionné par l'Etat.
Crédits photo : © Ava Du Parc
logo lyon en france




L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :


Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - L'Orchestre National de Lyon (ONL) en tournée en Russie

Manifestations des 28 et 29 décembre 2019 à Lyon : les périmètres d'interdiction

Depuis plusieurs mois, des manifestations revendicatives se déroulent dans le centre-ville de Lyon ainsi qu’aux abords de certains pôles de commerce et de loisirs. Ces manifestations ont régulièrement fait l’objet de scènes de violences et ont engendré de nombreux troubles à l’ordre public. En parallèle, l’hyper-centre de Lyon et les zones commerciales connaîtront une affluence importante ce week-end, en période de fêtes de fin d’année et d’ouverture des commerces le dimanche. 

logo lyon en france
Afin de prévenir les dégradations et les violences de certaines personnes présentes dans les cortèges dans des zones très fréquentées, le préfet Mailhos a pris des arrêtés interdisant tout défilé ou rassemblement revendicatif : 
• le samedi 28 décembre 2019, à Lyon, de 08h00 à 22h00 dans les périmètres suivants: 
Périmètre 1 dit « Presqu’Île » : la rue du Puits Gaillot, la place des Terreaux, la rue d’Algérie, le quai Saint Vincent, le quai de la Pêcherie, le quai Saint Antoine, le quai des Célestins, le quai Tilsitt, la rue Antoine de Saint Exupéry, la chaussée Sud Bellecour, la rue Victor Hugo, la chaussée Sud Bellecour, la place Antonin Poncet, le quai Gailleton, le quai Jules Courmont et le quai Jean Moulin. Les quais Saint-Vincent, de la Pêcherie, Saint Antoine, des Célestins, Tilsitt, Gailleton, Jules Courmont, Jean Moulin sont exclus de ce périmètre. 
Périmètre 2 dit « Part-Dieu » délimité par l’angle de la rue Garibaldi et du cours Lafayette, rue Garibaldi, rue du Docteur Bouchut, rue du Lac, rue Desaix, boulevard Marius Vivier-Merle, avenue Georges Pompidou, rue de la Villette et cours Lafayette. La rue Garibaldi est exclue de ce périmètre.
Périmètre 3 dit « Confluence » délimité par le quai Rambaud, la rue Montrochet, le cours Charlemagne et le cours Bayard. Le cours Charlemagne est exclu de ce périmètre. 
• le samedi 28 décembre 2019, à Givors, de 08h00 à 20h00 dans le périmètre délimité par les voies suivantes: 
route Rive de Gier du numéro 1 à l’intersection avec le chemin de St Martin de Cornas, échangeur et rond-points de Givors ouest-10, rue de la Démocratie, rue de la Paix, rue de Montrond, rue Fleury Neuvesel, rue du Moulin, rue et impasse Platière, échangeur Givors centre 9.1, rue des Tuileries, promenade Thorez, rue Victor Hugo, échangeur et rond-point Givors centre commercial 9.3 (ensemble des voies elles-mêmes comprises dans le périmètre). 
• le dimanche 29 décembre 2019, à Lyon, de 08h00 à 22h00, dans les périmètres suivants: 
Périmètre 1 dit « Presqu’Île »:
la rue du Puits Gaillot, la place des Terreaux, la rue d’Algérie, le quai Saint Vincent, le quai de la Pêcherie, le quai Saint Antoine, le quai des Célestins, le quai Tilsitt, la rue Antoine de Saint Exupéry, la chaussée Sud Bellecour, la rue Victor Hugo, la chaussée Sud Bellecour, la place Antonin Poncet, le quai Gailleton, le quai Jules Courmont et le quai Jean Moulin. Les quais Saint-Vincent, de la Pêcherie, Saint Antoine, des Célestins, Tilsitt, Gailleton, Jules Courmont, Jean Moulin sont exclus de ce périmètre. 
Périmètre 2 dit « Part-Dieu » délimité par l’angle de la rue Garibaldi et du cours Lafayette, rue Garibaldi, rue du Docteur Bouchut, rue du Lac, rue Desaix, boulevard Marius Vivier-Merle, avenue Georges Pompidou, rue de la Villette et cours Lafayette. La rue Garibaldi est exclue de ce périmètre. 
• le dimanche 29 décembre 2019, à Givors, de 08h00 à 20h00 dans le périmètre délimité par les voies suivantes: 
route Rive de Gier du numéro 1 à l’intersection avec le chemin de St Martin de Cornas, échangeur et rond-points de Givors ouest-10, rue de la Démocratie, rue de la Paix, rue de Montrond, rue Fleury Neuvesel, rue du Moulin, rue et impasse Platière, échangeur Givors centre 9.1, rue des Tuileries, promenade Thorez, rue Victor Hugo, échangeur et rond-point Givors centre commercial 9.3 (ensemble des voies elles-mêmes comprises dans le périmètre).
Le préfet appelle par ailleurs à la vigilance et au sens des responsabilités de chacun. Il convient de respecter l’itinéraire des manifestations déclarées et de s’éloigner de toutes les personnes commettant des actes violents ou délictueux.


Lyon :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....
Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :
Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - Manifestations des 28 et 29 décembre 2019 à Lyon : les périmètres d'interdiction

La récupération des sapins de Noël dans la Métropole de Lyon

Comme chaque année depuis 13 ans, la Métropole de Lyon met en place des points de collecte des sapins de Noël sur l’ensemble de son territoire juste après les fêtes de fin d’année. 

Cette collecte s’effectuera du 4 au 18 janvier dans 65 communes (dont les 9 arrondissements de Lyon) qui participent au dispositif. 


Au total 177 points de collecte seront disponibles soit trois de plus que l’an passé. 
En 2019, 245 tonnes de sapins ont été récoltés et recyclés. La liste complète de ces lieux de collecte est à retrouver sur le site : www.grandlyon.com/sapins 
En plus des 19 déchèteries de son territoire, dans lesquelles les citoyens sont invités à déposer leur sapin, la Métropole de Lyon apporte donc un service supplémentaire en cohérence avec les principes de développement durable, ce qui permet de : 
lutter contre les dépôts sauvages sur le domaine public, éviter à la collectivité un surcoût de traitement (le traitement d’un dépôt sauvage coûte 5 fois plus cher qu’un dépôt en déchèterie) et valoriser les sapins collectés dans les centres de compostage métropolitain Sont acceptés :     
■ Les sapins naturels avec ou sans socle en bois   
■ Les sacs « Handicap International » 
■ Les sacs bruns clairs à amidon de maïs
■ Les sacs  « OK Compost »
Ne sont pas acceptés
■ Tous les autres sacs (ex : sacs en plastique)    
■ Les pots en plastique ou en terre
■ Les sapins plastiques          
■ Les sapins naturels floqués 
■ Les guirlandes et autres décorations      

logo lyon en france



Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman
Lire la suite - La récupération des sapins de Noël dans la Métropole de Lyon

#Municipales2020 : La nouvelle Place des Terreaux n'est toujours pas du goût des écologistes

A l’image de Lyon, dont seul 10% des espaces de la ville sont réservés à la nature et 1% sont fleuris, la place des Terreaux est le symbole d’un centre-ville minéralisé, uniformisé, qui selon EELV, ne sait pas répondre aux enjeux du bien être social et climatique. 

Les écologistes indiquent dans un communiqué que leur ambition est simple : remettre la nature au cœur de la ville dans un souci d’apaisement mais aussi de dynamisme:  "Nous ferons la transition des “espaces verts” vers la "nature en ville". Rendre possible la réappropriation de l’espace public par les Lyonnais et Lyonnaises est incontestablement un levier pour soutenir les commerces de proximité qui sont au cœur de notre projet économique"
logo lyon en france

"Depuis sa construction en 1995, la place des Terreaux, hautement emblématique à Lyon ne cesse de connaître malfaçons et travaux. Conçue à l’origine avec 69 petites fontaines, celles ci ont rapidement cessé de fonctionner. 
Dénuée d’arbres, sans espace conçu pour s’asseoir, îlot de chaleur en période de canicule, sa conception est celle d’une ville du passé, non adaptée aux personnes fragiles et encore moins au dérèglement climatique.
 Le Premier arrondissement, notre vision du coeur de ville 
Force est de constater que la place des Terreaux n’est pas un lieu de vie pour les habitants du premier, mais un lieu de rassemblement pour de très gros et rares événements : soir de match, manifestation ou fête des lumières. Plusieurs raisons peuvent être évoquées : l’offre de commerces y est peu diversifiée. Ce sont principalement des bars, des restaurants, des buralistes. De plus, un pan entier du linéaire de boutiques est fermé. Une voirie et une circulation des bus C3 qui coupe l’accès à la charmante cour intérieure du musée des Beaux arts et n’est pas adaptée aux vélos. Enfin et surtout il n’existe aucun équipement public sur et autour de la place. Nous voulons des arbres, des bancs, des jeux d’enfants, des toilettes qui permettraient un usage du lieu non marchand et convivial hors terrasses. La rénovation inaugurée ce vendredi ne prend en compte aucun de ces points. Nous engagerons une concertation citoyenne après les élections pour aborder tous ces points et d’autres encore, et traiter ce qui pourra l'être. 
 Hier le maire de Lyon a présenté en conseil municipal le nouveau plan climat de la Ville de Lyon. 
Constatant qu’il est dans la continuité de celui de 2010, qu’il reste flou sur son budget et des axes clés comme la rénovation énergétique du patrimoine bâti de la Ville et des logements, la politique de stationnement, la politique des espaces verts, la place de la participation citoyenne, nous avons jugé qu’il ne répond pas aux attentes exprimées lors des marches climat. 
Les élu.es écologistes se sont abstenu.es pour ne pas bloquer les actions engagées et auront pour priorité de renforcer son ambition dès leur élection. 
La déconnexion entre ce plan climat et le projet d’aménagement de la place des Terreaux est renversante, alors même qu’il devrait être un outil pour repenser tous les grands projets d’aménagement urbain. Nous savons qu’elle est un des îlots de chaleur principaux de la presqu'île, donc un enjeu central de la politique d’adaptation au changement climatique de la Ville. Nous savons que la place devient petit à petit invivable les trois mois d’été. Nous savons que les espaces verts ont travaillé sur le projet et proposé au maire des arbres de pleine terre qui n’ont pas été retenus. C’est pourquoi nous irons offrir 6 arbres à la délégation officielle qui viendra l'inaugurer. Nous espérons qu’ils sauront leur trouver une place, alors qu’on nous en promet des milliers pour le mandat à venir, tout en laissant passer les occasions d’en planter.
Lyon :

 Un·e premier·e adjoint·e dédié·e à la transition écologique 

Emploi, culture, environnement, solidarités, éducation… faire face au changement climatique impose de sortir les politiques de leurs sillons et les envisager dans leur globalité. La réponse à l’urgence climatique doit embrasser l’ensemble des nos politiques publiques. Toutes ont un impact sur notre empreinte climat et c’est pourquoi nous aurons un.e premier.e adjoint.e dédié à la transition écologique. Il/elle aura pour tâche d’accompagner l’ensemble des adjoint.es et directeurs.trices des services. 
Penser l’ensemble de nos politiques publiques à l'aune de la transition écologique c’est acter une nouvelle vision politique : la crise écologique qui menace nos conditions de vie sur terre est primordiale et doit être la première de nos considérations. 
Cette transition porte en son sein un objectif de justice sociale. 
La réduction des inégalités sera le moteur de l’action et non plus un ajustement à la marge concédé aux classes populaires. Nous y ajoutons enfin une notion d’urgence citoyenne et culturelle, de décolonisation de nos imaginaires et de déconcentration du pouvoir de la Ville. Au quotidien, cet adjoint travaillera avec ses homologues de l’économie, du commerce et de l’artisanat à encourager le développement de réseaux de distribution courts et propres, à adapter les bâtiments publics aux canicules, à aider les acteurs culturels et à nous proposer un imaginaire durable... Notre politique améliorera notre cadre de vie, donnera du pouvoir d’agir aux citoyen·ne·s et créera de l’activité à faible impact environnemental et forte utilité sociale. 
 Lyon, une ville verdoyante 
 Avec seulement 13 mètres carrés de canopée par habitant, autrement dit la couverture végétale apportée par les arbres, Lyon est une ville minérale, mal adaptée aux dérèglements climatiques. 
 Nous végétaliserons Lyon massivement. 
La végétalisation sera centrale et systématique dans tous nos projets d’aménagement et de rénovation urbaine. Notre ambition est de redonner ses lettres de verdure à Lyon ! L’objectif d’ici la fin du mandat est de permettre à tous les Lyonnais.es d’avoir accès à un espace nature à 5 minutes à pieds de chez eux. La priorité sera de planter en pleine terre pour assurer la durabilité de notre démarche pour une végétalisation de qualité, durable et pas seulement cosmétique. Les projets de végétalisation seront réalisés en concertation avec les habitant.es qui sont les mieux à même de connaître les besoins de leur quartier. 
 Nous généraliserons le permis de végétaliser pour les Lyonnais·es.
Le principe est simple : ils repèrent des espaces publics à végétaliser, demandent une autorisation à la mairie, et gèrent en lien avec le service espaces verts de la ville ces lieux de nature. Il s’agit donc aussi d’étendre et de promouvoir les micro-implantations florales (MIF) qui existent déjà à Lyon et d’en faire des micro jardins dès que c’est possible. Nous planterons également de larges zones de nature sous la forme de forêts urbaines. De 3 à 5 hectares minimum de nature dense, ces forêts urbaines sont des zones de rafraichissement importantes, des pièges de carbone à moyen terme et des refuges de biodiversité. 
Les sites en friche sont une opportunité de verdir la ville, comme la friche Nexans à Gerland (qui dispose d’un espace de 3 hectares !) ou la halle Sernam Jean Macé par exemple. 
La place Bellecour deviendra un îlot de fraîcheur et sera arborée au maximum. De même, contrairement à ce qui est présenté dans le cadre des opérations de réaménagement de la Part Dieu par la SPL (société publique locale), nous ne prolongerons pas l'actuelle rue Docteur Bouchut. Nous profiterons de cet espace, estimé à 18 900 m², pour faire une forêt urbaine avec un passage pour piétons et modes doux. Les berges du Rhône feront également l’objet d’un plan de végétalisation pour ombrager cet espace prisé des Lyonnais·es toute l’année, il n’y a que 11% de végétal à l'heure actuelle. Nous transformerons le parc Blandan pour le verdir, en faire un îlot de fraîcheur et un refuge pour la biodiversité. Ces 17 hectares deviendront l’un des poumons verts de Lyon. Nous renommerons le parc, afin de ne plus glorifier un sergent de la conquête de l’Algérie par la France au XIXème siècle, nous choisirons une figure féminine marquante du quartier à la place. Il s’agit là d’exemples illustrant notre volonté de végétaliser la ville en fonction des opportunités et des besoins de chaque quartier. 
 La végétalisation de la ville est aussi source de cohésion sociale et de vie de quartier. 
Chaque arrondissement aura un verger municipal. Véritable lieu de rencontre pour toutes les générations, ces espaces pourront ressourcer nos citoyen·ne·s dans l’espace stressant de la ville. Il s’agit donc de planter ou de transformer des parcs existants en verger. Ce dispositif ne se limite pas à une pratique de production, il s’agit de se réapproprier l’espace de la ville. Enfin, nous allons végétaliser les cours d'école et les débitumer. 
Notre plan de rénovation du patrimoine bâti de la Ville aura un axe fort sur les espaces extérieurs. 
Nous rapprocherons les enfants de la nature tout en apportant fraicheur, nature et biodiversité dans la ville. Les cours d’école sont des espaces ludiques les invitant à créer, imaginer, jouer, mais aussi des espaces pédagogiques : on peut faire cours dans la cour ! C’est pourquoi nous débitumerons les cours pour planter des arbres, préserver des espaces de pleine terre et remplacer le goudron par des revêtements clairs, naturels. Nous associerons les élèves, les enseignants et les animateurs du périscolaire au projet pour les aménagements favorisent le jeu libre, l’équilibre entre sport et détente, ainsi que les interactions filles-garçons. 
 Préserver la biodiversité partout en ville 
 Alors que nous sommes confrontés à la sixième extinction de masse, nous protégerons la biodiversité dans la ville, par un plan abeille. Plus de 80% des insectes pollinisateurs ont disparu d’Europe, les populations d’oiseaux se sont effondrées à la suite ! Notre plan en faveur des pollinisateurs transformera les friches urbaines et les espaces verts sur les bords des routes en prairies fleuris, nous planterons les espèces mellifères dans les projets urbains et nous végétaliserons les toitures des immeubles. Les toitures publiques adaptées seront végétalisées et solarisées, et nous inciterons les citoyen·ne·s à faire de même. Cela s’accompagne d’un arrêt anti pesticide à Lyon. 
Nous mènerons des actions de sensibilisation auprès des habitant·e·s afin de créer une dynamique en faveur de la préservation des espèces. Notre grande trame verte et bleue garantira la viabilité de nos écosystèmes sur le long terme. Nous mettrons en réseau tous les espaces végétalisés et fluviaux pour créer des continuités nécessaires au fonctionnement écologique. Nous ferons le lien avec la politique de mobilité et la voirie et nous appuierons notamment sur le développement des axes forts de transports en commun, les circulations piétonnes et le réseau express vélo.

LYFtvNews : l'actu. des chaînes francophones :



Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

  LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales

Site animé et géré par
Gilles Roman

Lire la suite - #Municipales2020 : La nouvelle Place des Terreaux n'est toujours pas du goût des écologistes

 

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.