Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Appel à projets : Lyon St-Etienne territoire d'innovations

 Les Métropoles de Lyon et Saint-Etienne lauréates avec un projet misant sur l’industrie du futur au cœur du territoire. Après avoir été sélectionnée début janvier 2018 par l’État comme lauréate de l’Appel à Manifestation d’Intérêts «Territoires d’innovation», la Métropole de Lyon, en partenariat avec Saint-Etienne Métropole vient d’être sélectionnée parmi les lauréats de l’Appel à Projets lancé par le Gouvernement. 
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Aux côtés de 30 partenaires publics et privés, les deux métropoles ont su se démarquer en présentant un projet novateur qui mise sur l’industrie intégrée et (re)connectée à son territoire et à ses habitants.
Le projet d’envergure en faveur de l’industrie du futur va permettre la réalisation d’un portefeuille de 17 actions représentant un budget d’un peu plus de 200 millions d’euros. 
Abonnez vous ! :

« Avec le projet TIGA, les métropoles de Lyon et Saint-Etienne créent une alliance unique qui illustre notre capacité à fédérer des territoires industriels complémentaires », se félicite David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon. « L’industrie est source de développement économique et d’attractivité pour nos territoires. En tant que 1ère métropole industrielle, je souhaite que notre industrie soit un formidable moteur de création d’emplois, de mixité des métiers, de reconversion et de développement des compétences, pour nos deux territoires. Remporter cet Appel à projets va nous permettre de lancer plus rapidement des expérimentations inédites, d’accélérer la mutation industrielle, de réussir sa transition numérique et énergétique et de permettre sa réappropriation par le citoyen et les jeunes en particulier ». 
"Saint-Etienne Métropole, 3ème métropole de France en matière de dépôt de brevets, est aussi le 2ème bassin de PME-PMI après l’Ile de France. Elle est un territoire de créativité, d’innovation et de design, complémentaire de celui de nos voisins lyonnais", indique Gaël Perdriau, Président de Saint-Etienne Métropole. 

Un plan d’actions ambitieux de 17 projets pour répondre aux enjeux de l’industrie de demain.
Bénéficiant d’une dynamique de reconquête industrielle sans précédent, le territoire attire les grands noms de l’industrie avec l’implantation de centres de R&D mondiaux ou d’usines de production (Solvay, Safran, Renault Trucks, Boehringer Ingelheim, Elkem Silicones….) et connaît une forte croissance en matière de créations d’emplois (+1400 en 2018) avec un rayonnement en faveur du développement économique local et national. Pour répondre aux enjeux de transformation de l’industrie (plus propre, plus productive, plus sûre, plus inclusive) mais aussi du territoire, le projet présenté par les métropoles de Lyon et de SaintEtienne et leurs partenaires économiques et académiques a pour objectif d’accélérer les conditions du développement de l’industrie du futur, celle qui concilie haute technologie et réduction de l’empreinte carbone. 
Ainsi, 4 grands territoires de projets industriels ont été identifiés pour leur fort potentiel de transformation et la diversité des secteurs industriels qu’ils accueillent : Lyon Parilly Factories (Vénissieux) et Lyon Vallée de la Chimie, Saint-Etienne Vallée du Giers, et Saint-Etienne Manufacture. 
Lire la suite - Appel à projets : Lyon St-Etienne territoire d'innovations

Lyon 2ème : l'école primaire d'Ainay vendue au privé et transformée... en Hôtel 4*

En lieu et place de l'ancienne école primaire (publique) d'Ainay, c'est un établissement d'exception qui vu le jour dans le centre historique du 2e arrondissement de Lyon. L'Hôtel de l'Abbaye d'Ainay, classé 4 étoiles, abrite depuis cet été 21 chambres intimistes, un restaurant - l'Artichaut ainsi qu'un café - Basilic, tous deux ouverts au public.




Traversée des époques
La bâtisse a vu le jour au 16e siècle sous la forme d'un presbytère - celui de la somptueuse abbaye à laquelle il faisait face, avant d'être transformée en école publique au début du 20e siècle, puis revendue par les Hospices Civils de Lyon à Arthur Laeuffer, actuel propriétaire des lieux.
Ce jeune Annécien amoureux des belles pierres donne ainsi une troisième vie aux lieux, qui revêtent désormais les traits d'un boutique-hôtel chaleureux et intimiste, conçu comme une maison de famille au charme à la fois historique et contemporain.
Pour aboutir à ce doux contraste, il s'est entouré des décorateurs d'intérieur de Maison Hand - dont le showroom est situé non loin, qui ont réussi à sublimer le passé si riche de la bâtisse.




Du passé au présent
9 mois de travaux ont été nécessaires pour réhabiliter le bâtiment de 900m², qui accueille désormais un ascenceur. L'ensemble des ouvertures ont été conservées, conférant aux lieux et notamment aux chambres une luminosité exceptionnelle.
Ces dernières se déploient sur 3 étages, chacune étant dotée de sa propre atmosphère. Années 70 au premier, signature contemporaine de Maison Hand au second, atmosphère mix & match chinée au dernier.




Hospitalité
Le propriétaire des lieux souhaite également ouvrir l'établissement aux habitants du quartier, leur offrant deux options :
Un déjeuner ou un dîner à l'Artichaut, restaurant de 45 places tenu par le jeune chef Jérémy Revel, qui propose une cuisine fraîche du marché - menu du jour et suggestion du chef.
Une pause salée ou sucrée au Café Basilic, accompagnée d'une boisson chaude ou fraîche - sélection de produits régionaux et biologiques.


Lire la suite - Lyon 2ème : l'école primaire d'Ainay vendue au privé et transformée... en Hôtel 4*

La région, l'Etat et les banques financeront la rénovation des logements privés

 L’Etat, la Région et l’ADEME signent avec les banques une convention de partenariat pour favoriser la rénovation des logements privés. Avec plus de 40% des consommations finales d’énergie, les bâtiments, dont les logements principalement, consomment davantage d’énergie que les industries et presque autant que le secteur des transports.
Abonnez vous ! :


Contributeur de 20% des émissions de gaz à effet de serre, principalement dues au chauffage, le secteur du bâtiment et notamment du résidentiel constitue donc un gisement important d’économies d’énergie et de lutte contre le dérèglement climatique. Les épisodes caniculaires de l’été 2018 et 2019 ont rappelé cette urgence. 
Conscients de ces enjeux, l’Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’ADEME soutiennent depuis plusieurs années le développement des Plateformes Territoriales de Rénovation Energétique (PTRE), portées par les métropoles et les intercommunalités, pour proposer à plus de 60% de la population régionale un service d’accompagnement des ménages à la rénovation de leur logement, ainsi qu’une animation territoriale avec les différents acteurs intervenant dans le champ de la rénovation des logements. 

L’un des freins est la question du financement des travaux. 
Les banques sont donc des acteurs majeurs du conseil et du financement des travaux de rénovation énergétique des logements portés par les particuliers. Il est ainsi indispensable de développer la coopération locale entre les réseaux bancaires intervenant sur la région et les PTRE. Le but de cette coopération est de faciliter et simplifier le montage bancaire des dossiers de rénovation, d’accélérer et d’amplifier le nombre d’opérations d’économies d’énergie dans les logements. C’est pourquoi un premier partenariat régional est aujourd’hui signé avec le Crédit Agricole Centre-Est, la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes et la Fédération du Crédit Mutuel Sud-Est, en présence du Comité Régional des Banques, pour notamment : 
❖ Assurer une fluidité et une simplification pour les particuliers à la recherche de financements de leur projet de rénovation énergétique de leur logement 
❖ Faciliter les échanges entre les banques et les PTRE, notamment en termes d’ingénierie des dossiers de financements 
❖ Favoriser les écosystèmes locaux propices à l’émergence de projets de rénovation 
❖ Développer des actions communes de communication en faveur de la rénovation énergétique des logements portées par les banques et les PTRE 

L'actu. lyonnaise en vidéos :

Le  Préfet Pascal MAILHOS a déclaré :« Lutter contre le changement climatique exige de réduire notre consommation d’énergie. Pourtant, le chantier de la rénovation énergétique des bâtiments existants reste à mener. Il importe de renouveler l’élan de tous les acteurs pour atteindre les différents objectifs, en particulier celui de 500 000 logements rénovés par an. Il faut pour cela s’adresser à tous les ménages. Cependant, pour engager les Français dans leur parcours de rénovation, il est nécessaire de rendre ces parcours plus fluides, abordables et incitatifs, et d’éviter que la complexité des aides, financements ou incitations ne soient un obstacle à la mobilisation de tous. Pour cela, il est essentiel que tous les acteurs du secteur bancaire puissent se mobiliser pour faciliter l'accès aux différentes offres de financement pour les particuliers et les copropriétés accompagnés par les plateformes territoriales de la rénovation énergétique. »

Pour  Eric FOURNIER, Vice-président de la Région délégué à l’Environnement,  « A l’heure où il n’est plus question de débattre sur l’urgence climatique, mais d’agir, une transformation radicale de nos modes de production et de consommation d’énergie doit être mis en œuvre. Auvergne-Rhône-Alpes s’est engagée, au travers d’un scénario à horizon 2030, non seulement à développer les énergies renouvelables mais aussi et surtout à baisser notre consommation globale d’énergie de 23% par habitant. C’est un immense défi écologique mais également une grande chance pour l’économie et l’emploi. L’habitat représentant la plus grosse part de la dépense énergétique, nos efforts doivent se concentrer sur la rénovation, et chaque partenaire doit y contribuer. Je me réjouis donc de l’intérêt de notre secteur bancaire à participer activement à cet enjeu via cette convention avec les plateformes de rénovation énergétique. »
Quant à Jérôme d’ASSIGNY, Directeur régional Auvergne-RhôneAlpes de l’ADEME, il assure : « Le poids du résidentiel dans les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre fait de ce secteur l’un des gisements prioritaires d’économie dans ces deux domaines. L’ADEME soutient depuis plusieurs années le déploiement des plateformes territoriales de la rénovation énergétique pour accélérer les travaux de rénovation performante des maisons et copropriétés. Les premiers résultats du dispositif sont encourageants mais une évaluation menée par l’Agence en 2018 a permis de confirmer qu’une accélération significative ne serait possible qu’à la condition que l’ensemble des acteurs publics et privés qui interviennent dans un projet de rénovation énergétique soient impliqués et coordonnés dans leurs interventions. Allier des compétences d’ingénierie financière et technique en installant une collaboration active aux échelles régionales et territoriales entre le secteur bancaire et les plateformes de la rénovation sera un levier déterminant pour accélérer le passage à l’acte des particuliers. » 
Lire la suite - La région, l'Etat et les banques financeront la rénovation des logements privés

Gilets jaunes à Lyon : le préfet interdit les manifestations dans certains périmètres

 Divers appels à manifestation non déclarés ont été lancés pour le samedi 14 septembre 2019 à Lyon. Ces rassemblements sont susceptibles de générer d’importants troubles à l’ordre public.
Depuis le début du mouvement social dit des « Gilets Jaunes », de nombreuses manifestations spontanées ou sommairement organisées se sont déroulées au moyen d’appels sur les réseaux sociaux en divers points dans le département du Rhône, notamment dans le centre-ville de Lyon, et ont entraîné de nombreux troubles à l’ordre public. La plupart de ces manifestations n’ont fait l’objet d’aucune déclaration auprès des services de la préfecture comme la loi l’exige. 
Abonnez vous ! :

La préfecture met en place "des périmètres d’interdiction de manifestation" le samedi 14 septembre 2019 de 12h00 à 22h00.  
Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a interdit par arrêté plusieurs périmètres du centre-ville de Lyon  : 

• Périmètre 1, dit « Presqu’île », délimité par la rue du Puits Gaillot, la place des Terreaux, la rue d’Algérie, le quai Saint Vincent, le quai de la Pêcherie, le quai Saint Antoine, le quai des célestins, le quai Tilsitt, le quai du Maréchal Joffre, le quai Rambaud, le quai Perrache, le quai du Docteur Gailleton, le quai Jules Courmont, le quai Jean Moulin ; 

• Périmètre 2, dit « Part-Dieu », délimité par l’angle de la rue Garibaldi et du cours Lafayette, rue Paul Bert, rue du Lac, rue Desaix, boulevard Marius Vivier-Merle, avenue Georges Pompidou, rue de la Villette et cours Lafayette jusqu’au Rhône, hors quai Sarrail. Ce quai ainsi que la rue Paul Bert sont exclus de ce périmètre ;  

• Périmètre 3, dit « Vieux-Lyon », délimité par la place de la Commanderie, rue St Georges, rue Caillat, montée du Gourguillon, place de la Trinité, rue Tramassac, rue du Boeuf, montée des Chazeaux, montée St Barthélémy, place Saint-Paul, rue Octavio Mey, quai de Bondy, quai Romain Rolland et quai Fulchiron. 

L’accès à ces périmètres sera interdit aux manifestants mais ne sera pas interdit aux passants "afin de faciliter les déplacements à proximité des rues de grande fréquentation et des commerces". Des contrôles seront toutefois effectués à l’intérieur de ces périmètres. Les manifestants contrevenants seront verbalisés par les forces de l’ordre. 
L'actu. lyonnaise en vidéos :
Par ailleurs, le préfet a interdit aux mêmes dates et heures la consommation en réunion d’alcool sur la voie publique, la vente, la détention et l’usage de feux d’artifices, fusées et pétards (catégories F2, F3 et T1) ainsi que le transport et la détention de carburant en récipient portable, d’acide et de tous produits inflammables et chimiques. 
Le préfet appelle par ailleurs à la vigilance et au sens des responsabilités de chacun et de s’éloigner de toutes les personnes commettant des actes violents ou délictueux.
Lire la suite - Gilets jaunes à Lyon : le préfet interdit les manifestations dans certains périmètres

la région AuRa crée un centre de référencement du harcèlement scolaire

 Après des Assises du harcèlement scolaire qui ont permis de réunir et de fédérer tous les acteurs régionaux, la Région poursuit avec eux son travail de réflexion et de proposition. La première action présentée est la création d'un Centre de référencement régional de la lutte contre le harcèlement scolaire. 
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Immédiatement après les Assises, une subvention de 20 000 euros a été votée par la Commission Permanente pour la création du Centre baptisé RESIS AURA : le Centre de ressources et d’études systémiques sur les intimidations scolaires en Auvergne-Rhône-Alpes. 

Le Centre RESIS aura des pôles de compétences et d’expertise :
 • Le Pôle consultations : une aide efficace aux victimes et aux familles 
• Le Pôle formations : pour tous les professionnels du milieu scolaire et de la jeunesse 
• Le Pôle conseil : pour accompagner les établissements en difficulté pour traiter les situations de souffrance et apaiser les relations avec les familles 
• Le Pôle recherche : pour étudier les évolutions du phénomène 

En plus de ces 4 axes fondateurs, la Région missionne le RESIS pour référencer les acteurs régionaux, les animer, les informer. 
Le Centre de référencement proposera, sur un site internet dédié et en cours de finalisation, un maillage territorial de tous les acteurs. 
Les élus régionaux appellent aujourd’hui un maximum d’acteurs locaux à se signaler pour venir intégrer cette cartographie régionale inédite. Ils peuvent se manifester via l’adresse mail suivante : assises_harcelement_scolaire@auvergnerhonealpes.fr 

« Les intimidations entre jeunes sont un véritable fléau qui mine le quotidien de trop d’enfants : voilà pourquoi nous voulons fédérer et mettre en lumière tous les acteurs locaux qui peuvent nous permettre d’agir au plus près du terrain », déclare Laurence BUSSIERE, Conseillère régionale. « Comme annoncé lors des Assises du harcèlement scolaire, le Centre s’est constitué sur la base d’un partenariat entre l’association lyonnaise ORFEEE et l’association auvergnate APHEE : l’union de leurs compétences et leur complémentarité permettent une action désormais élargie à l’ensemble du territoire régional. », explique pour sa part Anne LORNE, elle aussi élue régionale. 
Abonnez vous ! :


Installé à Lyon, le Réseau ORFEEE (Observation, Recherche et formation pour une Ecologie de l’Esprit à l’Ecole) a été fondé par Marie QUARTIER. Professeur agrégé de lettres, thérapeute diplômée par l’institut Gregory Bateson, elle accompagne les enfants victimes de harcèlement depuis plus de dix ans. Elle a notamment publié en 2016 Harcèlement à l’école, lui apprendre à s’en défendre. L’association APHEE (Association pour la prévention des phénomènes de harcèlement entre élèves) est quant à elle représentée par Jean-Pierre BELLON et implantée à Chamalières dans le Puy-de-Dôme. Professeur de philosophie, pionnier du travail sur le harcèlement scolaire en France, Jean-Pierre BELLON a développé et adapté la méthode de la préoccupation partagée issue des travaux d’Anatol PIKAS. Il a rédigé plusieurs ouvrages sur le harcèlement scolaire avec Bertrand GARDETTE, co-fondateur de l’association APHEE dont Harcèlement scolaire, le vaincre c’est possible en 2018 ou encore Harcèlement et cyberharcèlement à l’école en 2017.
Lire la suite - la région AuRa crée un centre de référencement du harcèlement scolaire

L'Etudiant : un salon pour les parents

L'Etudiant renouvèle à Lyon son rendez-vous Spécial Parents : Pour la 2ème année, l'Etudiant propose, à Lyon, dès le début de l'année scolaire, un rendez-vous dédié aux parents de collégiens, lycéens et étudiants"

 Cet événement répond aux problématiques de parents d'ados et de jeunes adultes en leur permettant de :
- recueillir de nombreux conseils en lien avec la scolarité et l'orientation de leurs enfants
- s'informer auprès d'experts pour entamer au mieux la construction de l'avenir de leurs enfants
Il a été conçu comme un espace pédagogique pour offrir informations, échanges, conférences et conseils personnalisés.

L'actu. lyonnaise en vidéos :
Samedi 5 octobre de 9h00 à 17h00
Lyon - Cité Internationale
Informations et invitation gratuite :


De nombreuses thématiques pour couvrir les sujets de préoccupations des parents
Le Salon de l'Etudiant « Spécial parents » s'articule autour d'espaces thématiques au sein desquels associations, établissements de formations, fédérations de parents d'élèves seront regroupés. 
Ainsi, de nombreux professionnels et experts seront mobilisés pour apporter des conseils personnalisés dans les domaines de la psychologie, de la santé, de l'engagement ou de la citoyenneté...
Ce salon représente également pour les parents une occasion d'échanger sur des problématiques liées à la formation, l'orientation, le premier emploi, l'international ou encore la vie quotidienne.

2 Espaces de conférences pour échanger avec des spécialistes
Tout au long de la journée, des spécialistes, médecins, psychologues, journalistes, se succèderont dans 3 espaces de conférences thématiques.
La salle formation : une série de conférences conçues pour apporter des éléments de compréhension sur tous les questionnements liés au choix de formation, de diplôme ou de métier. Etudes à l'étranger, Parcoursup, l'université, l'alternance... Chaque sujet est animé par un journaliste de l'Etudiant.
L'espace Orientation Psycho : dédiés aux parents pour mieux comprendre les enjeux, mieux cerner les parcours scolaires et les études supérieures et accompagner leur enfant vers un métier qui lui corresponde.
Des ateliers d'une heure en petit groupe avec Clothilde Hanoteau, spécialiste de l'orientation, en conseil et accompagnement individuel des collégiens, lycéens et étudiants. Journaliste, conférencière et collaboratrice de l'Etudiant, elle intervient également dans des établissements auprès des élèves et enseignants.
9h30 : Les clés de l'orientation: accompagnez votre enfant vers un métier qui lui correspond.
11 h 00 : L'autodiscipline comme fondement de la persévérance et de la motivation scolaire Par Isabelle Rey, Énergie jeunes
12h30 : Les outils pour aider votre enfant à s'orienter. Conférence organisée par l'ONISEP Auvergne Rhône-Alpes
14 h 00 : Parents, ados et communication: lever les tensions, établir un dialogue serein et constructif, écouter, accepter et accompagner. Par la Maison des adolescents du Rhône
15 h 00 : De la seconde à l'après bac: bien s'orienter jusqu'au bac et vers un projet d'études supérieures...

L'ensemble des programmes est disponible sur letudiant.fr :
Lire la suite - L'Etudiant : un salon pour les parents

Lyon-Saint Exupéry nommé meilleur aéroport européen 2019 (dans sa catégorie)

 D'excellentes performances opérationnelles depuis 2016, 27% de passagers en plus, 52 nouvelles lignes aériennes ouvertes, le lancement de nombreux services innovants...  L'aéroport Lyon-Saint Exupéry, qui vient d'être sacré "meilleur aéroport européen", a de nouvelles ambitions : devenir un lieu d’excellence pour l’innovation et l'exemplarité environnementale.
Abonnez vous ! :

Opéré depuis 2016 par VINCI Airports et ses partenaires dans le cadre d’une concession, l’aéroport Lyon-Saint Exupéry a été désigné meilleur aéroport européen 2019 par l’ACI (Airport Council International), dans la catégorie des aéroports accueillant entre 10 et 25 millions de passagers par an.
Le prix a été remis le 8 septembre  lors d’une cérémonie officielle  par Olivier Jankovec, directeur de l’ACI, en présence de Xavier Huillard, président-directeur général de VINCI, Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions, ainsi que de nombreux acteurs du territoire lyonnais et des équipes.

 L'actu. lyonnaise en vidéos :

Cette distinction confirme les résultats très positifs obtenus sur le plan opérationnel depuis 2016 :
· - fort développement de la connectivité de l’aéroport, avec 52 nouvelles lignes ouvertes, dont Varsovie et Beyrouth, deux capitales dorénavant reliées directement à Lyon ;
·     croissance du nombre de visiteurs : 11 millions de passagers en 2018, soit une augmentation de près de 27 % en trois ans ;
·     amélioration de l’expérience client grâce à la mise en place de nouveaux services en première mondiale comme le robot voiturier et la connectivité bus-fer-air ;
·     performance environnementale continue, avec l’obtention en 2017 de l’accréditation ACA 3+, qui atteste de la neutralité carbone de l’aéroport.

C’est la première fois depuis 2010 qu’un aéroport français intègre le palmarès de l’ACI ! 

Lyon-Saint Exupéry succède en tête du classement à d’autres grands aéroports européens comme Hambourg (2018), Bruxelles (2016), Milan (2015) ou encore Athènes (2014).

De nouvelle ambitions pour le développement de Lyon-Saint Exupéry

Sur le plan de la qualité de service, l’aéroport devient l’un des trois centres d’excellence pour l’innovation de VINCI Airports, aux côtés des aéroports de Lisbonne et de Londres Gatwick, Le concessionaire veut faire de Lyon l’un de ses aéroports d’avant-garde, en y expérimentant les dernières technologies digitales, biométriques ou d’intelligence artificielle, avant de les déployer au bénéfice de l’ensemble des 46 aéroports  gérés dans douze pays.

Parmi les aéroports les plus exemplaires au monde sur le plan environnemental, Lyon-Saint Exupéry fixera les bonnes pratiques pour concrétiser l’ambition de l’ensemble du réseau .
Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions et Président de VINCI Airports, a déclaré : « Cette première place européenne pour l’aéroport de Lyon est d’autant plus encourageante qu’elle révèle un succès collectif. C’est d’abord celui du territoire lyonnais, qui fait le choix de l’ouverture, de la mobilité et de l’accessibilité pour tracer son avenir. C’est aussi le succès d’un modèle de concession aéroportuaire, qui associe les énergies publiques et privées  (...) Ce bilan positif nous permet de fixer avec confiance de nouvelles ambitions pour l’aéroport de Lyon, qui va poursuivre sa trajectoire de progrès, notamment sur les enjeux d’innovation aéroportuaire et de respect de l’environnement ».
Lire la suite - Lyon-Saint Exupéry nommé meilleur aéroport européen 2019 (dans sa catégorie)

St-Priest : les employés des trottinettes CIRC sont furieux

CIRC, loueur de trottinettes a arrêté par surprise son activité et vidé ses entrepôts de St-priest près de lyon. Les salariés sont laissés à l'abandon et sans aucune nouvelle ! 

 Communiqué du syndicat Sud Commerce : 
"Cette guerre commerciale entre opérateur de trottinette ne doit pas se faire sur le dos des salariés considérés comme des pions.

La société LMTS Germany qui gère ces salariés s’assoient sur le code du travail.

Depuis le 28 aout 2019, ces salariés ont eu la mauvaise surprise de découvrir les locaux de St Priest complètement vide, les trottinettes disparues.

Ces salariés qui se sont investis depuis des mois dans des conditions de travail difficiles (45 degré dans l’atelier cet été sans même un ventilateur, …., heures de nuit pas payé intégralement, absence de visite médicale d’embauche, …) sont laissé sans travail, sans consigne et sans nouvelles !!!

SUD COMMERCE ET SERVICES exige de cette société d’arrêter son mépris des salariés et demande l’ouverture de négociations immédiatement.

SUD COMMERCE ET SERVICES demande aux pouvoirs publics (inspection du travail et préfecture) de les recevoir avec une délégation de ces 44 salariés laissées seuls dans l’entrepôt désert de St Priest."
Lire la suite - St-Priest : les employés des trottinettes CIRC sont furieux

 
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.