Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Dialogues en Humanité au Parc de la tête d'or et dans le Vieux Lyon

 Pour sa 19e édition, le festival citoyen Dialogues en humanité s’installera pour la première fois dans deux lieux différents, à savoir  sous les arbres du Parc de la Tête d’Or et dans le Vieux Lyon. Du 5 au 7 juillet 2019 seront ouverts ateliers, rencontres et échanges placés sous le thème « Racontons-nous demain ». Une invitation à découvrir, réfléchir, apprendre les uns des autres et inventer un «mieux vivre ensemble» au sein de nos familles, notre quartier, notre société.


L'actu. lyonnaise en vidéos :

Avec plus de 150 ateliers et des espaces de découverte sur les sujets les plus variés, ces trois jours gratuits et ouverts à tous permettent des temps d’échanges où des citoyens, avec leur histoire et expériences, pourront rencontrer des artistes locaux, nationaux et internationaux. Ces derniers donneront à voir ou explorer les grands enjeux auxquels nos sociétés sont confrontés. Les Dialogues 2019 sont construits autour de trois grands axes que l’on peut suivre et croiser à sa guise, ce qui permet de découvrir les diverses facettes d’une thématique :
- Tous responsables des droits de chacun ! Pour faire du droit un levier d’action puissant. Pour la pleine mise en œuvre de la Déclaration Universelle des Droits humains et des Droits de l’Enfant, qui croise désormais exigence écologique et sociale. Une incitation à réfléchir sur la manière dont chaque personne sur cette terre peut influer sur sa vie et la marche du monde.
- Demain, tous nomades, demain, tous migrants ? Il s'agira notamment de prendre conscience que toute l'humanité sera concernée par les changements climatiques, ce qui nous mènera à fuir les risques écologiques et à aménager des territoires plus habitables. Ce sera l’occasion d’appréhender les mutations du travail au 21ème siècle et les changements de vie qu’elles dessinent, ainsi que les bouleversements démographiques, politiques et les exils qu’ils généreront.
- Inventer demain en interrogeant les Récits qui façonnent nos vies, dont l’objectif sera de décrypter le présent et de se libérer des fausses croyances par un «tri sélectif» : Que voulons-nous garder des traditions, de la modernité ? Sur quoi baser les nouveaux récits ? Comment en prendre le chemin ?
Abonnez vous ! :


Des milliers de personnes de toutes origines et de toutes cultures prendront part au festival. Parmi les intervenants, on pourra notamment rencontrer :

Emma la Clown artiste humoriste, Patrick Viveret philosophe, Fatma Samoura secrétaire générale de la FIFA, Devinder Sharma économiste indien, Mehdi Gire Roble maire de Dire Dawa en Éthiopie, Marcos Arruda économiste et pédagogue brésilien,  Babacar Mbengue maire de Dakar, Catherine Dolto médecin hapto-thérapeute…

Les rendez-vous à ne pas manquer :
·         Rencontre dédicace avec Lun Zhang, narrateur de Tiananmen 1989 Nos espoirs brisés
·         Opéra Didon et Enée de Henry Purcell avec Malika Bellaribi le Moal, la troupe lyrique Voix en développement et les choristes des banlieues
·         Danse urbaine héritage par la Cie Second Souffle avec les jeunes de Lyon, Strasbourg, Givors, Vénissieux
·         Agora : Himalaya et crise climatique, 20% de la population concernée
·         Agora : Comment s’inviter à la beauté pour goûter le monde ? avec Benjamin Loyauté, Doudou Diene et Laure Mayoud


Organisation pratique des journées :
·         1O h à 12 h : Temps de découverte et mise en éveil
·         12 h à 14 h : Temps du repas partagé
·         14 h à 16 h : Ateliers du sensible et du discernement
·         16 h à 18 h : Agoras sous les arbres à palabre
·         18 h à 19 h : Témoignages de vies croisés et temps de coopération-action
·         19 h à 22 h : Temps de la fête

Programme complet et informations complémentaires sur le site du festival 

Lire la suite - Dialogues en Humanité au Parc de la tête d'or et dans le Vieux Lyon

Lyon : enfin un protocole pour l'accueil des réfugiés

 Emmanuel AUBRY, Préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet du Rhône, David KIMELFELD, Président de la Métropole de Lyon et Jean-François PLOQUIN, Directeur général de Forum Réfugiés-Cosi ont signé ce jour le Contrat territorial et d’intégration des réfugiés. Ce contrat va concrétiser un programme d’actions 2019 pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes réfugiées sur le territoire en matière d’accès aux droits, de logement et d’emploi.


L'actu. lyonnaise en vidéos :

Financé par la préfecture du Rhône à hauteur de 300 000 €, le Contrat territorial d’accueil et d’intégration des réfugiés vient d’être acté par le vote de la délibération au Conseil de la Métropole du 24 juin dernier.
Le préfet délégué Emmanuel AUBRY a insisté sur le fait que « L’accueil des réfugiés est ancré dans notre histoire et fait honneur à notre République. Grâce à cette convention qui réunit de nombreux acteurs, nous disposons d’un outil supplémentaire pour accompagner ces personnes au sein de notre territoire avec, comme objectif principal, un processus d’intégration réussi ».



« La transversalité des actions qui seront mises en œuvre faciliteront l’intégration des réfugiés sur le territoire, illustrant ainsi notre ambition d’une métropole hospitalière et accueillante » souligne David KIMELFELD, Président de la Métropole de Lyon.
Abonnez vous ! :


Pour mener à bien ce programme, la Métropole de Lyon va recruter un chargé de mission intégration, qui sera l’interlocuteur de Forum Réfugiés-Cosi pour structurer et assurer le suivi des différentes actions de l’association autour de trois axes majeurs :
- L’accès au logement avec 2 objectifs fixés : l'accompagnement vers le relogement de 20 à 25 jeunes de moins de 25 ans suivis dans le cadre du dispositif « garantie jeunes » ainsi que le relogement d’une dizaine de ménages par la mobilisation du parc privé et de l'intermédiation locative.
- L’accès à l’emploi en renforçant la mobilisation des entreprises, déjà sollicitées dans le cadre du Programme Métropolitain d’Insertion pour l’emploi (PMI’e 2016-2020), pour faciliter l’embauche et la formation des personnes réfugiées, éloignées de l’emploi. Il est convenu que Forum Réfugiés-Cosi mobilise les employeurs, notamment des secteurs qui peinent à recruter pour l’embauche de 60 personnes réfugiées. D'autres bénéficiaires pourront se voir proposer des services civiques en lien avec la Fédération des œuvres laïques du Rhône.
- L'accès aux droits avec la mobilisation des professionnels des Maisons de la Métropole pour identifier les différentes situations administratives des personnes réfugiées. Les agents proposeront un accompagnement personnalisé et une orientation ciblée vers les dispositifs adaptés à leurs besoins. A travers le contrat territorial, les agents des MDMS bénéficieront d’une formation spécifique ainsi que de la création ou la traduction d’outils de communication adaptés à ces publics.
Au-delà, le chargé de mission assurera la mobilisation et la bonne coordination des services de la métropole qui facilite l’intégration sociale des bénéficiaires de la protection internationale notamment le sport, la culture, la vie associative…
Lire la suite - Lyon : enfin un protocole pour l'accueil des réfugiés

Coupe du Monde féminine de Football : l'organisation des demi finales et de la finale

 Du 26 juin à la finale le 7 juillet, le territoire de la Métropole se met aux couleurs de la Coupe du Monde afin d’accueillir l’élite du football féminin et les supporters du monde entier pour les 3 plus beaux matchs de la compétition. Stade à guichets fermés pour les 3 matchs, animations, hébergement, culture, tourisme, sport, la Métropole de Lyon s’organise pour faire de cette Coupe du Monde "un évènement pour tou-tes"
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Le prix des billets des navettes (tram et bus), l’information du public grand lyonnais et des supporters du monde entier, l’accompagnement des communes de la Métropole. Pour David Kimelfeld, président de la métropole, "Cette compétition est aussi un évènement pour les habitant-es de la Métropole de Lyon. Chacun-e pourra en effet participer aux animations organisées dans les différentes communes, notamment celles accueillant les quatre équipes demi-finalistes à Dardilly, Décines, Limonest et Oullins ! Nous avons tous hâte de retrouver nos Bleues à Lyon. Tout un territoire passionné de foot féminin est derrière elles. (...)».


Forte de ses prérogatives dans le domaine des transports, la Métropole de Lyon, en lien avec le Sytral, s’engage fortement pour faire passer le prix du billet aux navettes du Sytral de 5 à 3€. Un engagement qui s’accompagne de la gratuité des parkings Eurexpo et Panettes grâce à la prise en charge financière de la Métropole. La Métropole va également renforcer ses équipes de nettoiement et de collectes en amont du stade les jours et les lendemains de match, et organise le parking des cars… Tout cela afin de rendre cette compétition accessible et agréable à tous.

Ce dispositif permettra de fluidifier l’accès au stade. Afin de ne pas perdre de temps avant les matchs, il est recommandé d’acheter ce ticket en amont. Toutes les informations sont d’ores et déjà disponibles en français et en anglais sur Onlymoov

Abonnez vous ! :


La Métropole a également enclenché un plan de communication pour informer les usagers de ces navettes des modalités d’organisation, au travers du guide du supporter qui sera distribué en très grand nombre, et de la mobilisation de l’ensemble des supports de communication habituels du service Onlymoov : réseau partenaires (radios, SNCF…), PMV, Alertes Mail et SMS, SVI, site internet, player trafic….

Enfin, la Métropole de Lyon organise et prend en charge financièrement le dispositif de contrôle d’accès des véhicules mis en place sur les communes de Décines-Charpieu et de Meyzieu pour faciliter la circulation des riverains, limiter les intrusions non désirées et veiller à la tranquillité publique les jours d’évènement. Le dispositif de filtrage sera mis en place 3h30 avant le début des matchs, et sera levé progressivement en fin d’événement. Les points de fermeture sont tenus par du personnel (agents de sécurité en gilet jaune), et les riverains sont autorisés à entrer sur présentation d’un justificatif.

Permettre à tous les territoires de vivre l’événement
Afin que les valeurs que portent cette compétition puissent irriguer l’ensemble du territoire la Métropole de Lyon a également associé l’ensemble des communes du territoire à l‘organisation de cet évènement mondial avec la venue de la mascotte Ettie ou avec le Trophy Tour qui est passé par le Collège Georges Brassens de Décines-Charpieu, au sein duquel une section féminine de football s’épanouit pleinement. Ce sont près d’une dizaine d’événements par différentes associations du territoire qui ont été soutenues et accompagnés par la Métropole.
Enfin, la Métropole a accompagné les villes de Dardilly, Limonest et Oullins à réaliser les travaux nécessaires pour accueillir 3 des 4 demi-finalistes dans les meilleures conditions (le 4ème sera hébergé par l’OL). 

Cet événement exceptionnel doit résonner au-delà de la place Bellecour parce que la Métropole est celle de toutes les championnes et de tous les champions.
Lire la suite - Coupe du Monde féminine de Football : l'organisation des demi finales et de la finale

Pollution : la circulation différenciée à Lyon et Villeurbanne

 Suite à la demande exprimée par David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, la Préfecture du Rhône a activé le niveau 2 de protection impliquant la mise en place de la circulation différenciée. À partir de demain matin 6h00, les véhicules qui ne disposent pas de vignettes Crit’Air ou qui disposent de vignettes de classe 3, 4 ou 5 ne pourront pas circuler sur les villes de Lyon et Villeurbanne (hors exceptions mentionnées dans l’arrêté de la Préfecture).
L'actu. lyonnaise en vidéos :



Sur le territoire, cette exclusion concerne près de 65 % des véhicules.
En complément, la Métropole de Lyon a mis en place plusieurs mesures complémentaires sur l’ensemble de son territoire :
·      La plateforme de covoiturage de la Métropole de Lyon www.covoiturage-grandlyon.com permet de mettre en relation toute personne désireuse de pratiquer le covoiturage.
·         La Métropole de Lyon vient de mettre en place la gratuité de l’abonnement au service Vélo’V permettant aux usagers la première demi-heure d’utilisation.
·         BlueLy, le service d’autopartage électrique 100% renouvelable proposera une heure gratuite aux usagers pour tout nouvel abonnement.
·         En collaboration avec le SYTRAL, un Tick’Air au tarif unique de 3 euros par jour permet aux usagers de voyager en illimité sur l’ensemble du réseau TCL
·       Le site internet www.onlymoov.com et l’application mobile Optymod’Lyon permettent à chacun d’anticiper et d’organiser au mieux ses déplacements : trains, transports en commun, taxis, parking-relais, vélos, Vélo’V, BlueLy, trafic temps réel et prédictif à venir.
Abonnez vous ! :


Pour toute info complémentaire et suivi de l’évolution de la situation :
Lire la suite - Pollution : la circulation différenciée à Lyon et Villeurbanne

Canicule : le brevet reporté

 Les élèves de troisième devaient passer les épreuves du brevet des collèges  les 27 et 28 juin. En raison de l'épisode exceptionnel de canicule, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé, lundi 24 juin lors d'une conférence de presse, le report de cet examen aux lundi 1er et mardi 2 juillet (en cours).
Lire la suite - Canicule : le brevet reporté

Musique : The Cure à Lyon

Leur concert au Hide Park London filmé par Tim Pope dans les cinémas Pathé Bellecour, Pathé Carré de Soie et Pathé Vaise. En juillet 2018, le célèbre groupe mythique The Cure donnait un concert exceptionnel au Hyde Park de Londres pour fêter leurs 40 ans sur scène. Filmé par Tim Pope, le célèbre réalisateur britannique spécialisé dans les clips musicaux, ce concert exceptionnel sera projeté le jeudi 11 juillet dans les cinémas Pathé et Gaumont.

Abonnez vous ! :


Il y a un an, le célèbre groupe de rock britannique offrait à leur public un concert exceptionnel au Hyde Park de Londres. Le groupe avait enchaîné vingt-neuf chansons pendant plus de deux heures.


De Boys Don't Cry à Burn, de Fascination Street à Friday I'm In Love, Robert Smith et sa bande - Simon Gallup, Jason Cooper, Roger O'Donnell et Reeves Gabrels - avaient livré un concert anniversaire aux allures de best-of !

« La meilleure façon de fêter ses 40 ans » pour Robert Smith, qui assure « qu'aucun membre du groupe n'oubliera cette journée ».

Filmé par Tim Pope, le concert sera diffusé dans les cinémas Pathé et Gaumont à l'occasion d'une séance unique le jeudi 11 juillet à 21h.  
L'actu. lyonnaise en vidéos :
Lire la suite - Musique : The Cure à Lyon

Des erreurs dans les épreuves du bac S et ES

 France Info a annoncé ce vendredi 21 juin, alors que les candidats étaient déjà en train de composer, que des erreurs s'étaient "glissées" dans l'intitulé des questions!  Plusieurs erreurs qui ont été confirmées par le ministère de l'Education nationale. Elles concernent les séries ES, ES spécialité mathématiques, ainsi que la série S.


L'actu. lyonnaise en vidéos :
"Dans l'épreuve de la série ES, un des énoncés se référait à la mauvaise annexe du sujet. Conséquence : à la fin de l'exercice, les élèves pouvaient être induits en erreur. Pour ceux qui ont pris la spécialité mathématiques, un de leurs exercices spécifiques comportait une erreur d'énoncé. On leur demandait en effet de donner une "matrice d'adjacence" alors qu'il leur fallait en réalité déterminer une "matrice de transition". Pour la série S, il est indiqué au candidat à un endroit que "les quatre questions de l'exercice sont indépendantes" alors que ce dernier comporte en fait cinq questions.
"Les candidats ne seront pas désavantagés à la correction", assure le ministère de l'Education nationale à franceinfo. "Il s'agit de reformulation et de coquilles, de modifications mineures qui ont été apportées rapidement"par les surveillants des épreuves. Une enseignante qui surveillait cette épreuve pour la série ES a cependant affirmé à franceinfo avoir reçu le rectificatif "après 2h15 de composition sur une épreuve de 3 heures".
Lire la suite - Des erreurs dans les épreuves du bac S et ES

Vague de vandalisme : l'opérateur remet en service les Vélov' première génération

 Depuis plusieurs semaines, Vélo’v fait l’objet d’actes de vandalisme d’une ampleur jamais atteinte et les équipes de JCDecaux sont mobilisées pour récupérer et réparer les vélos volés ou inutilisables dans les meilleurs délais. En accord avec la Métropole de Lyon, l'entreprise a décidé de déployer progressivement à partir du 24 juin 1 000 Vélo’v de la précédente génération, afin de permettre aux Grand Lyonnais et aux visiteurs de profiter pleinement du service  à l’approche de l’été.
L'actu. lyonnaise en vidéos :
Le service Vélo’v est confronté depuis plusieurs semaines à une vague de vandalisme d’une violence sans précédent avec 1 200 vélos à réparer sur un parc de 4 000 cycles. Depuis le lancement de Vélo’v en 2005, une telle situation n’a jamais été observée. Dans ce contexte, la Métropole de Lyon s’est engagée aux côtés de JCDecaux, pour mettre fin à cette situation préjudiciable, non seulement pour les équipes de JCDecaux, les collectivités, mais aussi et surtout les utilisateurs. Les services de police municipale des villes de Lyon et Villeurbanne se mobilisent pour une surveillance accrue de certaines stations particulièrement exposées à ces actes, qui constituent des délits passibles du code pénal. 
De leur côté, les équipes de JCDecaux ont été renforcées pour assurer la récupération et la remise en état des Vélo’v, avec la mobilisation exceptionnelle d’une vingtaine de mécaniciens supplémentaires. Les usagers sont invités, via l’application Toodego, à signaler tout Vélo’v manifestement abandonné et vandalisé, afin que JCDecaux le récupère au plus vite pour le réparer et le remettre en circulation.
Outre les dépôts de plainte systématiques, des mesures d’urgence ont été prises pour enrayer ces actes inacceptables : la fermeture ponctuelle des stations les plus vandalisées, qui seront rouvertes dès que le phénomène sera maîtrisé ; les béquilles des Vélo’v, souvent utilisées pour le décrochage sauvage des vélos, ont été temporairement retirées ; la flotte a déjà été partiellement complétée par l’approvisionnement en anticipation de Vélo’v neufs.

 Abonnez vous ! :


Alors que le service Vélo’v est plébiscité par les Grands Lyonnais et les visiteurs (plus de 77 500 abonnés annuels en avril 2019, niveau le plus haut atteint depuis le lancement du service en 2005 ; chaque vélo est utilisé 6 à 10 fois par jour et un record en 2018 avec 8,5 millions de locations), ceux-ci se voient pénalisés par ces incivilités, qui réduisent drastiquement le nombre de vélos disponibles. La satisfaction des utilisateurs et la continuité de ce service public étant la priorité absolue de la Métropole de Lyon et de JCDecaux, une mesure exceptionnelle a été prise afin de revenir à un nombre suffisant de vélos en circulation. 

Dès le 24 juin, 1 000 Vélo’v de la précédente génération, utilisés jusqu’en juillet 2018, seront progressivement réintroduits le temps de remettre en circulation l’ensemble des Vélo’v. Grâce à la qualité de ses solutions et selon les principes de l’économie circulaire, JCDecaux prévoit systématiquement de donner une 2ème vie à ses équipements, ce qui permet, dans cette situation exceptionnelle, de remettre rapidement des vélos en circulation. Ces Vélo’v sont bien entendu compatibles avec les nouvelles bornes et la nouvelle application Vélo’v. Il sera donc toujours possible de libérer son vélo avec l’application Vélo’v Officiel, depuis son smartphone.


Pierre Hémon, Conseiller Délégué aux mobilités actives : « Au regard de la place prise par le service Vélo’v dans la mobilité quotidienne des habitants du Grand Lyon, la Métropole de Lyon a toujours l’ambition de déployer le service plus largement par les travaux qui sont en cours : le renforcement des stations les plus fréquentées avec 675 nouveaux points d’attache, la création de 80 nouvelles stations pour couvrir 21 communes en plus de Lyon et Villeurbanne et l’augmentation de la flotte de 4 000 à 5 000 Vélo’v. »

Pascal Chopin, Directeur régional de JCDecaux en Rhône-Alpes, a déclaré : « Nous déplorons et condamnons avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme d’une violence inacceptable, qui pénalisent les Grands Lyonnais, les visiteurs et les touristes dans leurs déplacements au quotidien. A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Notre priorité, qui est d’assurer la continuité de ce service public, quelles que soient les circonstances, et de répondre aux attentes des utilisateurs, nous conduit à remettre en circulation des Vélo’v de la précédente génération. Ces vélos, qui avaient été remplacés dans la nuit du 17 au 18 juillet 2018, reprennent temporairement du service à Lyon, le temps que l’ensemble du parc Vélo’v de 2ème génération soit renforcé. Alors que les équipes, que je tiens à saluer, sont pleinement mobilisées pour réparer et consolider le parc Vélo’v dans les meilleurs délais, j’en appelle à la responsabilité de chacun pour que cessent ces actes de vandalisme gratuits. »
Lire la suite - Vague de vandalisme : l'opérateur remet en service les Vélov' première génération

Cyber law clinic : L'Intelligence Artificielle en procès au tribunal de Lyon

 L'université caholique de Lyon (UCLY) organise dans le cadre de sa formation des procès fictifs "plus vrais que nature" dans les locaux de la Cour administrative d'appel, rue Duguesclin. La prochaine audience publique est programmée le 24 juin à 10h30. Le cas opposera la Métropole de Lyon à une start-up imaginaire, proposant des robots d’assistance médicale. Ceux-ci sont accusés de discrimination envers des patients, car ils leur imposent un régime après les avoir auto-diagnostiqués en surpoids. 
L'actu. lyonnaise en vidéos :

Cette clinique de la prospective juridique réunira plusieurs étudiants de la faculté de droit de L’UCLy qui joueront les rôles suivants : 
- 2 cabinets d’avocats composés respectivement de 5 étudiants 
- 1 Président 
- 2 rapporteurs 
- 1 rapporteur public 
Le procès portera notamment sur la question de la légitimité de la résiliation du contrat suite à ces accusations.

Procès fictif en première instance sur le thème du robot de service : 
Nous sommes en 2031. La Métropole de Lyon a souhaité mettre en place un service de livraison de repas et de médicaments pour les personnes ayant fait l’objet d’une intervention chirurgicale et nécessitant un maintien à domicile. 
Ce service est souscrit gratuitement par les personnes qui souhaitent en bénéficier. Il est réalisé par des robots intervenant chez les personnes concernées qui livrent deux fois par jour des repas et les médicaments nécessaires.


Abonnez vous ! :


Le robot est également capable de relever les constantes relatives à l'état des personnes (rythme cardiaque, température, tension etc.). La Métropole de Lyon a passé un marché en 2028 avec la start-up Carobotics qui a développé et commercialisé le dispositif TotalCare. Celui-ci combine des robots CareAssistants et un logiciel associé IntelligentCare. Le logiciel est basé sur des techniques d’intelligence artificielle qui non seulement sont aptes à fournir les traitements médicaux et diététiques décidés par le corps médical, mais peuvent également collecter et analyser des données relatives aux personnes suivies, puis ajuster le traitement sur des bases également fixées par le corps médical en anticipation de l'évolution de l'état médical du patient. Les données collectées comprennent, outre les constantes des patients, des éléments sur leur environnement analysés par les caméras du robot. Le logiciel doit ainsi être capable d'adapter, ajuster les repas et les traitements en fonction de l’état de santé du patient pour lui assurer l’hygiène de vie et la récupération physique les meilleures. 
 Or, la Métropole de Lyon en réalisant un audit financier du contrat en novembre et décembre 2030 s’est aperçue que les sommes consacrées au repas sont très inférieures à ce que le plan initial prévoyait. En analysant plus finement les données fournies par le dispositif TotalCare, la métropole constate que les repas servis sont ajustés par le robot de façon à ce que les personnes perdent du poids et donc leurs rations sont réduites de façon importante. Cela n’a pas de rapport avec la pathologie soignée mais avec la corpulence des personnes, telle qu'elle est perçue par le robot : il semble que IntelligentCare considère que les personnes avec un indice de masse corporelle au-delà de 30 doivent perdre du poids pour être « en bonne santé » et donc réduit leurs calories. 
Le service juridique de la métropole considère qu’il y a un risque important que TotalCare soit considéré comme discriminant les personnes en surpoids et par suite comme étant non conforme, notamment, à la convention du Conseil de l’Europe sur l’utilisation de l’intelligence artificielle. 
La métropole a donc décidé d’arrêter ce service et a résilié pour motif d’intérêt général le contrat qui la lie à la société Carobotics. 
La société engage une procédure au tribunal administratif. Elle estime que la résiliation est infondée, la métropole n’étant pas fondée à résilier le contrat pour ce motif. Elle estime par ailleurs qu’elle est en mesure de corriger le biais si celui-ci est établi. NB : On limitera les questions de procédure au strict minimum (on considère comme acquis que la juridiction administrative est compétente et que la requête est recevable).
  https://cyberlawclinic.ucly.fr/
Rejoignez @LYFtvphotos sur Instagram 
Lire la suite - Cyber law clinic : L'Intelligence Artificielle en procès au tribunal de Lyon

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.