Logement social : le mouvement Hlm interpelle les candidats aux Présidentielles 2017


             
Vendredi 10 février, l’Union sociale pour l’habitat, avec l’appui de l’ARRA Hlm (Association des bailleurs sociaux de Rhône-Alpes), a invité les organismes Hlm et leurs parties prenantes à se réunir pour échanger avec les représentants des candidats à l’élection présidentielle sur leurs propositions concernant le logement.
Le Mouvement Hlm a ainsi pu débattre avec Michel Le Faou, Vice-président à la Métropole de Lyon et Adjoint à la Ville de Lyon (En Marche !), Alexandre Vincendet, Maire de Rillieux-la-Pape (LR), Béatrice Vessiller, Vice-présidente à la Métropole de Lyon et Conseillère municipale à Villeurbanne (EELV), Andréa Kotarac, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes (La France insoumise) et Sheila Mac Carron, Conseillère départementale du Rhône et Adjointe à la Ville de L'Arbresle (représentante de Benoît Hamon).

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la campagne « Oui au logement social » lancée par l’Union sociale pour l’habitat pour interpeller les candidats aux élections présidentielle et législatives.
Pour rappel, le logement social « à la française » repose sur un modèle unique en Europe, organisé autour de cinq grands principes fondamentaux :
-        l’accès du plus grand nombre au logement social, qui est une des conditions de la cohésion sociale ;
-        la place centrale qu’occupent les habitants dans la mission du Mouvement Hlm ;
-        le rôle historiquement joué par les organismes Hlm en matière d’innovation architecturale, sociale et environnementale ;
-        son mode de financement, largement adossé à l’épargne populaire ;
-        son rôle d’employeur et de donneur d’ordre économique, qui le situe parmi les grands investisseurs du pays et en première place sur bon nombre de territoires dont il soutient la dynamique.
Pour défendre ces principes et améliorer l’efficacité des organismes Hlm, l’Union sociale pour l’habitat et l’ensemble du Mouvement Hlm portent devant les candidats plusieurs propositions et demandes, avec l’objectif de toujours mieux répondre aux attentes d’une société qui évolue.
La réunion de vendredi a été l’occasion de débattre de plusieurs problématiques : le modèle économique du logement social, la nécessaire adaptation de la politique du logement aux territoires, et le bien vivre dans les quartiers d’habitat social. Confrontée à des situations très contrastées, la région Auvergne-Rhône-Alpes doit répondre à un contexte local pluriel : territoires tendus, mais aussi territoires en mutation avec des besoins divers comme accompagner le développement économique et la mobilité professionnelle, réponses aux besoins des jeunes ainsi que des personnes âgées, accueil et accompagnement des personnes en difficulté.
L’Union sociale pour l’habitat a mis en place un site internet dédié à la campagne :
Elle propose à chaque personne qui le souhaite, de signer la pétition en ligne :

                                                                                                            
L’Union sociale pour l’habitat représente, en France métropolitaine et dans les territoires d’Outre-mer, quelque 730 organismes Hlm à travers ses cinq fédérations (la Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat, les Entreprises sociales pour l’habitat, la Fédération nationale des Sociétés coopératives d’Hlm, l’Union d’économie sociale pour l’accession à la propriété et la Fédération nationale des Associations régionales d’organismes d’habitat social).
Elle remplit trois missions : un rôle de représentation nationale auprès des pouvoirs publics, des médias, des milieux professionnels et de l’opinion publique ; une mission de réflexion, d’analyse et d’étude sur tous les dossiers relatifs à l’habitat et l’élaboration de propositions pour une politique sociale de l’habitat ; une fonction d’information, de conseil et d’assistance auprès des organismes afin de faciliter, rationaliser et développer leurs activités et leurs compétences professionnelles.
En 2015, 84 500 logements locatifs et foyers ont été financés par les organismes Hlm qui détiennent et gèrent 4,8 millions de logements et logent plus de 10 millions de personnes. Les opérateurs de logement social sont aussi des acteurs importants de l’accession sociale à la propriété : 12 400 logements ont été vendus à des accédants, en secteur groupé ou en diffus.
Animés par 12 000 administrateurs bénévoles, ils emploient 82 000 salariés. Pour en savoir plus : www.union-habitat.org  

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

Vous êtes le

ème
visiteur