La playlist Lyon actualités sur notre chaîne Youtube :

Pollution aux particules fines : alerte de niveau 2 maintenue - Le Préfet communique :

             

Après concertation avec les parties concernées sur les mesures à prendre, et en application des directives du Gouvernement, le Préfet de la région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, communique : Le département du Rhône est placé en ALERTE de niveau 2 de la pollution de l’air aux particules fines depuis vendredi 14 mars, midi. Ce samedi 15 mars, les conditions météorologiques n’évoluant pas, le niveau d’alerte est maintenu. Dimanche 16 mars, la situation devrait légèrement évoluer et permettre une diminution des niveaux de particules par rapport à la veille. Lundi 17 mars, en revanche, compte tenu de la reprise de l’activité et de l’affaiblissement des vents, le risque de renforcement de la pollution de l’air est sérieux. 
Au regard de ces éléments, les mesures suivantes sont décidées : Du samedi 15 mars au dimanche 16 mars minuit, les mesures de niveau 2 sont maintenues : 
– la vitesse maximale autorisée reste réduite de 20 Km/h sur tous les axes du département où elle est habituellement supérieure à 70 Km. Rappelons que cette limitation ne concerne pas le centre de l’agglomération lyonnaise car toutes les voies rapides ont fait l’objet, fin 2012, d’un abaissement de vitesse pérenne de 20 km/h. 
– Les contrôles anti-pollution et des limitations de vitesse ainsi que des vérifications des contrôles techniques obligatoires sont réalisés par les forces de l’ordre, qui sont mobilisés à cet effet et qui auront l’appui de la police municipale de Lyon A noter que le Sytral, en accord avec le Président de l’Agglomération, a décidé la gratuité des transports en commun dans l’agglomération jusqu’à dimanche minuit. Une décision d’adaptation de la mesure sera prise au vu des résultats effectifs de celle-ci. 
 A compter de lundi 17 mars, des mesures plus restrictives s’appliquent , sauf décision contraire, à prendre avant lundi matin : 
– à partir de lundi 6h00 et jusqu’à la levée de la mesure, la vitesse maximale autorisée est réduite de 20 km/h sur tous les axes du département où elle est habituellement supérieure à 50 km/h, y compris dans l’agglomération lyonnaise et sur les voies autoroutières.
 – à partir de lundi 6h00 et jusqu’à la levée de la mesure, la circulation des poids-lourds est interdite sous le tunnel de Fourvière afin de préserver le coeur de l’agglomération 
– les principaux industriels émetteurs de particules sur le bassin industriel de la région lyonnaise seront contactés, dès lundi matin, pour leur demander de réduire volontairement leur activité polluante. Si le pic de pollution venait à se prolonger au-delà de mardi soir, des mesures autoritaires seraient prises. L’interdiction de brûlage à l’air libre des déchets verts et les débroussaillages est maintenue ; l’attention des maires et des forces de l’ordre est appelée pour faire respecter cette mesure de bon sens.
 Le Préfet recommande, par ailleurs, la suspension de tous les travaux agricoles extérieurs pendant la semaine. Des contacts sont pris avec les organisations syndicales agricoles et les chambres d’agriculture concernées. Le Préfet appelle chaque habitant a faire preuve de civisme en évitant d’utiliser les véhicules les plus polluants (véhicules diesels immatriculés avant 2006), en choisissant les transports en commun, le co-voiturage, le vélo ou la marche à pied et surtout en ne faisant pas de feux de cheminées en foyer ouvert. 
Chacun, particulier, industriel, acteur économique, agriculteur ou automobiliste a un rôle à jouer dans la lutte contre cette pollution. Il est rappelé que : Les particules peuvent provoquer des difficultés respiratoires. C’est pourquoi, il est recommandé d’éviter les activités physiques intenses, particulièrement pour les personnes les plus fragiles.
 Il est en outre conseillé à l’ensemble de la population les mesures sanitaires suivantes : 
➢ respecter scrupuleusement les traitements médicaux en cours à visée respiratoire et ne pas hésiter à consulter son médecin
 ➢ consulter un médecin en cas d’aggravation de son état ou apparition de tout symptôme évocateur (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux) 
➢ éviter toute activité physique ou sportive intensive (notamment compétition) augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés 
➢ veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes (usage

0 comments :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse