Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Le chômage en Rhône-Alpes : + 0.8% en mars, mais avec de fortes disparités entre les départements

Hausse de 0,8 % du chômage en Rhône-Alpes en mars mais baisse dans l’Ain et en Ardèche :  pour le préfet du Rhône et de la région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, "le combat commence à payer".
En mars, le nombre des demandeurs d’emplois rhônalpins inscrits en catégorie A (308 238 personnes sans emploi, CVS) a progressé dans la région : + 0,8 % après une hausse de 1 % en février. Ce mouvement a concerné surtout les hommes (+ 1,2 % contre + 0,5 % pour les femmes), les 25-49 ans et les 50 ans et plus : respectivement + 0,7 % et + 1,7 %. Après s’être stabilisé en février, le nombre des demandeurs d’emploi de moins de 25 ans a progressé aussi (+ 0,3 %). 
En mars, le chômage a baissé dans l’Ain et en l’Ardèche (respectivement - 0,1 % et - 0,3 %).
Les autres départements ont enregistré une hausse des demandeurs d’emploi de catégorie A de 0,7 % dans le Drôme, 0,8 % dans la Loire, 0,9 % en Isère, 1 % dans le Rhône et en Haute-Savoie et 2 % en Savoie. En incluant les demandeurs d’emploi cumulant chômage et emploi, le nombre total des chômeurs de catégories ABC s’établissait fin mars 2014 à 458 986, + 0,5 % par rapport à février. 

La préfecture rappelle par ailleurs dans son communiqué que 1 946 jeunes ont accédé à un emploi d’avenir depuis le début de l’année en Rhône-Alpes. 9 344 contrats uniques d’insertion ont été signés et 2971 contrats de génération. Le pacte de responsabilité viendra également amplifier la dynamique de création d’emploi. Vont être mis en place des allégements supplémentaires du coût du travail, des mesures positives sur la fiscalité des entreprises et des actions de simplification issues des propositions du Conseil de la simplification. Le Pacte est assorti d’engagements en termes d’amélioration de l’emploi, notamment pour les jeunes et les seniors. François Rebsamen, le ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social l’a redit devant le Sénat mardi : « Prendre la décision d’exonérer les entreprises d’une partie des cotisations sociales constitue un effort budgétaire important, un effort de l’Etat, un effort des Français, et l’impérieuse obligation est que ces exonérations soient efficaces dans la lutte contre le chômage." 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :



LYFtvNews / LYonenFrance - 3, rue Tramassac 69005 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.