Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Une biographie de Régine Desforges avec Wikipedia : des contes pervers à la bicyclette bleue...


 L'écrivain et éditrice Régine Desforges est décédée le 3 avril 2014 à Paris. Elle avait 78 ans.
 Connue pour ses romans libertins, mais toujours tintés de féminisme, Régine Desforges a souvent campé des histoires de femmes revendiquant leur liberté.  Si son livre le plus célèbre reste encore la bicyclette bleue, porté à l'écran avec Laetitia Casta dans le rôle titre de la belle Léa, l'oeuvre de Régine Desforges est extrêmement variée et prolifique. 
Régine Deforges est née à Montmorillon dans un Poitou qu'elle aimait particulièrement et où elle a placé le décor de nombreux livres. Elevée dans différentes institutions religieuses, elle a toujours une passion pour la littérature. Libraire, éditrice (les éditions "l'Or du temps"), elle a publié de la littérature érotique ("Le Con d'Irène", attribué à Louis Aragon) et une centaine d’ouvrages (notamment des livres d’Apollinaire, Gautier, Restif de la Bretonne et Mandiargues, entre autres), dont la plupart font l’objet d’interdictions diverses voire, pour certains, de poursuites pour outrage aux bonnes mœurs. De nombreux procès et de lourdes amendes obligent Régine Deforges à déposer son bilan.
Présidente de la Société des gens de lettres (SGDL) et membre du jury du prix Femina, Régine Desforges  a démissionné avec fracas pour marquer sa solidarité avec Madeleine Chapsal à la suite de son exclusion. Elle a également tenu une chronique à L'Humanité, dont des recueils ont été publiés. 
 La Bicyclette bleue  a connu un grand succès populaire (plus de dix millions d'exemplaires vendus) et fait partie d'une trilogie dont on a vu beaucoup de similitudes avec la série Autant en emporte le vent. Les héritiers de Margaret Mitchell, auteur de ce livre qui se déroule pendant la guerre de sécession aux Etats Unis, ont d'ailleurs porté ce différend au tribunal mais ils ne sont pas parvenus  à convaincre les juges que Régine Deforges avait plagié en transférant l'histoire pendant et après la guerre de 1939/45.
Membre du comité d'honneur de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité, Régine Desforges avait cosigné en 2009 un texte réclamant la dépénalisation de l'euthanasie. 
Mère de deux enfants, un garçon et une fille, elle était l'épouse du dessinateur Wiaz, qui officie pour l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur. 


0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :



LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.