Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)


Déconfinement à Lyon, les écologistes rêvent du REV

Le REV (Réseau Express Vélo) et rues piétonnes, pour "sortir finement du confinement". 

Distanciation sociale et déconfinement vont provoquer une baisse de l’usage des transports en commun. La pollution de l’air est pourtant présentée comme un facteur d’accélération de la contamination. 
logo lyon en france
Pour que les usagers ne se reportent pas sur la voiture comme mode de déplacement, les écologistes font des propositions urgentes : déploiement de voies cyclables immédiatement, préfiguration du réseau express vélo et accélération de la piétonnisation de la ville. Même si on augmente les fréquences des bus métros, tram et trolley, leurs capacités seront fortement réduites par les mesures sanitaires. Et même si télétravail et coworking se développent, même si les déplacements non contraints diminuent, même si le déconfinement  se réalise progressivement, le risque est fort de voir la (re)montée en puissance de la voiture individuelle : pollutions atmosphérique et sonore, paralysie du trafic et sur-occupation de l’espace public.
Une course de vitesse pour réduire les vitesses
Pour Pierre Hémon, conseiller métropolitain délégué aux mobilités actives : « La pandémie va accélérer la transition de nos déplacements et de nos villes. Paradoxalement, il faut engager une course de vitesse pour réduire les vitesses, pour sécuriser et augmenter les espaces de voirie dédiés à la circulation des vélos et trottinettes, pour libérer de l’espace afin d’élargir les trottoirs, afin de piétonniser des rues. Une course de vitesse entre la ville résiliente que nous devons construire dès maintenant, et le retour de la ville d’hier. »
Ouvrir des voies cyclables en urgence
Si l’on veut ouvrir la voie, les voies aux cyclistes et surtout aux nouveaux pratiquants, il faut commencer par mettre en place des itinéraires visibles et sécurisés dès le 11 mai. Afin que, dès les prémices du déconfinement, des nouveaux usagers à priori moins rassurés, moins agiles que les vélotafeurs habitués, puissent « se lancer » sur des itinéraires rassurants, lisibles balisés, priorisés. Les écologistes se réjouissent que la Métropole ait fait des annonces en ce sens et proposent de faciliter la création de ces nouvelles voies :
 « Lyon est la seule Métropole où 50% des voies de bus sont encore interdites aux cyclistes. Il faut rompre dès aujourd’hui avec cette incongruité ! Toutes les voies réservées aux bus et trolleys doivent être ouvertes aux cyclistes dès le 11 mai ; d’ici là certaines devront être élargies par des aménagements temporaires : balises et traçage au sol. Les annonces du président de la Métropole, du maire de Lyon, doivent se traduire  par leur mise en œuvre rapide. La concertation avec les maires est urgente car ils détiennent la police de stationnement. » explique Pierre Hémon.
Passer du REV (Réseau Express Vélo) à la Réalité. 
Pour démultiplier durablement les déplacements à vélos, il faut accélérer la mise en place d’un réseau sécurisé de pistes cyclables connectées entre elles. Les services du Grand Lyon ont recensés depuis longtemps les axes aménageables, les communes de la Métropole les connaissent bien aussi. La ville de Lyon vient d’en ressortir certains de ses cartons et c’est tant mieux. Les associations ne manquent ni d’idées, ni d’expertise d’usage, ni de projets très concrets pour lesquels elles bataillent depuis des mois, des années. Les écologistes ont réalisé un projet aussi détaillé que complet de réseau Express Vélo Métropolitain il y a quelques semaines, tout y est. Il est temps d’engager dépenses et études pour que son déploiement soit accéléré.
Piétonniser la presqu’île de Lyon : une urgente évidence !
La tentative il y a quelques mois de piétonniser de la Presqu’Île a été plébiscitée, preuve qu’avec un peu de détermination la ville de Lyon pourrait rattraper les retards accumulés ces dernières années en matière de déplacements apaisés. Nous proposons de passer maintenant à la pérennisation de la piétonisation de la presqu’île. La réalisation via des aménagements temporaires d’un axe vélo nord sud sur le quai du Rhône, la rend encore plus évidente.
Rendre la rue aux citoyens-piétons. 
Un travail avec les communes, dans la continuité des « diagnostics de marchabilité » déjà réalisés par les services du grand Lyon doit permettre d’améliorer les espaces dédiés aux piétons. La multiplication des files d’attente devant les commerces rend la distanciation physique difficile et ne permet parfois pas que sur un trottoir se croisent, en toute sécurité sanitaire, les piétons et les clients. Il devient donc impératif de reprendre de l’espace actuellement dédié au stationnement automobile. Ces aménagements sont vitaux pour la relance de la vie sociale et du commerce local, pour que les citoyens-piétons réinvestissent la rue, première des communs, premier et essentiel espace public !
Monique Cosson, secrétaire EELV Rhône – Métropole & Pierre Hémon, conseiller métropolitain délégué aux mobilités active.
Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Lyon :

Paris:

Europe :

Afrique:

Amériques :

Asie :

Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

Mentions Légales
Site animé et géré par
Gilles Roman

0 commentaires :

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.