Archives LYFtv : Vos dernières recherches :

Assurances et décès à l'étranger : le rapatriement des corps s'est complexifié

Rapatriement de défunts :  Le secteur du funéraire face à la crise.  Lors de vacances ou dans le cadre d’une expatriation, un décès à l’étra...




Pollution du Rhône : la Région s´engage mais le mal est fait !

Le salon Primevère de l´écologie et des alternatives a fermé ses portes à Eurexpo Lyon. Créé il y a plus de vingt ans, ce salon organisé par un petit groupe d´écologistes autour de la revue "Silence", n´avait à l´origine intéressé que quelques centaines de personnes.





Cette année, ce sont près de 30000 visiteurs qui se sont bousculés, pour aborder le thème des "relocalisations" . Mais si les thématiques sociales ont représenté le gros des discussions, l´environnement n´était pas oublié. La Région Rhône-Alpes est particulièrement concernée par les épisodes de pollution : contamination de l´air par les particules fines dans les villes, développement de l´agriculture intensive, problèmes de santé publique liés aux antennes de téléphonie mobile, disparition des abeilles du fait de pesticides qui attaquent leur système nerveux...
Les métiers de l´environnement vont connaître une forte expansion
Pour faire face à toutes ces pollutions, les mesures annoncées lors du "Grenelle de l´environnement" ne seront pas suffisantes. La maire de Lyon Gérard Collomb a rappelé lors du débat qui l´a opposé à Dominique Perben sur TLM que la simple mise aux normes environnementales du foncier bâti dans la ville de Lyon nécessitera quinze milliards d´Euros d´investissement. Cette rénovation sera certainement le grand chantier du siècle et elle va provoquer la mise en place de nouvelles filières de formation dans les métiers du bâtiment et une coordination entre Etat, Régions, écoles et entreprises.

La Région Rhône-Alpes en pointe
Pour Jean Jack Queyranne, le président de la Région Rhône-Alpes qui était présent lors de l´inauguration du salon Primevère, la région qui dispose de nombreux parcs nationaux, doit devenir un modèle dans le domaine de la recherche et du développement durable.
Celà passera par le soutien aux modes "doux" de transport (vélo, auto-partage, co-voiturage, véhicule électrique), des investissements pour développer le train (ferroutage), le soutien à l´agriculture durable, l’économie des ressources (notamment en eau), l’aide à des productions de qualité, la gestion durable de la forêt ... Rhône-Alpes compte onze réserves naturelles régionales et met en place comme de nombreuses institutions un "agenda 21" pour les deux prochaines décennies.

Des actions spécifiques en faveur de l’agriculture biologiqueLe Conseil Régional a voté en 2007 un Plan de développement durable de l’agriculture biologique. Avec 2 M€ alloués chaque année, l’objectif est de doubler la production « bio » d’ici 2010. La région subventionne certaines cantines pour généraliser les produits biologiques dans la restauration collective. Elle s´est aussi positionnée contre les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) en défendant un moratoire interdisant toute nouvelle autorisation de mise en production d’OGM et toute culture en plein champ. Plus récemment, la Région a soutenu la mise en oeuvre de la clause de sauvegarde au niveau européen contre le maïs transgénique MON 810.

La pollution du Rhône, un désastre écologique qui n´est pas prêt d´être réglé :
Alors que l’Etat ne prévoit d’allouer que le tiers des sommes nécessaires à la cartographie de la pollution aux PCB sur l’ensemble des cours d’eau régionaux, la Région Rhône-Alpes a décidé de financer à hauteur de 7 M€ le "Plan Rhône" qui consiste notamment à faire diminuer les pollutions toxiques rejetées dans le fleuve par les industries. Les PCB (PolyChloroBiphéniles), utilisés dans diverses applications industrielles, sont des produits cancérigènes et hydrophobes qui s’accumulent dans les sédiments et les organismes vivants.
Interdits de fabrication par l’Union Européenne depuis 1985, les PCB ont entraîné des dommages environnementaux, touristiques et économiques (notamment pour les pêcheurs amateurs et professionnels). Par précaution, la consommation des poissons pêchés dans le Rhône est aujourd’hui interdite dans la quasi-totalité du fleuve, depuis l’est de Lyon jusqu’à son embouchure.
Car avec l´aménagement des berges du Rhône et le grand projet de piste cyclable "de la Suisse à la Méditerranée" on en arrive à cette situation paradoxale du développement du tourisme et de la gestion des paysages le long d´un fleuve... porteur de mort.

6 comments :

Anonyme a dit…

--> Monsanto

Anonyme a dit…

Concernant les PCB :

Aroclor est une marque de Monsanto

Phenochlor et Pyralène sont des marques de l'entreprise française
Prodelec.

Anonyme a dit…

Article aussi ennuyeux qu'un tract électoral. D'ailleurs est-ce autre
chose ?

Vous avez raison, monsieur anonyme, nos appelons à voter pour les poissons... et pas pour les pêcheurs à la ligne !

Anonyme a dit…

Un cas concret de déni de gouvernance démocratique
Les pouvoirs publics n´ayant fait aucun test sur les populations à risque (qui ont consommé des poissons du Rhòne), le WWF a dédidé de mettre en place ces tests... http://www.wwf.fr/pdf/rhone_pcb.pdf
et aussi http://www.leparisien.fr/home/info/vivremieux/articles/POLLUTION-DU-RHONE-LES-RIVERAINS-LANCENT-LEURS-PROPRES-ANALYSES_296106551

LYFtvNews a dit…

Levée partielle des interdictions de pêche
Communiqué de la Préfecture le 8 mai 2008 :
"En vue de la consommation de certaines espèces de poissons.
La contamination des poissons du Rhône par les polychlorobiphényles (PCB) a conduit les préfets de l’Ardèche, de la Drôme, du Gard et du Vaucluse à interdire par arrêtés préfectoraux du 7 août 2007, la pêche sur le Rhône et ses
canaux de dérivation en vue de la consommation et la commercialisation. Ces arrêtés, pris sur la base des analyses
réalisées, concernaient l’ensemble des espèces d’eau douce présentes dans le fleuve.
Dans le même temps, les investigations ont été poursuivies pour préciser les niveaux de contamination selon les
secteurs géographiques et selon les espèces de poisson considérées.
Ces actions conduites par les services vétérinaires, ont permis d’exclure certaines zones des interdictions, tels les
contre canaux dans certains départements, où la pêche a pu être ré autorisée sauf pour les poissons migrants, anguilles et aloses, qui se sont révélés contaminés.
L’ensemble des résultats d’analyses a été exploité par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA)
qui a réalisé une évaluation scientifique des risques. Le résultat de cette évaluation décrit dans un avis rendu le 28
mars 2008 permet de prononcer la conformité de certains poissons dits de pleine eau sur le secteur compris entre la confluence du Rhône avec l’Isère en amont et la confluence avec la Durance en aval.
L’évaluation réalisée sur les brochets, les chevesnes, les sandres, les perches, les mulets, les gardons et les hotus,
permet de conclure à la conformité de ces espèces vis à vis du mercure et des PCB sur le secteur situé entre la confluence entre le fleuve Rhône et le fleuve Isère au nord et les limitesadministratives de la Drôme et de Vaucluse, d’une part, et de l’Ardèche et du Gard, d’autre part.
Les interdictions de pêche, de consommation et de commercialisation sont donc levées pour ces espèces dans ce secteur précis.
Les espèces de fond, non piscivores, dites espèces benthiques, fortement contaminées, restent interdites à la pêche. En effet certaines espèces broutent à la fois les végétaux dont elles se nourrissent et les sédiments en
contact avec ces végétaux. Or ce sont les sédiments qui constituent le réservoir des PCB. Ainsi les espècesbenthiques fortement bio accumulatrices restent impropres à la consommation
Pour les secteurs en amont de la confluence avec l’Isère et en aval de la confluence avec la Durance, les données scientifiques ne permettent pas de lever les interdictions et l’AFSSA recommande des analyses complémentaires.
Sur la base de cesrecommandations, la Direction générale de l’alimentation a établi un plan de surveillance afin de
pouvoir disposer dans les plus brefs délais de données scientifiques suffisantes permettant de prendre
éventuellement des mesures analogues sur ces portions du fleuve. Les pêches en vue des analyses complémentaires seront effectuées avant la fin du mois de mai. Un délai d’analyse de deux mois étant probable, de nouvelles décisions pourraient être prises au cours de l’été.

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

Actualités sélectionnées par LYFtvnews;

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse

 


Les articles Nature & Environnement :







Europe.LYFtvNews.com :


































































































LYFtvNews en Anglais:







LYFtvNews en Espagnol :








Alatélécesoir - tous les programmes sur Télévision.LYFtvNews.com

Votre guide TV sur ordinateur : le programme complet des chaînes de la TNT heure par heure . Pour une lecture simple et rapide sur smartphone, retrouvez la version light en cliquant ici











Vidéos LYFtvNews les + populaires :




La boutique LYFtv (livraison à domicile) :


--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--




LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.