Paul Berliet : "un siècle d'histoire industrielle lyonnaise"

Paul Berliet dans le bureau
 de son père Marius
@LYFtv-Photos -
Né le 5 octobre 1918, Paul Berliet était le dernier dirigeant de l'entreprise automobile créée par son père, Marius, qui a porté le nom de la famille  lyonnaise sur tous les continents. Il est décédé le 9 août 2012 à l'âge de 93 ans.
Paul Berliet a dirigé l'entreprise dès 1949, après la mort de son père. Peu à peu, avec un fort développement en Afrique et en Asie la société, qui s'est spécialisée dans les véhicules lourds, est devenue le premier employeur de la région lyonnaise, avec une gestion paternaliste (création d'une cité d'habitation à Vénissieux, organisation des transports pour les ouvriers...). Après avoir compté jusqu'à 25000 employés, l'entreprise a peu à peu perdu son nom, d'abord après le rapprochement avec Saviem puis suite à l'absorption dans le groupe Renault qui développait son secteur "Renault Véhicules Industriels". Mais Paul Berliet a toujours résisté à cette perte d'identité en développant en particulier une fondation, attachée à valoriser le patrimoine laissé par l'entreprise.

Conserver le patrimoine... 
Paradoxalement, il faudra attendre la transformation de RVI en Renault Trucks et son absorption par le groupe Volvo pour que les dirigeants de l'entreprise redécouvrent cette valeur patrimoniale du groupe... (Lire "Avec Berliet, Renault Trucks redécouvre son patrimoine"). Retranché dans la maison familiale, qu'il avait transformé en fondation, Paul Berliet a entretenu la flamme, conservant plusieurs tonnes d'archives dans les sous-sols de la très belle villa du huitième arrondissement de Lyon, ouverte exceptionnellement  au grand public lors des journées du patrimoine. 

Un documentaire réalisé par France3 Rhône-Alpes/Auvergne 
 "Berliet, père et fils" est un reportage réalisé par Christian Sulleman. Il retrace le parcours extraordinaire de Paul Berliet et de son père Marius. "Près d’un siècle d’histoire jalonné de progrès, d’épreuves et de satisfactions au service de l’industrie automobile". Piètre élève, plus chahuteur que studieux, Paul Berliet a échoué au bac et à l’examen d’entrée à l’Ecole Centrale Lyonnaise, si bien que sa carrière débute en 1935 par une formation d’ouvrier spécialisé à Vénissieux ! 

Condamné pour collaboration avec les allemands, il dit avoir "résisté"... 
Il rejoint la Grande-Bretagne comme ouvrier stagiaire chez un fabriquant de tours perceuses etc. Au cours de ce séjour, il en profite pour visiter tous les fabricants anglais de camions et de voitures. De retour en France, il est pris en main par son père qui, tout en lui confiant des responsabilités dans son entreprise, l’oblige à parfaire sa formation par l’étude d’une multitude d’ouvrages. A la déclaration de la guerre, il est mobilisé dans les Alpes. Démobilisé en 1940, il retourne travailler à Vénissieux comme responsable de la modernisation des fonderies. Il bouleverse les techniques et triple en 2 ans la capacité de production… 
Mais pour lutter contre la puissance occupante intéressée par les fabrications, il dit avoir "fait chuter la fabrication de véhicules à 4 unités par jour en dépit d’une modernisation complète de toutes les installations". 
 A la libération de Lyon, le 3 septembre 1944, commence pour lui toute une série d’ennuis. Il est arrêté le 12 septembre 1944. Suivront 14 mois d’incarcération avant un procès et un jugement où il sera condamné à 5 ans de travaux forcés, indignité nationale à vie et confiscation de tous les biens ! Il sera libéré le 18 janvier 1948 et, après maintes difficultés, finira par retrouver du travail à la CIO (Compagnie Industrielle d’Organisation).
La restructuration après la mort de Marius
Marius Berliet étant décédé en Mai 1949, une décision du Conseil d’Etat annule en juillet de la même année la mise sous séquestre de ses biens et l’entreprise est rendue à la famille (ce qui ne sera pas le cas de la famille Renault). Mais les caisses sont vides et la production très faible…
Commence alors l’épopée de Patron de Paul ! Passionné par l'Asie, il organise des raids en camion,  restructure ses usines, en crée de nouvelles, ouvre des filiales à l’étranger ! 
Ses services d’étude sont prodigues en ingéniosité... La marque Berliet rayonne dans le monde entier et atteint son apogée en 1978 ! 
En 1979 et 1980, atteint d’une grave maladie qui nécessita trois interventions chirurgicales, il met fin à sa carrière de patron...
Lire aussi s: Avec Berliet, Renault Trucks redécouvre son patrimoine -
Gilles Roman
(redaction@lyonenfrance.com)

0 comments :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse

 
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.