Les déchets industriels oubliés du Grenelle... et du Grand Lyon?

Alain Touleron
Photo @GAEC
Les élus de la Gauche Alternative Ecologique et Citoyenne (GAEC) font partie de la majorité municipale à la Ville de Lyon et à la Communauté Urbaine du Grand Lyon, ce qui ne les empêche pas de faire entendre leur petite musique aux côtés de leurs alliés socialistes.
Dans la dernière lettre du GAEC, Alain Touleron, représentant de Vaulx en Velin au Grand Lyon, s'exprime sur le choix d’un scénario pour l'avenir du système de traitement des déchets. Tout en soulignant la qualité de la méthode qui a été suivie pour arriver aujourd’hui à cette proposition de scénario, il note que tous les groupes politiques du ont pu participer à l’ensemble des étapes de la concertation pendant plus d’un an... "Toutes les hypothèses ont pu être discutées et chacun a pu mesurer la grande complexité de ce dossier à entrées multiples", indique l'élu.

Un bon travail sur les déchets domestiques mais rien sur les déchets industriels
Mais si les objectifs adoptés par le Grand Lyon vont semble-t-il dans le bon sens (prévisions de  valorisation des déchets domestiques, augmentation du compostage, collecte sélective des bio-déchets et surtout une baisse significative de l’enfouissement  des encombrants et de l'incinération), le GAEC fait aussi remarquer que les déchets industriels ne sont toujours pas pris en compte !
"Ce thème des déchets industriels est curieusement oublié des objectifs du Grenelle de l’environnement et il ne fait pas partie des compétences de la Communauté Urbaine" s'inquiète le GAEC pour qui "ce  sujet qui est tout sauf mineur "...

Le traitement de ces déchets n’est actuellement pris en charge que par le secteur privé, une grande partie partant en enfouissement dans des centres de stockage.
Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

 -------------

0 comments :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse