Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)







HCL : les bons comptes des hôpitaux lyonnais

Les instances des Hospices Civils de Lyon en sont informées cette semaine : pour la troisième année consécutive, le compte financier des HCL devrait présenter un résultat positif, avec un excédent de 20,6 M€. 

Une stabilisation méritée qui permet d’engager des mesures fortes pour les professionnels et de confirmer de nombreux investissements.
A noter tout de même que, à ce stade, les prévisions constituent des projections d’atterrissage réalisées à fin septembre et non un compte financier anticipé. En effet, la clôture de l’exercice ne sera finalisée que mi-février et l’audit du commissaire au compte n’interviendra qu’à la suite. Les données financières constituent donc des anticipations raisonnables sous réserve de l’ensemble des paramètres pouvant intervenir dans la gestion au cours du dernier trimestre 2019. 
logo lyon en france
 Catherine GEINDRE, directrice générale des Hospices Civils de Lyon, commente ainsi ces résultats : « Les Hospices Civils de Lyon, portés par un modèle de gestion fiable et durable, stabilisent leurs indicateurs financiers. Cette situation va nous permettre d’engager des mesures significatives pour améliorer les conditions d’exercice de nos professionnels et poursuivre le développement et la transformation de notre établissement. Je le ferai avec force et conviction mais aussi mesure car il est de ma responsabilité de ne pas mettre en péril ce que notre communauté a patiemment construit ces dernières années ».
S’agissant du budget 2019, les perspectives de clôture aujourd’hui présentées sont favorables : les HCL anticipent en effet un résultat comptable sur le budget hospitalier qui affiche un excédent de 20,6 M€ sur un budget de 1,95 Milliard d’euros. Les deux dernières années, les HCL avaient déjà généré un excédent comptable en clôture, de 5,3 M€ en 2018 et de 7,6 M€ en 2017. 
- Pour la 3ème année consécutive, les HCL confirment le bon niveau de leurs indicateurs financiers. On peut dès lors parler de stabilisation. 
- Pour la 3ème année consécutive, le solde des emplois sera positif, soit + 48 Equivalents Temps Pleins par rapport à 2018. 
Ce résultat comptable prévisionnel du budget 2019 est une source de satisfaction pour la communauté hospitalière. Pour autant, il masque une réalité contrastée qu’il convient de comprendre. 
Sur les 20,6 M€ d’excédent présentés : 
-5 M€ représentent un excédent de gestion que l’on dit « structurel », c’est-à-dire basé sur des recettes et dépenses pérennes et stables ; 
- 15 M€ sont liés à des mesures ou opérations comptables exceptionnelles, par nature non reconductibles. 
Il en résulte deux éléments forts :  Les HCL sont en capacité d’absorber les contraintes financières externes qui s’imposent à eux chaque année - un « tendanciel » de 30 M€2 - et de dégager de surcroit un excédent de gestion structurel durable de l’ordre de 5 M€ ; 

Les HCL construisent leur budget 2020 dans cet esprit et sur cette base, c’est-à-dire en ne tenant pas compte des éléments qui sont venus bonifier le résultat comptable de manière exceptionnelle. 
Forts de la stabilisation de leur situation financière, les HCL sont en mesure d’intégrer dans la construction de leur budget 2020 des mesures nouvelles de nature à conforter cette dynamique et à améliorer les conditions d’exercice de la communauté de professionnels. Ces mesures constituent autant de leviers permettant la mise en œuvre plus rapide ou plus ambitieuse du 
projet d’établissement « Pulsations 2023 ». 
Un engagement conséquent à destination des professionnels Améliorer les conditions d’exercice au quotidien 
 Accroitre la possibilité de recours au remplacement pour les personnels paramédicaux
 Mieux assurer le remplacement des médecins 
 Conforter sensiblement les actions de qualité de vie au travail 
 Déployer les outils de reconnaissance vocale 
 Accroitre l’offre de télétravail 
 Renforcer l’enveloppe dédiée aux petits travaux du quotidien 
Accompagner les trajectoires professionnelles 
 Accélérer l’accès à la stagiérisation des MER (manipulateur radio) et ASD (aide-soignant)
 Mener une action forte sur la formation : encourager les départs en formation des personnels non médicaux en sécurisant les remplacements; renforcer les accès à la formation continue pour les personnels médicaux 
 Renforcer l’accompagnement des personnels médicaux en situation de responsabilité managériale.
Matérialiser notre reconnaissance par des mécanismes d’intéressement auprès des pôles d’activité médicale 
Tendanciel : évolution des baisses de recettes et hausses de dépenses supplémentaires qui s’imposent chaque année à l’établissement, pour l’essentiel liées à l’évolution des salaires, l’inflation, de nouvelles mesures réglementaires à financer, des baisses de tarifs ou de financements divers, etc 
 Au total, ces mesures nouvelles dédiées aux professionnels représentent près de 2 M€, qui s’ajoutent à l’enveloppe exceptionnelle décidée en 2019 et dédiée au remplacement de l’absentéisme (1 M€) qui sera reconduite cette année. « Les mesures à destination des personnels sont conséquentes et plurielles. Elles doivent permettre d’améliorer le présentéisme dans les services de soins grâce à un effort significatif pour assurer les remplacements. Il s’agit d’une attente forte de nos professionnels. » insiste Catherine GEINDRE. 

Des mesures fortes pour soutenir l’activité et les projets à valeur ajoutée collective 
 Chaque année, une enveloppe financière est consacrée au soutien et au développement des activités médicales qui répondent à des besoins nouveaux de prise en charge de la population. Elle permet également de soutenir des projets transversaux à forte valeur ajoutée collective. L’enveloppe initialement envisagée de 5 M€ au budget est augmentée (et même plus que doublée), pour atteindre 11,5 M€. Certaines opérations nouvelles sont d’ailleurs d’ores et déjà ciblées telles que : 
 Le renfort de l’activité opératoire en gynécologie à la Croix-Rousse et en ophtalmologie à Edouard Herriot 
 Le renfort des équipes aux urgences pédiatriques de l’HFME ou au SAMU-SMUR 
 Le renfort des capacités d’accueil en oncologie et le développement des traitements innovants du lymphome par CarT-cells à l’hôpital Lyon Sud 
 Le renfort de l’accompagnement des patients souffrant de maladies chroniques (rénales et diabète) 
 L’accompagnement d’initiatives fortes de notre projet d’établissement Pulsations 2023 (ex: le déploiement d’une politique de culture patients et du dispositif « patients experts »). 
- Un pari sur l’avenir pour conforter l’excellence du CHU 
L’ensemble des mesures ainsi dédiées à l’innovation correspondra à un volume financier de l’ordre de 1,6 M€. 
 Manifester un fort soutien à la recherche et à l’innovation 
 Lancer un nouvel appel d’offres jeunes chercheurs 
 Initier une action forte en termes de « responsabilité sociale des entreprises », via l’engagement d’un appel à projets interne 

UN PLAN D’INVESTISSEMENT PLURIANNUEL AMBITIEUX 
La bonne tenue des indicateurs financiers, et notamment de la capacité d’investissement, permet de présenter un PGFP (programme global de financement pluriannuel) 2020-2029 ambitieux, avec un haut niveau d’investissement pour les HCL, à hauteur de 140 M€ par an pendant 10 ans. Celui-ci confirme des opérations importantes déjà lancées, parmi lesquelles la poursuite de la modernisation de l’hôpital Edouard Herriot avec la réorganisation des urgences ; le transfert de l’hôpital Henry Gabrielle sur le site de l’hôpital d’instruction des Armées Desgenettes, la rénovation des blocs, urgences, réanimations de l’hôpital Lyon Sud, les opérations d’aménagement liées à l’arrivée du métro à l’hôpital Lyon Sud et à la reconfiguration urbaine du site (projet « Vallon des Hôpitaux »), l’extension de la maternité de la Croix Rousse et la rénovation de la néonatologie 
Mais intègre également de nouveaux projets, parmi lesquels la construction d’un deuxième site de radiothérapie localisé au groupement hospitalier Est, l’installation d’un accélérateur de particules « IRM Linac » à l’hôpital Lyon Sud, l’ouverture d’une unité de post-urgences à l’hôpital Lyon Sud, un programme d’intelligence articificielle et de télésanté, un programme de robotisation de la pharmacie (déconditionnement et préparation de doses unitaires), le renouvellement d’une partie du parc automobile pour se conformer au plan oxygène de la Métropole, un plan pluriannuel de climatisation des unités de soins. 
L’ensemble de ces éléments, à date, seront néanmoins amenés à évoluer au cours de l’année 2020, dès lors que les mesures du plan national « Investir pour l’hôpital public » auront été précisées. Leur impact sera communiqué dès que possible aux professionnels et conduira également à ajuster l’EPRD 2020.




Vidéos les plus populaires :

Lyon :


Abonnez vous ! :








Commandez ici dans toutes les catégories de la boutique (livraison par Amazon.fr) :


En ce moment sur LYFtv :

LYFtv ..... Forum..... Photos..... Vidéos..... Lyon..... Paris..... Europe..... Amériques..... Economie..... Education..... Environnement..... Loisirs..... Politique..... Sports..... Tourisme.....

0 commentaires :

Publier un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison à domicile) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.