Emotion suite à l'agression d'un professeur à Vénissieux

La Maire deVénissieux Michèle Picard a très vivement réagi après l'agression dont a été victime un professeur du collège Honoré de Balzac le lundi 23 novembre.

Les enseignants ont fait valoir immédiatement leur droit de retrait en soutien à leur collègue agressé lundi par plusieurs personnes, deux majeurs et un mineur selon les premiers éléments de l'enquête.
La Maire de Vénissieux, qui a reçu une délégation de personnels de l'éducation, a indiqué que le professeur a été pris violemment à partie par deux jeunes adultes, extérieurs à l'établissement, qui avaient semble-t-il l'idée d'agir en "représailles" suite à l'exclusion d'un élève le matin même par cet enseignant.
La suppression de postes dans l'Education Nationale
Michèle Picard a pris clairement position pour soutenir ces enseignants "soudés et solidaires" qui expriment selon elle un double refus et tirent la sonnette d'alarme: "celui de ne plus pouvoir accomplir leur mission dans des conditions dignes de ce nom et celui de ne jamais démissionner sur le terrain de la violence".
Le Maire de Vénissieux indique qu'au lieu de supprimer des postes dans l'éducation nationale, il serait temps d'écouter ces enseignants qui "réclament tout simplement des moyens pour exercer leur profession, à savoir la formation des jeunes générations" . Ce droit de retrait prouve selon elle aux élèves que les enseignants sont attachés à la formation qu'ils leur donnent.
Elle termine en demandant plus de moyens humains, plus d'éducateurs spécialisés et de personnels encadrants "pour accomplir leur tâche sans être à la merci d'actes violents et répréhensibles".

0 comments :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse

 
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.