Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Vidéo : pour son directeur, Rhônexpress est ce qu'il y a de mieux

Beaucoup de réactions suite à l'article de LYFtv-Lyon consacré au nouveau tram-train Lyon Part Dieu - Aéroport St Exupéry, "Rhônexpress, la colère gronde". 
Malgré l'excellente campagne de communication, "quelques voix discordantes commencent à se faire entendre", note par exemple "Lyon en lignes", dans un article intitulé "T3, T4, Rhônexpress, que le dernier ferme la porte !". Au delà des récriminations sur les tarifs, ces spécialistes des transports attirent l'attention sur le grand nombre de passages à niveaux installés pour laisser passer "des norias de tramways" qui partageront à terme la même ligne. "Des intersections barriérées fermées pendant de longues minutes... c'est techniquement possible, mais la même chose dans les carrefours à feux classiques, c'est totalement improbable voire inenvisageable", écrit Lyon en lignes avant d'attaquer : "mais tout le monde semble penser que çà marchera parce que le Sytral et Jean Michel Aulas l'ont décrété". 
Du côté des opposants au Grand Stade, on "boit du petit lait" ! L'association Carton Rouge écrit par exemple : " Depuis longtemps, malgré les assurances hypocrites du triumvirat Collomb-Rivalta-Aulas, nous prévoyons une cohabitation hasardeuse de T3 avec RhôneExpress,  fatalement aggravée par des navettes-stade".


Luc Borgna, directeur de Rhônexpress


Les réponses de Rhônexpress
Quant à nos lecteurs, c'est surtout sur l'augmentation des tarifs et l'abandon de la solution alternative du Satobus qu'ils réagissent. Des critiques balayées par le directeur de Rhônexpress, Luc Borgna, que nous avons rencontré lors de l'inauguration ce lundi 9 août : pour lui, on ne peut pas comparer les tarifs de ce tramway privé avec des liaisons villes/aéroports subventionnées, comme Montréal (gratuit), Barcelone (4€), Rome ou Madrid  : "Avec Rhônexpress, seul l'usager paye", assure-t-il et "la société, concessionnaire pour 30 ans, ne demandera pas de subvention... de fonctionnement". IL faut dire qu'elle a déjà reçu plus de 2,5 Millions d'Euros des collectivités publiques, mais c'était pour l'investissement ! 

Sur le partage de la ligne avec de nouveaux tramways (T4, Grand stade...), il indique que Rhônexpress a négocié des fuseaux prioritaires. "Le sytral peut faire ce qu'il veut sur son temps d'utilisation de la ligne"... Mais tout changement dans la répartition des fuseaux serait considéré comme une remise en cause du contrat de concession... "On n'en est pas là, on a de la marge pour augmenter les cadences, sur notre temps d'utilisation et sur celui du Sytral, il suffit que la loi nous y autorise", indique Luc Borgna. 

Gilles Roman


Astuces à connaître : 
--> Les billets pris à l'avance sur les bornes Rhônexpress ne sont valables qu'une heure ! Pour réserver un passage, il faut passer par le site internet de la société et imprimer le code barre (bientôt téléchargeable sur Iphone). 
--> Rhônexpress propose un tarif groupé avec le réseau TCL, mais le ticket TCL à prix réduit (1,10€) ne peut être acheté que pour les arrivants à Lyon, pendant le voyage Aéroport/Part Dieu.
--> Le tram effectue un arrêt à Meyzieu, mais le parking relais situé à côté de la station est réservé aux clients du Sytral (pas plus de 24 heures de stationnement).
--> Rhônexpress a l'obligation contractuelle de garantir une durée de voyage de 30 minutes. La société remboursera la moitié du voyage (tramway) pour dix minutes de retard et la totalité à partir de 20 minutes. 
--> Les employés de l'aéroport ont vu leur tarif augmenter fortement, mais alors qu'avec le Satobus ils achetaient des carnets de passages non remboursables, la nouvelle formule proposée par Rhônexpress leur permet d'obtenir l'aide transport de l'employeur. 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...