Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube !

Numérique, Sécheresse, Art contemporain, Immobilier et environnement à la Une de LYonenFrance

 LYonenFrance.com

LYon-Economie : Useit, un salon du numérique pour les entreprises fédérateur en Rhône-Alpes - LYon-Météo : "Arrêté sécheresse" du Préfet : la liste des communes concernées dans le Rhône - Trombinoscope : Victoria Noorthoorn, commissaire de la biennale 2011 - Immobilier : coup de frein sur la construction dans le Grand Lyon - LYon-Photos.fr : Le mur de l'Annonciade- 



Useit, un salon du numérique pour les entreprises fédérateur en Rhône-Alpes
Moins de 5% des entreprises de Rhône-Alpes ont un site marchand, selon l'ENE "La région Rhône-Alpes a pris du retard... en matière de numérique dans les entreprises". Pour le cluster du...
- la suite sur LYon-Economie.fr -
Nous publions ici la liste des communes du Rhône concernées par l'arrêté "Sécheresse" du 22 avril 2011, pris par le préfet Jean François Carenco. Il s'agit selon la préfecture de mesures pour "préserver la ressource en eau aux usages prioritaires et le maintien des écosystèmes aquatiques". Considérant les niveaux relativement bas pour la saison de plusieurs nappes phréatiques, conséquence de la...
La suite sur LYon-Météo -

Victoria Noorthoorn, commissaire de la biennale 2011
Victoria Noorthoorn
Thierry Raspail, le délégué général de la Biennale d'Art Contemporain de Lyon a nommé Victoria Noorthoorn commissaire de la 11ème édition de ce rendez-vous international, qui se déroulera du 15 septembre au 31 décembre 2011 dans différents lieux de la Ville.
Commissaire indépendante vivant à Buenos Aires, Victoria Noorthoorn a été Coordinatrice de projet du Programme International du MoMA New York (1998-2000); Assistante pour le commissariat des  expositions contemporaines du Drawing Center, New York (1999-2001); et Conservateur du Malba-Fundación Costantini à Buenos Aires (2002-2004).

Très liée à l'Amérique latine, elle a participé à la présentation à la 52e Biennale de Venise de l'artiste argentin León Ferrari qui a reçu le prix du Lion d'or ; En 2008, elle a été co-commissaire avec les artistes colombiens Wilson Díaz, José Horacio Martínez, Oscar Muñoz, et Bernardo Ortiz, du 41e Salon National à Cali en Colombie.

Licenciée d'Histoire de l'Art à l'Université de Buenos Aires, elle a aussi étudié à New York et organisé des expositions à Santiago du Chili, São Paulo, Cali et Porto Alegre (Brésil). Elle a d'ailleurs gagné le concours pour la direction artistique de la 7ème biennale du Mercosur (à Porto Allegre en 2009).
A propos de la Biennale de Lyon, elle déclare : "J'ai choisi de faire ce que font les artistes – d'avancer à l'aveugle, dans le noir, sans savoir  si celui-ci s'éclaircira ou non au cours de ma progression, pas à pas et d'œuvre à  œuvre, de me laisser influencer par mes obsessions, mes intuitions et mes frayeurs, et d'être guidée par les indices et les provocations que les artistes conviés ont semé sur  ma route – sur notre route. J'ai voyagé et fait en sorte que cette exposition parle tout à  la fois de l'incertitude du présent et de son proche avenir, qu'elle parle de la condition  de l'artiste et de l'absolue nécessité de l'art, tout en restant ouverte au doute, à la  contradiction et à la perplexité, au changement et au mouvement". (Lire l'ensemble du texte en PdF ici)

Photo @http://masquevidadigital.blogspot.com/
Arnaud Anjoras, président de "Adéquation" Les professionnels s'y attendaient. Nous y sommes. La construction neuve a connu au cours du premier trimestre un ralentissement. Voire même un sérieux coup de frein dans le Grand Lyon.Selon les données...
- la suite sur LYon-Actualités -
Le mur végétalisé de l'Annonciade
 Un mur peint, végétalisé et éclairé ! Le "mur de l'Annonciade" dans le quartier de la Croix Rousse à Lyon associe trois des spécialités de Lyon : les peintures murales réalisées le plus souvent par la Cité de la Création, la Lumière, avec la fête annuelle du 8 décembre et dorénavant la végétalisation des murs avec les initiatives d'une entreprise particulièrement innovante, Canevaflor.
Le mur de l'Annonciade
Fresque, végétation et lumière : la combinaison des trois constitue du jamais vu. Le mur de l'Annonciade est le fruit de la rencontre improbable entre un jardinier, un peintre et un électricien, conceptualisée pour réaliser  une première fresque végétale. Celle-ci sera évolutive au gré des saisons, dans ses couleurs, dans ses volumes, dans ses éclairages, dans ses odeurs aussi. Pascal Peleszezak, PDG de Canevaflor, annonce ainsi que le long de cette partie de la rue de l'Annonciade, il sera donné de retrouver des odeurs de chèvrefeuille, le bruit des abeilles, voire le gazouillis des oiseaux.
Le mur de l'Annonciade

Le thème de la fresque élaborée par la Cité de la Création sur une idée de Gilles Buna,  adjoint à la Ville de Lyon délégué à l'Urbanisme, a trait à la botanique, qui fut une grande spécialité lyonnaise. Presque une évidence à quelques mètres du jardin des Plantes. Une thèse écrite par Stéphane Crozat a constitué un terreau de choix pour puiser des idées. Le thème colle aussi au lieu dédié à la médecine, avec la clinique Saint-Charles, qui se trouve juste derrière le mur, propriété d'une institution religieuse, les "Soeurs St Charles".  Dans ce secteur classé en ZPPAUP (Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager), l'architecte des Bâtiments de France a lui aussi émis un avis favorable.
La Ville de Lyon a soutenu le projet en versant une subvention de 36 000 euros à l'association « Esthétique et Cités », cette dernière se débrouillant avec des partenaires privés pour monter l'opération estimée à 240 000 euros. D'après les habitants du quartier, cette fresque aurait aussi eu l'avantage de mettre  un terme aux tags sur cette surface de 600 m2 "plutôt tentante".

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...