Des parents d'élèves en colère occupent les écoles

Après les instituteurs et les lycéens, les parents d'élèves commencent à rejoindre les rangs de la contestation suite aux problèmes rencontrés dans les écoles publiques du Rhône.
Ce vendredi matin, plus de 80 écoles de l'académie de Lyon étaient occupées par des parents en colère. Le mouvement se structure en opposition aux réformes de Xavier Darcos (suppression des RASED et des petites classes de maternelle), mais les parents se mobilisent aussi en fonction des problèmes de plus en plus nombreux rencontrés dans les établissements de leurs enfants.

L'académie ne remplace plus les instituteurs absents !
A l'école Robert Doisneau dans le premier arrondissement de Lyon par exemple, c'est un instituteur de CP/CE1 qui est annoncé absent pour plusieurs semaines suite à un accident. L'académie n'a pour l'instant pas l'intention de remplacer cet enseignant et les enfants sont répartis depuis une semaine dans différentes classes, occasionnant une gêne et une désorganisation des cours dans tout l'établissement (annulation des sorties à la patinoire, changements des cours, surcharge des instituteurs...).
Voici le courrier envoyé par les parents d'élèves : "Parents d’élèves à l’école Robert Doisneau, école encore en REP (réseau d’éducation prioritaire), nous avons eu la surprise d’apprendre que l’enseignant de CP/CE1 de nos enfants ne sera pas remplacé. Il sera absent pour une durée de trois mois, suite à un accident. Est-il normal que des enfants soient privés d’un enseignement régulier avec un référent unique pendant une durée aussi longue, comment des enfants en difficultés ou non peuvent ils continuer à s’investir dans un apprentissage de plus en plus exigeant dans ces conditions? Dans une période où les mécontentements sur l’enseignement sont nombreux et où le soutien à nos enfants se fait de plus en plus rare, il nous semble incroyable que l’éducation nationale traite ainsi ses élèves, (surtout pour un REP, nous ne voyons finalement pas où ce système met les priorités). Nous vous prions de trouver au plus vite une solution afin que l’enseignement soit dispensé dignement !"
ItaliqueL'inspection académique, que nous avons contacté par téléphone et par courriel, n'a pour l'instant pas répondu à nos sollicitations pour connaître sa position sur cette situation.

0 comments :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse