La "lettre au Père Fillon" des élus de Rhône-Alpes

Le Premier ministre est attendu comme le messie le lundi 2 février 2009 pour présider un comité interministériel à Lyon dans les locaux de la Préfecture et du Conseil Général du Rhône.
Une méthode un peu cavalière selon le Maire de Lyon Gérard Collomb qui a dit t'il, été informé par la presse de la tenue de cette réunion de près de 20 ministres !


Réunis lors de la session pleinière du Conseil Régional, un grand nombre d'élus des villes et agglomérations de la Région en ont profité pour rappeler à l'Etat la nécessité de concertation et tous les projets en cours sur lesquels ils attendent des financements.
Car, indique Jean François Débat, Vice Président à la Région, "soit ce CIACT (Comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires en Rhône–Alpes) sert à faire des effets d'annonces sur des projets qui démarreront en 2012, soit il sert à mettre sur la table l'argent de l'Etat qui manque aux grands projets qui peuvent être réalisés dès 2009".
Pour Jean Jack Queyranne, "le Budget 2009 de la Région Rhône-Alpes constitue un engagement avec un programme d’investissement porté à 720 M€. Et comme la Région s'engage à 25%, cet engagement financier régional est créateur de 2 milliards € d’investissements injectés dans l’économie rhônalpine".
L’Etat est sollicité pour des décisions fermes :
Sur les dossiers ferroviaires : demande de poursuivre la modernisation du Sillon Alpin Sud, les chantiers de l’Ouest lyonnais ou encore les opérations liées aux Pôles d’échanges (intermodalité, accessibilité…) à Lyon-Trevoux : Financement et réalisation de Transports en Commun en Site Propre (TCSP) et notamment certains projets particulièrement innovants susceptibles d’être déposés dans le cadre de l’appel à projets « Grenelle TCSP ».

Sur les Universités : malgré les plans Campus pour lesquels les villes de Lyon et Grenoble ont été dotées, la Bibliothèque de droit de l’Université Grenoble 2 n'est pas financée, tout comme les projets de rénovation des Universités Rockefeller et Bron : La mise en sécurité devrait pourtant être immédiate pour les bâtiments de ces deux sites et demande un engagement financier du propriétaire, l’Etat, en urgence.

Pour l'Université Jean Monnet de St Etienne, un dossier a été déposé au ministère le 23 janvier dans le cadre
du Plan de relance de l’Etat pour la restructuration de cette université qui fait désormais partie du PRES de Lyon et qui vient en renforcer l’importance.


Sur les équipements scientifiques et de recherche : L’Etat doit confirmer dans un premier temps les programmes de recherche et les équipements scientifiques. Projets concernés: NanoBio, Minatech, Institut des sciencesanalytiques, CEMAGREF ou encore l’IN2P3…


Sur les établissements culturels : Le Maire de Grenoble Michel Destot, attend la requalification du Conservatoire de la ville ; L’Etat a été sollicité mais a répondu négativement à ce jour. La Région attend aussi un cofinancement sur la rénovation du T.N.P (Théâtre National Populaire).


Sur le renouvellement urbain, l’Etat vient d’annoncer une rallonge de 350 M€ pour l’ANRU dans le cadre de son plan de relance. Sur cette somme, les élus rhônalpins annoncent que seuls 25 M€ con
cerneront la Région Rhône-Alpes. C'est selon le Maire de Valence Alain Maurice "largement insuffisant puisque les projets urbains de Valence et d’Annonay doivent aussi être pris en compte".

L'arlésienne du Lyon -Turin
Et puis il y a les grands projets ferroviaires nationaux qui sont dant l'attente de décisions de l'Etat : la ligne à Grande Vitesse Lyon – Turin pour laquelle il faut réaliser l'étude et l'enquête publique. Le plan de financement "doit être définitivement stabilisé sur ce très grand projet, afin que la mise en chantier des accès français du Lyon-Turin conformément au protocole du 19 mars 2007 débute. Cela permettrait, notamment, d’alimenter, durablement, l’économie rhônalpine dans les prochaines années".
Le Noeud ferroviaire lyonnais est justement la principale préoccupation du Président du Grand Lyon.
"Chacun sait", dit Gérard Collomb, "que la Gare de la Part Dieu est maintenant saturée par l'arrivée des TGV et des TER"... "Il faut lancer rapidement les travaux d'agrandissement et de désenclavement qui permettront, comme à Barcelone, de retrouver de l'espace". Sur ces dossiers encore, la région attend la mise en place des groupes d’études compétents avec les premiers financements nécessaires et l’accélération des études des différentes lignes concernées… Car d'après Gérard Collomb, "sur beaucoup de dossiers, les projets sont prêts mais nous sommes l'arme au pied en attendant les décisions du Premier Ministre".



Enfin, l'ensemble des élus rappelle que l’Etat doit respecter ses propres engagements sur les grands itinéraires routiers nationaux. Michel Gregoire, Président du Conseil Général de la Drôme, rappelle les engagements de l'Etat sur la rénovation de la très ancienne RN7, les travaux annoncés en Ardèche et en Haute-Savoie (RN 5 : Annemasse – Thonon). "L’Etat s’est engagé sur son aménagement avant de la transférer au Département".
Enfin, il y a le grand projet de pôle "eco-toxicologie" de Rovaltain. Pour Michel Gregoire et Henri BERTHOLET, le Président du Syndicat Mixte Rovaltain, les attentes concernant l’engagement de l’Etat sur ce pôle national de recherche, de formation et d’expertise en toxicologie environnementale et éco-toxicologie.
Ce pôle a pour vocation d’étudier les risques sur la santé et l’environnement d’agents potentiellement toxiques dans le cadre d’une exposition de longue durée, plus ou moins chronique et à faible dose, dans une logique de pollutions multiples.
Pour ce faire, un équipement spécifique sera mis en place sur le site. Il sera accompagné par des
chercheurs et des enseignants-chercheurs de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1), de Grenoble (Université Joseph Fourier) et soutenu par le CNRS. Par ailleurs, l’INSA, l’INPG, les pôles de compétitivité (Axelera et Lyon Biopôle) ainsi que les corps consulaires s’associent au projet.
La Région Rhône-Alpes, le Conseil général de la Drôme et le Syndicat mixte Rovaltain se sontengagés. Les collectivités locales et les établissements universitaires et scientifiques constituent d’ores et déjà une association de préfiguration pour définir, précisément, le projetdans ses dimensions scientifiques et économiques. Ainsi, le projet Rovaltain fait l’objet d’un
pacte régional. "Nous attendons de l’Etat qu’il accompagne ce pôle en s’engageant financièrement en investissements, en mettant à disposition des postes de chercheurs et en soutenant l’activité des universitaires. Ce projet s’inscrivant pleinement dans les conclusions du Grenelle del’environnement" a déclaré Jean-Jack Queyranne.

0 comments :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse

 


Les articles Nature & Environnement :







Europe.LYFtvNews.com :


































































































LYFtvNews en Anglais:







LYFtvNews en Espagnol :








Alatélécesoir - tous les programmes sur Télévision.LYFtvNews.com

Votre guide TV sur ordinateur : le programme complet des chaînes de la TNT heure par heure . Pour une lecture simple et rapide sur smartphone, retrouvez la version light en cliquant ici











Vidéos LYFtvNews les + populaires :




La boutique LYFtv (livraison à domicile) :


la boutique LYFtv
Le rayon Jeux & gaming... Des idées cadeaux... La boutique Fashion... le rayon librairie (sélection de livres, BD, DVD...)... Politique : la table de presse des Présidentielles 2022... Lyon boutique et idées cadeaux... Le rayon cinéma, festivals livres, biographies et coffrets DVD... Notre sélection chanson française, musique & partitions... --> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--




LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.