Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

En Rhône-Alpes, le budget de la culture n'est pas touché par la crise !

Alain Lombard
Alain Lombard
Directeur des Affaires Culturelles
"J'ai noté depuis mon arrivée que la politique et les faits divers intéressent beaucoup les journalistes", indique le nouveau Préfet de  région, Jean-François Carenco, "mais je tiens à vous rappeler qu'ici, le plus gros budget de l'Etat est consacré... à la culture !"... Il précise que pour lui, la culture englobe la vie associative, la restauration et le maintien du patrimoine, l'enseignement artistique, le soutien aux grandes institutions que sont l'Opéra, le Théâtre National Populaire... 

Pour permettre une meilleure connaissance de ce vaste domaine "dont les médias ne parlent pas assez", il a convié le Directeur Régional des Affaires Culturelles, Alain Lombard,  a faire le point sur ses projets. 

"Il faut reconnaître que, malgré la crise, l'Etat a maintenu, voire augmenté son budget culture", approuve Alain Lombard : en 2011, ce budget s'établit pour Rhône-Alpes à près de 70 millions d'euros ! En prenant en compte les crédits d'investissement, cela représente une hausse de 2,29 % par rapport à 2010, ce qui marque une différence par rapport à d'autres services déconcentrés de l'Etat dont les crédits sont gelés.

La part du lion pour l'Opéra de Lyon et le TNP de Villeurbanne
TNP Villeurbanne
Le siège "monumental" du Théâtre National Populaire (TNP) de Villeurbanne
Dans la répartition, on note que près de 50 % du budget de la DRAC,  vont au spectacle vivant (le théâtre, la danse, la musique le cirque, etc.), soit 35,26 millions d'euros...  Une part très mal répartie puisque  des institutions comme l'Opéra de Lyon et le TNP se taillent la part du lion... "L'Opéra fait un travail formidable en direction des publics éloignés, géographiquement et culturellement" souligne le Préfet, qui justifie ce choix de ne pas saupoudrer des financements mais de soutenir des institutions "qui fonctionnent bien".
 L'Opéra recevra ainsi  60 000 euros de plus à partir de 2011, tandis que le TNP, qui réouvrira ses portes à la fin de l'année, se verra doté de 150 000 euros supplémentaires. Parmi les structures subventionnées en 2010, on note aussi les Centres Dramatiques Nationaux de Valence, Grenoble, St-Etienne et Lyon (TNG) de nombreuses compagnies théâtrales, conventionnées ou non, des aides aux festivals comme les Invites de Villeurbanne, les Orchestres et ensembles musicaux, les centres chorégraphiques, l'enseignement supérieur et spécialisé,  l'éducation culturelle et artistique...

Le patrimoine :  préserver les monuments... et les savoir-faire artisanaux...
Une grosse partie du budget culturel (13,5 M€ soit 19%) est aussi consacrée à la préservation du patrimoine. On pense à la grotte Chauvet en Ardèche, qui a fait l'objet de beaucoup d'attention avec la création d'une "copie conforme" pour les visiteurs, mais aussi à de nombreux chantiers de préservation des monuments anciens (le palais du facteur Cheval, la Cathédrale St-Jean...). "Sans cet effort de l'Etat, certains métiers très artisanaux pourraient se perdre", insiste Mr Carenco : "Après la  réhabilitation extérieure de la cathédrale, nous allons d'ailleurs continuer par la rénovation des vitraux... c'est un bel exemple de préservation non seulement du patrimoine matériel mais aussi des savoir-faire artistiques et techniques".

Une volonté de démocratiser l'accès à la culture
Enfin, pour démocratiser l'accès aux arts et à la culture, l'Etat procédera par appels à projets et s'intéressera particulièrement aux pratiques culturelles modernes, par le soutien aux arts numériques ou aux politiques de développement urbain, précise Alain Lombard.

Gilles Roman

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :



LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.