Immobilier, les prix varient selon l'arrondissement

Le site Seloger.com vient de publier son baromêtre mensuel des prix de l’Immobilier constatés (*) à la mise en vente et à la location pour le mois de mai 2009

Pour Roland Tripard, Directeur Général du groupe SeLoger.com, "on assiste à une stabilité dans un marché baissier". En finissant le mois de mai à - 0,2 %, l'indice national des prix de l’offre immobilière établi à partir des données constatées par le site internet "indique clairement que le marché est toujours engagé dans un cycle baissier long. Pour autant, même si le baromètre exclusif Seloger.com note bien, dans quelques villes de Province, des corrections à la hausse (à Metz et Strasbourg, par exemple) ou à la baisse (comme à Toulouse, Tours ou Montpellier), dans l’ensemble, les chiffres montrent que le marché immobilier est entré dans une phase de stabilisation".
Reste à savoir, si celle-ci préfigure un rebond durable ou une rechute brutale. Les prochains mois, qui sont les plus significatifs pour le marché immobilier, devraient nous donner de précieuses indications pour établir une tendance annuelle. La bonne nouvelle pour les locataires est que le mouvement de baisse ou de stabilisation des loyers semble se généraliser à toutes les grandes villes. On ne note plus que de très rares poussées de fièvres sur le front des loyers, comme à La Rochelle.

Les données de la région lyonnaise :
Pour la grande région lyonnaise, le site note côté ventes que "Saint-Etienne s’enfonce, Lyon résiste et Annecy rebondit". La région Rhône-Alpes résume bien les différentes tendances du marché immobilier sur les trois derniers mois. A Lyon, par exemple, les prix semblent marquer une pause dans leur baisse après plusieurs mois de correction.

Dans quatre arrondissements, les agents immobiliers notent même de franches hausses des prix. Dans le 5ème, les agences ont ainsi répercuté dans leurs vitrines 1,3 % de hausse.

A Saint-Etienne, la configuration est clairement celle d’une poursuite de la chute des prix. Après avoir perdu 8 %, le prixdu m² s’est encore allégé de 1,5 % pour atteindre 1 615 euros.

Les marchés locatifs restent positifs sur un an

Côté loyers, les reculs trimestriels s’échelonnent de - 0,2 % à Valence à - 1,7 % à Annecy, en passant par - 1,1 % à Saint-Etienne, ou encore - 1 % à Lyon. Pour autant, sur un an, les performances des marchés locatifs dans les principales villes de la région restent positifs. Le baromètre Seloger.com relève, par exemple, 2 % de hausse à Lyon et 1 % à Grenoble ou à Annecy.

(*) Afin de fournir une estimation la plus juste possible pour tous les biens, les prix sont calculés à partir d’un algorithme basé sur la méthode des moindres carrés qui permet de retirer les biens non représentatifs du marché et de produire une modélisation concordante aux prix affichés sur le site SeLoger.com. Le prix d’un bien au m² est ensuite obtenu en fonction d’une surfacemédiane représentative relevée pour chaque référence : type de transaction, type de bien et code postal. L’algorithme effectue un calcul quotidien pour chacune de ces références. Ces résultats sont ensuite pondérés dans un intervalle de date à date afin de produire le baromètre mensuel SeLoger.com.
Les titres de LYon-Actualités sont diffusés sur Twitter -


Vous avez désormais la possibilité de soutenir LYonenFrance en souscrivant un abonnement de 5€ par mois :






(Si vous recevez cet article par Email, cliquez ici )

En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

0 comments :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse