Tribune : l'appel du 18 juin du Ninkasi Kao


Le 18 juin 2009, l'association du Ninkasi Kao cessera son activité. Née en 1997, cette salle originale a été créée à Gerland, "un quartier alors en plein devenir". L'idée était alors d'appuyer une programmation culturelle et musicale originale sur une activité commerciale de fabrication de bières artisanales, de restauration, de bar et même de boulangerie. Après de nombreux soucis financiers et malgré les soutiens politiques affichés (de droite comme de gauche), l'association Kao Konnection qui publie ici l'ensemble de ses échanges de courriers avec les autorités administratives, devrait annoncer le 18 juin la fermeture de la structure.

Nous relayons ici l'appel du collectif de soutien :
"A l’heure où Lyon revendique son statut de métropole culturelle européenne, les acteurs des musiques actuelles lyonnais vivent des heures noires et disparaissent les uns après les autres. La précarité grandissante de structures déjà fragiles menace à court terme l’existence même de ceux qui entretiennent la vitalité du secteur et animent la cité : lieux dédiés, cafés concerts, festivals, tourneurs, labels, producteurs de concerts, accompagnateurs de projets artistiques….
Contrairement aux grandes villes françaises, Lyon continue d’afficher un inexplicable retard dans ce domaine, préférant se concentrer sur une politique de communication événementielle. Si nous nous réjouissons du rayonnement national offert par les Nuits Sonores, nous regrettons que cet évènement ponctuel masque la précarité d’un secteur en crise.
Lyon a besoin de l’affirmation d’une politique culturelle réelle en direction des musiques actuelles, afin de rendre pérenne des équipements soutenant la création, la diffusion, l’expression de risques artistiques et surtout l’accompagnement des projets émergents dans la durée.
Durant ces deux dernières années, les conditions de travail se sont durcies, les problèmes de trésorerie, de hausse des coûts de productions et de raréfaction des financements se sont généralisés.
La méconnaissance de ces enjeux a d’ores et déjà eu des conséquences terribles. Après le tourneur Baxtour, le café concert Le Bistroy, l’association d’aide au développement Dandelyon, c’est aujourd’hui Kao Konnection qui cesse son activité, laissant la salle du Kao orpheline de tout projet culturel.
Si rien ne change, cette liste ne peut que s’allonger dans les mois à venir. Il existe en effet une forte complémentarité de l’action des structures présentes sur l’agglomération lyonnaise. Ainsi, lorsque l’un d’entre nous disparaît c’est l’écosystème tout entier qui s’en trouve un peu plus menacé.
C’est pourquoi le CMAL – association représentant 33 structures de l’agglomération représentatives de l’ensemble de notre filière – lance un appel pour informer le public, les médias et les institutions sur cet état de fait ".
Le C Mal donne rendez-vous le 18 juin à 17h, à toute personne se sentant concernée par ces problèmes au Café de l’Ovale, 9 Rue Garet, dans le 1er arrondissement de Lyon.

1 comments :

Yannick Silvente a dit…

Tout d'abord merci pour l'attention que vous portez à nos difficultés. Vous parlez de la salle du Ninkasi Kao. Cette entité n'existe pas. L'association Kao Konnection qui gère la programmation de la salle va effectivement cesser son activité. Cependant la salle restera ouverte à qui veut bien y produire des concerts. C'est le cas de plus d'un tiers des concerts dans la salle du Kao. Ce sont des sociétés de productions exterieures. La salle ne fermera pas mais elle perd son principal locataire : Kao konnection.
Je vous remercie d'avance de bien vouloir comprendre l'importance pour nous de cette nuance.
Cordialement,

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 
 

LYFtv-LYon - Le Guide : Sortir

Temps libre, tourisme, voyages

Sports, Communiqués de presse

 
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.