Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Urbanisme : Prisons de Lyon, les architectes détaillent leur projet

Lyon, Prison, université catholique, UCLY
Pour gagner la compétition de la rénovation des prisons de Lyon, l'Université catholique s'est appuyée sur SOFADE, une société liée à l'entrepreneur dromois Norbert Dentressangle (lire ici). Cette entreprise s’est elle même servie des compétences immobilières de sa filiale OGIC, qui a détaillé ce jeudi le projet "monumental" qui changera non seulement la configuration historique des prisons mais aussi les axes piétoniers entre l'Est et l'Ouest de la Confluence (le Rhône et la Saône) et l'entrée dans ce quartier historiquement "enclavé" derrière les voûtes de Perrache.

 Construites au XIXe siècle sous la direction des architectes Victor Baltard et Antonin Louvier, les prisons Saint-Joseph et Saint-Paul de Lyon ont accueilli des détenus jusqu'en 2009. Après leur désaffectation, l'Etat, leur propriétaire, a lancé un appel d'offres pour leur reconversion, souhaitant que leur emplacement dans le 2e arrondissement, le quartier Confluence, suscite des
projets exemplaires, tant sur le plan architectural qu'environnemental.
Différents projets ont été proposés, dont un du groupe Partouche, qui souhaitait implanter un casino dans ce quartier. Mais la Commission chargée d'examiner les dossiers a finalement retenu celui de « La Vie grande ouverte », proposé par  l’Université Catholique de Lyon, l’association Habitat et Humanisme, les architectes Garbit et Blondeau et le studio Ory, l’urbaniste conseil Thierry Roche, l’architecte en chef des monuments historiques Frédéric Didier, architecte conseil, ainsi que SOFADE et  sa filiale OGIC.

Une volonté de respecter le patrimoine :
D'après les "gagnants", le projet l’a emporté notamment pour l’attention portée au respect du patrimoine. Tous les panoptiques de la prison Saint-Paul seront conservés, de même que l'essentiel des bâtiments caractéristiques de l'architecture carcérale du XIXe siècle. Les architectes Garbit et Blondeau et Ory ont opté pour l'ouverture des îlots sur la ville depuis la place des Archives jusqu’au quai Perrache, via une rue traversante recouverte par une verrière.

Un projet deux en un puisque Sofade rachètera les anciens locaux de l'Université catholique
Le montage financier est un peu complexe mais permet à l'Université catholique, qui dispose d'un patrimoine mais pas "d'argent frais"’, de faire acheter le site des deux prisons Saint-Paul et Saint-Joseph  par  SOFADE, pour un montant de 25 millions d’euros là Lyon.  Une fois les travaux de réhabilitation terminés et après le déménagement de l’Université Catholique, OGIC  assurera la restructuration de l’ensemble des bâtiments actuels du nord de la place Carnot détenus par l'Université (Place Bellecour, Ainay, rue du Plat) pour en faire un ensemble de logements avec commerces en pied d’immeuble.

La restructuration des prisons
Sur l' Ilot Saint-Paul – 35.000 m² - l’Université Catholique de Lyon réalisera son nouveau centre universitaire  qui permettra d’accueillir 5.000 étudiants. Le projet regroupera notamment  la faculté de Droit, l’Ecole supérieure de commerce et de management,  l’Institut des Droits de l’Homme,  La chaire UNESCO « Mémoire, cultures et interculturalité »,  l’Observatoire social de Lyon,  l’Ecole supérieure de techniciens Biochimie-biologie,  l’Ecole supérieure pour la qualité de l’environnement et la sécurité dans l’entreprise,  la bibliothèque et ses 250 000 volumes, le département Formation continue... auxquels l'université va ajouter 65 logements sociaux locatifs pour l’OPAC du RHÔNE qui en restera propriétaire, 108 chambres destinées aux étudiants et 25 logements affectés aux personnes âgées ou malades pour HABITAT et HUMANISME, qui en restera propriétaire.

En cœur d’îlot, l'ensemble accueillera les bureaux de la fondation HABITAT et HUMANISME (700 m²) qui en sera propriétaire, le laboratoire d’économie sociale et solidaire pour HABITAT et HUMANISME qui en restera propriétaire.

Urbanisme, un nouveau pôle de centre ville
A deux pas du nouveau siège du Conseil régional, de la CRCI et d'un grand nombre de pôles d'activités, de loisirs et de commerces, ce campus universitaire se situera résolument au coeur de la ville et les prisons Saint-Paul et Saint Joseph, à l’origine deux ensembles clos très différents par leur conception et leur agencement, vont devenir un seul site, "ouvert vers la cité pour y faire entrer la vie sous toutes ses formes", assurent les promoteurs. Ils insistent d'ailleurs sur une notion de "vie fragile", "le lot que doivent supporter les personnes isolées, malades, âgées… et qui vont trouver ici une prise en charge fondée sur l’écoute, l’accompagnement, mais aussi une prise directe, sans coupure, sur la collectivité"...

Le calendrier du projet est très serré : 15 juillet 2010, dépôt de la candidature, 31 octobre 2010 Projet «La vie Grande Ouverte » retenu par l’Etat,  Juillet 2011 Dépôt du permis de construire,  2012 Démarrage des travaux,  2014 Achèvement des travaux... pour une rentrée universitaire rêvée en octobre 2014...

Gilles Roman




BlogBang

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :



LYFtvNews / LYonenFrance - 3, rue Tramassac 69005 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.