Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

JJ Queyranne : "Annecy 2018 va... tout schuss dans le mur !"

charles beigbeder
C. Beigbeder pressenti à la
 Présidence du GIP Annecy 2018
La mauvaise humeur gagne décidément l'ensemble du Conseil Régional Rhône-Alpes : après les réactions indignées face au manque d'anticipation du gouvernement sur la filière photovoltaïque , la dénonciation des failles dans le service assuré par la SNCF sur les TER (lire sur LYFtvLyon), c'est le dossier de la candidature aux Jeux Olympiques 2018 qui provoque la colère du Président du Conseil Régional. Jean Jack Queyranne vient de déclarer tout de go : "sur ce dossier, nous allons tout Schuss... dans le mur " !

Le Président de la région rappelle que la journée de lundi 10 janvier sera cruciale pour la candidature d’Annecy aux Jeux Olympiques de 2018. En fin de matinée, les athlètes olympiques doivent déposer le dossier de candidature au Comité International Olympique (CIO) à Lausanne.
Le même jour, le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Annecy 2018 sera constitué et devra élire son  Président. Mais "depuis deux mois, j’attire l’attention sur la désorganisation de la candidature, les incohérences et la mauvaise communication à l’international, qui ont conduit à la démission d’Edgar Grospiron", explique JJ Queyranne.
L'objet du courroux du Président de région est la succession d’annonces tous azimuts "plus incohérentes les unes que les autres" au cours des dernières semaines. "On est complètement à côté de la plaque... Pourquoi ne pas faire appel à un animateur TV tant qu’on y est ? Cette frénésie d’annonces ne fait que nuire un peu plus à la crédibilité du dossier porté par Annecy, Rhône-Alpes et la France".
Ce vendredi 7 janvier, Christian Monteil, Président du Conseil général de la Haute-Savoie, a officiellement proposé à Chantal Jouanno, Ministre des Sports, la candidature de Charles Beigbeder (*) pour présider le GIP.

"Décider du choix d’un Président en dehors de toute concertation avec l’ensemble des partenaires de la candidature - dont le Président de Région Rhône-Alpes, premier financeur public territorial - m’amène à m’interroger sérieusement sur la poursuite de notre collaboration".

Jean Jack Queyranne, qui estime par ailleurs qu'il n'y a "pas de Magic Man qui pourrait transformer une citrouille en carrosse", réaffirme que la candidature doit être portée par le mouvement sportif.

(*) Voir la biographie de Charles Beigbeder sur l'encyclopédie en ligne Wikipedia -

G.R.
(redaction@LYonenFrance.com)


2 commentaires :

La réaction de Marie George Buffet : La France veut-elle vraiment les JO à Annecy ?
La fête d'Albertville parait désormais bien loin tant le chaud et froid qui souffle sur le dossier de la candidature d'Annecy semble l'assombrir. Le départ d'Edgar Grospiron nous avait alerté sur l'absence de moyens et donc d'ambition de la part du gouvernement, la nomination d'un grand patron pour le remplacer -Monsieur Beigbeder- au lieu d??? un acteur ou actrice du mouvement sportif n'est pas de nature à nous rassurer. Sous quels auspices va-t-on se battre pour la candidature de la France ? Je souhaite la victoire de cette candidature comme reconnaissance de la place du sport, du rôle des bénévoles, mais pour y parvenir, il est temps de donner au mouvement sportif tous les moyens pour y parvenir !
Marie George Buffet
Députée, ancienne Ministre

Annecy 2018 : Constitution du GIP le 10 janvier : En début d’après-midi, Jean-Jack QUEYRANNE n’a pas souhaité prendre part au vote relatif à
l’élection du Président du GIP. « Je n’ai pas pris part au vote, car il s’agit pour moi d’une
nomination sans concertation préalable avec l’ensemble des partenaires de la candidature ».
Lors de son intervention, Jean-Jack QUEYRANNE a insisté sur quatre exigences qui
conditionnent la participation et le soutien de la Région à la candidature d’Annecy :
• « Le mouvement sportif doit avoir toute sa place au sein du GIP et ses représentants ne
doivent pas être tenus pour de simples figurants sur la photo ».
• Dès l’origine du projet, la Région a demandé la création d’un GIP afin de garantir la
transparence et le bon usage des deniers publics. Soulignant la nécessité d’une gestion
rigoureuse, Jean-Jack QUEYRANNE a ajouté que le Conseil régional ne mettra pas « un
euro de plus ».
• S’agissant de la gouvernance, le Président de la Région souhaite que le comité directeur
du GIP, composé de neuf membres, joue pleinement son rôle et que les pleins pouvoirs
ne soient pas accordés au seul Président du GIP. « Si nous voulons jouer en équipe
internationale, il ne faut pas qu’il y ait un seul sélectionneur ».
• « L’animation territoriale doit être renforcée et constituer le moteur de la candidature.
L’amateurisme de la gestion de ce projet a entamé ces derniers mois l’enthousiasme. Il
nous faut maintenant convaincre, associer et mobiliser les élus, les acteurs du monde
sportif et plus généralement les Rhônalpins ».
« Recréons donc la dynamique des Championnats du Monde de Val-d’Isère 2009 pour des
Jeux sportifs, populaires et respectueux de l’environnement » a conclu Jean-Jack QUEYRANNE.
« Notre prochain rendez-vous sportif sera la Coupe du Monde de ski alpin à Chamonix et aux
Houches, les 29 et 30 janvier. Là encore, la Région est moteur de l’animation territoriale. Elle a su travailler avec la SNCF pour garantir des trains à 1 euro, afin de partager cet événement avec la population la plus large »

(communiqué de la Région Rhône-Alpes)

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 


Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :



LYFtvNews / LYonenFrance - 3, rue Tramassac 69005 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.